Perler : définition de perler


Perler : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

perler \pɛʁ.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se détacher en forme de perles.
    • On peut même couper avec des ciseaux les deux antennes d'un Zygène sans troubler son repas, bien qu'une goutte de sang jaune vienne perler sur la surface de section. — (Paul Portier, La biologie des lépidoptères, Editions P. Lechevalier, 1949, note 1 p. 445)
    • J’ai senti une sueur froide me perler aux tempes. Je prévoyais déjà l’erreur judiciaire. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. II, Série noire, Gallimard, 1956, p. 20)
    • Des gouttes de sueur perlaient sur son corps, et tandis qu’il cognait […] l’homme se tassait, se raccourcissait. — (Charles Binam Bikoi, Mpomo, le prince de la grande rivière, 2007)

Verbe 2

perler \pɛʁ.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Québec) (Familier) (Ironique) Parler avec l’accent de France ou s’imaginer parler de manière très normative.
    • C’est de la merde, pis tout ça, c’était dit par des gentils monsieurs en cravate qui perlent très bien, mais c’est mille fois plus grossier que ce que moi je peux dire, parce que c’est de la marde, c’est pas vrai, Claude Ryan c’est ni un grand penseur, ni un grand journaliste, ni un grand homme politique, ni un grand Québécois. — (Pierre Falardeau en entrevue avec Paul Arcand, 2004)

Nom commun

perler \pɛʁ.le\ masculin

  1. (Québec) (Familier) (Ironique) Déverbal de perler (verbe 2).
    • Si ce qui suit donne des apparences de découture (le fait d’être décousu, j’ai vérifié, ça n’est pas dans le dictionnaire du bon perler, excellente raison donc de l’utiliser), attribuez-en la faute à l’abondance. — (Jean Dion, Le Devoir, 8 juin 2004)
    • Les Antilles auront gagné une vieille bataille qu’elles livraient au Québec, sans doute sans même le savoir : c’est grâce à elles si le mot djobeur, c’est-à-dire, la «personne qui effectue de petits travaux non déclarés », obtient le statut de substantif du bon perler français. C’est quoi la djoke ? — (Rudy Le Cours, La Presse, 21 août 2003, page C4)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Perler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PERLER. v. intr.
Se détacher en forme de perles. Il ne s'emploie guère que dans cette locution, La sueur lui perlait au front, en parlant des Gouttes de sueur qui paraissent sur le front.

Perler : définition du Littré (1872-1877)

PERLER (pèr-lé) v. a.
  • 1Arrondir les grains de l'orge.
  • 2Donner au sucre une consistance telle qu'il se réduise facilement en petits globules ou en perles.

    Fabriquer de petites dragées en forme de perles.

    Couvrir certaines friandises de petites dragées qui ont la forme d'une perle.

  • 3 Fig. Faire dans la perfection, en parlant de petits ouvrages de main. Cette ouvrière perle tout ce qu'elle fait.
  • 4 Terme de musique. Donner un grand fini à ses trilles, à ses roulades, et, en général, à tous les passages chargés de notes très rapides.

HISTORIQUE

XVe s. Les dames furent orfrisies, Drut perlées [parées de perles] et bien croisies, Froissart, Poésies mss. p. 16, dans LACURNE.

XVIe s. Les cerfs qui ont la teste haute, ouverte et bien perlée, Charles IX, Chasse royale, XXIII. …Un porgnard… Au pommeau d'or, à houpes bien perlées, Ronsard, 639.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PERLER. Ajoutez :
5 V. n. Se dit d'un liquide qui apparaît sous forme de gouttes comparées à des perles. Il était dans l'angoisse, et la sueur perlait à son front.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Perler : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « perler » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « perler »

Étymologie de perler - Wiktionnaire

Dénominal de perle.
De parler, avec hypercorrection du ar en er, à cause des accents traditionnels québécois qui changeaient le [ɛʁ] en [aʁ] (marde, varger, varte, marci, pardu, …) et pour exprimer l’obsession de parler un français normatif. À l’origine une simple erreur, le terme est entré dans la langue suite à son utilisation humoristique dans Les Belles-sœurs de Michel Tremblay.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « perler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
perler pɛrle play_arrow

Conjugaison du verbe « perler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe perler

Citations contenant le mot « perler »

  • Cet été, pour être au cœur de la tendance, choisissez de perler votre coiffure. À porter aussi bien sur des longueurs que sur carré court, les perles apporteront élégance et grâce à votre chevelure. Grazia.fr, Tendance coiffures 2020 : cet été, on met des perles dans nos cheveux ! - Grazia

Images d'illustration du mot « perler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « perler »

Langue Traduction
Corse avizzu
Basque bead
Japonais ビーズ
Russe шарик
Portugais conta
Arabe حبة
Chinois 珠子
Allemand korn
Italien perlina
Espagnol talón
Anglais bead
Source : Google Translate API

Synonymes de « perler »

Source : synonymes de perler sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires