La langue française

Rif

Sommaire

  • Définitions du mot rif
  • Étymologie de « rif »
  • Phonétique de « rif »
  • Citations contenant le mot « rif »
  • Images d'illustration du mot « rif »
  • Traductions du mot « rif »
  • Synonymes de « rif »

Définitions du mot « rif »

Trésor de la Langue Française informatisé

RIF, subst. masc.

Argot
A. − Feu. Le second répondit: − Il lansquine à éteindre le riffe du rabouin (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 180).[Ahmed] mit le rif sous un tas de bûches [dans la cheminée] (Le Breton,Rififi, 1953, p. 87).
B. − Ligne de feu, front, combat. Monter au rif; revenir du rif. Ça semble dur de revenir au rif quand on s'est déjà fait amocher une fois (Dorgelès,Le Cabaret de la Belle Femmeds Le Breton1960).
C. − Arme à feu, revolver. Se servir de son rif. (Ds Rob. Suppl. 1970).
P. méton. Bagarre, rixe, rififi. Chercher du rif. Chercher la bagarre, chercher querelle. Au moment de dételer, je me trouvais accroché dans (...) un compte à régler avec un connard dont j'avais rien à foutre, et qui venait me chercher du rif (Simonin,Touchez pas au grisbi, 1953, p. 35).
D. − Loc. adv. De rif. Rapidement, avec décision. Toutdesuito, que j'y fais comme ça, tout joyeux de l'aubaine. De rif et d'autor, quoi, avec empressement et diligence! (M. Stéphane,Ceux du trimard, 1928, p. 164).
Prononc. et Orth.: [ʀif]. Attest. de riffe dans Hugo, loc. cit. Étymol. et Hist. 1455 rufle « feu de Saint Antoine » (Procès des coquillards ds Sain. Sources Arg. t. 1, p. 97); 1596 rufe « feu » (Pechon de Ruby, La Vie généreuse des Mercelots, Gueuz et Boesmiens, p. 38, ibid., p. 166); 1598 riffe « id. » (G. Bouchet, Serées, III, 130 ds Hug.); 1627 riffle « id. » (Pechon de Ruby, loc. cit.), 1821 de rif « immédiatement, avec ardeur » (Ansiaume, Arg. bagne Brest, f o11 v o, § 282); 1844 « feu des armes » (Vidocq, Vrais myst. Paris, t. 1, p. 186: Rif sur la Cogne [...] feu sur les gendarmes); 1914 « zone des combats, front » (Arg. des soldats d'apr. Esn.). Issu du lat. rufus « rougeâtre, roux » prob. par l'intermédiaire de l'arg. ital. ruffo « feu » (de l'ital. ruffo « roux », DEI). Le passage de -u- à -i- s'expliquerait p. dissim. au contact de la cons. labiale (FEW t. 10, p. 543b).
DÉR.
Riflette, subst. fém.,arg. a) Zone de combats, ligne de feu, front. Aller à la riflette. Ça commence (...) les balades militaires (...). Où on va? (...) quelque nom qu'on lui donne, c'est la même chose, que ça s'appelle le feu, la riflette, la bigorne ou le casse-pipes (Vialar,Bal sauv., 1946, p. 87).En 14, beaucoup de jules, pas clients pour la riflette, s'étaient pointés à Londres avec leurs nanas (Pt Simonin ill., 1957, p. 251).b) Guerre. Partir pour la riflette. [Le sergent L.] que j'ai rencontré pendant la riflette 39-40 (Simonin,Touchez pas au grisbi, 1953, p. 75). [ʀiflεt]. 1reattest. [1915 d'apr. Esn.] 1927 (Dussort, Preuves exist., dép. par G. Esnault, 1938, p. 102); de la forme rifle de rif, suff. -ette (v. -et).
BBG.Chautard Vie étrange Argot 1931, p. 292.

Wiktionnaire

Nom commun

rif \ʁif\ masculin

  1. (Argot) Feu.
    • [Ahmed] mit le rif sous un tas de bûches [dans la cheminée]. — (Auguste Le Breton, Rififi, page 87, 1953)
  2. Ligne de feu, front, combat.
    • Monter, revenir au rif.
    • Ça semble dur de revenir au rif quand on s'est déjà fait amocher une fois. — (Roland Dorgelès, Le cabaret de la belle femme, 1922)
  3. Arme à feu, revolver.
    • Se servir de son rif.
  4. (Par métonymie) Bagarre, rixe, rififi.
    • Chercher du rif.

Nom commun

rif \Prononciation ?\ neutre

  1. (Anatomie) Côte (os).
  2. (Géographie) Récif (côtier).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RIF, (Géog. mod.) c’est le nom de la partie d’Egypte, qui s’étend depuis le Caire jusqu’à la mer. La basse-Egypte, de même que la haute, s’appelle Saïde ou Thébaïde ; & celle qui est entre les deux, porte le nom de Sous. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rif »

Depuis 1914 (« zone des combats, front »), de 1844 (« feu des armes »), de 1821 (« immédiatement, avec ardeur »), de 1627 riffle, de 1596 rufe (« feu »), de 1455 rufle (« feu de Saint Antoine »), issu du latin rufus (« rougeâtre, roux »), probablement par l’intermédiaire de l’argot italien ruffo (« feu »), de l’italien ruffo (« roux »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du vieux norrois rif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rif rif

Citations contenant le mot « rif »

  • Le capitaine participa à la guerre du Rif au Maroc, une guerre coloniale qui opposa les tribus rifaines (République du Rif) aux armées française et espagnole, de 1921 à 1926, dans le Rif, une chaîne de montagnes du nord du Maroc. , Abbeville. L'ancien résistant et avocat Gérard Firmin est décédé | Le Journal d'Abbeville
  • rifiez votre boîte de réception ou vos indésirables afin de confirmer votre abonnement. Le Vent Se Lève, La répression au Rif marocain : aux origines de la fracture

Images d'illustration du mot « rif »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rif »

Langue Traduction
Anglais rif
Espagnol rif
Italien rif
Allemand rif
Chinois 里夫
Arabe الريف
Portugais rif
Russe понижение в должности
Japonais リフ
Basque rif
Corse fucile
Source : Google Translate API

Synonymes de « rif »

Source : synonymes de rif sur lebonsynonyme.fr
Partager