La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rentraire »

Rentraire

Définitions de « rentraire »

Trésor de la Langue Française informatisé

RENTRAIRE, verbe trans.

A. − Coudre, joindre bord à bord (deux morceaux d'étoffe) par une couture invisible. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Recoudre les relais d'une tapisserie de haute ou basse lisse; refaire la trame ou la chaîne d'une tapisserie endommagée (Dict. xixeet xxes.).
C. − Refaire des portions de trame et de chaîne d'un drap, d'un tissu, lorsqu'une déchirure s'est produite lors du tissage (Dict. xixeet xxes.). Synon. stopper.
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃tʀ ε:ʀ], (il) rentrait [-tʀ ε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Littré, Rob., Lar. Lang. fr.: -traire ou -trayer. Conjug. v. traire. Étymol. et Hist. 1. 1404 « rejoindre bord à bord deux morceaux d'étoffe en dissimulant la couture » rentraire aumuches (26 août, Reg. des métiers, f o43 r o, De l'aumucherie, A. Tournai ds Gdf. Compl.); 2. 1611 « refaire des portions de trame ou de chaîne lorsqu'une déchirure s'est produite dans une étoffe » (Cotgr.); 3. 1690 tapiss. (Fur.); 4. 1694 « faire une reprise non apparente » (Ac.). Dér. de l'a. fr. entraire proprement « tirer », ca 1160 pronom. « s'approcher » (Enéas, 4315 ds T.-L.), qui s'est lui-même spécialisé dans la même technique dès le xiies. ca 1165 seie bien entraite (Troie, 16544, ibid.), du lat. intrahere « traîner, tirer »; le préf. re- s'explique par le mouvement de va-et-vient qu'on exécute avec l'aiguille (Bl.-W.2-5).
DÉR. 1.
Rentraiture, subst. fém.Couture faite en rentrayant. Cela est si bien rentrait qu'on ne voit pas la rentraiture (Ac.).[ʀ ɑ ̃tʀety:ʀ], [-tʀ ε-]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. a) 1530 rentreture « couture faite en rentrayant » (Palsgr., p. 200), 1549 rentraicture (Est.), 1680 rentraiture (Rich.), b) 1960 tapiss. (Lar. encyclop.); de rentraire, suff. -ure1*.
2.
Rentrayage, subst. masc.Action de rentraire; résultat de cette action. Synon. stoppage. (Dict. xixeet xxes.). [ʀ ɑ ̃tʀ εja:ʒ]. Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1802 (Flick); de rentraire, suff. -age*.
3.
Rentrayeur, -euse, subst.Celui, celle qui rentrait. Porter un habit, un manteau au rentrayeur, à la rentrayeuse (Ac. 1798-1878). [ʀ ɑ ̃tʀ εjœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. a) 1470 rentraieur de tapisserie (20 déc., Act. du Parl., A.N. ds Gdf. Compl.), b) 1564 « ouvrier, ouvrière qui répare les déchirures dans les étoffes » (Thierry); de rentraire, suff. -eur2*.
BBG.Dauzat Ling. fr. 1946, p. 258.

Wiktionnaire

Verbe - français

rentraire \ʁɑ̃.tʁɛʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Recoudre, rejoindre deux morceaux de drap, ou de quelque autre étoffe, qui ont été déchirés, coupés ; joindre bord contre bord deux morceaux qui n’étaient pas joints, en sorte que la couture ne paraisse point.
    • Rentraire de la tapisserie pour en faire un tapis.
  2. Restaure un tapis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RENTRAIRE. (Il se conjugue comme TRAIRE.) v. tr.
Coudre, rejoindre deux morceaux de drap, ou de quelque autre étoffe, qui ont été déchirés, coupés; Joindre bord contre bord deux morceaux qui n'étaient pas joints, en sorte que la couture ne paraisse point. Rentraire de la tapisserie pour en faire un tapis. Le participe passé s'emploie substantivement. Un rentrait.

Littré (1872-1877)

RENTRAIRE (ren-trê-r') v. a.

Il se conjugue comme traire.

  • 1Coudre, rejoindre deux morceaux d'étoffes, de sorte que la couture ne paraisse pas. Votre manteau est déchiré, faites-le rentraire.

    Absolument. Ce tailleur sait bien rentraire.

    Fig. Vous connaissez les faibles mortels, ils se traînent à pas lents ; quatre vers le matin, six le soir, dix ou douze le lendemain, toujours rentrayant, toujours rapetassant, et ayant bien de la peine pour peu de chose, Voltaire, Lett. éd. Grafigny, 404.

  • 2 Terme de tapisserie. Recoudre les relais d'une tapisserie de haute ou de basse lisse.

REMARQUE

Les couturières disent d'ordinaire rentrer (à part les pièces de couleur qui sont rentrées avec un goût admirable… Moniteur univ. 4 avr. 1868, p. 479, 4e col.) ; c'est une confusion : il faut dire rentraire.

HISTORIQUE

XVIe s. Rentraire, Nicod.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rentraire »

(Siècle à préciser) Composé de re- et de l’ancien français entraire dérivé du latin intrahere (« tirer dans »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, en, et traire, dans le sens de tirer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rentraire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rentraire rɑ̃trɛr

Évolution historique de l’usage du mot « rentraire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « rentraire »

Langue Traduction
Anglais return
Espagnol regreso
Italien ritorno
Allemand rückkehr
Chinois 返回
Arabe إرجاع
Portugais retorna
Russe возвращение
Japonais 返す
Basque ordainetan
Corse ritorna
Source : Google Translate API

Synonymes de « rentraire »

Source : synonymes de rentraire sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot rentraire au Scrabble ?

Nombre de points du mot rentraire au scrabble : 9 points

Rentraire

Retour au sommaire ➦