La langue française

Sérail

Définitions du mot « sérail »

Trésor de la Langue Française informatisé

SÉRAIL, subst. masc.

A. − [Dans l'ancien empire ottoman] Palais du sultan et de quelques hauts dignitaires. La pointe du sérail s'avance comme un promontoire ou comme un cap aplati entre ces trois mers, en face de l'Asie: (...) − c'est un triangle dont la base est le palais ou le sérail lui-même, dont la pointe plonge dans la mer, dont le côté le plus étendu donne sur le port intérieur ou canal de Constantinople (Lamart.,Voy. Orient, t. 2,1835,p. 377.).
Au fig.
Allus. littér. Nourri dans le sérail. [P. réf. au vers de Racine dans Bajazet (IV, 7): Nourri dans le sérail, j'en connais les détours. Signifie que l'on connaît fort bien les milieux dans lesquels on a été élevé ou instruit et que l'on est à même d'en connaître les manières et les intrigues] ((...) je sais bien que mon désespoir durera jusqu'au terme), cette impossibilité de la redite, du piétinement, du lieu commun, de ces mille manières de marquer le pas, dont mon subconscient « nourri dans le sérail, connaît trop les détours » (Du Bos, Journal, 1927, p. 203).
Milieu restreint, entourage immédiat d'une personne. Mieux vaut, après tout, collaborer sans le dire, que de le dire sans le faire: bonne formule de gens directs, pas du tout élevés dans le sérail parlementaire (L'Œuvre, 18 déc. 1941).
Pastilles du sérail. Pastilles qui à l'origine étaient importées de Constantinople. Aux coins, dans les deux vases, des pastilles du sérail brûlaient (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 262).
B. − P. méton.
1.
a) Harem, partie du palais où sont les femmes. Vie de sérail; eunuques du sérail. Qui trouble ainsi les flots près du sérail des femmes? (Hugo, Orient., 1829, p. 84).
b) P. méton. Ensemble des femmes du harem. [Louise à Renée] Comment, bientôt mariée! (...) j'aimerais mieux aller me promener aux îles d'Hyères en caïque, jusqu'à ce qu'un corsaire algérien m'enlevât et me vendît au grand seigneur; je deviendrais sultane, puis quelque jour validé, je mettrais le sérail c'en [sic] dessus dessous (Balzac, Mém. jeunes mariées, 1842, p. 188).
P. anal. Outre son sérail, le baron des Francs a une femme légitime, belle et de haut lignage (Mérimée, Ét. arts Moy. Âge, 1870, pp. 116-117).
En sérail. En groupe, comme dans un sérail. Pauvre enfant qui plongeais avec une foi d'ange, Qu'à ton œil détrompé soudainement tout change! Au lieu des blancs cristaux, des bosquets de corail, Des nymphes aux yeux verts assises en sérail Et tressant sous leurs doigts, à défaut de feuillages, Les solides rameaux semés de coquillages (Sainte-Beuve, Poés., 1829, p. 99).
2. P. anal. ,,Maison où quelqu'un tient des femmes de plaisir; la réunion même de ces femmes`` (Ac. 1798-1878). Cette maison est un vrai sérail (Ac. 1798-1878).Un gros homme (...) qui savait des histoires de sérails parisiens, des racontars à la portée de l'intelligence de Madame (A. Daudet, Nabab, 1877, pp. 134-135).
Prononc. et Orth.: [seʀaj]. Ac. 1694-1740: serrail; dep. 1762: sérail. Plur. des sérails. Étymol. et Hist. 1. Ca 1409-10 « palais d'un sultan » ici, au fig. (Chr. de Pisan, Cent ballades d'amant et de dame, LXX, 5, éd. J. Cerquiglini, p. 101); déb. xvies. [date du ms.] au propre (Philippe de Commynes, Mém., L. VI, chap. 12, éd. R. Chantelauze, p. 498 [ms. Montmorency-Luxembourg]); 2. 1519 « appartement des femmes d'un grand seigneur turc » (T. Spandugino, La genealogie du grand Turc a present regnant, B V v o, d'apr. R. Arveiller ds Z. rom. Philol. t. 106, p. 43). Empr. à l'ital.serraglio (d'abord saraio, déb. xvies., Sanudo, puis serraglio au xvies. par attraction paron. de serraglio « fermeture, clôture », v. Prati et DEI), empr. au turc seraj, persan särāj (Lok. n o1842; FEW t. 19, p. 154b). Fréq. abs. littér.: 291. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 807, b) 404; xxes.: a) 289, b) 157. Bbg. Hope 1971, p. 50.

Wiktionnaire

Nom commun

sérail \se.ʁaj\ masculin

  1. (Construction) Palais en Turquie.
    • Le sérail de Constantinople.
    • – Les représentants des Puissances […] n’ont pu qu’exprimer toutefois leur désappointement à l’égard du soutien apporté par votre sérail à entreprise du vice-roi d’Égypte. — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 269.)
    • Les portes du sérail.
    • Le Grand Seigneur a des sérails dans plusieurs villes.
    • Le sérail du grand vizir.
    • Le sérail d’un pacha.
  2. (Par métonymie) Partie du palais où les femmes sont enfermées, harem.
    • Moi qui ai un sérail au Caire, un à Smyrne et un à Constantinople, présider à un mariage ! jamais. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), volume 2, page 1170)
    • Il a tant de femmes dans son sérail.
  3. (Par extension) Cercle ou groupe fermé, clique.
    • La presse du monde entier nous appelle et nos résultats sortent du sérail scientifique. — (Nathaniel Herzberg, Jean Jouzel : « L’effondrement n’est pas imminent. Je nous vois griller à petit feu », Le Monde. Mis en ligne le 2 juin 2019)
    • Pierre est un cinéaste très estimé dans le sérail. — (Amélie Nothomb, Attentat, Albin Michel, Paris, 1997, p. 30)
  4. (Zoologie) Lieu d'exhibition des bêtes sauvages, indigènes ou exotiques.
    • La ménagerie de Vincennes portait le nom de sérail ; […] — (Victor Fournel, « Chapitre XIII : Combats d’animaux - Bêtes fauves et dompteurs », dans Le vieux Paris : Fêtes, jeux et spectacles, Alfred Mame et fils, éditeurs, Tours, 1887, page 445)
    • Pour cela, il existait des sérails d’animaux « féroces » plus ou moins temporaires, servant de dépôts avant les jeux ou de lieux de vente aux particuliers, ainsi que des parcs pour les herbivores. — (Éric Baratay & Élisabeth Hardouin-Fugier, Zoos : histoire des jardins zoologiques en occident (XVIe-XXe), La Découverte, Paris, 1998, page 17)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SÉRAIL. n. m.
Nom d'un palais en Turquie. Le sérail de Constantinople. Les portes du sérail. Le Grand Seigneur a des sérails dans plusieurs villes. Le sérail du grand vizir. Le sérail d'un pacha. Il s'est dit improprement de la Partie du palais où les femmes sont enfermées et dont le véritable nom est Harem. Les eunuques du sérail. Une femme du sérail. Il a tant de femmes dans son sérail.

Littré (1872-1877)

SÉRAIL (sé-rall, ll mouillées) s. m.
  • 1Palais de l'empereur, des princes et de quelques grands en Turquie. Le sultan a des sérails dans plusieurs villes. Le Grand Seigneur… dans son superbe sérail, Pascal, Pens. III, 3, édit. HAVET. Nourri dans le sérail, j'en connais les détours, Racine, Bajaz. IV, 7. On lui permit [à l'ambassadeur moscovite] d'avoir un sérail, c'est-à-dire un palais dans le quartier des Francs, Voltaire, Charles XII, 5.
  • 2Plus ordinairement, mais improprement, partie du palais où sont les femmes ; le véritable nom est harem. On dit que le roi de Maroc a, dans son sérail, des femmes blanches, des femmes noires, des femmes jaunes, Montesquieu, Esp. XVI, 6. La raison, l'humanité, la justice réclament contre ces sérails odieux où l'on sacrifie à la passion brutale ou dédaigneuse d'un seul homme la liberté et le cœur de plusieurs femmes, Buffon, Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 257. Les grands mettent dans leur sérail une femme, comme nous mettons un oiseau rare dans une volière, Comte de Caylus, Acad. de ces dames, Œuv. t. XII, p. 31, dans POUGENS.

    Fig. Chaque femme de Paris rassemble dans son appartement un sérail d'hommes plus femmes qu'elle, qui savent rendre à la beauté toute sorte d'hommages, hors celui du cœur dont elle est digne, Rousseau, Lett. à d'Alemb.

  • 3Toutes les femmes qui sont dans le sérail, avec leur suite. Le sérail était en fête.
  • 4Abusivement, maison où quelqu'un tient des femmes de plaisir, et la réunion même de ces femmes. Cette maison est un vrai sérail.

HISTORIQUE

XVIe s. Le grand seigneur en son serrail, Montaigne, I, 332. Lequel, ayant esté pris petit enfant au siege de Patras, fut mignardement nourri au sarrail, et puis affriandé de tous honneurs, D'Aubigné, Hist. I, 242. Prince voluptueux, et auquel un serail de femmes n'eust pas suffi, Carloix, II, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sérail »

Ital. sarraglio, du persan serāi, palais, hôtel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’italien serraglio, issu du turc saray (« palais », « cour ») lui-même issu du persan سرای, sarây (« maison », « demeure ») à son tour dérivé de l’arabe سرای, saryo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sérail »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sérail serɛl

Citations contenant le mot « sérail »

  • Nourri dans le sérail, j'en connais les détours. Jean Racine, Bajazet, IV, 7, Acomat
  • Rien de plus froid qu'un sérail ; c'est un amour de chenille qui traîne de rose en rose, gâtant le bord de la feuille sans atteindre le calice. De Jules Michelet / L'Amour
  • Que de pas restent à faire ! La femme pauvre est aussi bien esclave et vendue en orient qu’en occident. Seulement elle a de plus la flétrissure et la misère. Le lupanar n’est autre chose qu’un sérail en commun. De Victor Hugo / Océan prose, 1858
  • “Ne pas venir du sérail”, une drôle d’expression pour un politique qui n’en est vraiment pas à ses débuts. Comme le remarque la spécialiste de politique pour la fondation Jean-Jaurès, Chloé Morin, qui rappelle en quelques mots le parcours du magistrat de la cour de Comptes devenu Premier ministre d’Emmanuel Macron. “Haut fonctionnaire, Élu, Ex-dircab de ministre... c’est quoi, alors, ‘du sérail’?, ironise-t-elle.  Le HuffPost, Castex dit "ne pas venir du sérail" mais son histoire dit tout l'inverse | Le HuffPost
  • Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian (g), s'entretenant au Grand sérail à Beyrouth avec le Premier ministre libanais, Hassane Diab. Photo Twitter/@AmbaFranceLiban L'Orient-Le Jour, Le Drian s'entretient avec Diab au Grand Sérail - L'Orient-Le Jour
  • Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, s'entretenant le 10 juillet 2020 avec l'ambassadrice américaine, Dorothy Shea, au Grand sérail. Photo envoyée par le bureau de presse de Hassane Diab L'Orient-Le Jour, Shea s'entretient longuement avec Diab au Sérail - L'Orient-Le Jour
  • Sur le rail, les retards ne sont jamais bien vus. Qu’on se rassure : le gouvernement fédéral a nommé ce vendredi le CEO d’Infrabel. Il était moins une, puisque le poste aurait été vacant dès ce samedi. Le « kern » a choisi un homme du sérail, Benoît Gilson, le directeur de la stratégie et de la communication du gestionnaire du réseau de voies ferrées. Le Soir Plus, Benoît Gilson prend la tête d’Infrabel - Le Soir Plus

Traductions du mot « sérail »

Langue Traduction
Anglais seraglio
Espagnol serallo
Italien serraglio
Allemand serail
Chinois 闺房
Arabe السراجليو
Portugais serralho
Russe гарем
Japonais セラリオ
Basque haremean
Corse seraglio
Source : Google Translate API

Synonymes de « sérail »

Source : synonymes de sérail sur lebonsynonyme.fr

Sérail

Retour au sommaire ➦

Partager