La langue française

Roucoulement

Définitions du mot « roucoulement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ROUCOULEMENT, subst. masc.

A. − Cri du pigeon ou de la tourterelle. Synon. roucoulade.Le babil des enfants et le chant des oiseaux se découpaient sur un roucoulement continu de colombes et de tourterelles (Hugo, Rhin, 1842, p. 145).Il y eut un moment de silence, traversé de roucoulements de pigeons sur le toit de l'église (A. Daudet, Pte paroisse, 1895, p. 85).
P. anal. [À propos d'une pers.] Ces cris [du petit enfant] paraissent s'ordonner en sons prolongés, en roucoulements soutenus, qui forment parfois des sortes de phrases, d'un dessin mélodique vague (Arts et litt., 1935, p. 50-9).
B. − Propos ou chant langoureux. Synon. roucoulade.[Racine] ne rompt pas d'un coup: le faux dans les sentiments dépare encore Alexandre, et il ne cessera d'y avoir, dans toutes ses tragédies et jusque dans Phèdre, des roucoulements (Mauriac, Vie Racine, 1928, p. 110).Les murs qui écoutaient la voix des luths et le roucoulement des madrigaux, entendent les conversations des pères avec des parents gantés de coton noir (Green, Journal, 1935, p. 14).
Prononc. et Orth.: [ʀukulmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1611 « bruit que font entendre les pigeons et les tourterelles » (Cotgr.); 2. fig. 1832 (Hugo, N.-D. Paris, p. 389). Dér. de roucouler*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 116.

Wiktionnaire

Nom commun

roucoulement \ʁu.kul.mɑ̃\ masculin

  1. Action de roucouler.
  2. Bruit que font les pigeons et les tourterelles en roucoulant.
    • […], tout ici, au contraire, est mouvement et murmure : […], de faibles gémissements, de sourds meuglements, de doux roucoulements, remplissent ces déserts d’une tendre et sauvage harmonie. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
  3. (Figuré) Tonalité d’une voix qui semble roucouler.
    • Quant aux reproches de Fleur-de-Lys, ils expirèrent en tendres roucoulements. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Elle ne parle pas ce langage, bien sûr ! Oserait-elle troquer le doux roucoulement méridional contre cette brocaille sèche, ce brocard de pierrailles qu’on jurerait de l’allemand ? Ah ! pécheresse ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROUCOULEMENT. n. m.
Action de roucouler. Bruit que font les pigeons et les tourterelles en roucoulant.

Littré (1872-1877)

ROUCOULEMENT (rou-kou-le-man) s. m.
  • Bruit que font les pigeons et les tourterelles en roucoulant. Ils [les ramiers] ont un roucoulement plus fort que celui des pigeons, mais qui ne se fait entendre que dans la saison des amours et dans les jours sereins, Buffon, Ois. t. IV, p. 368. Écoutez du pigeon épris de sa maîtresse Le doux roucoulement exprimer sa tendresse, Delille, Trois règn. VIII.

HISTORIQUE

XVIe s. Roucoulement, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « roucoulement »

 Dérivé de roucouler avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Roucouler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « roucoulement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
roucoulement rukulmɑ̃

Citations contenant le mot « roucoulement »

  • Odeurs, couleurs, saveurs, Le même songe, Colombes dans l’ailleurs Du roucoulement. De Yves Bonnefoy / Les Planches courbes
  • Voici belle lurette que l’on n’entend plus les bruissements du moulin à vent ou les roucoulements autour du pigeonnier. Pourtant, ces édifices, ou ce qu’il en reste, font partie de l’histoire locale. Tant et si bien qu’au milieu des années 80, au moment ou le village voit poindre de nouveaux lotissements, la toponymie traditionnelle fait son retour avec deux noms de rues évocateurs. Ainsi, la rue du Moulin-à-Vent, perpendiculaire à la rue du Pigeonnier, va à la rencontre de l’avenue Jean-Moulin qui fut jadis la route de Servian. Au milieu des années 70, en remplacement de la rue de l’Amour et de toutes ses consœurs aux appellations délicieusement rurales, toute la voirie abeilhanaise adopta des odonymes, autrement dit des noms d’illustres personnages précédés du type de la voie, ou de la place, suivant en cela un mouvement national. midilibre.fr, La Colombade rappelle la place du pigeon au village - midilibre.fr
  • La paille sur le sol n’a pas été amenée pour faire couleur locale. C’est la grange. Les deux pigeons qui rythment le concert de leurs roucoulements depuis les poutres sont aussi des habitués. Bienvenue à la Ferme du ruisseau, au cœur du Haillan, où l’on produit et on vend directement les produits maraîchers. "Cécile aurait dû être avec moi pour présenter le concert et le lieu mais elle est aux foins… SudOuest.fr, Vidéos. Le Haillan : Le "Cabrel sans guitare" de Bastien Lucas
  • Angelo, jeune aristocrate aventureux, parcourt la Provence à la recherche de son frère d'adoption. En chemin, il est recueilli par Pauline, qu'il aidera à rejoindre son mari près de Gap. Mais la route est longue et dangereuse, car la peur rend les hommes soupçonneux et cruels, quand ce n'est pas l'insidieuse maladie qui vous frappe… Ainsi la scène des bois où les deux personnages principaux sont interpellés par un roucoulement, un appel tendre, « triste comme celui d'un pigeon mais assez impératif ». La drôle de voix se fait gentille mais contraignante, et au bout d'une heure de cour pressante, Pauline finit par céder au chant envoûtant… qui fonce sur elle ! Blessée, elle rejette le corbeau-Vichy. Mais c'est un peu tard : elle s'est laissé approcher de bien près par une chose susceptible, elle le savait, de porter le choléra. Les Echos, L'été de Jean Giono : « Le Hussard sur le toit », la revanche | Les Echos
  • Le cri de la tourterelle est connu de tous. Son célèbre roucoulement, que l’on peut entendre au printemps et en été pendant les parades nuptiales ou pour défendre son territoire, ravit les uns et insupporte les autres. Il est monotone et composé de seulement trois notes que la tourterelle répète rapidement. Binette & Jardin, La tourterelle, l'oiseau qui roucoule

Traductions du mot « roucoulement »

Langue Traduction
Anglais cooing
Espagnol arrullando
Italien tubare
Allemand gurren
Chinois 咕ing
Arabe هديل
Portugais arrulhar
Russe ворковать
Japonais クーイング
Basque cooing
Corse cooing
Source : Google Translate API

Synonymes de « roucoulement »

Source : synonymes de roucoulement sur lebonsynonyme.fr

Roucoulement

Retour au sommaire ➦

Partager