Roulement : définition de roulement


Roulement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ROULEMENT, subst. masc.

A. − [Corresp. à rouler I A]
1.
a) Mouvement d'un corps sphérique, cylindrique ou d'une forme approchée, dont la progression est liée aux tours qu'il fait sur lui-même et qui reste en contact avec la surface d'appui sans glisser. Roulement d'une bille, d'une boule de billard; roulement de graviers sur le lit d'un cours d'eau; roulement d'un dé. L'usure d'un pneu doit être régulière, indice d'un roulement correct des roues (Chapelain, Techn. automob., 1956, p. 327):
1. ... le char à roues ou la voiture (...): ce merveilleux instrument de transport connu seulement jadis dans l'Asie du sud (...) ainsi qu'autour de la Méditerranée, a substitué aux résistances de frottement et de glissement les résistances beaucoup moindres du roulement... Brunhes, Géogr. hum., 1942, p. 114.
Bande de roulement. Partie d'une roue, d'un pneu en contact avec le sol. Pour remédier aux inconvénients si graves du dérapage (...) on a été amené à munir les bandes de roulement, principalement les pneumatiques, de dispositifs antidérapants (Périsse, Automob., 1907, p. 392).V. frette1ex. de Chapelain.
Plan, surface de roulement. Surface sur laquelle roule quelque chose. Chemin de roulement sur un aérodrome. [Avec le rail à double champignon] la voie est plus propre, car le plan de roulement se trouve élevé (...) au-dessus des traverses (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, pp. 685-686).En partic. Couche de roulement. Revêtement le plus superficiel d'une route. On étend d'abord sur la couche de fondation un béton asphaltique (...) sur 4 cm d'épaisseur. On applique ensuite une 2ecouche de 20 à 25 mm d'épaisseur dite couche de roulement qu'on pilonne fortement (Bourde, Trav. publ., 1929, p. 116).
Chemin de roulement. Dispositif formé d'éléments qui tournent ou qui roulent et qui facilite le déplacement de quelque chose; rainure, rail où roulent des billes, des galets supportant quelque chose. [Pour la manutention des lourdes charges] il faut faire un chemin de roulement avec des madriers (Champly, Nouv. encyclop. prat., t. 4, 1927, p. 77).
P. méton. Organe interposé entre le palier et l'arbre de certaines machines, pour substituer à un frottement de glissement, un frottement de roulement beaucoup plus faible, constitué de deux bagues entre lesquelles est montée une cage contenant des éléments roulants: billes, rouleaux ou aiguilles (rouleaux de très faible diamètre). Roulement à rouleaux coniques, cylindriques; roues montées sur roulement à billes; bicyclette, patins à roulement à billes. Le pont siffle ou ronfle en marche, de plus il chauffe. Il y a du jeu, un roulement cassé ou il manque d'huile (Chapelain, Techn. automob., 1956, p. 355).
P. anal.
Mouvement d'un astre. Comme si le roulement des astres eût été ralenti dans le calme universel, je trouvais dans la lenteur et l'énergie de ma pensée une succession que rien ne précipitait (Senancour, Obermann, t. 1, 1840, p. 45).
Mouvement d'un liquide. Les sables sont des débris de marnes, de roches, de coquillages, de cailloux ou galets, que l'océan réduit sans cesse en poudre par le roulement perpétuel de ses flots au fond de son bassin, et surtout sur ses rivages (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 141).Le roulement des hautes lames [de l'Adriatique], si différent des gestes que la tempête méditerranéenne fait sur les rochers (Giono, Voy. Ital., 1953, p. 146).
b) Déplacement d'un véhicule, d'un objet muni de roues. Synon. vieilli roulage.Véhicule (en parfait) état de roulement. C'était la première fois que je n'étais pas accablée par le sommeil que le roulement des voitures provoque dans la première enfance (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 288).Les bouteilles jeunes que des hommes (...) menaient, dans des poussettes au roulement silencieux sur le tapis d'humidité, à une galerie d'entreillage (Hamp, Champagne, 1909, p. 152).
2. Mouvement de rotation ou plus ou moins circulaire; mouvement de balancement. Nous ne pouvons même pas sentir des mouvements extrêmement grossiers: le roulement de la terre sur elle-même; l'emportement de la terre le long de son orbite (Giono, Poids du ciel, 1938, p. 217).
[À propos d'une partie du corps, d'un organe] Roulement des hanches, des reins. Jamais ces charmantes personnes n'avaient vu prendre le café avec tant de mimiques et de roulements d'yeux (A. Daudet, Tartarin Alpes, 1885, p. 225).Les flancs de Julia ont un souple roulement dans la marche. Cette rondeur qui est le milieu d'elle coule comme une vague de la mer (Giono, Gd troupeau, 1931, p. 156).
[À propos des organes intervenant dans la production de sons] Battement rapide de la pointe de la langue; vibration des cordes vocales. Roulements de gorge. Octandre [de Varèse] (1924) pour huit instruments à vent, où l'on notera l'utilisation inhabituelle des instruments avec le recours fréquent au « Flatterzungue » (son vibré par roulement de la langue) (Samuel, Art mus. contemp., 1962, p. 616).
ESCR. [Scholl] parle d'escrime et démontre, prend une colichemarde et enseigne le coup infaillible, un roulement de contre de quarte, le bras étendu en marchant (Renard, Journal, 1893, p. 182).
3. Mouvement, déplacement continu.
a) [À propos d'une pers.] Action d'errer, de voyager sans cesse. L'ennui du vagabondage m'a saisi. J'ai reconnu que ce roulement perpétuel n'était qu'une distraction, un étourdissement (Amiel, Journal, 1866, p. 415).
b) [À propos d'argent, de capitaux] Circulation. À mesure que le domaine s'agrandissait, le roulement de fonds était plus considérable (Zola, Fécondité, 1899, p. 425).[Les artisans et marchands du XVIIIes.] attendaient le client, répugnaient à la réclame, vendaient peu et cher, ne cherchaient pas à précipiter le roulement du capital (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 67).
En partic., FIN. Fonds de roulement, parfois x francs de roulement. Capital, somme disponible pour faire face aux dépenses courantes. Je devrais arriver promptement à la fortune, vers laquelle j'avais déjà fait, d'ailleurs, une assez bonne étape. Car enfin, j'ai, à l'heure qu'il est, deux cent mille francs de roulement (Barrière, Capendu, Faux bonsh., 1856, iii, 15, p. 118).L'oncle Jérôme (...) avait signé des traites de complaisance pour fournir un fonds de roulement à Coussangettes (Pourrat, Gaspard, 1930, p. 10).
P. anal. V. collection ex. 7.
P. métaph. Jamais industriels de plus mauvais genre (...) ne s'associèrent pour faire un plus sale commerce. Comme fonds de roulement, ils comptaient cette espèce d'argot que donne la connaissance de Paris, la hardiesse que donne la misère (Balzac, Homme d'affaires, 1845, p. 407).
4. [Corresp. à rouler II D] Action de donner une forme cylindrique.
a) Synon. de roulage.La fabrication des vis par roulement entre matrices est adoptée en Amérique et commence à s'introduire en Europe (Champly, Nouv. encyclop. prat., t. 13, 1927, p. 95).
b) Enroulement. Les deux lames [osseuses de la cavité nasale de certains mammifères] (...) se roulent chacune sur elle-même en spirale, en tournant du côté de l'os maxillaire, et en faisant, selon les espèces, deux tours ou deux tours et demi. L'espèce de cornet produit par ce roulement est fermé par derrière, en pointe (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 641).
B. −
1. Bruit produit par ce qui roule. Roulement de tonneau; roulement de dés, d'osselets, de pierres; roulement de roues, de chariots. Il avait perçu des bruits suspects qui pouvaient bien, à la rigueur, n'être que le roulement des derniers cailloux ébranlés sous ses pattes (Pergaud, De Goupil, 1910, p. 11).Un grondement, un roulement vient de surgir sur la droite et grossit rapidement. On distingue bientôt le halètement d'une locomotive. Le grondement s'amplifie (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 160).
2. P. anal. [Corresp. à rouler I B] Bruit sourd, prolongé, dont l'intensité varie plus ou moins régulièrement, dû à une succession rapide de sons, de chocs. Roulement d'un sifflet; roulement d'une cataracte, de la pluie, d'une averse (sur un toit); roulement de pieds, de semelles; roulement de bravos, de rires; roulement de (coups de) marteaux, de poings. Elle ouvre le piano, et, des deux mains, commence un roulement de gammes: quel roulement! Elle y va de toute sa force (Taine, Notes Paris, 1867, p. 91).Ils couraient sur la route gelée. Le claquement de leurs sabots faisait un seul roulement qu'on devait entendre là-bas, aux premières maisons du bourg (Bernanos, Crime, 1935, p. 743).
En partic.
Grondement du tonnerre. Roulement de tonnerre; (p. méton.) roulements de l'orage. L'espace était en feu, et dans cet embrasement, on ne pouvait reconnaître à quelle étincelle électrique appartenaient ces roulements indéfiniment prolongés, qui se répercutaient d'écho en écho jusque dans les profondeurs du ciel (Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 241):
2. Le bruit du tonnerre est souvent étalé, constitué par des roulements prolongés. Cela peut s'interpréter par le fait que les sons dont l'ensemble constitue le tonnerre proviennent des différentes parties de l'éclair, et n'arrivent pas ensemble à l'observateur; d'autre part tous ces bruits n'ont pas la même intensité, étant donné la forme sinueuse de l'éclair, sa complexité (...); un éclair vertical et court donnerait un bruit sec, même pour un observateur éloigné. Géophys., 1971, p. 713 [Encyclop. de la Pléiade].
Bruit produit par des tirs de canons perçus à une certaine distance. Lointain, lui parvenait le roulement éternel, monotone et sourd de la canonnade (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 215).Roulement incessant de l'artillerie toute la nuit (Gide, Journal, 1943, p. 231).
MUS. Dans le jeu des instruments à percussion, effet produit par une suite de coups très rapides et égaux. Roulement de caisse, de timbale; roulement de castagnettes. Étouffés par les vents contraires ou par la distance, les roulements sourds des tams-tams grondaient dans la nuit (Maran, Batouala, 1921, p. 127).Le roulement de tambour exige une technique particulière, l'exécutant devant faire rebondir alternativement chaque baguette trois fois de suite (Mus.1976).
P. anal. La fenêtre, contre laquelle je bats, du bout des ongles, un joli roulement où j'excelle (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p. 133).
MÉD. Roulement diastolique. Souffle diastolique, lié au rétrécissement mitral, de tonalité grave et de timbre grondant (d'apr. Méd. Flamm. 1975). Roulement de Flint. ,,Bruit présystolique apexien rappelant le roulement du rétrécissement mitral, mais moins rude, audible dans certaines insuffisances aortiques`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
3. PHONÉT. Roulement de r. Articulation de la consonne r par battements de la pointe de la langue contre les dents, les alvéoles ou la région alvéo-palatale. Roulement d'r paysan. Patiemment j'avais accommodé ma langue au roulement des r sur les dents, d'où je la rejetais d'un coup sur la glotte, pour une prononciation non défectueuse de la jota (Morand, Ouv. la nuit, 1922, p. 57).P. ext. Une voix rapide où le roulement des r de l'accent russe, était doucement marmonné au fond de la gorge, comme si c'étaient non des r mais des l (Proust, Sodome, 1922, p. 893).
[P. méton.] Campardon, la bouche de plus en plus arrondie et profonde, donnait les ordres du combat, avec un roulement terrible des syllabes (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 92).
C. − Au fig. [P. réf. à un mouvement circulaire]
1. Roulement des pensées. Fait d'être tourné et retourné dans l'esprit. Voyez-vous, Célestin, continua M. Clochard, emporté au roulement de ses pensées, nous arriverons! (Fabre, Oncle Célestin, 1881, p. 311).
2. Synon. de rotation.
a) Action de se succéder alternativement, de se remplacer au bout d'une durée déterminée.
[À propos d'actions, de certaines opérations] Déjà les quarts étaient établis, le roulement de veille et de repos des matelots était amorcé (Peisson, Parti Liverpool, 1932, p. 37).Offensives et défensives se succèdent pour chaque camp [pendant la guerre 1914-1918], comme selon un roulement régulier; c'est un échange alternatif des rôles (Valéry, Variété IV, 1938, p. 76).AGRIC. Synon. de assolement.Roulement des cultures, des plantations. Il commençait le roulement triennal par du maïs ou des plantes sarclées, et récoltait; (...) semait du blé sans fumure, et récoltait; (...) faisait de l'avoine, et récoltait; et là, de nouveau, reprenait le cycle comme au départ (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 185).
[À propos de pers. qui se remplacent dans l'exercice de certaines fonctions, ou parfois d'animaux] Roulement des membres d'un tribunal, d'un conseil. On pourrait citer (...) la mouvante harmonie du travail dans la ruche, la surprenante division de la besogne, le roulement régulier qu'on y trouve. Par exemple, j'ai souvent constaté que les butineuses que j'avais marquées le matin, s'occupaient l'après-midi (...) à réchauffer ou à éventer le couvain (Maeterl., Vie abeilles, 1901, p. 122).Il importait de s'organiser au mieux. Avant tout, ménager les forces disponibles. Établir auprès du moribond un roulement régulier de deux équipes qui se reposeraient à tour de rôle (Martin du G., Thib., Mort père, 1929, p. 1277).
Loc. adv. Par roulement. À tour de rôle, en faisant alterner les équipes. La moitié des barques, le lendemain, gagnèrent le continent, elles chargèrent des pierres (...). Le lendemain ce fut au tour des autres barques de ne point se rendre à la pêche. Leurs équipages commencèrent la digue. Par roulement, l'île, d'arrache-pied, exécuta le travail (Queffélec, Recteur, 1944, p. 156).
P. méton. ,,Plan ou graphique de travail d'un ensemble d'agents chargés d'assurer un service continu; plan d'utilisation des machines, des véhicules, etc.`` (Lar. encyclop.).
b) Fait pour des choses, des personnes, des animaux d'être remplacés au fur et à mesure de leurs disparition, pour conserver à peu près la même quantité; quantité remplacée. En somme, on a toujours un « roulement » d'amis suffisant (Renard, Journal, 1891, p. 97).Un roulement suffisant de malades assurait le côté matériel de notre institution (Céline, Voyage, 1932, p. 567).Aimant les chats, fort chatte elle-même, mais surtout les poissons d'aquarium (...). Elle en avait un roulement, car après la huitaine ils mettaient le ventre en l'air: elle avait oublié de leur donner à manger (Montherl., Pitié femmes, 1936, p. 1089).
3. TECHNOL. Durée de travail d'un four, d'une installation depuis sa mise en route jusqu'à son arrêt. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [ʀulmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1538 « mouvement de ce qui roule » (R. Estienne, Dict. Latinogallicum, 751a ds Rom. Forsch. t. 32, p. 156); b) 1838 « déplacement d'un corps qui tourne sur lui-même, sans glisser, sur une surface » le roulement des rochers (Michelet, Journal, p. 255); c) 1875 math. (Lar. 19e); 2. 1665 « mouvement alternatif d'un corps ou d'une de ses parties » deux roulements d'yeux (Molière, Dom Juan, V, 2); 3. a) 1680 « sons différents poussés d'une même haleine en montant ou en descendant » (Rich.); b) 1844 « différence d'intensité dans la vibration d'une note d'un instrument à cordes » ici guitare (Berlioz, Instrument., p. 85: les roulements prolongés sur la même note); 4. a) 1732 « bruit formé par un ou plusieurs tambours battus à coups pressés » (Rich.); b) 1775 « bruit semblable à celui d'un corps qui roule » le roulement des torrens (J.-J. Rousseau, Les Rêveries du promeneur solitaire, éd. M. Raymond, 5epromenade, p. 1040); c) 1810 « bruit causé par un objet qui roule » le roulement d'une multitude de chariots (Chateaubr., Martyrs, t. 3, p. 175); 5. a) 1812 « action de se remplacer à tour de rôle dans certaines fonctions » (Boiste); 1911 par roulement (Jaurès, Armée nouv., p. 484); b) 1870 « durée de travail d'un four, d'un appareil, de sa mise en route jusqu'à son arrêt » (Littré); c) 1937 « plan ou graphique de travail d'un ensemble d'agents chargés d'assurer un service continu » (Code du Travail, t. 2, art. 22, p. 890); 6. 1838 fonds de roulement (Balzac, Mais. Nucingen, p. 633). Dér. de rouler*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 835. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 553, b) 1 992; xxes.: a) 1 618, b) 1 038. Bbg. Quem. DDL t. 33.

Roulement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

roulement \ʁul.mɑ̃\ masculin

  1. Mouvement de ce qui roule.
    • Le roulement de cette voiture fait grand bruit sur le pavé.
  2. (Par extension) Bruit produit par ce qui roule.
    • Le roulement des voitures.
    • On n’entendait que le roulement monotone de l’eau heurtant à petits coups semi-métalliques le couvercle en fonte de la marmite […]. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. (Par analogie) Bruit formé par un ou par plusieurs tambours que l’on bat continuellement à coups égaux et pressés.
    • La fête se termina par des réjouissances bruyantes : musique, sonneries de clairons, roulements de tambours, fantasias échevelées, décharges retentissantes d’artillerie et de mousqueterie, — une orgie de couleurs, de mouvement et de bruit. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 132)
  4. (Par analogie) Bruit lointain du tonnerre.
    • Le roulement du tonnerre.
    • On entendait de lointains roulements de tonnerre.
  5. (Figuré) Action de se remplacer alternativement dans certaines fonctions.
    • Il se fait un roulement annuel dans les tribunaux entre les diverses chambres dont ils sont composés.
    • Établir un roulement.
  6. (Mécanique) Mécanisme permettant aux roues de rouler plus facilement, inventé en 1869.
    • Un roulement à billes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Roulement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROULEMENT. n. m.
Mouvement de ce qui roule. Le roulement de cette voiture fait grand bruit sur le pavé. Roulement d'yeux, Mouvement par lequel on tourne les yeux de côté et d'autre, en sorte que la vue paraît égarée. Il faisait des grimaces et des roulements d'yeux à faire peur. Il se dit aussi d'un Mouvement d'yeux fait avec affectation. Cet hypocrite faisait des roulements d'yeux. En termes de Commerce, Fonds de roulement, Fonds destiné aux dépenses courantes. Roulement de fonds, Circulation rapide d'une certaine quantité d'argent. Il se fait dans cette maison un grand roulement de fonds.

ROULEMENT se dit, en termes de Mécanique, d'un Mécanisme permettant aux roues de rouler plus facilement. Un roulement à billes. Il se dit encore du Bruit produit par ce qui roule. Le roulement des voitures. Il se dit, par analogie, du Bruit formé par un ou par plusieurs tambours que l'on bat continuellement à coups égaux et pressés. Un roulement de tambour. Il se dit également du Bruit du tonnerre. Le roulement du tonnerre. On entendait de lointains roulements de tonnerre. Il se dit, au figuré, de l'Action de se remplacer alternativement dans certaines fonctions. Il se fait un roulement annuel dans les tribunaux entre les diverses chambres dont ils sont composés. Établir un roulement.

Roulement : définition du Littré (1872-1877)

ROULEMENT (rou-le-man) s. m.
  • 1Mouvement de ce qui roule. Le roulement d'une voiture sur le pavé.
  • 2Roulement d'yeux, mouvement par lequel on tourne les yeux de côté et d'autre, en sorte que la vue paraît égarée. Les roulements d'yeux de ce maniaque.

    Il se dit d'un mouvement d'yeux où se voit de l'affectation. Quelque baissement de tête, un soupir mortifié, et deux roulements d'yeux rajustent dans le monde tout ce qu'ils [les faux dévots] peuvent faire, Molière, le Festin, V, 2. Et ses roulements d'yeux et son ton radouci N'imposent qu'à des gens qui ne sont pas d'ici, Molière, Mis. I, 2.

  • 3 Terme de musique. Tons différents poussés d'une même haleine, soit en montant, soit en descendant. Un beau roulement de voix.
  • 4Bruit d'un ou plusieurs tambours que l'on bat à coups égaux et pressés, de sorte que le son semble continu à l'oreille. Faire un roulement.
  • 5Il se dit du bruit continu du tonnerre, ou d'un bruit comparé à celui du tonnerre. Le cri des aigles, le ramage entrecoupé de quelques oiseaux, et le roulement des torrents qui tombent de la montagne, Rousseau, 5e promen. Déjà le tonnerre faisait entendre ses lugubres roulements, lorsqu'ils arrivèrent à l'entrée du vallon, Bernardin de Saint-Pierre, Chaum. ind. [Dans une chute d'aérolithes] ils entendirent tout à coup dans l'air un bruit de tonnerre extraordinaire, accompagné d'un roulement semblable à celui d'un grand feu dans une cheminée, Biot, Inst. Mém. scienc. 1806, 2e sem. hist. p. 240. À peine l'empereur avait-il passé le fleuve [Niémen], qu'un bruit sourd avait agité l'air ; bientôt le jour s'obscurcit, le vent s'éleva et nous apporta les sinistres roulements du tonnerre, Ségur, Hist. de Nap. IV, 2.
  • 6Fig. Terme de commerce. Circulation ordinaire des espèces.

    Roulement de fonds, circulation rapide d'une certaine quantité d'argent.

    Fonds de roulement, fonds destiné à pourvoir aux dépenses courantes.

  • 7 Fig. Action de se remplacer alternativement dans certaines fonctions, etc. Il se fait un roulement annuel dans les tribunaux entre les chambres dont ils sont composés.
  • 8 Terme de métallurgie. Campagne d'un fourneau, temps que dure le travail depuis la mise en feu jusqu'à la cessation.

HISTORIQUE

XVe s. Heureux… qui se laisse mollement rouler aprez le roulement celeste ! Montaigne, III, 64.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Roulement : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ROULEMENT, s. m. en terme de Méchanique, signifie une sorte de mouvement circulaire, par lequel un mobile tourne autour de son propre axe ou centre, & en même tems applique continuellement de nouvelles parties de la surface au corps sur lequel il se meut. Voyez Mouvement, Révolution, Axe &c.

Tel est le mouvement d’une roue, d’une sphere, &c. Tels sont en particulier les mouvemens de la terre, des planetes, car toutes les planetes tournent sur leurs axes en même tems qu’elles font leur révolution autour du soleil.

M. de Fontenelle, dans sa pluralité des mondes, veut expliquer ces deux mouvemens par la comparaison d’une boule qui roule sur un plan en même tems qu’elle avance. Mais le mouvement progressif de la boule produit nécessairement son mouvement de rotation, au lieu qu’il n’est pas sûr que la rotation des planetes sur leurs axes vienne du même principe que leur révolution annuelle ; & que ces deux mouvemens paroissent même entierement indépendans l’un de l’autre ; c’est pourquoi il est à croire que M. de Fontenelle n’a pas donné cette explication comme fort exacte. Voyez Roues, Planette, Terre &c.

Le mouvement d’un corps qui roule, est opposé au mouvement en glissant, dans lequel c’est toujours la même partie de la surface du mobile qui s’applique au plan, le long duquel le corps se meut. Voyez Glisser.

Si les surfaces sur lesquelles les corps se meuvent étoient parfaitement polies, aussi-bien que la surface des corps qui s’y meuvent, il n’y auroit presque point de rotation. Par exemple, une roue qu’on tire sur un plan avec une corde attachée à son centre, devroit naturellement glisser sans tourner. Ce sont les inégalités du plan qui l’obligent d’altérer son mouvement progressif par un mouvement de rotation ; par exemple, si on place une roue à dents sur une surface qui ait aussi des dents, & qu’on tire cette roue par son centre, elle ne peut avancer sans qu’il arrive de deux choses l’une, ou qu’elle tourne, ou qu’elle brise les inégalités & les éminences qui se rencontrent sur la surface sur laquelle elle roule. Mais il seroit souvent fort difficile qu’elle brisât les inégalités dont il s’agit, elle ne peut donc se mouvoir qu’en tournant ; or toutes les surfaces sur lesquelles un corps peut se mouvoir, sont raboteuses & inégales, & les surfaces de tous les corps sont aussi raboteuses & comme dentées. Voilà pourquoi tous les corps ronds n’ont presque jamais de mouvement progressif sans rotation. A l’égard des corps dont la surface est plate, ils ne pourroient avoir de rotation sans s’élever ; & comme leur poids les en empêche, ils ne peuvent que se mouvoir progressivement ; mais la résistance & l’aspérité de la surface sur laquelle ils se meuvent arrête bientôt leur mouvement.

On trouve par l’expérience, que le frottement qu’un corps éprouve en roulant, c’est-à-dire, la résistance qui vient des inégalités du plan sur lequel il roule, est moindre que le frottement que le même corps éprouveroit en glissant. La raison en est aisée à appercevoir après ce que nous venons de dire sur le roulement des corps ronds. Car il est visible que ce roulement aidant à desengrener les parties, diminue beaucoup le frottement. Voyez Frottement.

C’est pour cela que les roues sont si fort en usage dans les machines, & qu’on les charge de la plus grande partie qu’il est possible de l’action, afin de rendre la résistance moindre. Voyez Roue, Machine, &c. Chambers. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « roulement »

Étymologie de roulement - Wiktionnaire

Mot dérivé de rouler avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « roulement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
roulement rulmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « roulement »

  • Les types de Roulement instrumenté couverts sont: Roulements à rouleaux, roulements à billes, paliers lisses, autres types de produits Electroziq, Impact de COVID-19 sur le marché Roulement instrumenté [pdf] accélérant une croissance immense au cours de la période 2020-2025 avec les principaux acteurs émergents: Schaeffler Group, JTEKT Corporation, NTN Corporation, The Timken Company, SKF Group – Electroziq
  • Le rapport sur le marché mondial Double roulement à billes vous fournit des données avancées et récentes liées aux tendances du secteur, aux principaux acteurs, aux régions dynamiques et à l’analyse des prévisions. Le rapport est une source de compréhension approfondie de la taille, de la part, des revenus et de la situation économique du marché Double roulement à billes au cours de l’année d’analyse 2015 à 2019 et de l’année de prévision 2020 à 2026. Ce rapport partage également l’analyse de la croissance du marché Double roulement à billes comprend des données de marché historiques et prévisionnelles, la demande, les détails de l’application, les tendances des prix et les parts de l’entreprise. , Perspectives de la taille du marché de Double roulement à billes jusqu’en 2026: principales entreprises du marché, tendances et facteurs de croissance et détails pour le développement des affaires – La Tribune de Tours
  • Pour conforter cette stratégie du roulement de tambour, le ministre de l’Intérieur lui-même apporte sa note : il déplore soudain un « ensauvagement de la société », terme qui fera rosir de plaisir les polémistes d’extrême droite. Ceux en revanche qui guettent des actes à la hauteur des formules restent en suspens : à Nice, il n’y a pas eu de big-bang sécuritaire, au-delà d’un projet de municipalisation des tâches policières. Ce qui est surtout un transfert de charges. , Faits-divers - Justice | Roulement de tambour
  • roulements de machines sont des roulements montés sur la machine. Il contient des roulements dorigine et les roulements de remplacement., , Roulement Machine Tool Taille Marché 2020: Principaux pays Données, Defination, Analyse détaillée des figures actuelles de lindustrie avec des prévisions de croissance en 2026 – JustFamous
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial de l’acier à roulement à carburation est considéré comme présentant une description approfondie des tendances géopolitiques pivots, une inspection des principaux facteurs et des différentes stratégies réglementaires menant à la dynamique potentielle du marché de l’acier à roulement à carburation, y compris les moteurs du marché à l’acier à roulement à carburation, les contraintes , défis et opportunités disponibles sur le marché mondial de l’acier pour roulements à carburation. Le rapport d’étude se concentre en particulier sur les techniques de recherche méthodiques distinctes sur chacun des segments et sur l’ensemble de son impact sur le marché mondial de l’acier à roulement à carburation. Thesneaklife, Recherche sur le marché de l’acier à roulement à carburation (impact du COVID-19) 2020-2026: Ovako, Sanyo Special Steel – Thesneaklife
  • Coups de poing sur la table, roulement d'yeux, tapages de pieds, blasphèmes, sont les arguments de ceux qui n'en n'ont pas. De Félix Leclerc
  • Deux mains jointes font plus d’ouvrage, sur la terre, Que tout le roulement des machines de guerre. De Victor Hugo / La Légende des siècles

Images d'illustration du mot « roulement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « roulement »

Langue Traduction
Corse rotolà
Basque rolling
Japonais 圧延
Russe прокатка
Portugais rolando
Arabe المتداول
Chinois 滚动
Allemand rollen
Italien rotolamento
Espagnol laminación
Anglais rolling
Source : Google Translate API

Synonymes de « roulement »

Source : synonymes de roulement sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires