La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « trop-plein »

Trop-plein

Variantes Singulier Pluriel
Masculin trop-plein trop-pleins

Définitions de « trop-plein »

Trésor de la Langue Française informatisé

TROP-PLEIN, subst. masc.

A. − Excédent de la capacité d'un récipient. Synon. surplus.
1. [Le contenu est un liquide] La fonte, en élargissant tout à coup l'orifice du four muré de pierres trop peu réfractaires, a fait irruption, et le trop-plein a jailli par-dessus les bords (Nerval, Voy. Orient, t. 3, 1851, p. 186).Prises au-dessous de la surface glacée, puis, conduites par l'ancien déversoir, elles [les eaux] conservaient leur liquidité et arrivaient à un réservoir intérieur, qui avait été creusé à l'angle de l'arrière-magasin, et dont le trop-plein s'enfuyait par le puits jusqu'à la mer (Verne, Île myst., 1874, p. 188).
[La nature du contenant est précisée par un compl. déterminatif] Trop-plein d'un bassin, d'un canal, d'une citerne, d'un étang, d'un réservoir. Un matin qu'il était venu tirer de l'eau au puits banal de la villa Bon-Abri, il avait fait la connaissance du musicien Stephen Hour, son voisin, en lui inondant les souliers du trop plein de ses arrosoirs (Courteline, Linottes, 1912, I, p. 7).
Canal de trop-plein. ,,Canal évacuant le trop-plein d'un barrage réservoir, d'un étang, etc.`` (Colas-Cab. 1968).
2. P. ext. Excès, surabondance, surplus.
a) [À propos de choses] C'était (...) un magasin de nouveautés (...). Il y avait là, au plein air de la rue, sur le trottoir même, un éboulement de marchandises (...) le magasin semblait crever et jeter son trop-plein à la rue (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 391).
b) [À propos de pers.] Le trop-plein des prisons de Barcelone (Sand, Hiver à Majorque, 1842, p. 66).Dans une chambre où l'on a déjà renfermé cinq ou six prisonnières, car la maison est encombrée. En vain elle verse chaque jour son trop-plein (...) à la guillotine (A. France, Étui nacre, Anecd. Fl. An II, 1892, p. 288).
3. Au fig. [Dans le domaine de la vie physique ou affective de l'individu] Débordement, profusion.
a) [Le compl. déterminatif désigne une manifestation du comportement, de la sensibilité, un affect] Trop-plein d'amour, d'énergie, de foi, de passion, de vie. À cette fin de 1811, la paix de l'Empire était ou semblait profonde; les esprits, reposés depuis des années, n'attendaient qu'une occasion pour dépenser leur trop-plein de santé et de force (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 6, 1852, p. 479).Il s'efforce de se tarir, de se désencombrer, de s'évider. Il dégorge son trop-plein de moi (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 160).
b) [Le compl. déterminatif désigne le siège de la vie, de la pensée, des émotions] Trop-plein de l'esprit. Charlotte (...) n'a pas assez pleuré pour le trop-plein de son cœur (A. Daudet, Jack, t. 2, 1876, p. 130).
B. − TECHNOL. Dispositif destiné à évacuer un liquide en excès. Synon. déversoir.Trop-plein d'un appareil de chauffage central, d'un radiateur d'automobile. [Dans la machine à tremper les bouteilles] (...) toute matière grasse restant à fleur de l'eau sort par un trop-plein (Brunet, Matér. vinic., 1925, p. 475).Le vidage se fait à l'aide d'un clapet qu'actionne un bouton. À ce vidage par le fond peut se joindre un vidage de surface à l'aide d'un trop-plein. Une canalisation conduit l'eau usée à l'égout ou au puisard (Lar. mén.1926, p. 1169).
HYDROL. Réservoir pour recevoir un liquide en excès. Canal, lac, nappe de trop-plein. Le trop-plein peut aussi être constitué par un déversoir (Colas-Cab.1968).
Prononc. et Orth.: [tʀoplε ̃], [tʀ ɔ-]. Att. ds Ac. dep. 1835. Courteline, loc. cit., sans trait d'union. Plur. trop-pleins ds Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1. 1671 fig. « excès, surabondance » (Mmede Sévigné, Corresp., éd. R. Duchêne, t. 1, p. 315: le trop-plein de la tendresse que j'ai pour vous), attest. isolée; 1790 (Mirabeau, 27 août ds Littré et Brunot t. 10, p. 63: le trop-plein [...] des assignats); 2. a) 1740 « quantité de liquide ou de matière qui excède la contenance d'un récipient » (Du Plessis, Descr. géogr. et hist. de la Haute-Normandie, t. 2, p. 21: le ruisseau [la Renelle, à Rouen] n'est plus aujourd'hui que le trop-plein des Fontaines); b) 1864 « dispositif destiné à évacuer le liquide excédentaire » (L'Année sc. et industr., 8eannée, p. 287: l'eau de mer [...] s'échappe par un trop-plein placé dans un coin du réservoir); 1872 spéc. « puisard creusé auprès d'une citerne » (Littré); 1956 géogr. lac de trop-plein (Baulig, no177). Comp. de trop* et de plein*. Fréq. abs. littér.: 111.

Wiktionnaire

Nom commun - français

trop-plein \tʁo.plɛ̃\ masculin

  1. Ce qui excède la capacité d’un vase, d’un réservoir, etc., ce qui en déborde.
    • Le trop-plein du tonneau s’est répandu de tous côtés.
    • Le trop-plein d’une citerne, d’un étang, d’un canal.
  2. (Technologie) Dispositif destiné à évacuer un liquide en excès.
  3. (Hydrologie) Réservoir pour recevoir un liquide en excès.
  4. (Figuré) Ce qui déborde, qui ne peut plus être contenu.
    • Ce fut comme un trop-plein qui sortit de mon cœur, et dont il était soulagé au fur et à mesure qu’il se désemplissait. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 75)
    • […] la maison est encombrée. En vain elle verse chaque jour son trop-plein au tribunal révolutionnaire et à la guillotine. Chaque jour les comités l’emplissent de nouveau. — (Anatole France, L’Étui de nacre, 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, pages 219-220)
    • Il n’alla pas non plus de leur côté, parce qu’il sentait bouillonner au-dedans de lui un trop-plein de rage et d’appréhension, et qu’il éprouvait le besoin de tirer sur ces deux hommes. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 354 de l’édition de 1921)
    • Et puisque chez Riverside on lui fait comprendre qu’il faut la mettre en veilleuse, eh bien, c’est sur un autre label, Signal, qu’il déversera son trop-plein de compositions. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 162)
    • Le trop-plein d’émotions contradictoires, le manque de sommeil et la faim, cette course effrénée sur la Voie de l’Illumination, les deux meurtres sanglants, pratiquement sous ses yeux… — (Dan Brown, Anges et démons, 2000, traduit par Daniel Roche, JC Lattès, 2005, page 326)
  5. Surplus.
    • Tel propriétaire, en une année d’abondance, s’est débarrassé de son trop-plein en donnant à boire aux soldats à deux sous l’heure. Un autre, ayant besoin de ses tonneaux et ne voulant pas jeter son vin dans le ruisseau, a fait mettre un tonneau avec un robinet et un verre sur le passage des soldats ; buvait qui voulait. — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TROP-PLEIN. n. m.
Ce qui excède la capacité d'un vase, d'un réservoir, etc., ce qui en déborde. Le trop-plein du tonneau s'est répandu de tous côtés. Le trop-plein d'une citerne, d'un étang, d'un canal.

Littré (1872-1877)

TROP-PLEIN (tro-plin) s. m.
  • 1Ce qui excède la capacité d'un vase, ce qui en déborde. Le trop-plein d'un tonneau.

    On dit de même : le trop-plein d'un étang, d'un canal.

    Fig. Il faudrait toujours que ma petite [fille] fût par-dessus le marché ; c'est le trop-plein de la tendresse que j'ai pour vous, Sévigné, à Mme de Grignan, 7 août 1671. Quand les besoins seront satisfaits, le surplus des assignats, s'il en est, le trop-plein, qu'on me passe cette expression, se reversera naturellement dans le payement de la dette contractée pour l'acquittement des biens nationaux, Mirabeau, Collect. t. IV, p. 58. Je verserais [en un autre cœur] le trop-plein de mon âme, Lamartine, Joc. II, 87.

  • 2Trop-plein d'une citerne, puisard creusé auprès d'une citerne ; il reçoit l'eau qui déborderait de la citerne et qui se perd dans le puisard.

    Au plur. Des trop-pleins.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trop-plein »

Trop, et plein.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Qui est « trop plein », et qui donc déborde. → voir trop et plein
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trop-plein »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trop-plein trɔplɛ̃

Citations contenant le mot « trop-plein »

  • Les femmes, peu aptes à la sublimation, souffrent d’un trop-plein de libido. De Sigmund Freud
  • On dirait que le trop-plein d'informations finit par produire un sentiment de vide. De Jean-Pierre April / Berlin-Bangkok
  • Les accidents de métro, chemins de fer, tramways, etc..., ont ceci de bon, comme les guerres, qu'ils éclaircissent le trop-plein misérable de la population. De Alfred Jarry
  • Ce rapport se concentre sur le volume et la valeur du marché Machines de remplissage de trop-plein 2020-2024 au niveau mondial, régional et au niveau de l’entreprise. D’un point de vue mondial, ce rapport représente la taille globale du marché Machines de remplissage de trop-plein en analysant les données historiques et les perspectives futures. Au niveau régional, ce rapport se concentre sur plusieurs régions clés: l’Amérique du Nord, l’Europe, la Chine et le Japon, etc. , Marché Machines de remplissage de trop-plein Demande 2020, fournisseurs, technologies émergentes, tendances, applications, segmentation de l’historique de développement par prévision jusqu’en 2024 – The Fordactu
  • Ce « trop-plein de l’esprit » est tel que les psys parlent désormais d’« intoxication par la surinformation et les pensées négatives », au même titre que celle du corps par les médicaments, les additifs alimentaires ou les pesticides… Dans un monde en plein bouleversement, dans une période de transformation majeure, clarifier son esprit et se libérer la tête est devenu une urgence absolue. En premier lieu pour se retrouver soi-même. Voici trois exercices qui vous permettront de vous initier à la « détox psychique ». , 3 exercices pour s'aérer la tête | Psychologies.com
  • Aujourd’hui, la fontaine alimentée par une source située à proximité, n’est plus en service. L’eau qui coule dans l’ancien abreuvoir est non potable car elle récupère le trop-plein du bassin situé au-dessous de la statue de la Vierge. ladepeche.fr, Palaja : trois sites remarquables par leur architecture - ladepeche.fr
  • Les mirabelles ne sont pas les seules à pousser en grande quantité cette saison. Sur d'autres sortes d'arbres, comme les pruniers, le trop-plein de fruits a même fait tomber certaines branches. , Une cueillette pour de (trop) nombreuses mirabelles - Radio Mélodie

Images d'illustration du mot « trop-plein »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trop-plein »

Langue Traduction
Anglais overfull
Espagnol muy lleno
Italien troppo pieno
Allemand übervoll
Chinois 过满
Arabe ممتلئ
Portugais exagerado
Russe переполненный
Japonais 過剰
Basque bete-bete
Corse overfull
Source : Google Translate API

Synonymes de « trop-plein »

Source : synonymes de trop-plein sur lebonsynonyme.fr

Trop-plein

Retour au sommaire ➦

Partager