La langue française

Révérend, révérende

Sommaire

  • Définitions du mot révérend, révérende
  • Étymologie de « révérend »
  • Phonétique de « révérend »
  • Citations contenant le mot « révérend »
  • Images d'illustration du mot « révérend »
  • Traductions du mot « révérend »
  • Synonymes de « révérend »

Définitions du mot révérend, révérende

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉVÉREND, -ENDE, adj. et subst.

I. − Adj., vieilli
A. − Digne d'être révéré, du plus grand respect. Dix ou douze fois déjà, il avait lu et relu sans le comprendre le discours d'Othello devant le doge et les sénateurs de Venise: Très puissants, graves et révérends seigneurs (Green, Moïra, 1950, p. 219).P. plaisant. Mets tes beaux gants: tu seras plus révérend (Goncourt, G. Lacerteux, 1864, p. 129).
B. − Qui témoigne du respect, de la révérence. Synon. révérencieux.MmeChantal disait: « Perle. » Les jeunes filles: « MllePerle », et Chantal ne l'appelait que Mademoiselle, d'un air plus révérend peut-être (Maupass., Contes et nouv., t. 2, MllePerle, 1886, p. 630).D'autres poètes (...) accentuèrent sans, néanmoins, la forcer, sa note superbe [à Hugo] qu'ils transmirent aux Parnassiens, dignes et révérends continuateurs (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Crit. et conf., 1896, p. 379).
II. − RELIG. CHRÉT.
A. − Subst. et adj. [Titre d'honneur donné à un religieux ou une religieuse] . Mon révérend. − Révérend maître, reprit le compère, je suis charmé dans l'âme de vous voir en si bonne religion. Mais, grand savant que vous êtes, l'êtes-vous donc à ce point de ne plus croire à la science? − Non, dit l'archidiacre en saisissant le bras du compère Tourangeau (...) je ne nie pas la science (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 203).
[En adj. épith. devant père ou mère (abrév. RP, RM au plur. RR PP, RR MM)] Cette mélodie, qui semblait partir d'au-dessus des nuées, n'aurait pas duré moins de six heures et demie, tout le temps de l'agonie de la révérende mère abbesse (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 541).Parmi les choses assommantes que je viens d'avaler, je ne connais rien de pire que les ouvrages des RR PP jésuites (Flaub., Corresp., 1873, p. 67).Le révérend père Trubel appartenait, en effet, à cette compagnie des missionnaires blancs spécialisés dans les noirs et dont le grand homme demeure ce cardinal Lavigerie (H. Bazin, Vipère, 1948, p. 42).
B. − Subst. masc. [Dans les pays anglo-saxons, titre donné aux pasteurs des églises chrétiennes non catholiques dans les pays anglo-saxons] . Passepartout avait été chargé par son maître de prévenir le révérend Samuel Wilson au sujet d'un certain mariage qui devait se conclure le lendemain même (Verne, Tour monde, 1873, p. 214).Un jour un historien anglais, le révérend Owen Chadwick, s'est avisé que ce récit était avant tout une source directe de l'atmosphère théologique et spirituelle qui régnait dans les milieux monastiques de la Provence des années 425-430 (Marrou, Connaiss. hist., 1954, p. 74).
REM.
Révérent, -ente, adj.,synon. de Révérend.[Leopardi] insiste surtout (avec toutes sortes de précautions et de révérentes excuses) sur ce qu'Annibal Caro, en donnant à sa traduction de Virgile (...) un certain air dégagé (...) a légèrement faussé la noblesse de ton et la magnificence habituelle de l'original (Sainte-Beuve, Portr. contemp., t. 4, 1844, p. 372).
Prononc. et Orth.: [ʀeveʀ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:d]. Ac. 1694, 1718: reverend; dep. 1740: révé-. Étymol. et Hist. 1. 1273 « qui est digne de respect » ici en parlant d'un religieux (Confirm., Mon. pour servir à l'hist. de Nam., du Hain. et du Lux., I, 363 ds Gdf. Compl.: reverent pere); 2. 1873 « titre que les anglo-saxons donnent aux pasteurs de la plupart des églises chrétiennes non catholiques » (Verne, loc. cit.). Empr. au lat.reverendus « vénérable ». Fréq. abs. littér.: 365. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 363, b) 944; xxes.: a) 607, b) 370.

Wiktionnaire

Adjectif

révérend masculin

  1. Digne d’être révéré. Note : Il ne s’emploie guère que comme un titre d’honneur qu’on donne aux prélats, aux religieux et aux religieuses ; on ne le trouve qu'exceptionnellement en emploi libre.
    • Holà ! cria le capitaine, des frères révérends peuvent-ils en venir aux injures ? — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Leurs vedettes ne tardèrent point à signaler l’approche de nos Révérends Pères escortés de soldats lorrains. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Leur petite, leur auguste, leur si révérente et révérende personne. — (Charles Péguy, Le mystère du porche de la deuxième vertu ; Éditions Gallimard, Paris, 1954, page 49.)


Nom commun

révérend \ʁe.ve.ʁɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : révérende)

  1. (Religion) Titre donné aux prélats, aux religieux et aux religieuses.
    • Mon révérend, mes révérends.

Nom commun

révérende \ʁe.ve.ʁɑ̃d\ féminin (pour un homme on dit : révérend)

  1. (Religion) Titre donné aux religieuses.
    • Ce sont, en effet, les révérendes Sœurs religieuses Marie de l’Incarnation, Saint-Ignace, Sainte-Hélène, et la révérende Sœur Marie Morin, dont la mère était la filleule du gouverneur d’Ailleboust, qui furent les doyennes de notre littérature féminine. — (Georges Bellerive, Brèves apologies de nos auteurs féminins, page 9, 1920)

Forme d’adjectif

révérende \ʁe.ve.ʁɑ̃d\

  1. Féminin singulier de révérend.
    • Dans sa paisible chambre chez les Stolton se trouvaient une étagère aves des livres nains, une armoire clouée au mur, un poêle à feu de bois, et une fenêtre vitrée donnant sur les parterres fleuris de la révérende. — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 144.)

Nom commun

révérende \ʁe.ve.ʁɑ̃d\ féminin (pour un homme on dit : révérend)

  1. (Religion) Titre donné aux religieuses.
    • Ce sont, en effet, les révérendes Sœurs religieuses Marie de l’Incarnation, Saint-Ignace, Sainte-Hélène, et la révérende Sœur Marie Morin, dont la mère était la filleule du gouverneur d’Ailleboust, qui furent les doyennes de notre littérature féminine. — (Georges Bellerive, Brèves apologies de nos auteurs féminins, page 9, 1920)

Forme d’adjectif

révérende \ʁe.ve.ʁɑ̃d\

  1. Féminin singulier de révérend.
    • Dans sa paisible chambre chez les Stolton se trouvaient une étagère aves des livres nains, une armoire clouée au mur, un poêle à feu de bois, et une fenêtre vitrée donnant sur les parterres fleuris de la révérende. — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 144.)

Nom commun

révérende \ʁe.ve.ʁɑ̃d\ féminin (pour un homme on dit : révérend)

  1. (Religion) Titre donné aux religieuses.
    • Ce sont, en effet, les révérendes Sœurs religieuses Marie de l’Incarnation, Saint-Ignace, Sainte-Hélène, et la révérende Sœur Marie Morin, dont la mère était la filleule du gouverneur d’Ailleboust, qui furent les doyennes de notre littérature féminine. — (Georges Bellerive, Brèves apologies de nos auteurs féminins, page 9, 1920)

Forme d’adjectif

révérende \ʁe.ve.ʁɑ̃d\

  1. Féminin singulier de révérend.
    • Dans sa paisible chambre chez les Stolton se trouvaient une étagère aves des livres nains, une armoire clouée au mur, un poêle à feu de bois, et une fenêtre vitrée donnant sur les parterres fleuris de la révérende. — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 144.)

Nom commun

révérende \ʁe.ve.ʁɑ̃d\ féminin (pour un homme on dit : révérend)

  1. (Religion) Titre donné aux religieuses.
    • Ce sont, en effet, les révérendes Sœurs religieuses Marie de l’Incarnation, Saint-Ignace, Sainte-Hélène, et la révérende Sœur Marie Morin, dont la mère était la filleule du gouverneur d’Ailleboust, qui furent les doyennes de notre littérature féminine. — (Georges Bellerive, Brèves apologies de nos auteurs féminins, page 9, 1920)

Forme d’adjectif

révérende \ʁe.ve.ʁɑ̃d\

  1. Féminin singulier de révérend.
    • Dans sa paisible chambre chez les Stolton se trouvaient une étagère aves des livres nains, une armoire clouée au mur, un poêle à feu de bois, et une fenêtre vitrée donnant sur les parterres fleuris de la révérende. — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 144.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉVÉREND, ENDE. adj.
Qui est digne d'être révéré. Il ne s'emploie que comme un titre d'honneur qu'on donne aux prélats, aux religieux et aux religieuses. Le révérend père un tel. La révérende mère supérieure. Le très révérend père. On dit substantivement : Mon révérend, mes révérends.

Littré (1872-1877)

RÉVÉREND (ré-vé-ran, ran-d') adj.
  • 1Digne d'être révéré (vieilli en cet emploi). Qu'Archiménide vienne, il aura son paquet, Fût-il plus révérend cent fois qu'il ne nous semble, La Fontaine, l'Eunuque, V, 2.
  • 2Titre d'honneur qu'on donne aux religieux et religieuses. Révérend père en Dieu messire N. Le révérend père un tel. La révérende mère supérieure. Moins révérend qu'aimable père, Vous dont l'esprit, le caractère, Et les airs ne sont point montés Sur le ton sottement austère De cent tristes paternités, Gresset, Épît. au P. Bougeant.

    Substantivement. Mon révérend. Mes révérends.

REMARQUE

1. Il n'y a guère plus de deux siècles que le titre de révérend père se donnait aux évêques ; mais, depuis qu'ils ont pris celui de Monseigneur, et que Votre Grandeur a succédé à Votre Révérence, les prêtres des ordres religieux ont pris celui de révérends pères au lieu de celui de frères.

2. La Fontaine a mal dit révérente : Très révérente mère en Dieu, Qui révérente n'êtes guère, Et qui moins encore êtes mère, On vous adore en certain lieu, D'où l'on n'ose vous l'aller dire, Poés. mêlées, XX.

HISTORIQUE

XIVe s. Et de Bourgogne aussi le bon duc reverent, Et le conte de Blois que Dieux gart de tourment, Guesclin. 19559.

XVe s. [que le roi Charles soit] Riches sur tous, reverens et adrois ; Or lui doint Dieux bien achever sa guerre, Deschamps, S. le nom du roi Charles. Je sceu les loys et les decrez entendre… J'estoie adonc reverens, Deschamps, Son éducation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉVÉREND, adj. (Gram.) titre que l’on donne par respect aux ecclésiastiques. Voyez Titre & Qualité.

On appelle les religieux révérends peres, les abbêsses, prieures, &c. révérendes meres. Voyez Abbé, Religieux, &c.

Les évêques, archevêques, abbés, &c. ont tous en France le titre de révérendissime. Voyez Évêque.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « révérend »

Du latin reverendus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. reverent ; du lat. reverendus, qui doit être révéré, de revereri.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « révérend »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
révérend reverɑ̃

Citations contenant le mot « révérend »

  • Mercredi, Paul Mukendi a finalement décidé d’être jugé devant un juge seul plutôt que devant jury comme lors du premier procès. Le révérend avait été condamné à huit ans de détention pour neuf accusations d’agression sexuelle, de voies de fait et de menace de mort sur une jeune femme de l’église Parole de Vie, de Vanier.  Le Journal de Québec, Un autre procès pour le révérend Paul Mukendi | JDQ
  • Goner Records est très fier d’annoncer le nouvel album extraordinaire du célèbre chanteur-guitariste de gospel blues, le révérend John Wilkins. DIFFICULTÉ arrive partout le vendredi 18 septembre. DIFFICULTÉ est annoncée par la première d’aujourd’hui de la puissante chanson titre de l’album, désormais disponible sur tous les DSP et services de streaming. JAPANFM, LE REVEREND JOHN WILKINS DE RETOUR AVEC «TROUBLE» – JAPANFM

Images d'illustration du mot « révérend »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « révérend »

Langue Traduction
Anglais reverend
Espagnol reverendo
Italien reverendo
Allemand ehrwürdig
Chinois 牧师
Arabe القس
Portugais reverendo
Russe почтенный
Japonais 牧師
Basque reverendissimo
Corse reverendu
Source : Google Translate API

Synonymes de « révérend »

Source : synonymes de révérend sur lebonsynonyme.fr
Partager