La langue française

Suzerain, suzeraine

Sommaire

  • Définitions du mot suzerain, suzeraine
  • Étymologie de « suzerain »
  • Phonétique de « suzerain »
  • Citations contenant le mot « suzerain »
  • Traductions du mot « suzerain »
  • Synonymes de « suzerain »
  • Antonymes de « suzerain »

Définitions du mot « suzerain, suzeraine »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUZERAIN, -AINE, subst. et adj.

A. − FÉODALITÉ
1. Subst. masc. A l'origine, seigneur dont le fief relève immédiatement du roi; seigneur qui possède un fief dont relèvent d'autres fiefs détenus par ses vassaux. On a dit que le roi, dans le régime féodal, était le suzerain des suzerains, le seigneur des seigneurs; qu'en appelant autour de lui ses vassaux, puis les vassaux de ses vassaux, et ainsi de suite, il appelait tout le peuple et se montrait vraiment roi (Guizot, Hist. civilis., leçon 9, 1828, p. 28).V. aveu ex. 14.
En appos. Christophe, seigneur suzerain de la Guerrande (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 21).
2. Subst. fém., rare
a) P. compar. Il représenta la dame de son choix comme une suzeraine féodale, dont il prétendait gagner les faveurs par sa soumission, par la fidélité et la ferveur de son service d'homme lige (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. 131).
b) P. métaph. Je pénétrerais dans leurs secrets, rien qu'en approchant un instant à Paris Mmede Guermantes, suzeraine du lieu et dame du lac (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 14).
3. P. anal. État ayant autorité sur un autre. D'où, entre eux [états de l'Europe centrale et balkanique] et leur suzerain, d'inévitables discordes qui détourneront le Kremlin des entreprises belliqueuses (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 212).
B. − Adjectif
1. Qui appartient, qui est relatif au seigneur suzerain. Tous ces justiciers féodaux ne reconnaissaient que nominalement l'autorité suzeraine du roi (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 467).Sainte Marthe, qui fut servante du seigneur, descendait de race royale et avait, comme sa sœur Marie-Madeleine, des droits suzerains sur Magdalon, Béthanie et Jérusalem (Dévigne, Légend. de Fr., 1942, p. 19).
2. Duquel, desquels d'autres relèvent; qui a autorité (sur); qui détient une part de souveraineté. Le peuple d'Angleterre n'est pas par lui-même un peuple souverain, mais il est pour d'autres nations un peuple suzerain (Hugo, Rhin, 1842, p. 439).Une France suzeraine mais disposée à faire beaucoup pour ceux qui tenaient à elle (De Gaulle, op. cit., 1956, p. 127).
Prononc. et Orth.: [syzʀ ε ̃], fém. [-εn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1312 terme d'hist. médiév., subst. souserain (A.N. JJ 48, fo4 rods Gdf. Compl.); 1476 adj. seigneur suzerain (Ordonnances des Rois de France, XVIII, 210); 2. fig. a) 1832 (Hugo, N.-D. Paris, p. 102: suzerain suprême du royaume de l'argot); b) 1846 (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 2, p. 25: cette marchandise [monétaire] n'en reste pas moins la seule acceptable en tout payement, la suzeraine de toute les autres). Dér. de l'adv. sus*, sur le modèle de souverain*. Fréq. abs. littér.: 100. Bbg. Planche (A.). Moy. Âge et presse quotidienne. Persp. médiév. 1976, no2, p. 81.

Trésor de la Langue Française informatisé

SUZERAIN, -AINE, subst. et adj.

A. − FÉODALITÉ
1. Subst. masc. A l'origine, seigneur dont le fief relève immédiatement du roi; seigneur qui possède un fief dont relèvent d'autres fiefs détenus par ses vassaux. On a dit que le roi, dans le régime féodal, était le suzerain des suzerains, le seigneur des seigneurs; qu'en appelant autour de lui ses vassaux, puis les vassaux de ses vassaux, et ainsi de suite, il appelait tout le peuple et se montrait vraiment roi (Guizot, Hist. civilis., leçon 9, 1828, p. 28).V. aveu ex. 14.
En appos. Christophe, seigneur suzerain de la Guerrande (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 21).
2. Subst. fém., rare
a) P. compar. Il représenta la dame de son choix comme une suzeraine féodale, dont il prétendait gagner les faveurs par sa soumission, par la fidélité et la ferveur de son service d'homme lige (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. 131).
b) P. métaph. Je pénétrerais dans leurs secrets, rien qu'en approchant un instant à Paris Mmede Guermantes, suzeraine du lieu et dame du lac (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 14).
3. P. anal. État ayant autorité sur un autre. D'où, entre eux [états de l'Europe centrale et balkanique] et leur suzerain, d'inévitables discordes qui détourneront le Kremlin des entreprises belliqueuses (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 212).
B. − Adjectif
1. Qui appartient, qui est relatif au seigneur suzerain. Tous ces justiciers féodaux ne reconnaissaient que nominalement l'autorité suzeraine du roi (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 467).Sainte Marthe, qui fut servante du seigneur, descendait de race royale et avait, comme sa sœur Marie-Madeleine, des droits suzerains sur Magdalon, Béthanie et Jérusalem (Dévigne, Légend. de Fr., 1942, p. 19).
2. Duquel, desquels d'autres relèvent; qui a autorité (sur); qui détient une part de souveraineté. Le peuple d'Angleterre n'est pas par lui-même un peuple souverain, mais il est pour d'autres nations un peuple suzerain (Hugo, Rhin, 1842, p. 439).Une France suzeraine mais disposée à faire beaucoup pour ceux qui tenaient à elle (De Gaulle, op. cit., 1956, p. 127).
Prononc. et Orth.: [syzʀ ε ̃], fém. [-εn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1312 terme d'hist. médiév., subst. souserain (A.N. JJ 48, fo4 rods Gdf. Compl.); 1476 adj. seigneur suzerain (Ordonnances des Rois de France, XVIII, 210); 2. fig. a) 1832 (Hugo, N.-D. Paris, p. 102: suzerain suprême du royaume de l'argot); b) 1846 (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 2, p. 25: cette marchandise [monétaire] n'en reste pas moins la seule acceptable en tout payement, la suzeraine de toute les autres). Dér. de l'adv. sus*, sur le modèle de souverain*. Fréq. abs. littér.: 100. Bbg. Planche (A.). Moy. Âge et presse quotidienne. Persp. médiév. 1976, no2, p. 81.

Wiktionnaire

Adjectif 1

suzerain \syz.ʁɛ̃\

  1. (Histoire) Se dit d’un seigneur possédant un fief dont d’autres fiefs relevaient.
    • Le seigneur suzerain.
  2. (Par extension) Qui remplit des fonctions de protectorat.
    • Dans les pays de protectorat, plus que partout ailleurs, il est rare que les représentants de l’État suzerain, après un séjour prolongé au milieu de la race subjuguée, ne s’affranchissent pas des scrupules de l’honnêteté vulgaire. — (Félicien Pascal, L'assassinat de Morès ; un crime d’État, Imprimerie Hardy & Bernard, Paris, 1902.)

Adjectif 2

suzerain \syz.ʁɛ̃\

  1. Relatif à La Suze-sur-Sarthe, commune française située dans le département de la Sarthe.

Nom commun

suzerain \syz.ʁɛ̃\ masculin

  1. (Histoire) Seigneur possédant un fief dont d’autres fiefs relèvent.
    • Rambervillers dépendait du temporel de l'évêché de Metz, et les évêques en étaient les suzerains ; […]. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • Le relâchement du lien vassalitique est une des causes de la défaite finale du Midi et de son suzerain, le comte de Toulouse. — (Paul Gachon, Histoire du Languedoc, Boivin & Cie, 1941, p.89)
  2. (Diplomatie) Pays qui domine un autre pays, donnant à celui-ci certaines autonomies domestiques.

Forme d’adjectif

suzeraine \syz.ʁɛn\

  1. Féminin singulier de suzerain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUZERAIN, AINE. adj.
T. de Féodalité. Il se disait d'un Seigneur possédant un fief dont d'autres fiefs relevaient. Seigneur suzerain. Substantivement, Le vassal et le suzerain.

Littré (1872-1877)

SUZERAIN (su-ze-rin, rè-n') adj.
  • 1 Terme de féodalité. Qui possède un fief dont d'autres fiefs relèvent. Dame suzeraine. Si un homme voulait se plaindre de quelque attentat commis contre lui par son seigneur, il devait lui dénoncer qu'il abandonnait son fief ; après quoi, il l'appelait devant son seigneur suzerain, et offrait les gages de bataille, Montesquieu, Esp. XXVIII, 27.

    Seigneurie suzeraine, dignité d'un fief ayant justice en propre. Ceux qui possédaient des seigneuries suzeraines se pouvaient qualifier hauts et puissants seigneurs.

  • 2 S. m. et f. Le suzerain, la suzeraine. Le vassal et le suzerain.

HISTORIQUE

XVIe s. Encores que le pape soit recogneu pour suzerain ès choses spirituelles, P. Pithou, (5). Les juges royaux souverains que nous appelons maintenant suzerains, Pasquier, Rech. IV, p. 340, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUZERAIN, voyez Suserain.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « suzerain »

Mot composé avec sus, en haut, comme souverain l'est avec super.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Issue de l’adverbe sus, par analogie avec souverain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « suzerain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suzerain syzrɛ̃

Citations contenant le mot « suzerain »

  • Le moulin à bras vous donnera la société avec le suzerain ; le moulin à vapeur, la société avec le capitaliste industriel. De Karl Marx / Misère de la philosophie, 2002
  • Et un de plus! Un de plus qui se fout de la gueule du monde, de la plèbe, plutôt... On peut dire comme ça. Après Balkany dansant libre dans la rue et pourtant condamné, Darmanin, et son enquête en cours, ministre de la police, Bachelot destructrice de l’hôpital, chroniqueuse bas de gamme ( la culture!!), et tant d'autres, il y a trop de monde à citer, voilà notre suzerain De Villiers qui en rajoute une bonne couche. Depuis quelques semaines on nous bassine ( à raison peut-être ) que le virus circule encore, qu'il faut être responsable, bref qu'il faut se plier aux lois prises à cet effet.Et de nous montrer les horribles jeunes organisant une rave party (après tout personne n' était obligé de s'y rendre ),les terribles fêtes familiales génératrices de bisous irresponsables, les baigneurs inconscients sur des plages où l'on est moins serrés qu'à l'usine. Ok,ok,ok!! Moi même, par respect des autres, je porte le masque dès que je me trouve dans un endroit clos. Je peux faire cet effort et ne sens pas ma liberté mise en danger par cet acte, En tout cas moins que quand il était obligatoire de s'écrire un laissez passer, pour pouvoir sortir une heure.Nous sommes nombreux à subir ces contraintes et, en premières lignes, les petits restaurateurs, les lieux culturels ( qui ne sont pas que la télé, Madame Bachelot) et nombre de petits artisans locaux, entre autres. Même le football, auquel je suis complètement insensible, a joué le jeu (enfin non, ils n'ont pas joué justement). Club de Mediapart, Le puy s'en fout!! | Le Club de Mediapart
  • Le temps fort de cette journée – la prise du Château de Montfort en 1123 par le roi d’Angleterre Henri 1er Beauclerc – sera abondamment illustrée en situation par les troupes de reconstitution. Le déroulement depuis le siège jusqu’à la reddition des assiégés sera narré dans un souci de réalité historique. Cet épisode représente une importante tranche d’histoire pendant laquelle les troupes du roi d’Angleterre Henri 1er s’emparèrent du château d’Hugues IV de Montfort qui s’était rebellé face à son suzerain, Les Médiévales de Montfort-sur-Risle auront bien lieu au château le 30 août | L'Éveil de Pont-Audemer
  • Commençons par ne plus nous comporter en vassaux et on verra s'ils restent toujours nos suzerains... Au fond, ils ne sont que 330 000 et nous sommes autour de 450 000... Le Point, Bellamy : « Les États-Unis sont nos amis, mais pas nos suzerains » - Le Point
  • Au cours du Moyen-Âge, un vassal rendait « hommage » à son seigneur, ce qui signifiait que le premier jurait fidélité au deuxième. Cet hommage est un lien personnel, ne pouvant être héréditaire et devant être renouvelé à la mort du vassal ou du suzerain concernés. Un joueur de football se doit de renouveler sa fidélité tout au long d'une carrière auprès de différentes « seigneuries ». On attend de lui un sacrifice qui se veut guerrier dans la symbolique, tout comme un vassal devant s'acquérir du service d'ost (service militaire que devait un vassal à son seigneur), obligation relevant de ce que l'on appelle l'hommage lige. Club de Mediapart, Le transfert, forfaiture du « mercenaire » | Le Club de Mediapart
  • C’est dans sa maison éclusière n° 6 que Patrick vit des jours tranquilles, reclus de la population suzeraine, ce qui n’a pas l’air d’être une contrainte pour lui, bien au contraire. , Sarthe. Patrick, éclusier, raconte son métier-passion | Les Nouvelles de Sablé
  • Le premier match contre Hochfelden (Bas-Rhin) fut difficile pour l’équipe suzeraine, avec une défaite 16 à 8. On retiendra une fin de match de folie, avec un 4-0 magnifique mais, hélas… un peu tardif. , La Suze-sur-Sarthe. L'équipée des minimes du collège Trouvé-Chauvel aux France de handball | Les Nouvelles de Sablé
  • Pendant toute une semaine, ils parcourent ensemble les terroirs français, sous le joug du guide anciennement résistant. Leur entente fut si cordiale qu’au détour d’un trajet, la suzeraine décora dans l’intimité notre héros de guerre de la Croix de Victoria, la distinction militaire suprême de l’armée britannique. Deux mois plus tôt, notre français engagé s’était octroyé le Château Pech de Jammes, domaine viticole, et terre de la cuvée merveilleuse numéro 21, afin de le relancer. “Il fut question pour sûr de l’une des plus grosses décisions de sa vie”, affirme le Wine Wizard. Comment donc s’imaginer qu’il ne l’aurait pas partager avec la reine au bout d’une semaine passée si cordialement ensemble, va-t-il jusqu’à supputer. La monarque constituerait ainsi l’une des premières personnes au monde à avoir entendu parler de la renaissance de notre nouvel élixir de gala. Quant à la véracité de cette supputation de sorcier passionné de la vigne, il n’appartient qu’à nous d’en juger. Il ne serait pas surprenant d’apprendre un jour ou l’autre que Thibault Lavergne ait voulu en avoir le coeur net en allant voir qui de droit… , Jour 21 : Un résistant confie son plus beau Cahors à la reine | lepetitjournal.com

Traductions du mot « suzerain »

Langue Traduction
Anglais suzerain
Espagnol soberano
Italien sovrano
Allemand suzerain
Chinois 宗主
Arabe suzerain
Portugais suserano
Russe сюзерен
Japonais 宗主
Basque suzerain
Corse suzerain
Source : Google Translate API

Synonymes de « suzerain »

Source : synonymes de suzerain sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « suzerain »

Partager