Surhausser : définition de surhausser


Surhausser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SURHAUSSER, verbe trans.

A. − Empl. trans.
1.
a) Augmenter la hauteur de quelque chose, mettre quelque chose à un niveau plus haut que le niveau initial. Synon. exhausser, surélever; anton. surbaisser.Surhausser un mur. Déjà l'heure grise qui tend ses crêpes d'ombre sur la campagne, surhaussant les cimes, approfondissant les vallons, avait fait sortir de leur demeure les bêtes des bois (Pergaud, De Goupil, 1910, p. 7).La bibliothèque (...) est composée de deux pièces que sépare un simple rideau: une, très exiguë et surhaussée de trois marches, où travaille M. Floche, à une table devant une fenêtre (Gide, Isabelle, 1911, p. 614).
b) ARCHIT. Augmenter la flèche de l'ouverture (d'une voûte, d'un arc). Anton. surbaisser. (Dict. xixeet xxes.).
Part. passé en empl. adj. Arc, cintre, voûte surhaussé(e). Arc, cintre, voûte dont la hauteur est supérieure à la moitié de la largeur. Anton. surbaissé.Une église romane du XIesiècle, à qui son plan circulaire, sa voûte divisée par arcades (...), ses pleins cintres surhaussés et son chœur placé au milieu (...) donnent je ne sais quel air bas-empire et gallo-romain (Flaub., Champs et grèves, 1848, p. 279).
2. Au fig., vieilli. Attribuer à une marchandise, à une monnaie une valeur supérieure à la valeur réelle. Synon. surévaluer.Il a surhaussé sa marchandise. Surhausser la valeur des espèces (Ac. 1878).
P. anal. Les grosses questions, qui surhaussent même les plus petits de la diplomatie (Goncourt, Journal, 1860, p. 826).
B. − Empl. pronom., au fig. Se hausser au-dessus de sa propre valeur. Chez l'homme (...), la volonté de vivre [a dû] se surhausser jusqu'à l'absolue volonté de puissance (G. Bataille, Exp. int., 1943, p. 240).
Prononc. et Orth.: [syʀose], (il) surhausse [-o:s]. Ds Martinet-Walter 1973 une réalisation répond au h de l'orth. par un coup de glotte. Att. ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 fig. sorhaucier « élever, exalter (le jour de Noël) » (Couronnement de Louis, éd. Y. G. Lepage, rédaction AB, 1985) − xvies., Sibil., Anteros, p. 46, éd. 1581 ds Gdf.; 2. ca 1200 « lever » (Aiol, 6586 ds T.-L.), rare au sens propre av. le xviies.: 1611 « lever en hauteur » (Cotgr.); 1676 archit. part. passé adj. (Félibien, p. 775, s.v. voute: berceau surhaussé); 1690 id. surhausser (Fur.); 3. 1593 surhausser les tailles (Satyre Ménippée, Harangue de Mrd'Aubray, éd. Ch. Read, p. 198); 1602 surhausser qqc. de prix (Edit. sept., Rec. gén. des anc. lois fr., t. 15, p. 273). Dér. de hausser*; préf. sur-*.
DÉR.
Surhaussement, subst. masc.a) α) Action d'augmenter la hauteur de quelque chose; résultat de cette action. Synon. surélévation; anton. surbaissement.Le surhaussement des mâts expose, par un grand coup de vent largue, le bâtiment à être couché (Maizière, Nouv. archit. nav., 1853, p. 4).Les rez-de-chaussées (pouvant s'étendre dans les sous-sols) ou les derniers étages (qui peuvent se compléter par un surhaussement) des grands immeubles (Colloque géogr. appl., 1962, p. 23). β) Archit. Élévation donnée (à un arc, une voûte) au-delà du plein cintre. Il vaut mieux outre-passer l'arc que le surhausser (...) si l'arc est outre-passé, le spectateur sera frappé du surhaussement, parce qu'il verra la surface des intrados dans toute son étendue (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin, 1876, p. 280).b) Vx, au fig. Augmentation (d'un prix, d'une valeur) au-delà du prix réel, de la valeur réelle. Synon. surévaluation.Le surhaussement des marchandises (Ac. 1798-1878). [syʀosmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. 1578 fin. (F. Garrault, Rec. des princ. advis du compte par escuz, Bjj ds DG), 1706 archit. (Rich.); de surhausser, suff. -ment1*.

Surhausser : définition du Wiktionnaire

Verbe

surhausser \syʁ.o.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Élever plus haut.
  2. (En particulier) (Architecture) Augmenter la flèche, en parlant des voûtes, des arcades, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Surhausser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SURHAUSSER. v. tr.
Élever plus haut. Il s'emploie surtout en termes d'Architecture, en parlant des Voûtes, des arcades dont on augmente la flèche. Le participe passé

SURHAUSSÉ s'emploie en termes d'Architecture et se dit des Arcades des voûtes dont la montée est plus grande que la moitié de l'ouverture. Un arc surhaussé.

Surhausser : définition du Littré (1872-1877)

SURHAUSSER (su-rhô-sé) v. a.
  • 1 Terme d'architecture. Élever plus haut. Surhausser une maison.

    Il se dit surtout d'une voûte qu'on élève au delà de son plein ceintre.

  • 2Mettre à un plus haut prix ce qui était déjà assez cher. Surhausser le prix d'une chose. Surhausser de moitié leur valeur numéraire [des monnaies], Dutot, Réfl. sur le comm. I, 6.

HISTORIQUE

XIIe s. Tes anemis [j'] en vi molt embronchier [s'attrister], Et tes amis lor goie [joie] surhaucier, Raoul de C. 45.

XVe s. Tu desires et requiers nobles mariages, et te surhaulser en lignée, Bouciq. IV, 3.

XVIe s. Vous luy conseillez de surhausser les tailles, Sat. Mén. p. 124. On tondra ces gentillesses [des plantes], quand les herbes sur-hausseront leurs limites, De Serres, 585.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SURHAUSSER. Ajoutez : - REM. On a dit surexhausser au lieu de surhausser, au sens de hausser une recette, une taxe, etc. Il déclarait, au nom de la commission du budget qu'on pouvait sans inconvénient surexhausser le prix des dépêches [télégraphiques], Journ. offic. 13 déc. 1872, p. 7743, 1re col. Vous ne pourrez pas constamment surexhausser tous les chapitres de votre budget des recettes, ib. 10 juil. 1876, p. 494, 3e col. Cela n'est pas bon. On ne dit pas exhausser un prix, exhausser une recette, mais hausser un prix, une recette ; par conséquent on ne peut que les surhausser, non les surexhausser (voy. ci-dessus SUREXHAUSSER en un emploi plus correct).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Surhausser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SURHAUSSER, v. a. (Stéréotom.) c’est élever le cintre au-dessus du demi-cercle, ou faire un ovale dont le grand axe soit à-plomb par le milieu de la clé.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « surhausser »

Étymologie de surhausser - Littré

Sur 1, et hausser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « surhausser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surhausser syrose play_arrow

Conjugaison du verbe « surhausser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe surhausser

Citations contenant le mot « surhausser »

  • A Carpix Bien dit, tout à fait d'accord avec vous. Concernant les mitoyennetés avec de grands ensembles, je connais le fait suivant, d'un particulier, où à 10m. de son mur clôturant son jardin, s'élève un immeuble culminant à 20m. de haut. Par contre le dit particulier n'a pu élever son mur de clôture qu'aux fatidiques 2,20m. de haut, et auquel on lui a interdit de le surhausser par un grillage ; deux poids , deux mesures. Quant aux factures estimées, ou plutôt constamment surestimées, d'EDF et surtout Gaz-Dolcevita, c'est scandaleux que nos gouvernant aient permis celà . Effectivement c'est du racket . ladepeche.fr, Blagnac. Un mur de plus de 3 mètres derrière sa vieille Toulousaine - ladepeche.fr
  • Qu'est-ce pour vous que l'élégance ? Quel est votre défaut ? Celui que vous ne supportez pas chez les autres ?L'élégance pour moi, c'est surtout l'élégance morale : ne pas trahir, ne pas mentir, ne pas se surhausser. La simplicité de la communication. Pour ce qui est vestimentaire, c'est l'harmonie. Chez moi, je peux être en robe de chambre. Mon défaut ? Égoïste, mais très sensible. Je rentre dans une grande colère quand on me vole mon temps. Je trouve les autres pleins de qualité. S'il y a des défauts, je fais semblant de ne pas les voir. J'aime les autres sauf si je ne les aime pas ! L'Orient-Le Jour, Salah Stétié : « Un écrivain qui n’extériorise pas ses secrets est un écrivain inaccompli... » - L'Orient-Le Jour
  • Il fallait "surhausser, symboliquement et physiquement, un site qui est le centre de gravité de la métropole parisienne", dit M. Berger. Le Point, Inaugurée au printemps, la Canopée des Halles sera une "montée vers Paris" - Le Point

Traductions du mot « surhausser »

Langue Traduction
Corse altezza
Basque areagotzea
Japonais 高める
Russe повысить
Portugais aumentar
Arabe تصعد
Chinois 增高
Allemand erhöhen
Italien intensificare
Espagnol aumentar
Anglais heighten
Source : Google Translate API

Synonymes de « surhausser »

Source : synonymes de surhausser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « surhausser »


Mots similaires