La langue française

Suicider

Définitions du mot « suicider »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUICIDER (SE), verbe pronom., SUICIDER, verbe trans.

A. −
1. Se tuer volontairement. Synon. se détruire, se supprimer, se donner la mort (v. donner I C 1 a β), mettre fin à ses jours (v. fin1), attenter* à ses jours.Menacer, essayer, tenter de se suicider; se suicider de désespoir, de dépit; se suicider par amour, par protestation, par ennui. Vous voulez vous suicider ensemble? Cathie rit d'un rire faux: Comme c'est romanesque!Non, pas nous suicider, mourir ensemble (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 180).V. ennui ex. 1, non-conformiste B ex. de Breton:
...ce Russe affamé, presque son voisin, qui, devenu manœuvre, s'était suicidé un jour de trop grande misère, et dont la femme folle de rage avait giflé le cadavre qui l'abandonnait, avec quatre gosses dans les coins de la chambre... Malraux, Cond. hum., 1933, p. 312.
Au part. passé. Michelle la rousse, celle qu'on voyait toujours avec Machin, suicidée aux barbituriques (A. Ernaux, La Femme gelée, 1989 [1981], p. 116).
En partic. Avoir un comportement ou une conduite dont le but ou la conséquence est la mort. Il aimait sa femme. Il sut tout [de son inconduite]. Il se suicida en quelques mois par des excès de toute sorte (Goncourt, Journal, 1869, p. 525).
P. anal. [Le suj. désigne un animal] La légende veut même qu'il [le Scorpion] se suicide de son aiguillon lorsqu'il ne peut échapper à un danger (Divin.1964, p. 200).
P. ext. [En parlant d'un groupe hum.] Deux armées aux prises, c'est une grande armée qui se suicide (Barbusse, Feu, 1916, p. 7).Au moins, qu'elle soit [cette guerre] la fin de cette société moribonde, qui ne s'aperçoit pas qu'elle se suicide elle-même (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 618).
2. Au fig.
a) Synon. de s'anéantir, se détruire.[Elle] prit le parti de se suicider socialement, en se vouant à un célibat éternel (Sand, Lélia, 1839, p. 428).La question qui se pose maintenant est de savoir si dans ce monde qui glisse, qui se suicide sans s'en apercevoir, il se trouvera un noyau d'hommes capables d'imposer cette notion supérieure du théâtre (Artaud, Théâtre et son double, 1938, p. 39).
b) [Le suj. désigne une personnalité, un personnage] Avoir une conduite qui ruine ou qui risque de ruiner son crédit, son autorité, sa carrière. On nous demande de nous suicider, de jeter de la boue en l'air pour qu'elle nous retombe à tous sur le nez! (Vogüé, Morts, 1899, p. 302).Il serait impossible de demander à cinquante députés U.N.R. de « se suicider ». Ce suicide serait pourtant nécessaire s'il fallait faire place aux candidats « recommandés » par MM. Pisani, Joxe ou Edgar Faure (Le Nouvel Observateur, 18 mai 1966, p. 5, col. 3).
B. − Empl. trans. dir.
1.
a) Fam. Assassiner quelqu'un et faire passer son meurtre pour un suicide. On l'avait suicidé de trois balles, à la suite d'une tentative de coup d'État (A. Francos, Sauve-toi, Lola, 1983, p. 80).
À la forme passive. Les juges des tribunaux militaires qui condamnent leurs camarades aujourd'hui, seront eux-mêmes arrêtés, tués ou « suicidés » demain (P. Nord, L'Intoxication, 1971, p. 72).
b) Provoquer le suicide de quelqu'un. Entre deux gardes municipaux, l'œil en vrille sous la toque de loutre, MmeHumbert exploite la fortune Crawford, suicide les ministres et amuse la foule (Cocteau, Portr.-souv., 1935, p. 119).
c) Aider quelqu'un à se donner la mort. [L'euthanasie] nouvelle projection de Thanatos, l'instinct de mort et de violence, où l'on suicide son prochain avec l'illusion que l'on se supprime un peu soi-même (M. Lancelot, Campus, 1971, p. 189).
2. Au fig. Détruire (quelque chose qui fait partie de soi). Tu voulus vivre pour ton compte, et suicider ta gloire par mépris de toutes les choses humaines (Sand, Lettres voy., 1834, p. 12).La royauté, qu'avaient aux trois quarts suicidée l'aveugle bonté et la faiblesse capricieuse d'un prince mal conseillé, devait d'ailleurs disparaître (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Voy. Fr., 1896, p. 60).
REM.
Suicidant, -ante, part. prés. en empl. subst.,psych., psychol. Personne qui exprime des intentions de suicide ou qui a déjà tenté de se suicider. Synon. suicidaire.L'écoute du suicidant; le traitement des suicidants. La suicidante savait que son mari rentrerait rapidement. Elle a donc pris le risque de mort, tout en gardant une chance de survie (M. Souris, Prévention du suicide, 1975, p. 14).Empl. adj. Adolescent, appelant, paranoïaque suicidant. Le geste suicidaire s'inscrit dans le cadre d'un conflit, dont il permet en partie la résolution, il ne semble pas être la marque d'une structure psycho-pathologique du sujet suicidant (Psychol. méd., t. 12, avr. 1980, p. 816).
Prononc. et Orth.: [(sə)sɥiside], (il se) suicide [-sid]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1787 se suicider (Schwan, Nouv. Dict., 98, Suppl. cité par Th. Ranft ds Z. fr. Spr. Lit. t. 35, p. 145); 2. empl. trans. dir. a) 1807 (J. de Maistre, Corresp., t. 2, p. 339: si, d'une part il y a un Souverain légitime avec sa Cour, et de l'autre un casse-cou tout puissant [...] je dis qu'un Souverain qui vient se mesurer en champ clos avec un tel homme est véritablement suicidé); b) 1834 fig. « détruire » (Sand, Lettres voy., loc. cit.). Dér. de suicide*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 178. Bbg. Genin (F.). Récréations philologiques... Paris, 1858, t. 1, pp. 197-204.

Wiktionnaire

Verbe

suicider \sɥi.si.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se suicider)

  1. Aider quelqu’un à se suicider.
    • Par trois fois, nous avons essayé de le suicider. Et ce, alors même que mon père avait rédigé et fait connaître ses directives anticipées. — (« “Comment j’ai suicidé mon père” »Le Monde.fr, 12 mars 2015)
  2. (Ironique) Tuer en voulant faire croire à un suicide.
    • […] et une affreuse petite gravure, avec légende, nous montre comment le corps du malheureux qui se suicida (ou « fut suicidé ») fut attaché à un cheval et mené jusqu’à un lieu de supplice où il fut littéralement empalé pour la « terreur » de tous les traîtres à venir. — (Olivier Lutaud, Des Révolutions d’Angleterre à la Révolution Française, 1973, page 93)
    • Socrate fut suicidé à la ciguë par ses meilleurs compagnons de débauche, siégeant en tribunal. — (Jean-Marie Turpin, Les méditations du verbe, 1996, page 68)
  3. (Pronominal) Se tuer volontairement → voir se suicider
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUICIDER (SE). v. pron.
Se tuer. Ce verbe est incorrectement formé, mais il est d'un usage courant.

Littré (1872-1877)

SUICIDER (su-i-si-dé) v. réfl.
  • Néologisme. Se donner la mort à soi-même.

    Un suicidé, un homme qui s'est donné la mort à lui-même.

REMARQUE

Ce verbe est très fréquemment employé présentement ; mais il est mal fait, puisqu'il contient deux fois le pronom se. Suicide, meurtre de soi : il est difficile de former avec cela régulièrement un verbe réfléchi. Suicide équivaut à soi-meurtre ; se suicider équivaut donc à se soi-meurtrir ; cela met en évidence le vice de formation. On raconte que M. de Talleyrand, étant ambassadeur après 1830 à Londres, se servit de ce mot dans le salon de lord Holland ; le lord exprima son étonnement d'entendre ce néologisme dans la bouche de Talleyrand Tout homme qui répugne aux barbarismes, même usités, fera bien de s'abstenir de l'emploi de ce mot. Autrefois on disait : se défaire, se détruire, et l'on disait bien. Le vicieux emploi est allé jusqu'à faire de suicider un verbe actif. Un sous-préfet, chargé d'exécuter des mesures sévères, en sollicitait l'adoucissement près de son chef immédiat… Je sais, à n'en pas douter, écrivait-il à M. le préfet, que, si la chose a lieu, plusieurs mauvais sujets sont disposés à me suicider. - Ils ont trop d'esprit pour cela, répondit M. le préfet ; si jamais vous êtes suicidé, ce ne sera que par un imbécile, Arnault, Critiques, t. I, p. 298.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « suicider »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suicider sµiside

Citations contenant le mot « suicider »

  • Que de gens ont voulu se suicider et se sont contentés de déchirer leur photographie ! De Jules Renard / Journal
  • La meilleure raison, pour se suicider, c’est la peur de la mort. De Amélie Nothomb / Métaphysique des tubes
  • On va sur la Lune mais si c’est pour s’y suicider, à quoi cela sert-il ? De André Malraux
  • On a toujours tort de se suicider trop tôt. C'est manquer de mémoire. Ou d'imagination. De Guy Bedos / L'Autre Journal - 1986
  • Se suicider, c'est essayer de mourir de son vivant. De Philippe Geluck / Entrechats
  • Il faut se suicider jeune quand on veut profiter de la mort. De Pierre Dac
  • Plutôt mourir que de me suicider ! De Daniel Savage
  • Naître c'est se suicider. Nous nous suicidons tous. De Jacques Renaud / Le cassé
  • Les gens luttent pour vivre, pas pour se suicider. De Paulo Coelho / Veronika décide de mourir
  • Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire ! De Louis Scutenaire / Mes inscriptions IV
  • Se suicider constitue la pire des ingratitudes. Se suicider, c'est se reconnaître incapable d'assumer le cadeau de la vie. De Bernard Werber / L'Empire des Anges
  • Parler de soi aux autres, c'est se suicider un peu. De André Carpentier / Du Pain des oiseaux
  • Se suicider c'est cesser d'avancer. C'est s'immobiliser. De Wilfrid Lemoine / Le Déroulement
  • Chaque homme possède au moins autant de raisons de se suicider que de ne pas le faire. De Yvon Toussaint / La mort est dans la ville
  • Faut pas se suicider. Il paraît que c'est pas mieux de l'autre bord. De Daniel Polikin / Visions de Jude
  • Un habitant de Chalon-sur-Saône a tué son voisin par arme à feu mercredi, blessant grièvement l'épouse et la fille de ce dernier, avant de mettre le feu à son propre appartement et de se suicider, Il tue son voisin et blesse des proches avant de se suicider
  • Quand il part en foret pour mettre fin à ses jours, il a ses deux enfants sous le bras. L'homme veut se suicider, mais mettre ses enfants en sécurité. Il envoie alors des SMS à ses proches pour qu'ils viennent récupérer les enfants. Des SMS alarmants, et très clairs. Alors la famille alertent tout de suite les gendarmes. France Bleu, Landes : un homme tente de se suicider dans la forêt de Seignosse, mais il est vite géolocalisé
  • "J'ai cherché sur Google comment se suicider": des mots terribles signés Robin Soderling. Double finaliste de Roland-Garros en 2009 et 2010, tombeur de Rafael Nadal sur l'ocre parisien, l'ex-joueur suédois a annoncé sa retraite fin 2015. Il n'avait plus joué depuis quatre ans et luttait contre des blessures récurrentes, avançant la mononucléose comme explication à son retrait des courts.  RMC SPORT, Tennis: « J'ai cherché sur Google comment me suicider », Soderling raconte sa dépression

Images d'illustration du mot « suicider »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « suicider »

Langue Traduction
Anglais commit suicide
Espagnol suicidarse
Italien suicidarsi
Allemand selbstmord begehen
Chinois 自杀
Arabe انتحر
Portugais cometer suicídio
Russe покончить жизнь самоубийством
Japonais 自殺する
Basque bere buruaz beste egin
Corse suicida
Source : Google Translate API

Synonymes de « suicider »

Source : synonymes de suicider sur lebonsynonyme.fr

Suicider

Retour au sommaire ➦

Partager