Remblayer : définition de remblayer


Remblayer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REMBLAYER, verbe trans.

A. − Combler une cavité par des matériaux (terre, gravats) rapportés jusqu'au niveau du sol avoisinant. Synon. boucher, colmater, reboucher; anton. creuser, excaver.
1. Qqn remblaye qqc.Remblayer un fossé. Les ouvriers de la coupe à terre prenaient les déblais laissés au fond de la galerie par les haveurs, et remblayaient les tranchées exploitées de la veine (Zola,Germinal, 1885, p. 1166).Le problème sera ensuite de remblayer la fouille pour ne laisser que les bassins prévus (Nav. intér. Fr., 1952, p. 60).Au part. passé. Il arrive encore que dans une fouille vous trouvez le lit d'un ancien ruisseau, ou une tranchée remblayée (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 20).
Empl. abs. Quand la canalisation traverse une voie de tramway à caniveau souterrain, il faut consolider le sol en-dessous de celle-ci (...) en étayant simplement pendant la pose et en remblayant ensuite (Quéret,Industr. gaz, 1923, p. 202).
2. Qqc. remblaye qqc.Ainsi le cours d'eau, qui creuse son lit en amont, doit le remblayer en aval (Lapparent,Leçons de géogr. phys., Paris, Masson, 1896, p. 70).[La chute] prend naissance du lac naturel de même nom (...) qu'un barrage de 60 mètres de long, 15 de large à la base, 15 de haut, remblaie en aval et élève de niveau (Pesquidoux,Livre raison, 1925, p. 187).
Empl. abs. L'espace pour la culture est dans les deux cas strictement disputé à l'activité humaine; ici le vent qui remblaie est une menace perpétuelle (Brunhes,Géogr. hum., 1942, p. 243).
3. Empl. pronom. Synon. se combler.On peut redouter qu'à la longue tous les réservoirs ne se remblaient petit à petit par suite des apports solides qui s'y déposeront et la capacité de stockage sera ainsi progressivement réduite (Thaller,Houille blanche, 1952, p. 53).
B. − Exécuter un terrassement avec des matériaux rapportés pour faire une levée, aplanir un terrain ou garnir un mur de revêtements en terrasse, spécialement afin de permettre le passage d'une voie.
1. Qqn remblaye qqc.C'est le bifteck pour nous autres, moins pénible que de remblayer le chemin de fer (Céline,Mort à crédit, 1936, p. 31).
2. Qqc. remblaye qqc.Il continua de suivre le sentier, atteignit un fossé que remblayait un talus sablonneux (Genevoix,Raboliot, 1925, p. 283).Au part. passé. Ce chemin, en lacets, à flanc de mont, tourne, tantôt à pic sur le gouffre, tantôt remblayé par des éboulements herbeux (Pesquidoux,Livre raison, 1925, p. 180).
P. anal. Des groupes armés, remblayés de femmes, criant: « Du pain! du pain! » se formaient (Chateaubr.,Mém., t. 2, 1848, p. 323).
P. métaph. La fortune des Autheman (...) effrayait les plus hauts, les plus forts, ébranlait les consciences les plus fermes, les mieux remblayées (A. Daudet,Évangéliste, 1883, p. 237).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃bleje], [-blε-], (il) remblaye ou -blaie [-blεj] ou [-blε]. Att. ds Ac. dep. 1798. Conjug. v. balayer. Étymol. et Hist. 1244, nov. remblaer (Cysoing, Arch. Nord ds Gdf., s.v. rembler, part. prés. remblant, corrigé en rembl[a]ant ds Gdf. Compl., s.v. remblayer); 1798 remblayer (Ac.). Dér. avec préf. r(e)-* de l'a. fr. emblaer (emblaé, part. passé plur. « couverts, chargés (comme un champ semé de blé) », 1200-02 Jean Renart, L'Escoufle, éd. Fr. Sweetser, 856; Champ emblaé, 1228 Id., Guillaume de Dole, éd. R. Lejeune, 2575; 1213 « encombrer », Faits des Romains, éd. L. F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, 483, 9), dér. de blé* (v. emblaver).
DÉR. 1.
Remblaiement, subst. masc.a) Action de remblayer. Synon. remblayage.Actuellement, deux bassins sur six existent et les travaux sont activement poussés (construction de quais sur les bassins existant, remblaiement des parties en dépression grâce en majeure partie aux suies de la centrale électrique de Gennevilliers...) (Nav. intér. Fr., 1952, p. 60).b) Sc. de la terre. Accumulation épaisse de matériaux dans une dépression. Remblaiement fluviatile, lacustre, marin. La plupart des remblaiements sont dus à des accumulations alluviales en régime torrentiel (George1970). [ʀ ɑ ̃blεmɑ ̃]. 1reattest. 1924 (Annales de géographie, XXXIII, 531 ds Fonds Barbier); de remblayer, suff. -ment1*.
2.
Remblayage, subst. masc.a) Action de combler une cavité avec des matériaux rapportés; résultat de cette action. Synon. remblaiement, comblage, colmatage, rebouchage.Le remblayage suivra l'abatage (...) afin de réduire (...) le porte-à-faux du toit (Haton de La Goupillière,Exploitation mines, 1905, p. 134).Pour combler les vides dangereux (...) on emploie aujourd'hui un procédé plus économique, le remblayage hydraulique (E. Schneider,Charbon, 1945, p. 234).Remblayage de + subst.Évacuation du sel gemme, résidu de la fabrication du chlorure de potassium, et dont une faible partie seulement pouvait être utilisée au remblayage du fond (Industr. fr. engrais chim., 1956, p. 12).b) Action d'exécuter une levée avec des matériaux rapportés. Aux États-Unis, certaines de ces digues ont été construites par remblayage hydraulique (Thaller,Houille blanche, 1952, p. 47).Les ports de rade (...) ne peuvent s'agrandir que par « emprise sur la mer » au prix de coûteux travaux de remblayage (M. Benoist, Pettier,Transp. mar., 1961, p. 182).Remblayage de qqc. Ce n'était plus que (...) des jardins de maraîchers tirés au cordeau tout en bas des fondrières vers lesquelles descend, en coulées de pierrailles, le remblayage de la route (Goncourt,G. Lacerteux, 1864, p. 78). [ʀ ɑ ̃blεja:ʒ]. 1resattest. a) 1845-46 « action de remblayer » (Besch.), b) 1864 « remblai » (Goncourt, loc. cit.); de remblayer, suff. -age*.
3.
Remblayeur, subst. masc.,mines. Ouvrier chargé de remblayer les vides d'exploitation. Les remblayeurs s'occupant à remplacer par des matériaux solides les trésors de charbon qui ont été extraits (Verne,500 millions, 1879, p. 88).Ensuite, à cause de mes sacrées jambes, ils m'ont mis de la coupe à terre, remblayeur, raccommodeur, jusqu'au moment où il leur a fallu me sortir du fond (Zola,Germinal, 1885, p. 1139). [ʀ ɑ ̃blεjœ:ʀ]. 1reattest. 1795 (Blavier, in Saint-Léger, Mines d'Anzin, I, 23 ds Quem. DDL t. 25); de remblayer, suff. -eur2*.

Remblayer : définition du Wiktionnaire

Verbe

remblayer transitif \ʁɑ̃.ble.je\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Apporter des terres, du gravois, pour combler un creux ou pour exhausser un terrain.
    • La minière de Rauboudin, près Sommerance, est très-bien installée ; les terres chargées dans des wagons qui roulent sur un petit chemin de fer, servent à remblayer l’excavation au fur et à mesure de l'avancement ; […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 81)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Remblayer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REMBLAYER. v. tr.
Apporter des terres, du gravois, pour combler un creux ou pour exhausser un terrain. Remblayer un fossé. Remblayer une route. Absolument, Il faudra remblayer.

Remblayer : définition du Littré (1872-1877)

REMBLAYER (ran-blè-ié) v. a.
  • Il se conjugue comme payer. Apporter des terres pour hausser un terrain, pour combler une cavité. Remblayer un creux.

    Se dit aussi quand il s'agit de rehausser le pied d'une muraille, ou d'élever un terrain trop bas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « remblayer »

Étymologie de remblayer - Littré

Ce mot est composé avec re et en comme déblayer l'est avec de (voy. DÉBLAYER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de remblayer - Wiktionnaire

De re- et de l’ancien français emblaer (« bléer, embarrasser, charger ») dérivé de blé → voir emblaver et bléer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « remblayer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
remblayer rɑ̃bleje play_arrow

Conjugaison du verbe « remblayer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe remblayer

Citations contenant le mot « remblayer »

  • L’entreprise juge donc qu’elle devra absolument remblayer des milieux humides et des milieux hydriques en les remplissant de résidus miniers, sans quoi la production devrait s’arrêter en 2027. L’analyse évoque des milieux naturels qui subiront des perturbations, mais aussi certains qui seront carrément « détruits ». Selon l’étude d’impact qui a été déposée au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), 160 milieux humides au total seront « affectés » par le projet, ainsi que 35 plans et cours d’eau, dont 16 lacs. Plusieurs de ces lacs « abritent des communautés de poissons diversifiées » Le Devoir, Des lacs sacrifiés pour stocker des résidus miniers | Le Devoir
  • Un chantier de grande ampleur se déroule en ce moment aux abords de la ligne de chemin de fer 162 à Poix-Saint-Hubert. Objectif : rectifier une courbe afin d'améliorer la vitesse des trains. Plusieurs milliers de mètres cubes de roche sont extraits pour dégager la zone. Des pierres ensuite acheminées vers les forêts de la région, où elles servent à remblayer les chemins forestiers. TV LUX, Smuid (Libin). Des centaines de mètres de chemins forestiers sont actuellement remblayés - TV Lux
  • Plusieurs options ont été envisagées comme « couper la végétation, élargir le cours d’eau, remblayer des parcelles »… , Syndicat du bassin-versant de l'Arques. Des travaux pour « rétablir la continuité écologique » | Le Réveil de Neufchâtel

Traductions du mot « remblayer »

Langue Traduction
Corse backfill
Basque backfill
Japonais 埋め戻し
Russe засыпка
Portugais aterro
Arabe ردم
Chinois 回填
Allemand hinterfüllung
Italien riempimento
Espagnol relleno
Anglais backfill
Source : Google Translate API

Synonymes de « remblayer »

Source : synonymes de remblayer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « remblayer »



mots du mois

Mots similaires