La langue française

Tapoter

Définitions du mot « tapoter »

Trésor de la Langue Française informatisé

TAPOTER, verbe trans.

A. − Frapper légèrement du bout des doigts, à petits coups répétés. Tapoter son bras, ses cheveux, sa jupe, un matelas, un oreiller, sa robe, une table, sa tempe, un visage, ses yeux. Tu étais habile à flairer le vent, tu me voyais venir de loin: et si je te prenais par surprise, tu trouvais de faciles défaites, ou bien tu me tapotais la joue, tu m'embrassais et prenais la porte (Mauriac, Nœud vip., 1932, p. 18).Le docteur tapotait le fourneau de sa pipe afin d'en expulser le culot (Arnoux, Double chance, 1958, p. 48).
Empl. pronom. réfl. Quelques-unes avaient interrompu leur travail pour se tapoter de poudre de riz ou relever leur teint de rouge (Barrès, Sang, 1893, p. 154).Gabriel sort un petit drap mauve de sa poche et s'en tapote le visage (Queneau, Zazie, 1959, p. 94).
Empl. intrans. Tapoter sur l'épaule de qqn; tapoter de la main sur la table. P. compar. J'écoute la pluie (...). Les gouttes, en effet, tombaient dehors, rythmées. Pareilles à des doigts mystérieux, elles tapotaient sur les vitres (Estaunié, Empreinte, 1896, p. 159).
B. − En partic. Jouer mal ou négligemment un air, des notes au piano ou sur tout autre instrument à touches. Tapoter un air, des accords, une chanson. Les dimanches: tant de tristesse et tant de cloches! Volets fermés, outils au repos, piano Grêlement tapoté par des doigts sans anneau, Des doigts de vierges dont les cœurs sont sans reproches (Rodenbach, Règne sil., 1891, p. 198).Héloïse Boissel, je gagerais qu'avant ces temps de troubles et de régénération, elle a plus souvent tapoté l'épinette que manié le balai (Arnoux, Rhône, 1944, p. 52).
Empl. abs. Jouer mal ou négligemment du piano ou de tout autre instrument à touches. [La baronne] s'absorba dans une réussite. Le piano avait été transporté dans cette chambre déjà bourrée de meubles, parce que Paule ne pouvait souffrir d'entendre « tapoter » son mari (Mauriac, Sagouin, 1951, p. 19).
P. anal. Tapoter à la machine à écrire (ob. 1985).
Prononc. et Orth.: [tapɔte], (il) tapote [-pɔt]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1690 « donner des petits coups à plusieurs reprises » ici en partic. « se battre » (Fur.); 1861 tapoter un piano « jouer médiocrement du piano » (Labiche, Poudre aux yeux, I, 2, p. 302); 1867 tapoter du piano (Delvau, p. 464); 1874 une petite musiquette tapotée (Goncourt, Journal, p. 1010). Dér. de taper*; suff. -oter*. Fréq. abs. littér.: 226. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 24, b) 212; xxes.: a) 416, b) 573.
DÉR. 1.
Tapotage, subst. masc.a) α) Action de tapoter, de frapper à petits coups répétés. Après battage ou tapotage, on dispose l'ensemble au séchoir comme on le fait pour d'autres pièces céramiques et démoule au bout d'une journée (Cl. Duval, Verre, 1966, p. 48).V. tapoteur ex. de Brunerie. β) Action de tapoter du piano ou de tout autre instrument à touches. Vous déclariez (...) que mon tapotage sur le piano vous laissait froid (Vallès, J. Vingtras, Bachel., 1881, p. 349).Sous le tapotage et les placages de ses terribles grands doigts, le piano était si souvent mis à mal, qu'elle [la vieille fille] avait pris le parti d'attacher à sa personne (...) un vieil accordeur auquel elle donnait de l'ouvrage, tous les jours (E. de Goncourt, Faustin, 1882, p. 303).P. anal. Tandis que je lui dictais la lettre au fournisseur incorrect, ses mains tremblaient. Les accrocs et les reprises dans le tapotage de la machine à écrire attestaient comme les faux-pas de ses doigts, manquant les touches (Bourget, Sens mort, 1915, p. 49).b) Méd. Percussion servant à discerner certaines lésions pulmonaires. Jacquet et Le Roy ont décrit un procédé de tapotage, pinçage et déclivage de la peau (Le Gendre dsNouv. Traité Méd.fasc. 71924, p. 346).c) Peint. Fait de peindre par petites touches. Il s'est tout bonnement installé sur les bords de la Marne à Montigny, et là, sous un ciel troublé, il a peint la rivière qui s'assombrissait en réverbérant des pans de nuages. Son tableau est peint à grandes touches, sans préciosités ni tapotages (Huysmans, Art mod., 1883, p. 37). [tapɔta:ʒ]. Att. ds Ac. 1935. 1resattest. a) 1855 « mauvaise exécution d'un morceau de piano » votre tapotage de piano (Augier, Ceint. dorée, p. 452), b) 1883 peint. « action de procéder par petits coups, par petites touches » (Huysmans, loc. cit.), c) α) 1887 , ici « bruit causé par cette action » (Goncourt, Journal, p. 687), β) 1933 méd. signe du tapotage (Lar. 20e[1924 Le Gendre, loc. cit.]); de tapoter, suff. -age*.
2.
Tapotement, subst. masc.a) Action de tapoter; bruit fait en tapotant. Tapotement de sabots. Les yeux presque clos, comme pour rêver, il écoutait le tapotement sur le plancher des pieds de l'enfant, cambrés et tout petits (Reider, MlleVallantin, 1862, p. 40).Z'Yeux-Ronds tremblait d'excitation. Pour l'empêcher d'aboyer, Venant le calma à petits tapotements sur les flancs (Guèvremont, Survenant, 1945, p. 69).b) Méd. Massage exécuté à petits coups rapides et légers avec les doigts, le bord de la main (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972). À l'aide de marteaux capitonnés (...) on obtient les effets de la forme de massage appelée tapotement (F. Lagrange, La Gymnastique à Stockholmds R. des Deux mondes, 15 avr. 1891, p. 826).c) Action de tapoter un piano ou un autre instrument à touches; bruit produit par cette action. Il avait assez fréquenté de musiciens pour se rendre compte de la valeur des tapotements de madame Marcillet la jeune sur un mauvais piano (Champfl., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 160).P. anal. Elle entendait le tapotement de la machine à écrire; tous les drames de notre époque ont cette musique de scène-là pour fond sonore (Arnoux, Rêv. policier amat., 1945, p. 119). [tapɔtmɑ ̃]. Att. ds Ac. 1935. 1resattest. a) α) 1859 « action de tapoter » (A. de Frarière, in Encycl. pratique de l'agriculteur, I, col. 98 ds Quem. DDL t. 12), β) 1862 « bruit fait en tapotant » (Reider, loc. cit.), b) 1891 méd. « massage » (F. Lagrange, loc. cit.); de tapoter, suff. -ment1*. − Fréq. abs. littér.: 15.
3.
Tapotis, subst. masc.Bruit fait en tapotant. Baslèvre avança vers le lit. Toujours le tapotis horrible des talons s'obstinait à l'escorter (Estaunié, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 235). [tapɔti]. 1reattest. 1919 id.; de tapoter, suff. -is*.
BBG.Quem. DDL t. 2 (s.v. tapotage), 34 (id.).

Wiktionnaire

Verbe

tapoter \ta.pɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Donner de petits coups à plusieurs reprises.
    • En même temps, il glissait sa large patte sous la jupe de la fille qui ne broncha point et tapotait délicatement une callipygie orgueilleuse et prévenante. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 81)
    • (Intransitif) Tapotez sur l’icône App Store pour naviguer sans fil parmi des dizaines de milliers d’applications pouvant être regroupées sous les catégories jeux, travail, voyage, réseaux sociaux, etc. — (Apple iPhone : Deux doigts d’astuces)
  2. Jouer mal ou négligemment, en parlant d’un piano.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TAPOTER. v. tr.
Donner de petits coups à plusieurs reprises. Tapoter la joue d'un enfant. Il s'emploie aussi intransitivement. Tapoter sur la table. Il est familier dans les deux cas. Tapoter du piano, En jouer mal ou négligemment.

Littré (1872-1877)

TAPOTER (ta-po-té) v. a.
  • Terme familier. Donner de petits coups à plusieurs reprises.

    Jouer du piano avec négligence ou inhabileté.

HISTORIQUE

XVIe s. Il aimeroit mieux avoir perdu tout son bien plustost que son nom fust tapoté par toutes les cours, barres, auditoires…, Carloix, III, 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tapoter »

Dérivé de taper avec le suffixe fréquentatif verbal -oter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fréquentatif de taper 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tapoter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tapoter tapɔte

Citations contenant le mot « tapoter »

  • Mais ensuite, Thomas Tuchel et ses adjoints ont également du passer par une haie d’honneur un peu spéciale. Celle-ci consistait à passer au milieu des joueurs pour se faire tapoter sur la tête. VIPSG, EN IMAGES. Tuchel "tapé" par ses joueurs du PSG - VIPSG
  • Pour peler (écaler) un œuf dur, il existe mille et une méthodes. La plus classique ? Le plonger dans l’eau froide pendant 5 minutes avant de tapoter délicatement sa coquille. Mais aujourd’hui, grâce à TikTok, fourvoyer officiel d’astuces cuisine étonnantes et originales, on apprend une toute nouvelle technique pour le moins inédite. C’est l’utilisateur Zach Crean qui l’a partagée sur son compte il y a quelques semaines. Et bonne nouvelle, elle ne nécessite aucun ustensile, simplement un brin de dextérité. , Cette astuce permet de peler un œuf dur en un instant et on n’y aurait jamais pensé
  • iOS 14, la mise à jour logicielle de l’iPhone prévue pour septembre, permettra aux utilisateurs de tapoter à l’arrière du smartphone pour lancer des applications, activer la torche ou Siri, et le tout fonctionne même quand une coque est apposée sur l’iPhone. BlogNT : le Blog des Nouvelles Technologies, Xiaomi va mettre en œuvre un geste de « back tap », comme sur iOS 14
  • On peut tapoter deux ou trois fois derrière le smartphone pour lancer une action. L'app Appareil photo fait le plein de nouveautés, y compris pour les iPhone un peu anciens. On pourra partir en vacances à l'étranger et s'y faire comprendre grâce à la nouvelle app Traduire. Apple renforce la protection de l'utilisateur en limitant le pistage publicitaire… Et ce n'est qu'un aperçu de ce qui vous attend si vous installez cette bêta publique ! iGeneration, iOS 14, iPadOS 14 et tvOS 14 : la bêta publique est en ligne ! | iGeneration
  • L’époque n’aime pas les incertitudes. Internet a greffé dans nos cerveaux l’illusion qu’il suffisait de tapoter sur un moteur de recherche pour obtenir la réponse à toutes nos questions. Le Covid-19 a balayé tout ça, en nous rappelant que la science n’est pas toujours exacte. Il nous faut apprendre à vivre au quotidien avec ce que l’on sait sur l’épidémie, mais aussi ce que l’on ne sait pas. Plus difficile encore, chacun doit accepter l’idée que la vérité d’un jour assénée par les autorités ne sera pas forcément celle du lendemain. Les masques « grand public » étaient jugés sans grande utilité par de nombreux responsables politiques au début de l’épidémie. Plus personne ou presque ne remet en cause aujourd’hui leur port obligatoire pour emprunter les transports en commun ou pour venir chercher ses notes du bac. D’autres interrogations majeures restent en suspens, comme celle d’une éventuelle « saisonnalité » du virus, souvent évoquée, jamais tranchée. De même, l’idée d’une transmission aérienne, autrement que par les postillons, a longtemps été balayée d’un revers de manches par les experts. Là encore, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de jeter un froid, en révélant que des « preuves émergeaient » sur la possible transmission par l’air du Covid-19 dans des lieux fermés. Dans le même temps, on apprenait que des traces « minimes » du coronavirus ressurgissaient dans les eaux usées de la capitale, sans qu’on puisse à ce stade parler de rebond de l’épidémie… Face à tant de doutes et de revirements, la nécessité de rester sur ses gardes est évidente. Force est pourtant de constater qu’un peu partout, le naturel reprend le dessus et la tendance est au relâchement. D'où le rappel à l'ordre, hier, du directeur général de la santé soulignant qu’il fallait se préparer à une éventuelle deuxième vague. Tant d'ignorances justifient de redoubler de vigilance. , Coronavirus | Rappel à l'ordre
  • Petit détail pour les paresseux, dans cette configuration, il suffit de tapoter légèrement sur le dessus du haut-parleur près de vous pour contrôler le volume de l’ensemble. La Presse, Testé: Sonos Arc, baigner dans l’environnement Sonos
  • « Je suis habillée, c'est bon. » Voilà le SMS d'accueil d'Estelle Denis, ce matin-là. T-shirt siglé Love, mini-short en jean et tongs léopard, l'animatrice vedette de la chaîne L'Equipe (canal 21) ne nous laisse pas le temps de tapoter le digicode de son imposant portail. Et s'excuse pour les travaux en cours. Mais sa préoccupation principale, c'est la météo en cette matinée nuageuse. Ou plutôt, les prévisions qui diffèrent d'une application à l'autre. « C'est pas top pour les photos, non ?, grimace notre hôte. Mes copines vont encore dire qu'il ne fait jamais beau en Bretagne ! » leparisien.fr, Chez Estelle Denis dans les Côtes-d’Armor : «On aime vivre comme des ermites» - Le Parisien
  • Et la réduction de bruit ? Elle fonctionne grâce à un micro tourné vers l'intérieur qui détecte les bruits indésirables dans votre oreille et génère une onde de même amplitude en opposition de phase pour les faire disparaître. Exit le brouhaha du bureau, le grondement de la rame de métro… Il existe toutefois un mode Transparence si vous ne souhaitez pas profiter de la réduction de bruit et entendre ce qui se passe autour de vous. Ces écouteurs embarquent la puce H1 qui permet d'accéder à l'assistant personnel d'Apple d'un simple « Dis Siri ». Plus besoin de tapoter sur un écouteur. Ce tapotement permet en revanche de modifier le volume, de passer à un morceau suivant/précédent et de décrocher/raccrocher lors d'un appel. leparisien.fr, AirPods Pro, AirPods 2: les écouteurs Apple en promo à partir de 135€ - Le Parisien

Images d'illustration du mot « tapoter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tapoter »

Langue Traduction
Anglais tap
Espagnol grifo
Italien rubinetto
Allemand zapfhahn
Chinois 轻拍
Arabe صنبور
Portugais toque
Russe нажмите
Japonais タップ
Basque iturriko
Corse toccà
Source : Google Translate API

Synonymes de « tapoter »

Source : synonymes de tapoter sur lebonsynonyme.fr

Tapoter

Retour au sommaire ➦

Partager