La langue française

Suicide

Définitions du mot « suicide »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUICIDE, subst. masc. et adj.

I. − Subst. masc.
A. −
1.
a) Fait de se tuer volontairement. Synon. autolyse.Le suicide! mais c'est la force de ceux qui n'en ont plus, c'est l'espoir de ceux qui ne croient plus, c'est le sublime courage des vaincus! (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Endorm., 1889, p. 1170).V. auto(-)destructeur ex., hara-kiri ex. de E. de Goncourt, inharmonique ex. de Ruyer, métaphysique2ex. de Beauvoir:
... « J'ai pensé me tuer... » Oui: en finir! Le suicide, seule issue à de telles angoisses.... Un suicide sans préméditation, presque sans consentement, simplement pour échapper, n'importe comment, avant qu'elle ait atteint son paroxysme, à cette souffrance dont l'étau se resserre! Martin du G., Thib., Belle sais., 1923, p. 1050.
Suicide lent. Déchéance d'une personne, dégradation progressive de son corps, de son esprit aboutissant à la mort. Je le compare [le haschisch] au suicide, à un suicide lent, à une arme toujours sanglante et toujours aiguisée (Baudel., Paradis artif., 1860, p. 385).
SYNT. a) Songer, (ne) penser (qu'), courir, être acculé au suicide; envisager le suicide; être au bord du suicide; velléités, idées, tentative de suicide; chantage, penchant au suicide; hantise, obsession du suicide; mode, moyen de suicide. b) Qqn arrache, incite, pousse qqn au suicide, empêche un suicide, sauve qqn du suicide, condamne, refuse le suicide; qqc. conduit, mène au suicide. c) Suicide manqué, raté, abouti, accompli, réussi; suicide raisonné, mystique, idéologique, métaphysique, philosophique; suicide romantique de l'adolescence; suicide collectif; suicide au/par le gaz, aux barbituriques, par arme blanche, par arme à feu, par le feu, par défenestration, par empoisonnement, par noyade, par pendaison.
b) P. méton. Mort que quelqu'un se donne volontairement. S'adressant aux journalistes: Provisoirement, c'est un suicide! Après l'autopsie nous verrons (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 656).V. apitoiement ex. 3, épidémie ex. 2.
SYNT. Annoncer, cacher, expliquer un suicide; faire croire à un suicide; conclure au suicide; motif, raisons d'un suicide; renforcer la thèse, la version, l'hypothèse du suicide; meurtre déguisé, maquillé en suicide; suicide camouflé en accident; double suicide; épidémie, vague de suicides; statistique des suicides; suicides recensés; recrudescence, accroissement (du nombre) des suicides; causes, progrès, développement, prévention du suicide; taux de suicides.
c) P. anal. Comportement de certaines espèces animales qui semblent se donner volontairement la mort. Jamais aucun marin qui signale avoir croisé des bandes d'oiseaux migrateurs (...) n'a rapporté avoir vu un suicide collectif des oiseaux en haute mer (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p. 19).Des scientifiques ont découvert, dans le cerveau des cétacés échoués, des parasites qui les rendraient incapables de coordonner leurs mouvements (...). En fait, les causes de ces suicides ne sont pas encore complètement éclaircies (Okapi, Suppl. au no413, 1-15 févr. 1989, p. 14, col. 2).
2. P. ext.
a) Fait de prendre (ou de faire prendre à quelqu'un) des risques vitaux excessifs ou vains. Suicide par imprudence. Au moindre soupçon d'une maladie contagieuse, elle est là. Elle donne ses jours. Elle donne ses veilles. Elle donne sa vie. (...) il y a du suicide dans sa charité (Bourget, Sens mort, 1915, p. 316).Guy (...) se laissa encercler entre Séphorie et Ain Djaloud et, malgré une terrible infériorité numérique, fut sur le point d'ordonner une charge qui eût été un suicide (Grousset, Croisades, 1939, p. 227).
Candidat au suicide. Personne qui risque sa vie pour rien ou qui donne cette impression. Mistress Key, l'Américaine à moitié folle, la candidate au suicide qui, sous le prétexte de battre le record féminin de vitesse pour la montée au Matterhorn, avait fait l'été précédent le cauchemar de la corporation des guides (Peyré, Matterhorn, 1939, p. 97).
En appos. Huit mois de martyre [pour Depailler, en 1979 après un accident] suivi d'un retour suicide en course sur une Alfa Romeo dangereuse parce que inachevée (Le Nouvel Observateur, 26 oct. 1984, p. 77, col. 3).
b) Tout acte d'autodestruction volontaire. La nouvelle du suicide de la flotte française à Toulon a fait ici une impression extraordinaire (Green, Journal, 1942, p. 279).
B. − Au fig., p. exagér.
1. Action de se nuire, de se détruire, d'anéantir quelque chose en soi. Synon. destruction.Suicide d'une nation, d'un peuple; suicide planétaire. Le mariage est le suicide des dandys après en avoir été la plus belle gloire (Balzac, Faiseur, 1850, iii, 5, p. 259).Quand le concile de Trente a eu décidé qu'il ne fallait plus s'occuper de la question de la Grâce, de ce jour-là, le christianisme a commencé son suicide, il s'est jugé lui-même: il a reculé devant la philosophie (Flaub., Corresp., 1860, p. 264).V. abdiquer ex. 12.
[P. méton. du déterminé] Suicide de la beauté, de la jeunesse; suicide spirituel. L'athéisme n'est (...) que le désespoir d'une raison aliénée, et le suicide de l'intelligence (Lamennais, Indifférence, t. 1, 1817-23, p. 129).Allons-nous, sur les conseils des comités coloniaux, devenir une nation polyglotte, sans même nous apercevoir que cela serait un véritable suicide linguistique, et demain un suicide intellectuel? (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p. 77).
2. Acte ou attitude susceptible d'anéantir la carrière, l'image de son auteur, ou de ruiner son crédit, son autorité. Suicide électoral, politique; suicide d'un parti. À les entendre [les aventuriers de finance et de presse], la France ne pouvait sans déshonneur, sans suicide, accepter un contrôle international de la police franco-espagnol au Maroc (Jaures, Guêpier marocain, 1914, p. 60).Ce peintre [Picabia] (...) a passé son temps, plus encore que Picasso, à des volte-face, des reniements, de véritables suicides artistiques (Dorival, Peintres XXes., 1957, p. 115).
Expr. fam. C'est un suicide! c'est du suicide! [À propos d'une action, exprime que l'aut. court à sa perte, à sa ruine] Non, chéri, tu ne publieras pas ça! C'est trop direct, c'est trop cru! Ce serait un suicide! (Aymé, Confort,1949, p. 88).
En appos. Rocard isolé. Rocard rejeté à droite. Rocard contraint au silence-allégeance ou à l'affrontement suicide (L'Express, 2 déc. 1978, p. 111, col. 3).
II. − Subst. masc. et adj., vx. Personne qui se tue ou s'est tuée volontairement. Synon. suicidé.Les suicides, qui ont dédaigné la noble nature de l'homme, ont rétrogradé vers la plante (Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p. 523).Les prêtres consacrèrent le souvenir de ses travaux, et lui décernèrent l'apothéose [à Hercule], quoiqu'il fût bâtard, voleur, meurtrier et suicide (Nodier, J. Sbogar, 1818, p. 168).
III. − Adj., vx
A. − [En parlant d'un acte] Qui cause, entraîne la mort de son auteur. L'idée de l'Opéra (...) fit bien vite oublier à notre héroïne l'idée triste du comte de Nerwinde tué par un coup de pistolet suicide (Stendhal, Lamiel, 1842, p. 188).
B. − Au fig. Qui cause la perte de son auteur. Synon. suicidaire.Affrontement suicide. La Convention a rendu contre elle-même ce décret, le plus inconcevable qu'aucun sénat ait jamais rendu, ce décret vraiment suicide, qui permet qu'un de ses membres (...) soit conduit en prison sans avoir été entendu (Desmoulinsds Vx Cordelier, 1793-94, p. 264).
REM. 1.
-suicide, élém. de compos.a)
Avion-suicide, subst. masc.Synon. de kamikaze.V. kamikaze ex. de Lar. 20eSuppl. 1953.
b)
Candidat-suicide, subst. masc.Personne qui accomplit une tâche risquant de ruiner sa carrière, son image. Le Centre ira-t-il jusqu'à présenter un candidat-suicide, étant donné la puissante position personnelle de son adversaire? (Le Figaro, 28 nov. 1966ds Gilb. 1971).
c)
Commando-suicide, subst. masc.Groupe de personnes (généralement des soldats) qui accomplit volontairement une mission comportant des risques mortels. Le PPS [Parti populaire syrien] (...) s'est manifesté ces trois dernières années en envoyant des commandos-suicides vers les positions israéliennes du Sud-Liban (L'Événement du Jeudi, 18-24 sept. 1986, p. 11).
d)
Mission-suicide, subst. fém.Action dont l'issue probable est la mort. Treize hommes abandonnés dans un coin pourri de l'État de R. pour une mission-suicide : tenir la position-clé de B. (Le Monde, 23 nov. 1968ds Gilb. 1971).
e)
Pilote-suicide, subst. masc.Pilote volontaire d'un avion-suicide. Synon. kamikaze.En novembre 1944, le quartier général (japonais) annonçait avec éclat une grande nouvelle: l'apparition des pilotes-suicides, ou « kamikazes » (Le Monde, 14 août 1965ds Gilb. 1971).
2.
Suicidogène, adj.,psych., sociol. Qui produit ou engendre le suicide. Risque, facteur suicidogène. L'allongement de l'adolescence (...) la dramatisation de la vie, l'information sensationnelle et catastrophique, le manque de modèle, ne sont pas sans rendre notre société « suicidogène » (Le Monde, 28 juin 1977, p. 13 ds Clé Mots).
3.
Suicidologie, subst. fém.,psych., sociol. Discipline scientifique qui a pour objet le suicide notamment sous ses aspects psychopathologiques et sociologiques. Cette évolution [de la fonction érotique correspondant à celle de la science et de la société], assez surprenante parfois bien qu'encore très limitée, l'inconscient acceptant probablement moins facilement le changement que ne le font nos mœurs, peut servir de fil conducteur à la suicidologie (Psychol. méd., t. 12, avr. 1980, p. 752).
Prononc. et Orth.: [sɥisid]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. 1. 1734 (Desfontaines, Le Pour et le Contre [ouvrage périodique], t. 4, pp. 61-62: réflexions sur le suicide); 1741 (Lettre de Jean-Baptiste Racine à Louis Racine ds Œuvres de J. Racine, éd. P. Mesnard, t. 7, p. 343: À l'égard du suicide (mot que vous avez vraisemblablement employé pour rire, car personne ne l'entend, et deux gens d'esprit me dirent hier que ce ne pouvoit être qu'un charcutier), ce ne sera jamais un péché fort à la mode parmi les gens de bon sens); 2. 1765 suicide indirect (Encyclop. t. 15, p. 640a: on entend par là toute action qui occasionne une mort prématurée, sans qu'on ait eu précisément l'intention de se la procurer); 3. 1790 fig. « action de se détruire » (Saint-Martin, Homme désir, p. 230: Quel suicide continuel pour son âme, que sa conduite!); 1817-23 suicide de l'intelligence (Lammenais, loc. cit.). B. 1752 « personne qui se suicide, s'est suicidée » (Trév. Suppl.). Du lat. sui « de soi », génitif du pron. pers. réfl. se « se, soi », d'apr. homicide*. Fréq. abs. littér.: 1 281. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 425, b) 1 540; xxes.: a) 2 240, b) 2 059.

suicide* -

Wiktionnaire

Nom commun

suicide \sɥi.sid\ masculin

  1. Action d’une personne se donnant volontairement la mort.
    • Je ne parlerai pas ici des couvents qui se font maison de force, des affaires de Sens, Avignon, Poitiers, ni des suicides qui ont eu lieu, hélas ! bien plus près de nous. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, Préface de la 3e édition, p. XX.)
    • Le chiffre maximum des suicides est enregistré, ici, au printemps, comme en Italie, et non en été, comme en France. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931.)
    • Ce même comportement magique consistant à réaliser exprès ce dont nous avons peur pour nous en délivrer – cette politique de Gribouille – peut se retrouver dans le suicide qui, à bien des égards, tire son prestige du fait qu'il nous apparaît, paradoxalement, comme le seul moyen d'échapper à la mort, en disposant librement, en la réalisant nous-même ; mais, en nous suicidant, ce n'est pas une part du feu que nous faisons, c’est tout entier que nous nous y jetons – sans rémission. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 87.)
    • En août, Proust apprend le suicide par pendaison, à Londres, d’Emmanuel Bibesco qui souffrait de paralysie faciale. — (Cyril Grunspan, Marcel Proust: Tout dire, Portaparole, 2005, p. 67.)
    • Selon les études, les filles sont entre deux et quatre fois plus nombreuses que les garçons à faire ou à déclarer avoir fait une tentative de suicide. Par contre, il y a beaucoup plus de garçons que de filles qui décèdent d’un suicide. — (Maja Peret-Catipovic, Le suicide des jeunes : comprendre, accompagner, prévenir, 2004, p. 31.)
    • Ce roturier se haussait du col au point d'estimer qu'il avait, lui aussi, accès au suicide, cette marque de courage et de prestige réservée aux âmes bien nées ! — (Frédéric Lenormand, Les nouvelles enquêtes du Juge Ti : Diplomatie en Kimono, Éditions Fayard, 2009, chap. 1)
    • Une ambiance de catastrophe globale allège toujours un peu les catastrophes individuelles, c’est sans doute pour cette raison que les suicides sont si rares en période de guerre. — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 308.)
  2. (Par extension) Action présentant de forts risques pour la vie de celui qui l’entreprend.
    • Tenter d’atteindre le sommet dans ces conditions relève plus du suicide que de l’exploit sportif.
  3. (Figuré) Acte qui anéantit une dimension de la personne qui l'accomplit.
    • Plusieurs collègues interprètent mon geste comme un suicide professionnel. — (Christine St-Pierre, Ici Christine St-Pierre, Septentrion, Québec, 2020, p. 142.)

Adjectif

suicide \sɥi.sid\ masculin et féminin identiques

  1. (Plus rare) Qui se tue lui-même.
    • Un des plus grands orateurs de la chaire chrétienne a dit, de nos jours, à l’occasion de Voltaire, que l’impie est à-la-fois déicide, homicide et suicide ; […] ; enfin suicide, en ce qu’il attire sur sa tête toutes les malédictions célestes, et provoque, autant qu’il est en lui, des châtiments et sans mesure et sans fin. — (P. L. Ossude, Le siècle des beaux-arts et de la gloire, ou La mémoire de Louis XIV justifiée, 1838, p. 80.)

Forme de verbe

suicide \sɥi.sid\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de suicider.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de suicider.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de suicider.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de suicider.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de suicider.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUICIDE. n. m.
Action de celui qui se tue lui-même. La religion, la morale défendent le suicide. Fig., C'est un suicide se dit d'une Action, d'une démarche qui ruine celui qui la fait.

Littré (1872-1877)

SUICIDE (su-i-si-d') s. m.
  • 1Action de celui qui se tue lui-même. L'abbé de Saint-Cyran, le patriarche des jansénistes, autrefois homme célèbre pour un peu de temps, écrivait, en 1608, un livre en faveur du suicide, Voltaire, Pol. et lég. Prix just. et humanité, 5. On se donne beaucoup, dans ce pays-là [Genève], le passe-temps de se tuer ; voilà quatre suicides en six semaines, Voltaire, Lett Damilaville, 9 avr. 1767. Je crois, proportion gardée, qu'il y a plus de suicides à Genève qu'à Londres, Voltaire, Lett. Mariott, 26 fév. 1767. Le désordre des finances et le changement de la constitution de l'État répandirent une consternation générale ; un grand nombre de suicides dans ce royaume, un plus grand nombre dans la capitale sont de tristes preuves de cette consternation, Helvétius, Œuvr. complètes, Londres 1781, p. 105. Il a exposé la doctrine des stoïciens, dont le suicide était un des points fondamentaux, Diderot, Claude et Nér. II, 109. Le suicide enfin, raisonnant ses fureurs, Atteste par le sang le désordre des mœurs, Gilbert, Mon apol. Une variété de mélancolie caractérisée par un penchant violent au suicide, sans aucune cause connue, Pinel, Instit. Mém. scienc. 1807, 1re sem. p. 190. Mais lorsque, grandissant sous le ciel attristé, L'aveugle suicide étend son aile sombre, Hugo, Crépusc. 13.

    Fig. Espèce de spleen littéraire [les Nuits d'Young], qui pourrait finir par le suicide du talent, Villemain, Litt. française, XVIIIe siècle, 2e part. 2e leç.

    Fig. C'est un suicide, se dit d'une action, d'une démarche qui ruine les affaires de celui-là même qui la fait.

  • 2Celui qui se tue lui-même. Les suicides, qui ont dédaigné la noble nature de l'homme, ont rétrogradé vers la plante, ils sont transformés [dans l'Enfer de Dante] en arbres rachitiques qui croissent dans un sable brûlant, Chateaubriand, Génie, II, 4, 14.

REMARQUE

Ce mot est pour la première fois dans l'édition de l'Académie de 1762 et dans Richelet de 1759 ; auparavant on disait homicide de soi-même. On dit que ce mot a été employé pour la première fois par Desfontaines au XVIIIe siècle. On dit aussi qu'il vient des Anglais ; mais cela n'est pas probable, car la forme en est française et non pas anglaise.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SUICIDE. Ajoutez :
3 Adj. Qui a rapport au suicide. Il est inutile de rappeler ici les vieilles histoires bien connues de l'épidémie suicide des filles de Milet…, Bouchut, Journ. offic. 12 avril 1874, p. 2697, 3e col. Ce qu'on sait des épidémies convulsives, choréiques, suicides et homicides, atteste que…, ID. ib. p. 2698, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUICIDE, s. m. (Morale.) le suicide est une action par laquelle un homme est lui-même la cause de sa mort. Comme cela peut arriver de deux manieres, l’une directe & l’autre indirecte ; on distingue aussi dans la morale le suicide direct, d’avec le suicide indirect.

Ordinairement on entend par suicide, l’action d’un homme, qui de propos délibéré se prive de la vie d’une maniere violente. Pour ce qui regarde la moralité de cette action, il faut dire qu’elle est absolument contre la loi de la nature. On prouve cela de différentes façons. Nous ne rapporterons ici que les raisons principales.

1°. Il est sûr que l’instinct que nous sentons pour notre conservation, & qui est naturel à tous les hommes, & même à toutes les créatures, vient du créateur. On peut donc la regarder comme une loi naturelle gravée dans le cœur de l’homme par le créateur. Il renferme ses ordres par rapport à notre existence. Ainsi tous ceux qui agissent contre cet instinct qui leur est si naturel, agissent contre la volonté de leur créateur.

2°. L’homme n’est point le maître de sa vie. Comme il ne se l’est point donnée, il ne peut pas la regarder comme un bien dont il peut disposer comme il lui plaît. Il tient la vie de son créateur ; c’est un espece de dépôt qu’il lui a confié. Il n’appartient qu’à lui de retirer son dépôt quand il le trouvera à propos. Ainsi l’homme n’est point en droit d’en faire ce qu’il veut, & encore moins de le détruire entierement.

3°. Le but que le créateur a en créant un homme, est sûrement qu’il continue à exister & à vivre aussi long-tems qu’il plaira à Dieu : & comme cette fin seule n’est pas digne d’un Dieu si parfait, il faut ajouter qu’il veut que l’homme vive pour la gloire du créateur, & pour manifester ses perfections. Or ce but est frustré par le suicide. L’homme en se détruisant, enleve du monde un ouvrage qui étoit destiné à la manifestation des perfections divines.

4°. Nous ne sommes pas au monde uniquement pour nous-mêmes. Nous sommes dans une liaison étroite avec les autres hommes, avec notre patrie, avec nos proches, avec notre famille. Chacun exige de nous certains devoirs auxquels nous ne pouvons pas nous soustraire nous-mêmes. C’est donc violer les devoirs de la société que de la quitter avant le tems, & dans le moment où nous pourrions lui rendre les services que nous lui devons. On ne peut pas dire qu’un homme se puisse trouver dans un cas où il soit assuré qu’il n’est d’aucune utilité pour la société. Ce cas n’est point du tout possible. Dans la maladie la plus désespérée, un homme peut toujours être utile aux autres, ne fût-ce que par l’exemple de fermeté, de patience, &c. qu’il leur donne.

Enfin la premiere obligation où l’homme se trouve par rapport à soi-même, c’est de se conserver dans un état de félicité, & de se perfectionner de plus en plus. Ce devoir est conforme à l’envie que chacun a de se rendre heureux. En se privant de la vie on néglige donc ce qu’on se doit à soi-même ; on interrompt le cours de son bonheur, on se prive des moyens de se perfectionner davantage dans ce monde. Il est vrai que ceux qui se tuent eux-mêmes regardent la mort comme un état plus heureux que la vie ; mais c’est en quoi ils raisonnent mal ; ils ne peuvent jamais avoir une entiere certitude ; jamais ils ne pourront démontrer que leur vie est un plus grand malheur que la mort. Et c’est ici la clé pour répondre à diverses questions qu’on forme suivant les différens cas où un homme peut se trouver.

On demande 1°. si un soldat peut se tuer pour ne pas tomber entre les mains des ennemis, comme cela est souvent arrivé dans les siecles passés. A cette question on en peut joindre une autre qui revient au même, & à laquelle on doit faire la même réponse, savoir si un capitaine de vaisseau peut mettre le feu à son navire pour le faire sauter en l’air afin que l’ennemi ne s’en rende pas maître. Quelques-uns d’entre les moralistes croient que le suicide est permis dans ces deux cas, parce que l’amour de la patrie est le principe de ces actions. C’est une façon de nuire à l’ennemi pour laquelle on doit supposer le consentement du souverain qui veut faire tort à son ennemi de quelque façon que ce soit. Ces raisons quoique spécieuses, ne sont cependant pas sans exception. D’abord il est sûr que dans un cas de cette importance il ne suffit pas de supposer le consentement du souverain. Pendant que le souverain n’a pas déclaré sa volonté expressément, il faut regarder le cas comme douteux : or dans un cas douteux, on ne doit point prendre le parti le plus violent, & qui choque tant d’autres devoirs qui sont clairs & sans contestation.

Cette question a donné occasion à une seconde, savoir s’il faut obéir à un prince qui vous ordonne de vous tuer. Voici ce qu’on répond ordinairement. Si l’homme qui reçoit cet ordre est un criminel qui mérite la mort, il doit obéir sans craindre de commettre un suicide punissable, parce qu’il ne fait en cela que ce que le bourreau devroit faire. La sentence de mort étant prononcée, ce n’est pas lui qui s’ôte la vie, c’est le juge auquel il obéit comme un instrument qui la lui ôte. Mais si cet homme est un innocent, il vaut mieux qu’il refuse d’exécuter cet ordre, parce qu’aucun souverain n’a droit sur la vie d’un innocent. On propose encore cette troisieme question, savoir si un malheureux condamné à une mort ignominieuse & douloureuse, peut s’y soustraire en se tuant lui-même. Tous les moralistes sont ici pour la négative. Un tel homme enfreint le droit que le magistrat a sur lui pour le punir, il frustre en même tems le but qu’on a d’inspirer par le chatiment de l’horreur pour des crimes semblables au sien.

Disons un mot du suicide indirect. On entend par-là toute action qui occasionne une mort prématurée, sans qu’on ait eu précisément l’intention de se la procurer. Cela se fait ou en se livrant aux emportemens des passions violentes, ou en menant une vie déreglée, ou en se retranchant le nécessaire par une avarice honteuse, ou en s’exposant imprudemment à un danger évident. Les mêmes raisons qui défendent d’attenter à sa vie directement condamnent aussi le suicide indirect, comme il est aisé de le voir.

Pour ce qui regarde l’imputation du suicide, il faut remarquer qu’elle dépend de la situation d’esprit où un homme se trouve avant & au moment qu’il se tue ; si un homme qui a le cerveau dérangé, ou qui est tombé dans une noire mélancolie, ou qui est en phrénésie, si un tel homme se tue, on ne peut pas regarder son action comme un crime, parce que dans un tel état on ne sait pas ce qu’on fait ; mais s’il le fait de propos délibéré, l’action lui est imputée dans son entier. Car quoiqu’on objecte qu’aucun homme jouissant de la raison ne peut se tuer, & qu’effectivement tous les meurtriers d’eux-mêmes puissent être regardés comme des fous dans le moment qu’ils s’ôtent la vie : il faut cependant prendre garde à leur vie précédente. C’est-là où se trouve ordinairement l’origine de leur désespoir. Peut-être qu’ils ne savent pas ce qu’ils font dans le moment qu’ils se tuent, tant leur esprit est troublé par leurs passions ; mais c’est leur faute. S’ils avoient tâché de dompter leurs passions dès le commencement, ils auroient sûrement prévenu les malheurs de leur état présent, ainsi la derniere action étant une suite des actions précédentes, elle leur est imputée avec les autres.

Le suicide a toujours été un sujet de contestation parmi les anciens philosophes : les Stoïciens le permettoient à leur sage. Les Platoniciens soutenoient que la vie est une station dans laquelle Dieu a placé l’homme, que par conséquent il ne lui est point permis de l’abandonner suivant sa fantaisie. Parmi les modernes, l’abbé de S. Cyran a soutenu qu’il y a quelques cas où on peut se tuer. Voici le titre de son livre. Question royale où est montré en quelle extrémité, principalement en tems de paix, le sujet pourroit être obligé de conserver la vie du prince aux dépens de la sienne.

Quoiqu’il ne soit point douteux que l’Eglise chrétienne ne condamne le suicide, il s’est trouvé des chrétiens qui ont voulu le justifier. De ce nombre est le docteur Donne, savant théologien anglois, qui, sans doute, pour consoler ses compatriotes, que la mélancolie détermine assez souvent à se donner la mort, entreprit de prouver que le suicide n’est point défendu dans l’Ecriture-Sainte, & ne fut point regardé comme un crime dans les premiers siecles de l’Eglise.

Son ouvrage écrit en anglois, a pour titre ΒΙΑΘΑΝΑΤΟΣ : a declaration of that paradoxe or thesis that self-homicide is not so naturally sin & that it mai never be otherwise, &c. London 1700. ce qui signifie exposition d’un paradoxe ou système qui prouve que le suicide n’est pas toujours un péché naturel, Londres 1700. Ce docteur Donne mourut doyen de S. Paul, dignité à laquelle il parvint après la publication de son ouvrage.

Il prétend prouver dans son livre, que le suicide n’est opposé, ni à la loi de la nature, ni à la raison, ni à la loi de Dieu révélée. Il montre que dans l’ancien Testament, des hommes agréables à Dieu se sont donné la mort à eux-mêmes ; ce qu’il prouve par l’exemple de Samson, qui mourut écrasé sous les ruines d’un temple, qu’il fit tomber sur les Philistins & sur lui-même. Il s’appuie encore de l’exemple d’Eleazar, qui se fit écraser sous un éléphant en combattant pour sa patrie ; action qui est louée par S. Ambroise. Tout le monde connoît chez les payens, les exemples de Codrus, Curtius, Decius, Lucrèce, Caton, &c.

Dans le nouveau Testament, il veut fortifier son système par l’exemple de Jesus-Christ, dont la mort fut volontaire. Il regarde un grand nombre de martyrs comme de vrais suicides, ainsi qu’une foule de solitaires & de pénitens qui se sont fait mourir peu-à-peu. S. Clément exhorte les premiers chrétiens au martyre, en leur citant l’exemple des payens qui se dévouoient pour leur patrie. Stromat, lib. IV. Tertullien condamnoit ceux qui fuyoient la persécution, Voyez Tertullian. de fugâ, propos. II. Du tems des persécutions, chaque chrétien pour arriver au ciel affrontoit généreusement la mort, & lorsqu’on supplicioit un martyr, les assistans s’écrioient, je suis aussi chrétien. Eusebe rapporte, qu’un martyr nommé Germanus, irritoit les bêtes pour sortir plus promptement de la vie. S. Ignace, évêque d’Antioche, dans sa lettre aux fideles de Rome, les prie de ne point solliciter sa grace, voluntarius morior quia mihi utile est mori.

Bodin rapporte d’après Tertullien, que dans une persécution qui s’éleva contre les chrétiens d’Afrique, l’ardeur pour le martyre fut si grande, que le proconsul lassé lui-même de supplices, fit demander par le crieur public, s’il y avoit encore des Chrétiens qui demandassent à mourir. Et comme on entendit une voix générale qui répondoit qu’oui, le proconsul leur dit de s’aller pendre & noyer eux-mêmes pour en épargner la peine aux juges. Voyez Bodin, Demonst. lib. IV. cap. iij. ce qui prouve que dans l’Eglise primitive les chrétiens étoient affamés du martyre, & se présentoient volontairement à la mort. Ce zele fut arrêté par la suite au concile de Laodicée, canon 33. & au premier de Carthage, Canon 2. dans lesquels l’Eglise distingua les vrais martyrs des faux ; & il fut défendu de s’exposer volontairement à la mort ; cependant l’histoire ecclésiastique nous fournit des exemples de saints & de saintes, honorés par l’Eglise, qui se sont exposé à une mort indubitable ; c’est ainsi que sainte Pélagie & sa mere se précipiterent par une fenêtre & se noyerent. Voyez S. Augustin, de civit. Dei, lib. I. cap. xxvj. sainte Apollonie courut se jetter dans le feu. Baronius dit sur la premiere, qu’il ne sait que dire de cette action, quid ad hæc dicamus non habemus. S. Ambroise dit aussi à son sujet, que Dieu ne peut s’offenser de notre mort, lorsque nous la prenons comme un remede. Voyez Ambros. de virginitate, lib. III.

Le théologien anglois confirme encore son système par l’exemple de nos missionnaires, qui de plein gré s’exposent à une mort assurée, en allant prêcher l’Evangile à des nations qu’ils savent peu disposés à le recevoir ; ce qui n’empêche point l’Eglise de les placer au rang des saints, & de les proposer comme des objets dignes de la vénération des fideles ; tels sont S. François de Xavier & beaucoup d’autres que l’Eglise a canonisés.

Le docteur Donne confirme encore sa thèse par une constitution apostolique, rapportée au lib. IV. cap. vij. & cap. ix. qui dit formellement qu’un homme doit plutôt consentir à mourir de faim, que de recevoir de la nourriture de la main d’un excommunié. Athenagoras dit que plusieurs chrétiens de son tems se mutiloient & se faisoient eunuques. S. Jerôme nous apprend, que S. Marc l’évangeliste se coupa le pouce pour n’être point fait prêtre. Voyez Prolegomena in Marcum.

Enfin, le même auteur met au nombre des suicides les pénitens, qui à force d’austérités, de macérations & de tourmens volontaires, nuisent à leur santé & accélerent leur mort ; il prétend que l’on ne peut faire le procès aux suicides, sans le faire aux religieux & aux religieuses, qui se soumettent volontairement à une regle assez austere pour abréger leurs jours. Il rapporte la regle des Chartreux, qui leur défend de manger de la viande, quand même cela pourroit leur sauver la vie ; c’est ainsi que M. Donne établit son système, qui ne sera certainement point approuvé par les théologiens orthodoxes.

En 1732, Londres vit un exemple d’un suicide mémorable, rapporté par M. Smollet dans son histoire d’Angleterre. Le nommé Richard Smith & sa femme, mis en prison pour dettes, se pendirent l’un & l’autre après avoir tué leur enfant ; on trouva dans leur chambre deux lettres adressées à un ami, pour lui recommander de prendre soin de leur chien & de leur chat ; ils eurent l’attention de laisser de quoi payer le porteur de ces billets, dans lesquels ils expliquoient les motifs de leur conduite ; ajoutant qu’ils ne croioient pas que Dieu pû trouver du plaisir à voir ses créatures malheureuses & sans ressources ; qu’au reste, ils se résignoient à ce qu’il lui plairoit ordonner d’eux dans l’autre vie, se confiant entierement dans sa bonté. Alliage bien étrange de religion & de crime !

Suicide, (Jurisprud.) chez les Romains, l’action de ceux qui s’ôtoient la vie par un simple dégoût, à la suite de quelque perte ou autre événement fâcheux, étoit regardée comme un trait de philosophie & d’héroïsme ; ils n’étoient sujets à aucune peine, & leurs héritiers leur succédoient.

Ceux qui se défaisoient ou qui avoient tenté de le faire par l’effet de quelque aliénation d’esprit, n’étoient point réputés coupables, ce qui a été adopté par le droit canon & aussi dans nos mœurs.

Si le suicide étoit commis à la suite d’un autre crime, soit par l’effet du remord, soit par la crainte des peines, & que le crime fût capital & de nature à mériter le dernier supplice ou la déportation, les biens du suicide étoient confisqués, ce qui n’avoit lieu néanmoins qu’en cas que le criminel eût été poursuivi en jugement ou qu’il eût été surpris en flagrant délit.

Lorsque le suicide n’avoit point été consommé, parce qu’on l’avoit empêché, celui qui l’avoit tenté étoit puni du dernier supplice, comme s’étant jugé lui-même, & aussi parce que l’on craignoit qu’il n’épargnât pas les autres ; ces criminels étoient réputés infâmes pendant leur vie, & privés de la sépulture après leur mort.

Parmi nous, tous suicides, excepté ceux qui sont commis par l’effet d’une aliénation d’esprit bien caractérisée, sont punis rigoureusement.

Le coupable est privé de la sépulture, on en ordonne même l’exhumation au cas qu’il eût été inhumé ; la justice ordonne que le cadavre sera traîné sur une claie, pendu par les piés, & ensuite conduit à la voirie.

Lorsque le cadavre ne se trouve point, on condamne la mémoire du défunt.

Enfin, l’on prononçoit autrefois la confiscation de biens, mais Mornac & l’annotateur de Loysel remarquent, que suivant la nouvelle jurisprudence, cette peine n’a plus lieu. Voyez au digest. le tit. de his qui sibi mortem consciverunt ; le trait. des crimes, de M. de Vouglans, tit. IV. ch. vij. & le mot Homicide. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « suicide »

Du latin sui (« soi-même, de soi-même ») et caedere (« tuer »), d’après homicide → voir -cide.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. sui, de soi-même, et le radical cidium, meurtre, qui se trouve dans homi-cidium de cædere, tuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « suicide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suicide sµisid

Citations contenant le mot « suicide »

  • Le plus beau présent de la vie est la liberté qu'elle vous laisse d'en sortir à votre heure. André Breton, Introduction à Jacques Rigaut dans Anthologie de l'humour noir , Pauvert
  • Le dandysme, forme moderne du stoïcisme, est finalement une religion dont le seul sacrement est le suicide. Michel Butor, Une histoire extraordinaire, Gallimard
  • L'homme qui attente à ses jours montre moins la vigueur de son âme que la défaillance de sa nature. François René, vicomte de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe
  • Le suicide c'est la ressource des hommes dont le ressort a été rongé par la rouille. Pierre Drieu La Rochelle, Le Feu follet, Gallimard
  • Le suicide est le doute allant chercher le vrai. Xavier Forneret, Broussailles de la pensée de la famille des sans titre
  • Dieu ne parvient que par sa pitié à distinguer le sacrifice du suicide. Jean Giraudoux, Sodome et Gomorrhe, I, Prélude, l'archange , Grasset
  • Le suicide, cette mystérieuse voie de fait sur l'inconnu. Victor Hugo, Les Misérables
  • Celui qui se tue court après une image qu'il s'est formée de lui-même : on ne se tue jamais que pour exister. André Malraux, La Voie royale, Grasset
  • Il n'y a pas de suicides, il n'y a que des meurtres. Elsa Triolet, Proverbes d'Elsa, Les Éditeurs français réunis
  • Le suicide est le plus immoral des crimes. Massimo Bontempelli, La Donna del Nadir, 9
  • L’amour est un genre de suicide. De Jacques Lacan
  • La résignation est un suicide quotidien. De Honoré de Balzac / Illusions perdues
  • Le désespoir est le suicide du coeur. De Jean-Paul Richter / Vie de Quintus Fixlein
  • Un livre est un suicide différé. De Emil Michel Cioran / De l'inconvénient d'être né
  • Le suicide n'est pas un acte. On est saisi par le suicide comme par un vertige, on subit le suicide. De Jean-Guy Rens / La mort du coyote
  • Le suicide, la seule façon de baiser la mort. De José Artur / Les Pensées
  • Le suicide est un crime religieux et social. De Alfred de Vigny / Chatterton, dernière nuit de travail
  • Le suicide est la plus grande des négations. De Roger Fournier / Moi, mon corps, mon âme, Montréal etc...
  • L'idée du suicide est une liberté, la tentative de suicide une soupape, et la pulsion qui mène au suicide un acte incontrolable précedé d'un choix sans cesse reporté. De Chantal Debaise
  • Une détresse trop grande peut conduire au suicide, même si le suicide n'est au fond réellement qu'un appel au secours, entendu trop tard... De Bruno Samson / L'amer noir
  • Le suicide n'est qu'une sortie de secours. De André Birabeau
  • Le meurtre parfait est de pousser l'autre au suicide... De Nathalie Delourme
  • Entre ses 20 ans et ses 23 ans, Alice, alors étudiante, a commis quatre tentatives de suicide. Burn-out, dépression sévère… une descente aux enfers qu’elle raconte, aujourd’hui épanouie. Le Monde.fr, Alice, 25 ans : « J’ai longtemps eu honte de mes tentatives de suicide. Mais j’ai toute une vie pour me reconstruire »
  • "Les suicides chez les jeunes malheureusement il y en a tout le temps, tous les ans (...) c'est toujours multifactoriel" mais "oui, on surveille ça" a réagi à Cergy la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal. "L'impact psychologique est peut être encore plus fort à un âge où on crée du lien, où on se fait des amis, où on construit son réseau social", a-t-elle relevé, faisant part d'une "demande de consultation des psychologues qui augmente énormément", face à laquelle le ministère "a décidé de doubler le nombre des psychologues au sein des établissements". RTL.fr, Coronavirus : les tentatives de suicide se multiplient chez les étudiants
  • Une enquête est ouverte après le suicide d'un gendarme qui travaillait à Toulouse. L'homme faisait partie de l'escadron de la Sécurité routière, il avait 56 ans. France Bleu, Un gendarme se suicide dans sa caserne à Toulouse
  • L’envie de se suicider est regrettable, mais ces causes sont multifactorielles. Parmi elles, les troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité (TDAH) peuvent en être une des raisons, notamment chez les femmes. Des chercheurs de l’université de Toronto (Canada) indiquent que la prévalence des tentatives de suicide au cours de la vie était beaucoup plus élevée chez les femmes souffrant de TDAH (24 %) que chez les femmes qui n'en souffraient pas (3 %). Les résultats ont été publiés le 21 décembre 2020 dans la revue Archives of Suicide Research.  www.pourquoidocteur.fr, Suicide: les femmes sujettes aux troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité sont particulièrement vulnérables
  • Lille : vive émotion après le suicide d'une lycéenne transgenre Franceinfo, Suicide d’une lycéenne transgenre à Lille : se voir refuser le port d'une jupe "c'est extrêmement violent", explique une association d'aide aux jeunes LGBT
  • Le Premier ministre a confié au député Olivier Damaisin une mission parlementaire sur l’identification et l’accompagnement des agriculteurs en difficulté et la prévention du suicide. Le rapport lui a été remis le 1er décembre 2020. Le CGAAER a été mandaté pour accompagner le député. , Mission parlementaire sur l'accompagnement des agriculteurs en difficulté et la prévention du suicide | Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation
  • (Belga) Au moins six soldats nigérians ont été tués lundi dans un attentat suicide déclenché lors d'affrontements avec un groupe jihadiste dans l'État de Borno, dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué mardi deux sources militaires à l'AFP. RTL Info, Nigeria: six soldats tués dans un attentat suicide lors de heurts avec des jihadistes - RTL Info
  • À Lyon, qui avait vu fin 2019 un étudiant s’immoler pour dénoncer ses conditions de vie, l’onde de choc s’est propagée, après la tentative de suicide d’un autre jeune, samedi 9 janvier. Le jeune homme, inscrit à l’université Jean-Moulin Lyon 3, s’est défenestré depuis le quatrième étage de sa cité U. Il était, lundi 11 janvier à l’hôpital, dans un état préoccupant. La Croix, Vive émotion après la tentative de suicide d’un étudiant lyonnais
  • Un an jour pour jour après le suicide de Maxime sur son lieu de travail au Leclerc de Vandœuvre-lès-Nancy, un rassemblement était organisé ce lundi devant l'hypermarché. Le syndicat Force Ouvrière dénonce une injustice et regrette l'absence de poursuites. France Bleu, Suicide au Leclerc de Vandœuvre-lès-Nancy : un rassemblement un an après la mort de Maxime
  • Vendredi 8 janvier, la gendarmerie nationale a déploré la mort de deux de ses membres, décédés des suites de leur suicide. Les gendarmes ont été retrouvés en caserne, dans leur logement de fonction, et avaient tous les deux utilisé une arme à feu, «qui se pourrait être leur arme de service» précise une source proche de l'enquête, pour commettre l'irréparable. LEFIGARO, Suicides de deux gendarmes à Lyon et à Toulouse
  • « C’était quelqu’un de bien, de gentil et généreux qui faisait partager sa passion et toujours prêt à aider les autres. Le problème est qu’il s’est oublié, lui » témoigne avec émotion sa compagne Tina Galant aujourd’hui « très en colère contre l’hôpital de Figeac ». « Comment peut-on laisser seul dans sa chambre un homme admis après une tentative de suicide ? Je ne comprends pas. Pour moi, il y a eu une faute. Je veux savoir ce qui s’est passé. ça n’aurait pas dû arriver au sein d’un hôpital, un endroit où on est normalement en sécurité » s’interroge-t-elle. De son côté, le directeur du centre hospitalier, Raphaël Lagarde indique se tenir « à sa disposition ainsi que l’intégralité des équipes de l’établissement pour apporter les réponses aux questions qu’elle se pose ». ladepeche.fr, Suicide à l'hôpital de Figeac : la compagne de Guy Thoral en colère demande des explications - ladepeche.fr
  • En réaction à la tentative de suicide d'un étudiant dans la nuit de vendredi à samedi à Villeurbanne, GAELIS (Groupement des Associations et élu.e.s Etudiant.e.s de Lyon, Indépendant et Solidaire) veut faire de la santé mentale des étudiants une urgence nationale. , Rhône. Après la tentative de suicide d'un étudiant lyonnais, "l'urgence est nationale"
  • Le 26 février 2020, la Cour constitutionnelle allemande a reconnu le droit au suicide assisté, quel que soit son état de santé. Il y a un mois, le 11 décembre, c’est la Cour constitutionnelle autrichienne qui lui emboitaît le pas, dépénalisant cette pratique. «Jusqu'à présent, chaque personne en Autriche pouvait supposer que sa vie était considérée comme inconditionnellement précieuse, jusqu'à sa mort naturelle. Avec sa décision, la Cour suprême a supprimé une base essentielle de ce consensus», s’indignait le président de l’épiscopat autrichien, Mgr Franz Lackner.  , Les évêques allemands jugent inacceptable le suicide assisté dans leur pays - Vatican News
  • Dix membres d'Ultime Liberté, une association pro-euthanasie ont été placés en garde à vue ce mardi dans une enquête pour trafic de pentobarbital. Cet anesthésiant, interdit en France depuis 1996, est parfois employé pour l'aide au suicide. Fondée en 2009, Ultime Liberté se distingue par des revendications radicales, plaidant pour la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie volontaire. Marianne s'est penché sur ce collectif dont certains membres ont déjà été inquiétés par la justice. , Militants en garde à vue : "Ultime Liberté", l'association radicale qui veut légaliser le suicide assisté
  • La cheffe du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Henrietta Fore, a vivement condamné un attentat suicide dans une petite ville de la région de l’Extrême-Nord au Cameroun qui a fait au moins 15 morts parmi les civils, dont cinq enfants âgés entre 3 et 14 ans. ONU Info, Cameroun : l’UNICEF condamne un attentat suicide qui a tué au moins 15 civils dans le nord du pays | ONU Info
  • The South China Morning Post rapporte dans une vidéo des chiffres glaçants. Entre janvier et juin 2020, le taux de suicide chez les jeunes femmes coréennes a augmenté de 40 % par rapport à la même période en 2019. Une hausse que le quotidien hongkongais attribue au contexte économique, mais aussi à des problèmes préexistants à la crise sanitaire.  Courrier international, Avec la pandémie, le taux de suicide chez les jeunes Sud-Coréennes a explosé
  • Mais pourquoi entraîner un bébé innocent dans son suicide. C’est inadmissible. Closermag.fr, Une jet-setteuse se suicide en sautant de son appartement avec son bébé dans les bras - Closer
  • Tentative de suicide dans la nuit de samedi à dimanche à la maison d'arrêt de Grasse Nice-Matin, Tentative de suicide dans la nuit de samedi à dimanche à la maison d'arrêt de Grasse - Nice-Matin
  • L’étude, publiée mardi par Santé publique France, relève des taux de suicide chez les jeunes, « jusqu’à 8 fois plus élevés » qu’en France métropolitaine. Le Monde.fr, En Guyane, des taux de suicide alarmants dans les villages isolés
  • 2021 est certes l’année internationale de la paix et de la confiance. Mais, pour l’heure, c’est plutôt la morosité et le spleen qui dominent. Alors que l’Angleterre se reconfine et que l’agressivité du virus ne faiblit pas, les professionnels de santé alertent sur une autre « épidémie » tout aussi pernicieuse : l’augmentation des troubles dépressifs, laissant craindre une recrudescence des tentatives de suicide. Retour dans cette revue de presse sur ce mal qui n’épargne aucune profession ou catégorie socioprofessionnelle et qui est devenu, notamment dans le secteur agricole, une priorité politique. Mission d'animation des agrobiosciences, Suicide et santé mentale : les autres maux de 2020
  • L'hypothèse du suicide après la mort d'un homme de 32 ans dans la nuit de mardi à mercredi à Montélimar est confirmée par l'autopsie pratiquée ce jeudi. L'homme se serait infligé lui-même les trois coups de couteau au thorax. France Bleu, Montélimar : l'autopsie confirme que l'homme mort poignardé peut s'être suicidé
  • Déclaration de la directrice générale d'UNICEF, Henrietta Fore, sur l'attentat suicide dans le nord du Cameroun UNICEF France, Attentat suicide dans le nord du Cameroun : 5 enfants tués | UNICEF France
  • Après le suicide de son compagnon Guy Thoral, dans sa chambre d’hôpital, à Figeac, Christiana Galant appelle à l’aide, le couple était couvert de dettes… , Lot. Il se suicide à l'hôpital de Figeac, sa femme appelle à l’aide pour s’en sortir… | Actu Lot
  • L’émotion est vive au lycée Fénelon de Lille, après le suicide d’une lycéenne transgenre. Une cellule d’écoute psychologique a été déployée pour les élèves et le personnel, et des « conseillers de vie scolaire » devaient se rendre, vendredi 18 décembre, dans l’établissement. Le Monde.fr, Le suicide d’une lycéenne transgenre à Lille suscite une vive émotion, le rectorat défend l’établissement
  • La rue Erlanger à Paris, a connu en une quarantaine d'années le suicide d'une star, un crime sordide et un incendie faisant dix morts. Beaucoup pour une seule rue. , Suicide de Mike Brant, cannibale, incendie mortel : cette rue de Paris est maudite | Actu Paris
  • Ce remarquable petit livre est loin de n’être que théorique ; les contextes différents qui émaillent une vie sont finement analysés : on trouvera notamment un chapitre important sur le suicide des personnes âgées qui représentent (au-delà de 65 ans) la tranche de population la plus à risque. A contrario des sociétés traditionnelles qui accordaient une dignité particulière aux vieux, la tendance actuelle de les «regrouper» en Ehpad, qui accentue les vécus de solitude et de dépendance, sans un étayage suffisant, peut susciter des passages très insécurisants, violents parfois. Les hommes semblent vivre plus difficilement ces changements (leur taux de suicide est estimé trois fois supérieur à celui des femmes, même cinq fois au-delà de 80 ans). Où l’on voit que la vieillesse n’est pas forcément un «problème» ou un «risque» contre lequel la société devrait à tout prix se prémunir… Ce livre donne à penser.  Libération.fr, «Le Suicide», en cause de désespoir - Culture / Next
  • Un suicide qui s’ajoute, selon la "Voix du gendarme", à celui d’un major de brigade motorisée toulousain survenu le même jour. , Rhône. Lyon : suicide d'une adjudante-cheffe de gendarmerie à la caserne Delfosse
  • L'adolescente de 16 ans qu'on avait retrouvée dimanche 3 janvier au soir avec un couteau dans le ventre a finalement avoué aux gendarmes qu'elle avait fait une tentative de suicide. Dans un premier temps, elle avait raconté qu'elle avait été agressée, en faisant son jogging, par un inconnu. France Bleu, Saint-Égrève : l'adolescente retrouvée poignardée avoue avoir fait une tentative de suicide
  • Disons plutôt que "ça continue"... 9000 suicides par an en moyenne rien qu'en France, et 800 000 dans le monde. Mais il n'y a toujours pas de cours de psychologie dans les écoles alors que c'est la 1ère cause de mortalité chez les jeunes. Lyon Capitale, Lyon : une femme se suicide en se jetant dans le Rhône depuis le pont Morand
  • Les obsèques de la victime ont eu lieu la semaine dernière, en présence de son frère jumeau. Ce dernier, lui aussi est incarcéré à Seysses, avait obtenu une permission de sortie pour assister à la cérémonie. « La peine est immense dans toute la famille, constate un proche, mais personne ne doute de la réalité du suicide de Jules. » ladepeche.fr, Maison d'arrêt de Seysses : un suicide pas contesté - ladepeche.fr
  • Il n’existe à ce jour aucune donnée précise concernant le nombre de suicides d’étudiants depuis le début de la crise sanitaire. A l’issue du premier confinement, une étude menée par le Centre national de ressources et de résilience (CN2R) faisait état de chiffres alarmants : 11,4 % des 70 000 étudiants interrogés ont eu des idées suicidaires au cours des douze derniers mois. Selon l’enquête « La vie d’étudiant confiné » publiée par l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) en juillet 2020, 16 % des sondés se sont sentis « si découragés que rien ne pouvait leur remonter le moral » et 50 % d’entre eux ont déclaré avoir souffert de solitude ou d’isolement pendant le confinement. Le Monde.fr, Les étudiants, une population particulièrement fragile psychiquement
  • Les chiffres officiels sur le nombre de passages à l’acte suicidaire sont très difficiles à obtenir, car pour beaucoup, il s’agit de « suicides masqués ». On voit par exemple de nombreux cas où les médecins se sont fait des « cocktails » avec plusieurs médicaments. Ils s’arrangent pour faire un mélange difficile à doser… On aura alors un arrêt cardiaque mais sans cause médicamenteuse avérée. À l’autopsie, il est très complexe de conclure à un suicide. On rapporte également beaucoup « d’accidents » de voiture chez les médecins. Ce sont les témoignages que nous obtenons dans le milieu médical, aussi bien au Québec qu’au Canada.  Medscape, Burnout et suicide des médecins : quelle est la situation au Canada ?
  • En outre, ce n'est pas parce que la période des fêtes peut être un passage difficile à négocier que l'idée du suicide sera plus présente dans notre tête à cette époque de l'année. Slate.fr, Doit-on craindre une vague de suicides à Noël? | Slate.fr
  • Un immeuble de la rue Georges-Braques à Grand-Couronne a été évacué après qu'un habitant a tenté de se suicider en ouvrant le gaz dans son appartement. Ce dernier a été secouru. , Un homme tente de se suicider par le gaz près de Rouen, les habitants de l'immeuble évacués | 76actu
  • « L’interdiction du suicide assisté viole le droit à l’autodétermination ». Telle est la décision prise par la Cour constitutionnelle autrichienne le 11 décembre 2020, qui a ordonné au gouvernement de lever l’interdiction du suicide assisté en 2021 – il est actuellement passible de cinq ans de prison. La Croix, En Autriche, les évêques déplorent l’autorisation du suicide assisté
  • La justice non plus ne découvre pas ces accusations. En 2011, le parquet de Paris avait déjà ouvert une enquête préliminaire sur ces mêmes faits. Les soupçons étaient apparus lors des investigations menées sur le décès de l'actrice Marie-France Pisier, la sœur d'Evelyne Pisier, retrouvée morte dans la piscine de sa villa de Saint-Cyr-sur-Mer (Var) le 24 avril 2011. L'enquête ouverte pour « recherches des causes de la mort » avait conclu à un vraisemblable suicide mais, au cours de leurs recherches, les gendarmes avaient exhumé ce secret de famille. leparisien.fr, Affaire Olivier Duhamel : une enquête avait été ouverte après le suicide de Marie-France Pisier - Le Parisien
  • En 2018, Konbini diffusait une vidéo dans laquelle Jacqueline Jencquel, 74 ans à l’époque, déclarait vouloir mourir en 2020, au moyen d’un « suicide assisté ». Revenue sur sa décision, elle accuse Hugo Clément de l’avoir « piégée », ce que l'intéressé dément. Valeurs actuelles, Suicide assisté : Jacqueline Jencquel estime avoir été “piégée” par Hugo Clément | Valeurs actuelles
  • Globalement, il a été estimé 45 suicides par an chez les médecins — c’est le Conseil de l’ordre qui donnait ces chiffres très approximatifs — certains disent 50. Mais le chiffre est bien supérieur à cela, et au-delà des médecins, dans l’association SPS, nous nous occupons aussi des suicides de toutes les autres professions de santé. Et nous les avons estimés à environ trois par jour. Medscape, Suicide des médecins, le sujet tabou ― interview du Dr Eric Henry
  • En décembre 2020, le suicide de Fouad, lycéenne transgenre à Lille, a suscité une vive émotion. Moins d'un mois après, un hommage lui sera rendu au lycée Fénelon. , Après le suicide de Fouad, un hommage et des avancées au lycée Fénelon à Lille | Lille Actu
  • La thèse du suicide est pour l'instant privilégiée, car il est peu probable, au vu des premières constatations, que le malade soit tombé accidentellement de son lit. Une enquête a été ouverte par la police. La famille a été prévenue. Pour l'instant, il n'y a pas de commentaire du côté de la direction de l'hôpital. France Bleu, Un patient de 80 ans, malade du Covid-19, se suicide dans sa chambre de l'hôpital à Vienne
  • La famille de Mme Sakhri réclamait depuis plusieurs années que soit rouverte l'enquête, fustigeant "la thèse officielle décidée par la gendarmerie" du "suicide pour raisons personnelles".  France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Une nouvelle enquête demandée concernant le suicide d'une femme gendarme à Lyon
  • Tentative de suicide ? Soyons cléments accordons lui un second essai !! Lyonmag.com, Tentative de suicide de Cécile Bourgeon : les policiers chargés de l’escorter entendus à Lyon
  • Corps calciné découvert à Angers : suicide probable selon le parquet LEFIGARO, Corps calciné découvert à Angers : suicide probable selon le parquet
  • Le lycée Fénelon de Lille est en deuil depuis le suicide d'une jeune fille trans de 17 ans. Avril, connue par ses camarades et ses professeurs par son dead name (prénom assigné à la naissance) s'est donné la mort au sein de son foyer d'accueil, ce mercredi 16 décembre. TÊTU, À Lille, le suicide d'une adolescente trans de 17 ans suscite la colère - TÊTU
  • Trois personnes ont été tuées et deux grièvement blessées vendredi soir dans un attentat-suicide perpétré par une adolescente dans le nord-est du Nigeria, où le groupe jihadiste Boko Haram a récemment intensifié ces attaques, ont affirmé deux sources humanitaire et sécuritaire. LA VDN, Nigeria : trois morts dans un attentat-suicide perpétré par une adolescente
  • Hautes-Alpes : un brigadier de la police se suicide avec... LaProvence.com, Faits divers - Justice | Hautes-Alpes : un brigadier de la police se suicide avec son arme de service | La Provence
  • Plus de huit ans après le suicide de Lionel Beauvais, qui était magistrat à Nanterre, l'instruction pour « harcèlement moral » et « homicide involontaire » débouche sur un non-lieu, rendu début décembre par un juge de Versailles. leparisien.fr, Nanterre : non-lieu dans l’enquête sur le suicide d’un magistrat - Le Parisien
  • Ce jeudi 31 décembre 2020, à Laval (Mayenne), le corps sans vie d'un homme de 24 ans a été retrouvé. L'autopsie a conclu à un suicide. , Laval : l'homme de 24 ans retrouvé mort en centre-ville ce matin s'est suicidé | Le Courrier de la Mayenne
  • L’Observatoire national du suicide a rendu son quatrième rapport mercredi 10 janvier. La France a enregistré 9 300 décès par suicide en 2016, alors que 120 000 Français réalisent une ou plusieurs tentatives chaque année. Le Monde.fr, Le niveau de décès par suicide était à la baisse avant le Covid-19
  • L’Observatoire national du suicide (ONS), créé en 2013, s’intéresse depuis 2018 à la question du suicide en lien avec la situation professionnelle des personnes. Il en présente ses dernières données dans son quatrième rapport "Suicide : quels liens avec le travail et le chômage ? Penser la prévention et les systèmes d'information". À la suite notamment de la médiatisation des suicides sur le lieu de travail, l’ouverture du procès des dirigeants de France Télécom en mai 2019, il est nécessaire de mesurer les interactions entre risques psychosociaux (RPS), santé mentale et suicide afin de mettre en place des préventions efficaces. Les travaux présentés ayant été menés avant la pandémie de Covid-19, l’ONS étudiera par la suite les effets de la pandémie et du confinement sur les conduites suicidaires des chômeurs, des professionnels et des personnes de tous âges. , Suicide : quels liens avec le travail et le chômage ? | Vie publique.fr
  • L’application, très prisée des adolescents, avait eu des difficultés pour faire disparaître une vidéo de suicide au début du mois. Le Monde.fr, TikTok évoque une « attaque coordonnée » visant à diffuser une vidéo de suicide
  • Idée. La fondation Jean-Jaurès, qui a l'habitude de traiter de thèmes originaux, produit une étude sur les liens entre les suicides et les crises. L'analyse, centrée sur l'actualité, repose notamment sur un sondage Ifop. Où l'on apprend que 25 % des personnes interrogées indiquent aujourd'hui que l'un de leurs proches (relation, ami, parent, collègue) est décédé à la suite d'un suicide. Elles étaient 35 % en 2000. En 2020, elles sont 20 % à avoir « sérieusement » envisagé de se suicider (contre 13 % en 2000) ; et parmi elles, 27 % des chômeurs et des chefs d'entreprise. Enfin, 11 % y ont songé, sérieusement encore, pendant le confinement, 17 % après. Les Echos, Suicide, Covid et confinement | Les Echos
  • La filiale de l'université de Nantes a mis à profit sa connaissance des réseaux bayésiens pour modéliser les compétences des psychiatres et développer un outil qui apprend à connaître et à conseiller les patients ayant fait une tentative de suicide. L'application Medical Companion doit désormais être embarquée dans un smartphone et testée dans le cadre d'une étude clinique. Les Echos, Capacités crée une application contre la récidive du suicide | Les Echos
  • Ces deux histoires ont provoqué une grande émotion et suscité de nombreux partages et commentaires sur les réseaux sociaux. Elles recoupent en effet les inquiétudes de nombreux Français et francophones, pour qui l’ampleur de la crise du Covid-19 ne se mesurera pas seulement en morts et en malades, mais aussi en suicides liés à l’angoisse, aux incertitudes et à la récession économique. Le Monde.fr, Le nombre de suicides n’a pas augmenté malgré l’épidémie de Covid-19 et le confinement
  • Perte d'emploi, maladies, suicides...: l'impact des confinements décidés en raison de la crise sanitaire sur le monde de travail risque d'être "dévastateur" en terme de santé globale et de fracture sociale, alertent des acteurs de la santé au travail interrogés par l'AFP. La Tribune, Chômage, dépression, suicide: les effets "dévastateurs" des confinements sur le monde du travail
  • L’alerte a été lancée début novembre par le professeur Richard Delorme, chef du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Robert-Debré, qui s’inquiétait d’une nette hausse des tentatives de suicide chez les mineurs de moins de 15 ans depuis la rentrée scolaire. Ce phénomène touchait-il tout le pays, ou était-il localisé au nord-est parisien ? Si D’un bout à l’autre du pays, les psychiatres ont consulté leurs registres d’entrées aux urgences. Les données ne sont pas toujours disponibles. Tous ne font pas aujourd’hui part du même degré d’inquiétude. Le Monde.fr, Hausse des tentatives de suicide chez les mineurs : dans les hôpitaux, des pédopsychiatres inquiets mais prudents
  • Une enquête pilotée par l’OFDT révèle que 2,9 % des jeunes de 17 ans ont déclaré avoir déjà fait une tentative de suicide ayant entraîné une hospitalisation. Le Monde.fr, Les tentatives de suicide chez les jeunes augmentent
  • Avant de se suicider, Irina Slavina, rédactrice en chef d’un site d’informations à Nijni-Novgorod, avait laissé un message accusant le régime d’être responsable de sa mort. Le Monde.fr, En Russie, un suicide révélateur du harcèlement des journalistes
  • Après le suicide d'un policier de Saint-Avold en janvier 2018, son ancien collègue, poursuivi pour avoir placé un enregistreur dans sa voiture, sort de son silence en attendant son procès en appel : il ne veut pas porter toute la responsabilité du drame et accuse sa hiérarchie. France Bleu, Suicide d'un policier à Saint-Avold : son ancien collègue se défend et accuse sa hiérarchie

Traductions du mot « suicide »

Langue Traduction
Anglais suicide
Espagnol suicidio
Italien suicidio
Allemand selbstmord
Chinois 自杀
Arabe انتحار
Portugais suicídio
Russe самоубийство
Japonais 自殺
Basque suizidioa
Corse suicidiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « suicide »

Source : synonymes de suicide sur lebonsynonyme.fr

Suicide

Retour au sommaire ➦

Partager