La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « torve »

Torve

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin torve torves

Définitions de « torve »

Trésor de la Langue Française informatisé

TORVE, adj.

A. − [En parlant du regard d'une pers.] Qui est oblique et laisse paraître une intention sournoise ou malveillante. Synon. louche1.Il se courrouçait malgré lui, faisant terribles grimaces, horrifiques froncements de sourcils et regards torves (Gautier, Fracasse, 1863, p. 177).Ses yeux torves roulaient des lueurs fauves sous des cheveux en broussailles (A. France, Île ping., 1908, p. 102).
[P. méton.; en parlant d'une pers.] Assez pauvre apparence, en résumé, mais quelle physionomie! Hagard, dévasté, spongieux, torve, funèbre avec sa face livide et crapuleuse, ses épaisses moustaches s'allongeant en pointe (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 263).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Un nez aux narines ouvertes et reniflantes d'une bête, la bouche aux lèvres toutes plates: une blonde qui a sous la peau des ombres de brune, et du bestial, du torve, du cruel dans la physionomie (Goncourt, Journal, 1884, p. 356).
B. − P. ext. Oblique, de travers ou tordu.
1. [En parlant d'une partie du corps humain ou animal] Ces lèvres torves, ces yeux fuyants, sont dans notre cercle de travail les garants de la loyauté, de notre loyauté (Giraudoux, Folle, 1944, I, p. 21).Des boucs bruns aux cornes torves et aux clochettes sonores (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 213).
2. [En parlant d'une chose] Littér. Et après cela, il restait encore à traîner et rouler sur le sol vers les tas les grosses souches arrachées, à grand renfort de reins et de bras raidis et de mains souillées de terre, aux veines gonflées, qui semblaient lutter rageusement avec le tronc massif et les grosses racines torves (Hémon, M. Chapdelaine, 1916, p. 64).
Prononc.: [tɔ ʀv]. Étymol. et Hist. 1. a) 1532 [éd.] « (de l'œil) qui louche, qui regarde de travers » torve regart (J. Marot, Le Voyage de Gènes, éd. G. Trisolini, fol. 26 ro, p. 112, ligne 47); b) 1540 « fâché, grincheux, mécontent » (G. Michel, Églogues de Virgile, 5vods Delb. Notes mss); 2. 1878 p. ext. « placé de travers, oblique » la tête torve (Goncourt, Journal, p. 1267). Empr. au lat. d'époque impérialetorvus « qui se tourne de côté, qui regarde de travers » épith. des yeux qui s'est appliqué ensuite au visage, au corps ou au caractère, puis à toute une espèce d'objets (Ern.-Meillet); cf. l'hapax a. fr. torvain, fin xiies. (Brut de Munich, 1593 ds T.-L.). Fréq. abs. littér.: 16.

Wiktionnaire

Adjectif - français

torve \tɔʁv\ masculin et féminin identiques

  1. Sournois et menaçant.
    • Ses yeux torves roulaient des lueurs fauves sous des cheveux en broussailles. — (Anatole France, L’Île des pingouins, 1908)
    • Ce n'était pas une fumerie d'opium mais un assommoir comme ce quartier torve en compte des centaines. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Trois cercles de l'épouvante, 1932)
    • Ils avaient l’air si misérables, si puants, la plupart de mes clients, si torves aussi, que je me demandais toujours où ils allaient les trouver les vingt francs qu’il fallait me donner, et s’ils n’allaient pas me tuer en revanche. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 328)
  2. Oblique, tordu.
    • Quasimodo portait la tête torve.
    • Il n’apercevait aucun changement, sinon qu’une lueur de ruse était dans les yeux, et que la ride torve de l’hypocrisie s’était ajoutée à la bouche !... — (Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, 1890)
    • Et après cela il restait encore à traîner et rouler sur le sol vers les tas les grosses souches arrachées, à grand renfort de reins et de bras raidis et de mains souillées de terre, aux veines gonflées, qui semblaient lutter rageusement avec le tronc massif et les grosses racines torves. — (Louis Hémon, Maria Chapdelaine, J.-A. LeFebvre, Montréal, 1916)
  3. (Médecine) Qualifie le regard atteint de strabisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « torve »

(1532) Du latin torvus (« qui regarde de travers, menaçant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « torve »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
torve tɔrv

Citations contenant le mot « torve »

  • 1°)- Jean-Marc Bieber : Les écolos ; avachis, dogmatiques, le ressentiment comme système de pensée, le regard torve, la moue dédaigneuse, des mollusques ! Club de Mediapart, L'imposture écolo ! | Le Club de Mediapart
  • Oui, ils sont parmi nous. Oui, ils existent. Ce sont des escrocs, des tenanciers de bar, des dandys, des hommes d’affaires, des ouvriers, des traîne-savates portés sur la chopine… Mais au-delà de leur plus ou moins paisible existence sur notre planète, ils se répartissent en deux catégories : les Anciens et les Modernes. Odin, sous la forme d’un vieil arnaqueur au pardessus élimé et à l’œil torve, s’adjoint d’un être humain repris de justice, pour former une armée d’Anciens qui iront bouter les Modernes et réaffirmer la supériorité de leurs valeurs. Une quête longue et tortueuse parsemée de contretemps car les Modernes veulent riposter et les Anciens ont du mal à se rallier à la cause d’Odin. Journal L'Union, Cinq bonnes raisons de regarder la série American Gods
  • Qui ne serait pas content de découvrir à la cave d'une maison héritée, un super magot mollement planqué dans un vieux coffre? Justement Sofie Lund est loin de sauter de joie. La jeune femme n'aimait pas son grand-père, Frank Mandt. D'ailleurs pour elle, il était juste "Le vieux", un sale type au regard torve qui la dernière fois qu'elle l'a vu, avait tourné les talons sans même essayer de faire mine de lui parler. Au point, que lors de son enterrement, Sofie n'était pas venue. Mais à la mort de ce dernier, et comme étant seule héritière, la maison qui valait des millions de couronnes, lui était revenue. lejdd.fr, Le retour de l'inspecteur Wisting
  • Je n’aimais pas, les deux années d’enfance pendant lesquelles j’ai habité en Ille-et-Vilaine, qu’on confonde mon village avec son homonyme de Bretagne, Argentré-du-Plessis. On voit son église, grise, à peine torve, ennuyeuse, de très loin. On l’aperçoit de l’autoroute – on me l’a dit, je suis toujours descendu 10 kilomètres avant, à la sortie Vaiges. France Culture, Jour 7 : Argentré
  • La musique instrumentale serait le meilleur allié du travail. A fortiori du télétravail, puisque depuis votre salon, votre chambre, ou votre buanderie, vous ne risquerez pas, avec vos choix pointilleux et réfléchis, de vous heurter au regard torve de vos voisins de bureau, convaincus que la musique classique est l’apanage des vieux. Et là où vous serez installé, pas besoin de tenue de soirée, vous pourrez même l’écouter en « marcel » (et son orchestre). Avec ses cinq siècles d’histoire, le choix est vaste. , Edition Thionville - Hayange | Confinés et en stéréo : notre playlist pour bien télétravailler
  • Vous observez d’un oeil torve cette courge butternut ou ce potiron qui attendent patiemment depuis l’automne ? Il est temps de leur faire un sort en choisissant une de ces recettes de courge rôtie. ConsoGlobe, Courge rôtie : trois variantes de recettes au miel, au thym, aux épices

Images d'illustration du mot « torve »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « torve »

Langue Traduction
Anglais bleak
Espagnol desolado
Italien brullo
Allemand trostlos
Chinois 苍凉
Arabe كئيب
Portugais sombrio
Russe мрачный
Japonais 暗い
Basque latz
Corse sgrossante
Source : Google Translate API

Synonymes de « torve »

Source : synonymes de torve sur lebonsynonyme.fr

Torve

Retour au sommaire ➦

Partager