La langue française

Sanie

Sommaire

  • Définitions du mot sanie
  • Étymologie de « sanie »
  • Phonétique de « sanie »
  • Citations contenant le mot « sanie »
  • Traductions du mot « sanie »
  • Synonymes de « sanie »

Définitions du mot « sanie »

Trésor de la Langue Française informatisé

SANIE, subst. fém.

PATHOL., vieilli ou littér. Matière purulente d'odeur fétide, plus ou moins mêlée de sang, produite par des ulcères non soignés et des plaies infectées. Les gencives [des malades attaqués du scorbut] s'attaquent, elles se gonflent, et fournissent une sanie putride (Geoffroy, Méd. prat., 1800, p. 455).Les médecins qui écrivent ont souvent une arrogance secrète. Comme s'ils étaient les seuls à connaître la misère humaine, le sang et la sanie (Le Nouvel Observateur, 17 mai 1967, p. 39, col. 1).
[En cont. métaph.] S'il existe dans mon œuvre des traces de sanie et de pus, je chercherai au fond de moi l'ulcère (Mauriac, Trois récits, 1929, p. 156).Un prêtre est comme un médecin, il ne doit pas avoir peur des plaies, du pus, de la sanie. Toutes les plaies de l'âme suppurent (Bernanos, Journal curé camp., 1936, p. 1148).
Prononc. et Orth.: [sani]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1370 (Trad. de la Chirurgie de Gui de Chauliac d'apr. Sigurs, p. 73). Empr. au lat.sanies « sang corrompu » (qui s'écoule des blessures, intermédiaire entre le sang proprement dit et le pus). On rencontre au xiiies. la forme pic. sainnie (Rem. pop., Am. Salmon ds Gdf. Compl.), issue du lat. tardif sania (ives. d'apr. Souter), v. FEW t. 11, p. 184b. Fréq. abs. littér.: 35.

Wiktionnaire

Nom commun

sanie \sa.ni\ féminin

  1. (Médecine) Pus séreux qui sort des ulcères ou des plaies non soignées.
    • Sur ce crucifix, qui devait figurer à un supplice, on n’avait pas épargné le sang, la sanie, les tumeurs livides. C’était la plus hideuse pièce d’anatomie qu’on pût voir. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, page 65)
    • (Figuré)Il sentait couler dans ses veines toute la sanie des rêves impuissants, des appétences infécondes, et sur son échine s’appesantissait le fardeau de la résignation et de la timidité. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 27)
    • (Figuré) — […] j’ai visité la fameuse rue Clodion qui est le cauchemar des hygiénistes nancéiens […] Mais du moins Nancy ne se trouve pas en présence d’un problème insoluble : il n’y a pour ainsi dire qu’à l’état d’échantillon exceptionnel une sanie qui constitue, ailleurs, des agglomérations entières. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les premiers pillards qui descendirent dans les caves n’en purent pas remonter. […] De la mêlée noire montaient les odeurs mélangées du sang frais, de la vinasse et de la sanie. — (René Barjavel, Ravage, Gallimard, 1943, Édition Folio plus, 1996, p. 155-156)
    • Adieu, qu’elle dit, à la coprologie. Toute sa vie fourrer son nez dans les fèces des nouveaux-nés, merci bien. Toute ma vie renifler les déjections, les pus, les sanies, ah non j’en ai assez. — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944, Édition Folio, 2003, p. 147)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SANIE. n. f.
T. de Chirurgie. Pus séreux qui sort des ulcères ou des plaies non soignées.

Littré (1872-1877)

SANIE (sa-nie) s. f.
  • Terme de médecine. Matière purulente, liquide, ténue, séreuse, sanguinolente et d'une odeur fétide, produite par les ulcères et les plaies d'un aspect grisâtre. Il se fit une nouvelle tumeur au-dessous de la plaie ; il en coula une grande quantité de sanie purulente, Voltaire, Lett. Bagieux, chirurgien du roi, 11 janv. 1761.

HISTORIQUE

XVIe s. Jettans une sanie ichoreuse, sereuse, et très puante et cadavereuse, tantost rousse ou sanguinolente, Paré, V, 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SANIE, s. f. terme de Chirurgie, qui signifie la matiere claire & sereuse qui coule des plaies & des ulceres : les Grecs l’appellent ichor.

Elle differe du pus qui est plus épais, & plus blanc. Voyez Pus.

La suppuration des plaies des aponévroses, des ligamens, des articulations, est toujours sanieuse : les ulceres de ces parties ne doivent pas être traités par des remedes gras & onctueux, mais avec des baumes qui s’opposent à la pourriture. Voyez Plaies des nerfs, des tendons, des aponevroses & autres parties exanguines. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sanie »

(1370) Du latin sanies.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. sania ; espagn. et ital. sanie ; du lat. sanies.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sanie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sanie sani

Citations contenant le mot « sanie »

  • Il faut neuf personnes et un treuil pour charger une tonne de viande de girafe sur la camionnette. Puis viennent les basses besognes du dépiautage. Curieusement, cette tâche est dévolue aux indigènes. Tandis que les hôtes blancs se relaxent au bar, une poignée de Noirs s’activent en sous-sol dans le sang et la sanie, tronçonnent, dépècent… Ils ont droit à des rogatons qu’ils grignotent en fixant l’objectif d’un œil vitreux. Le Monde.fr, En Namibie, des scènes de chasse à la mode néocoloniale

Traductions du mot « sanie »

Langue Traduction
Anglais sanie
Espagnol sanie
Italien sanie
Allemand sanie
Chinois 萨尼
Arabe ساني
Portugais sanie
Russe sanie
Japonais サニー
Basque sanie
Corse sanie
Source : Google Translate API

Synonymes de « sanie »

Source : synonymes de sanie sur lebonsynonyme.fr
Partager