La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « repêcher »

Repêcher

Définitions de « repêcher »

Trésor de la Langue Française informatisé

REPÊCHER, verbe trans.

A. −
1. Retirer de l'eau (ce qui y est tombé, ce qu'on y a mis). Repêcher un cadavre, un noyé. Il tomba dans la pièce d'eau, très peu profonde à cet endroit. L'on accourut, l'on repêcha le jeune comte tout ruisselant (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p. 59).Il raclait au grappin le fond du port et repêchait des bouts de câble, de filet, des ordures (Hamp, Marée, 1908, p. 19).
P. métaph. Il s'agit d'une affaire importante: tâche de repêcher ta raison noyée au fond des pots, et de m'écouter (Gautier, Fracasse, 1863, p. 306).
TECHNOL. Ramener les bûches flottées sur la rive d'un cours d'eau. (Dict. xixeet xxes.).
2. P. anal. Ramasser, reprendre, retrouver. À peine avait-il le pied hors de la chambre que de Perray s'empressa de repêcher la lettre compromettante et de la tirer du feu (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 12, 1869, p. 51).Au lieu d'envoyer Pauline en pension, elle la gardait près d'elle (...), elle parlait de se charger de son instruction (...). On repêcha, au fond de la bibliothèque de Lazare, une grammaire, une arithmétique, un traité d'histoire, même un résumé de la mythologie (Zola, Joie de vivre, 1884, p. 847).
B. − Au fig., fam.
1. Aider quelqu'un à se tirer d'une situation difficile. Synon. sauver.Hurluret, qui a poussé la porte du chef: (...) Les deux lascars?... Voix de Favret: Toujours manquants... Hurluret: Chameaux! Ils vont si bien faire que je ne pourrai plus les repêcher! (Courteline, Gaîtés Esc., 1886, III, p. 47).Une femme se prit d'amour ou de pitié pour cet être de talent noyé, sombré dans la boisson. Elle le repêcha pendant quelques années, se faisant près de lui une bonne sévère et l'empêchant de boire (Goncourt, Journal, 1886, p. 558).
Empl. pronom. réfl. Allons, dis tout, avoue, tu as fait une bêtise, tâche de te repêcher, raconte ce que tu sais, on t'en tiendra compte (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 91).
2. En partic. Recevoir un candidat n'ayant pas été admis lors d'une première sélection ou n'ayant pas tout à fait le nombre de points requis, lors d'un examen; donner à quelqu'un une chance supplémentaire d'être reçu à un examen, de se qualifier dans une compétition. Ne pourrais-tu pas me conseiller pour cet oral (...)? Les questions de repêchage ont-elles l'importance que dit G.? Peuvent-elles repêcher? (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p. 169).Il m'a demandé la distance entre le Soleil et la Lune et puis la Terre et l'autre côté... Je n'osais pas trop m'avancer... Il a fallu qu'il me repêche. Sur la question des saisons je savais un petit peu mieux (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 157).
Part. passé en empl. subst. C'était un usage, les jurés avaient droit à une « charité », chacun d'eux pouvait choisir dans le tas une toile, si exécrable qu'elle fût (...). D'ordinaire, on faisait l'aumône de cette admission à des pauvres. Ces quarante repêchés de la dernière heure étaient les mendiants de la porte (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 307).Les exemples où les repêchés gagnent la finale sont assez rares (L'Auto, 9 sept. 1933, p. 1 ds Grubb Sports 1937, p. 63).
[P. méton. de l'obj.] Le manuscrit de Péladan a été repêché au Comité d'hier (Léautaud, Journal littér., 2, 1908, p. 171).
REM. 1.
Repêchable, adj.Qui peut être repêché. Il avait soumis sa liste à l'abbé Petitjeannin, pour le cas où il y aurait eu un seul des licenciés qui aurait été repêchable à cause de sa conduite, de sa piété (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 25).
2.
Repêcheur, -euse, subst.Celui, celle qui repêche. Nadar et un vieil ami, tous deux en vieilles vareuses rouges, en repêcheurs de macchabées (Goncourt, Journal, 1886, p. 594).P. métaph. Et plût au ciel encore que le curé de Larigo se fût montré en son temps aussi bon repêcheur d'âmes que ce prêtre arménien! (Toulet, Demois. La Mortagne, 1920, p. 161).
Prononc. et Orth.: [ʀ əpeʃe], [-pε-], (il) repêche [-pε ʃ]. Ac. 1694, 1718: repescher; dep. 1740: -pêcher. Étymol. et Hist. 1. 1372 flam. repeskier « retirer de l'eau (ce qui y est tombé) » (doc. ds Gdf. Compl.); 1616 repescher (Crespin, s.v. ripescare); 2. a) 1832 repêcher qqn de « aider quelqu'un à sortir d'(une mauvaise passe) » (Hugo, N.-D. Paris, p. 541); b) 1886 « recevoir (un candidat n'ayant pas été admis lors d'une première sélection ou n'ayant pas tout à fait le nombre de points requis lors d'un examen » (Zola, L'Œuvre, p. 303); c) 1896 sports (Le Vélo, 10 juill. ds Petiot). Dér. de pêcher*; préf. re-*. On note rapeskier au sens 1 en a. pic. (1288, Jacquemart Gielée, Renart le Nouvel, éd. H. Roussel, 1433). Fréq. abs. littér.: 132. Bbg. Darm. 1877, p. 104 (s.v. repêcheur). − Quem. DDL t. 6 (s.v. repêché), t. 32.

Wiktionnaire

Verbe - français

repêcher \ʁə.pe.ʃe\ ou \ʁə.pɛ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Retirer de l’eau une personne ou une chose qui y était tombée.
    • Repêcher un noyé.
    • Repêcher une caisse, un paquet.
    • J’ai oublié de vous dire qu’au régiment j’avais repêché deux camarades qui se noyaient dans la Seine. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  2. (Figuré) Accepter, sur nouvelle délibération, un candidat en passe d’être refusé.
    • Le jury a repêché ce candidat.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPÊCHER. v. tr.
Retirer de l'eau une personne ou une chose qui y était tombée. Repêcher un noyé. Repêcher une caisse, un paquet. Il signifie aussi, figurément et familièrement, Accepter, sur nouvelle délibération, un candidat en passe d'être refusé. Le jury a repêché ce candidat.

Littré (1872-1877)

REPÊCHER (re-pê-ché) v. a.
  • 1Pêcher de nouveau. On assurait que les poissons qu'on avait jetés dans la mer Caspienne avec un anneau au museau, avaient été repêchés dans la Méditerranée, Voltaire, Physique, Changem. du globe.
  • 2Retirer de l'eau ce qui y était tombé. La faction ennemie de cet Étienne [qui avait fait exhumer et jeter dans le Tibre le corps de son prédécesseur Formose] fit repêcher le corps de Formose, Voltaire, Mœurs, 35.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPÊCHER, v. act. (Gram.) c’est pêcher une seconde fois. Voyez les articles Pêche & Pêcher.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « repêcher »

Re…, et pêcher ; wallon, ripehî.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de pêcher, avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « repêcher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
repêcher rœpɛʃe
repécher rœpeʃe

Citations contenant le mot « repêcher »

  • Mardi 30 juin, en fin d’après-midi, ils ont dû repêcher le corps d’un homme flottant au milieu des amas de bois. Ils ont de suite appelé la gendarmerie, venue faire les premières constatations d’usage. Vu l’état de dégradation du corps, la piste criminelle a de suite été privilégiée, d’autant que les jambes de la victime avaient été ligotées au préalable. , Faits-divers - Justice | Ain : un cadavre repêché au barrage de Génissiat

Images d'illustration du mot « repêcher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « repêcher »

Langue Traduction
Anglais fish out
Espagnol pescar
Italien pescare fuori
Allemand herausfischen
Chinois 捞出
Arabe يصطاد
Portugais pescar
Russe выловить
Japonais 釣り出す
Basque arrainak atera
Corse piscà
Source : Google Translate API

Synonymes de « repêcher »

Source : synonymes de repêcher sur lebonsynonyme.fr

Repêcher

Retour au sommaire ➦

Partager