La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « refondre »

Refondre

Définitions de « refondre »

Trésor de la Langue Française informatisé

REFONDRE, verbe

I. − Empl. trans.
A. − Rare. Faire fondre une nouvelle fois. Le sucre affiné est refondu dans de l'eau pure et subit une première épuration (Clém.Alim.1978).
B. − Fondre de nouveau un métal, pour lui faire acquérir d'autres qualités ou pour le couler. Le magnésium ainsi produit est très pur et exempt de tout chlorure (...). Mais il doit être refondu pour se présenter sous une forme commerciale (Guillet, Techn. métall., 1944, p. 69).Une partie de [la fonte brute] était expédiée dans des fonderies spéciales où (...) elle était refondue, puis transformée en objets moulés (P. Rousseau, Hist. techn. et invent., 1967, p. 292).V. cubilot ex. de Bricka.
En partic. Reformer un objet de métal en le fondant, en le coulant une nouvelle fois. Refondre une cloche, un canon (Ac.).
[Le compl. désigne une monnaie] Les pièces d'or devraient être refondues si les circonstances forçaient à changer le rapport fixé entre les deux métaux (Shaw, Hist. monnaie, 1896, p. 138).L'or faisant prime, (...) Calonne dut refondre les louis d'or en 1785 pour en diminuer le poids (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 27).
[Le compl. désigne des caractères d'impr.] Les grandes capitales sont d'un bien meilleur effet; il a fallu refondre une nouvelle série d'u (Gide, Corresp.[avec Claudel], 1911, p. 165).
C. − P. anal.
1. [Le compl. désigne du verre] Verre coloré. − Il s'obtient soit en introduisant l'oxyde métallique pendant la fusion, soit en refondant du verre blanc avec l'oxyde (Cl. Duval, Verre, 1966, p. 92).
2. [Le compl. désigne du papier] Réduire du papier en pâte. Quotidiens (...) vendus comme vieux papiers pour être refondus et transformés en papier blanc, ainsi appelés à renaître sous forme de nouveaux journaux (Civilis. écr., 1939, p. 42-3).
3. GRAV. (à l'eau forte). Adoucir le trait en chauffant le vernis, en lui donnant un commencement de fonte. Fixer le trait de cette façon est le refondre (Bég.Estampe1977).
D. − P. ext.
1. MAR. [Le compl. désigne un navire] Remettre à neuf, transformer pour moderniser. Plusieurs sous-marins déjà en service ont également été refondus, une trentaine en sous-marins à vitesse élevée en plongée (...) d'autres comme ravitailleurs en combustibles (Le Masson, Mar., 1951, p. 65).
2. Modifier les parties d'un ensemble, faire des retouches importantes (à quelque chose), refaire pour donner une meilleure forme.
a) [Le compl. désigne une œuvre littér., artist.] Refondre un article, un ouvrage, un plan; édition refondue. Assez bien travaillé. Le plan nouveau me satisfait toujours davantage. J'ai refondu la partie fautive de l'introduction et je la crois à présent très bonne (Constant, Journaux, 1805, p. 192).Qu'on ne cherche plus cette église telle que je viens de la décrire. En refondant ce livre, j'ai voulu y laisser la merveilleuse image qui nous avait enchantés. Mais ce n'est plus, hélas! qu'un souvenir et un regret (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 44).
b) [Le compl. désigne un texte officiel, admin., une loi] Le ministre des travaux publics d'alors, M. Millerand, décida de le refondre [un texte] entièrement pour en faire une loi organique du tourisme (Jocard, Tour. et action État, 1966, p. 19).Refondre complètement des formalités (par exemple transformer totalement des imprimés et des formulaires) (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 139).
3. Remanier, transformer entièrement. Refondre la société. Dîné chez Mmede St[ael]. Académie refondue. Je ne crois pas que j'en sois (Constant, Journaux, 1815, p. 433).Un vaste programme qui ne vise à rien moins qu'à refondre toutes les mathématiques en rejetant tout ce qui ne peut se ramener à des opérations algébriques sur les nombres entiers (Bourbaki, Hist. math., 1960, p. 108).
Au fig., au part. passé. Le matin, refondu et détenu par une communication intime qui m'est toujours favorable, je m'orientai mieux que je n'avais fait ces jours-ci (Michelet, Journal, 1851, p. 148).
Empl. pronom. À cette heure blafarde, celui qui n'a pas dormi son saoul, qui ne s'est pas refondu dans l'unité du sommeil, se divise (...) et la fadeur de sa propre salive lui devient étrangère (Arnoux, Gentilsh. ceinture, 1928, p. 126).Ce corps (...) ayant perdu avec la faculté de s'émouvoir celle de se refondre en une personne entière (Ponge, Parti pris, 1942, p. 76).
II. − Empl. intrans. Passer une nouvelle fois de l'état solide à l'état liquide. La glace refond (Rob.).
Prononc. et Orth.: [ʀ əfɔ ̃:dʀ ̥], (il) refond [-fɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1160 « fondre une nouvelle fois un métal » (Eneas, 4472 ds T.-L.: Dis feiz fu li aciers [de l'épée] moluz Et par dis feiz refonduz); 2. ca 1265 « repasser à la fonte un objet de métal pour le reformer » [un battant de cloche] (Rutebeuf, Voie de Paradis, 387 ds Œuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t. 1, p. 354); 3. 1832 grav. à l'eau-forte (Raymond); 4. 1842 papet. (Ac. Compl.). B. Fig. 1. 1549 « transformer de fond en comble » (Est.: refondre les gens. Senium recoquere in adolescentiam); 2. 1678 « refaire [en mêlant les différentes parties] » (Bossuet, Hist., II, 13 ds Littré: refondre [des prophéties]). Dér. de fondre*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 100.

Wiktionnaire

Verbe - français

refondre \ʁə.fɔ̃dʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre à la fonte une seconde fois, fondre de nouveau.
    • Chacun rebâtit sa maison, vend ses vieux meubles, refond son argenterie, ou la troque pour la porcelaine de Sèvres qui ne vaut ni le vieux Saxe ni les chinoiseries. — (Honoré de Balzac, La Recherche de l’Absolu, 1834)
  2. (Figuré) Donner une meilleure forme à un ouvrage de l’esprit, une loi, etc., qui contient de bonnes choses, mais qui a tout de même besoin de travail.
    • Il faut refondre, refondre entièrement ce discours, cet ouvrage.
    • Il a entièrement refondu son poème.
    • La législation était à refondre, avait besoin d’être complètement refondue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REFONDRE. v. tr.
Mettre à la fonte une seconde fois, fondre de nouveau. Il faut refondre ce canon, cette cloche. Refondre les monnaies. Il se dit figurément en parlant d'un Ouvrage de l'esprit, d'une loi, etc., qui contient de bonnes choses, mais qui a besoin de recevoir une meilleure forme, un meilleur ordre. Il faut refondre, refondre entièrement ce discours, cet ouvrage. Il a entièrement refondu son poème. La législation était à refondre, avait besoin d'être complètement refondue.

Littré (1872-1877)

REFONDRE (re-fon-dr') v. a.

Il se conjugue comme fondre.

  • 1Fondre de nouveau. On refondit les canons.
  • 2Refondre les monnaies, les fondre pour les mettre sous forme de lingot. La nation supportait un autre dommage par cette altération des monnaies ; on les refondait chez l'étranger, qui donnait aux Français pour soixante livres ce qu'il avait reçu pour quarante, Voltaire, Hist. parl. LX.
  • 3 Fig. Refaire, donner une meilleure forme, en parlant des choses. De sorte qu'il en faudrait venir à renouveler toutes les questions déjà jugées, et à refondre, pour ainsi dire, le christianisme, comme si l'on n'y eût jamais rien décidé, Bossuet, 1er avert. 39. Il est plus aisé de refondre ces prophéties que d'y insérer les choses…, Bossuet, Hist. II, 13. Depuis que j'ai eu trouvé une fois la circulation du sang, c'est à qui trouvera un nouveau conduit, un nouveau canal, un nouveau réservoir ; il semble qu'on ait refondu tout l'homme, Fontenelle, Dial. V, Erasist. Hervey. On y refondit [dans une loi d'Auguste sur les mariages] les lois juliennes, et on leur donna plus de force, Montesquieu, Esp. XXIII, 21. Je vous prie de me renvoyer l'article histoire, dont je ne suis pas content, et que je veux refondre puisque j'en ai le temps, Voltaire, Lett. d'Alembert, 29 nov. 1756. Je m'enfermai dans ma chambre, et travaillai deux ou trois mois, avec une ardeur inexprimable, à refondre, dans un ouvrage destiné pour le public, le mémoire que j'avais lu à l'Académie, Rousseau, Conf. VII.
  • 4 Fig. Changer le caractère, les mœurs, les habitudes. Ce qui coûte, c'est de refondre un naturel trop vif pour le plaisir, Massillon, Carême, Culte. Il me semble qu'en se joignant [Malesherbes] à M. Turgot pour refondre cette France qui a tant besoin d'être refondue, ils auraient fait tous deux des miracles, Voltaire, Lett. Vaines, 26 avr. 1776. C'est donc en vain qu'on prétendrait refondre les divers esprits, Rousseau, Hél. V, 3. Il y a des états qui semblent changer la nature, et refondre, soit en mieux soit en pis, les hommes qui les remplissent, Rousseau, Ém. IV. Il [Cromwell] fut bientôt l'âme de tout ; il refondit et reconstitua l'armée, Chateaubriand, les Quatre Stuarts, Cromwell.

    Il faudrait le refondre, se dit d'un homme qui ne pourrait se corriger que s'il changeait de naturel.

    On dit dans le même sens : Vous ne me refondrez pas. Vous me direz que Mme de Tisé est ridicule d'avoir exigé cette belle déclaration de son neveu ; qu'elle ne sait point le monde ; que cela est de travers : tout cela est vrai, mais on ne la refondra pas, Sévigné, 15 nov. 1684.

  • 5 Terme de marine. Reprendre un navire de bas en haut, le réparer dans toutes ses parties, en changer les membres, les bordages, les baux, etc.
  • 6Remettre au pilon le papier hors d'usage.
  • 7Chez les graveurs à l'eau-forte, adoucir le trait du calque, en faisant chauffer le vernis de la planche.
  • 8Se refondre, v. réfl. Être remanié. Les différentes matières du droit sont effectivement dans une grande confusion ; mais sa tête, en les recevant, les avait arrangées, elles s'étaient refondues dans cet excellent moule, et elles auraient beaucoup gagné à reparaître sous la forme qu'elles y avaient prise, Fontenelle, Leibnitz.

    Changer son caractère. On ne se refond point, Sévigné, 21 juin 1680. On ne paraît pas né pour la dévotion ; comment changer de tempérament et se refondre tout entier ? Massillon, Carême, Samar.

HISTORIQUE

XVIe s. Les paroles de Dieu sont paroles pures, argent bien refondu par sept fois en vaisseau exquis, Calvin, Instit. 432. Il est necessaire de chercher les moyens non pas de les despouiller du tout de ces dommageables passions (car il les faudroit faire refondre), mais de les diminuer en eux, Lanoue, 438. Mais de refondre une si grande masse [la chose publique], et changer les fondements d'un si grand bastiment…, Montaigne, IV, 82.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « refondre »

Du latin refundere
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et fondre ; wallon, rifond ; provenç. refondre ; espagn. refundir ; ital. rifondere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « refondre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
refondre rǝfɔ̃dr

Fréquence d'apparition du mot « refondre » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « refondre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « refondre »

  • Celui qui, par quelque alchimie sait extraire de son coeur, pour les refondre ensemble, compassion, respect, besoin, patience, regret, surprise et pardon crée cet atome qu'on appelle l'amour.
    Khalil Gibran
  • Cet article DC devrait-il refondre Superman? | 411MANIA est apparu en premier sur actualité.
    Marseille News .net — DC devrait-il refondre Superman? | 411MANIA - Marseille News .net
  • Une démocratie ne vaut et ne dure que si elle sait refondre constamment dans la communauté nationale l'individualisme qu'elle fait naître.
    Jacques de Lacretelle — Idées dans un chapeau

Traductions du mot « refondre »

Langue Traduction
Anglais recast
Espagnol nuevo reparto de papeles
Italien rifusione
Allemand neufassung
Chinois 重铸
Arabe إعادة
Portugais reformular
Russe пересмотренном
Japonais リキャスト
Basque bategina
Corse riformulatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « refondre »

Source : synonymes de refondre sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot refondre au Scrabble ?

Nombre de points du mot refondre au scrabble : 12 points

Refondre

Retour au sommaire ➦