Sprint : définition de sprint


Sprint : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SPRINT, subst. masc.

SPORTS
A. −
1. Effort intense et bref fourni par un coureur ou un nageur pour atteindre sa plus grande vitesse à un moment déterminé de l'épreuve, en particulier à proximité de l'arrivée; p. méton., la fin de la course. Sprint final; battre qqn au sprint; gagner une course au sprint. Étude de la foulée, puis accélération progressive terminée par un court sprint sur une base latérale (R. Vuillemin, Éduc. phys., 1941, p. 64).
P. méton. Aptitude à prendre cette allure, à faire une pointe de vitesse. Manquer de sprint. Ayant perdu mon sprint, je me suis essayée, seule, sur le fond. Et je suis sûre, vous entendez, j'ai la certitude que je peux battre le record féminin du mille (Montherl., Olymp., 1924, p. 282).Il a un bon sprint sur 50 mètres (Vie Lang.1966, p. 453).
2. P. méton., fam. [Hors de toute compétition sportive] Course rapide sur une distance courte. Mais les sans-froc [qui assiègent la Bastille] n'ont pas posé les dés; encore un sprint, et les v'là d'vant l'entrée (Stollé, Douze récits hist., 1947, p. 10).
[Le plus souvent dans la loc. piquer un sprint] Courir très vite sur une distance relativement courte. Mais voici que s'avance un lourd camion (...) Arthur (...) ramasse ses dernières forces, pousse un sprint final et s'accroche aux ridelles (H. Bazin, Tête contre murs, 1949, p. 223).
P. iron. [P. allus. à la déroute des armées fr. en 1940] C'est la dérouillée, dit Charlot (...), c'est la déculottée, la fessée! Longin rit à son tour:Les soldats de 40 ou les rois du sprint! dit-il.Les géants de la route.Champions olympiques de course à pied (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 69).
B. − En partic. [P. oppos. aux épreuves de fond et de demi-fond] Course de vitesse sur une courte distance. Disputer un sprint.
1. ATHL. Coureurs de sprint. Les courses. Le sprint. Il se subdivise en sprint court (cent mètres et deux cents mètres) et sprint long (quatre cents mètres). Bien que l'on puisse considérer le huit cents mètres moderne comme une course de vitesse, étant donné l'allure très rapide de cette épreuve, nous la classerons dans les courses de demi-fond court, en ne conservant dans le chapitre « sprint » que les épreuves se disputant en couloir et pour lesquelles le départ a lieu en position quadrupédique (Jeux et sports, 1967, p. 1237).
2. CYCL. En cyclisme, la course de sprint se fait sur plusieurs tours de piste. L'emballage final, chronométré, se fait sur les 200 derniers mètres (Dupré1972).
P. métaph. Dans cette course contre la montre, nous en sommes au sprint final. Après s'être affrontés pendant des mois sur des questions techniques essentielles (...) les négociateurs du « Kennedy round » doivent maintenant conclure très vite (Le Nouvel Observateur,19 avr. 1967, p. 13, col. 2).
Loc. Lancer le sprint. ,,Partir en tête, accélérer au maximum et s'écarter`` (Sudres Cycl. 1984).
3. NATATION. On observe (...) deux positions [du corps du nageur] selon qu'il s'agit de sprint ou de distance. Pour le premier, les épaules sont beaucoup plus hautes, le corps est cambré, la tête est légèrement relevée, de telle façon que le niveau de l'eau arrive vers le milieu du front. Dans la nage de demi-fond, le corps est couché, la tête dans son prolongement (Jeux et sports, 1967, p. 1565).
Prononc.: [spʀint]. Étymol. et Hist. 1895 (Gil Blas, p. 4, c. 3, 5 juin ds Bonn., p. 142). Empr. à l'angl.sprint « brève période de pleine vitesse au cours d'une épreuve sportive ou constituant une épreuve sportive », att. dep. 1865 (NED) et qui est le déverbal de to sprint « sauter, s'élancer » (1566 ds NED) d'orig. nord. (NED; Klein Etymol.).
DÉR.
Sprinter, verbe intrans.a) Sports. Accélérer l'allure pour atteindre sa plus grande vitesse, en particulier à proximité de l'arrivée. Lalanne aborda la ligne droite avec 20 mètres d'avance (...) Baudouin sprintant rageusement, le passa sur le fil (L'Œuvre, 27 janv. 1941).b) Fam. [Hors de toute compétition sportive] Courir, pédaler le plus vite possible. Synon. foncer, piquer un sprint (supra 2).Il s'amusait à sprinter dans les côtes; je m'essoufflais loin derrière lui; en plat, il pédalait avec tant d'indolence que deux ou trois fois, il atterrit dans le fossé (S. de Beauvoir, La Force de l'âge, 1960, p. 505 ds Rey-Gagnon Anglic. 1981).P. métaph. En un mot, le port et ses industries sprintent − le Monde, pour sa part, n'hésite pas à parler d'« emballement »et toute la région surprise par ce brutal démarrage tente aujourd'hui de coller à la roue, pardon, de « maîtriser la croissance » (Le Sauvage, févr. 1974, p. 28, col. 1). [spʀinte], (il) sprinte [spʀint]. Homogr. sprinter (subst.). 1reattest. 1907 (L'Auto, 16 nov., 9d ds Höfler Anglic.); de sprint (dés. -er) prob. d'apr. l'angl. to sprint (supra étymol.) att. dep 1871, d'abord sous la forme du subst. verbal sprinting, comme terme de sports (NED).
BBG.Becker 1970, p. 257, 258 (s.v. sprinter). − Bonn. 1920, p. 142. − Humbley t. 2 1974, p. 731.

Sprint : définition du Wiktionnaire

Nom commun

sprint \spʁint\ masculin

  1. (Course à pied) Course sur une courte distance où l’athlète va le plus vite possible.
    • Les règles du sprint en athlétisme stipulent depuis 2002 que, si un athlète quitte les starting blocks en moins de 100 ms (0,1 s) après le coup de feu, il sera sanctionné d'un faux départ. — (Alexandre Dellal, De l'entraînement à la performance en football, page 374, De Boeck, 2008)
  2. (Par extension) Course rapide.
    • Il a piqué un sprint pour arriver à l’heure

Nom commun

sprint

  1. (Course à pied) Sprint, course.
  2. Pic d'activité.

Verbe

sprint

  1. Se précipiter, s’élancer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « sprint »

Étymologie de sprint - Wiktionnaire

De l’anglais sprint.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sprint »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sprint sprint play_arrow

Citations contenant le mot « sprint »

  • Durant ce sprint, 2.300 amendements seront étudiés. À l'issue, le texte retournera au Sénat, qui l'avait déjà raboté de plusieurs mesures en première lecture. De toute évidence, le texte reviendra ensuite, à une date encore inconnue, à l'Assemblée qui aura le dernier mot.Tout l'enjeu des débats entamés lundi est de savoir quelle version du texte les députés adopteront. Le texte voté en première lecture, « équilibré », selon les propres dires du premier ministre. Ou le texte, amendé par la commission spéciale de l'Assemblée nationale, bien plus ambitieux. Tour d'horizon des mesures qui cristallisent les débats. > L'ouverture de la PMA à toutes les femmes. C'est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron qui devrait être tenue. Même au Sénat (majoritairement à droite), fin janvier, l'article qui élargit l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires avait été adopté par 160 voix contre 116. Il devrait en être de même lors de cette seconde lecture. Reste à savoir si son remboursement par la Sécurité sociale, lorsque les femmes qui y ont recours ne sont pas diagnostiquées infertiles, sera bel et bien effectif. Si l'Assemblée a déjà voté pour, le Sénat s'y est opposé. > L'ouverture de la PMA à toutes les personnes en capacité de concevoir. Les personnes transgenres (1) ne sont, pour le moment, pas concernées par l'ouverture de la PMA. Pour le député des Deux-Sèvres Guillaume Chiche, qui a quitté le groupe LREM pour en fonder un nouveau (Écologie démocratie solidarité), « la reconnaissance à égalité de tous les projets parentaux » est pourtant fondamentale. Pour abattre toute « hiérarchie », il souhaite que les hommes et les femmes trans puissent avoir accès aux techniques d'aide médicale à la procréation avec leurs propres gamètes. Autrement dit, qu'un homme trans puisse utiliser ses ovules et une femme trans ses spermatozoïdes. Un sujet qui suscite l'opposition frontale des députés de droite, ainsi que d'une grande partie des députés de la majorité qui ont voté contre les amendements relatifs à ces questions mardi. > Le don d'ovocyte au sein d'un couple lesbien. Malgré l'opposition gouvernementale, cette proposition a été ajoutée au projet de loi par la commission. Intitulée méthode Ropa (Réception d'ovocytes de la partenaire), elle permet de prélever les ovocytes d'une femme pour les implanter dans l'utérus de sa compagne. Le gouvernement la rejette en arguant qu'il s'agit de « gestes médicaux qui ne sont pas neutres ». L'opposition y voit une porte d'entrée pour la GPA, la gestation pour autrui. « Cela n'a pourtant rien à voir puisqu'il s'agit d'un don au sein du couple », indique Larissa Meyer, président du Réseau fertilité France. Pour Guillaume Chiche, cette technique est un des moyens pour « permettre une meilleure réussite du parcours PMA ». « Il s'agit de privilégier des ovocytes qui ont une grande chance d'aboutir et de les implanter chez la femme qui comporte les meilleures chances de grossesse », poursuit le député. > L'élargissement du diagnostic pré-implantatoire (DPI). Cette disposition a aussi été introduite en commission. Elle permet d'analyser les embryons pour sélectionner ceux qui ne sont pas porteurs d'une mutation mise en cause dans une maladie génétique grave, comme la trisomie 21. Actuellement, le DPI est réservé aux couples qui ont une forte probabilité de donner naissance à un enfant atteint d'une de ces maladies génétiques. Pour les défenseurs de cette pratique, elle permettrait de rendre les méthodes de procréation plus efficaces et « d'éviter de faire courir à une femme le risque d'une intervention médicale de grossesse », précise Guillaume Chiche. Sur les bancs de la droite, les députés dénoncent un « tri » que certains qualifient d'eugéniste. > La méthode de filiation. Avec l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, la question du mode d'établissement de la filiation des parents avec leur enfant est centrale. En première et en seconde lecture, le texte propose de mettre en place la filiation par déclaration anticipée. Ainsi, les femmes qui ne portent pas l'enfant pourront, avant sa naissance, faire une déclaration anticipée devant un notaire. Cela leur permettra d'être reconnues en tant que mère dès la naissance de l'enfant. Guillaume Chiche souhaite aller plus loin. Selon le député deux-sévrien, « les femmes qui ne portent pas l'enfant mais sont mariées avec leur conjointe enceinte devraient bénéficier de la même présomption de maternité que les pères mariés qui bénéficient d'une présomption de paternité automatique ». Centre Presse, Centre Presse : Projet de loi bioéthique: un sprint décisif
  • Ce mercredi après-midi, Fernando Gaviria (UAE Emirates) s'est imposé, au sprint, lors de la deuxième étape du Tour de Burgos. Le Colombien a devancé le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ), deuxième. Orange Sports, Tour de Burgos (E2) : Gaviria l'emporte au sprint devant Démare
  • Première course majeure en France depuis Paris-Nice, la Route d'Occitanie a attiré les stars. Mais, avant que les cadors du peloton professionnel ne s'expliquent en montagne, les sprinteurs ont su tirer parti du profil de la première étape, disputée sur 187km entre Saint-Affrique et Cazouls-lès-Béziers, avec Bryan Coquard qui s'est montré le plus fort dans l'exercice. Mais cette étape a d'abord été marquée par une échappée de cinq coureurs dont Lilian Calméjane pour l'équipe Total Direct Energie. Alors que l'équipe Cofidis, pour favoriser les chances d'Elia Viviani, ont mené le train du peloton dans la fournaise du Sud de la France, les températures flirtant avec les 40°C. Les efforts de la formation nordiste ont payé puisque l'écart n'a jamais dépassé les cinq minutes. Orange Sports, Route d'Occitanie (E1) : Le sprint dominé par Coquard, Pinot a chuté dans le final
  • Une fois l'échappée du jour reprise, les équipes de sprinters ont vérouillé le final avant de voir le rapide Sonny Colbrelli, coureur Italien de la Bahrein Merida, devancer Bryan Coquard et Niccolo Bonifazio. , Route d'Occitanie 2020 - Colbrelli au sprint (ski-nordique.net)
  • Reconnu coupable de plusieurs changements de trajectoire en ligne droite, Alexander Smolyar chute au 6e rang de la Course sprint. David Beckmann empoche sa deuxième victoire de la saison 2020 de FIA F3. autohebdo.fr, FIA F3 - Smolyar perd sa victoire en Course sprint au profit de Beckmann, Novalak 2e
  • Daniel Ticktum (DAMS) a débloqué son compteur de victoire, dimanche à Silverstone, en enlevant la course sprint du Grand Prix de Grande-Bretagne.  autohebdo.fr, F2 - Ticktum s'adjuge la course sprint
  • A l’instar d’un sprint la célébrité peut se gagner en quelques secondes ; la réputation en revanche est un marathon qui exige de prendre le temps comme allié. De Serge Uzzan / Stratégies - Juillet 2002

Images d'illustration du mot « sprint »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sprint »

Langue Traduction
Corse sprint
Basque esprintean
Japonais スプリント
Russe спринт
Portugais arrancada
Arabe العدو
Chinois 短跑
Allemand sprint
Italien sprint
Espagnol pique
Anglais sprint
Source : Google Translate API

Synonymes de « sprint »

Source : synonymes de sprint sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sprint »


Mots similaires