La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « redingote »

Redingote

Variantes Singulier Pluriel
Féminin redingote redingotes

Définitions de « redingote »

Trésor de la Langue Française informatisé

REDINGOTE, subst. fém.

A. − Vêtement d'homme à longues basques, plus ou moins ajusté à la taille. Redingote croisée, droite, habillée, sobre, stricte; redingote garnie de revers; se mettre en redingote; la redingote grise de l'Empereur (Napoléon). Monsieur d'Hauteserre portait une de ces houppelandes (...) qui furent, pendant la Révolution, comme une transaction entre les hideux costumes populaires et les élégantes redingotes de l'aristocratie (Balzac, Tén. affaire, 1841, p. 84).La redingote a un boutonnage simple ou double; boutonnée haut sous le col, elle s'arrête aux genoux, se fait en drap ou en alpaga (Villard, Hist. cost., 1956, p. 91).
HIST. DU COST. Redingote à la propriétaire. Redingote qui se boutonne depuis le haut jusqu'en bas. Un homme [de mine honorable] en redingote à la propriétaire et à lunettes (Paillet, Voleurs et volés, 1855, p. 64).
P. méton. L'aristocratie, les gens en redingote. Nous avions été manger (...) dans des crèmeries, où il venait des ouvriers (...) qui avaient été mêlés à des émeutes. La blouse et la redingote s'asseyaient à la même table et l'on trinquait (Vallès, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 360).
ART MILIT. Capote. Vêtus, selon la mode des officiers bonapartistes (...) d'une ample redingote à collet carré, boutonnée jusqu'au menton, tombant sur les talons (Balzac, Rabouill., 1842, p. 296).La redingote ou capote de drap beige (...) ne fut donnée à l'infanterie que par le Décret du 25 avril 1806. (Le Règlement de 1786 n'attribuait la redingote qu'aux officiers) (Titeux, St-Cyr, 1898, p. 83).
B. −
1.
a) HIST. DU COST. Robe de femme, boutonnée devant dans toute sa hauteur, plus ou moins ajustée à la taille, et évasée dans le bas. Des mantilles légères ou étagées de volants couvrent les épaules. Une redingote longue, à manches, porte une pèlerine, simple ou double, avec un col de mousseline ou de gaze tuyautée (Villard, Hist. cost., 1956, p. 89).
En appos. ou en compos. Forme redingote. (Ds Rob.). Robe-redingote. Elle portait (...) une robe-redingote en mousseline de laine (...) qui s'ouvrait par en bas (Balzac, Député d'Arcis, 1847, p. 336).
Loc. En redingote. En façon redingote. [La marquise conservait les modes de 1788] robe en redingote, à double collet (D'Esparbès, Dern. lys, 1898, p. 116).
b) Robe d'appartement, tunique de même style. Le négligé habillé le plus recherché est une redingotte de crêpe bleu, doublée de florence et garni de ruches (Obs. modes, t. 1, 1818, p. 15).Elle était ravissante dans sa toilette du matin (...). Une redingote très courte lui formait une tunique grecque moderne qui laissait voir un pantalon de batiste à manchettes brodées (Balzac, Béatrix, 1839, p. 91).
2. Manteau de femme de même style. Des tailleurs classiques, des redingotes, des vestes kimonos sur pantalons larges à revers (L'Express, 31 janv. 1972, p. 46 ds Rey-Gagnon Anglic. 1980).
C. − Argot
1. Redingote de bois, de sapin. Cercueil. Il est sorti de chez lui, les pieds devant, dans une bonne redingote de sapin (Rigaud, Dict. arg. mod., 1881, p. 342).Nous en descendrons bien quelques-uns [des policiers] dans la redingote de bois (D'Esparbès, Demi-soldes, 1899, p. 244).
2. Redingote anglaise. Synon. de capote* anglaise.Les femmes n'ont pas attendu la vulcanisation du caoutchouc et l'apparition des « redingotes anglaises » pour éviter les naissances (Marie Claire, déc. 1985, p. 230, col. 1).
REM. 1.
Redingue, subst. fém.,synon. pop. de redingote.Le père Amable lui-même, vêtu de sa redingue antique et verdâtre, avait voulu voir l'assemblée (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Père Amable, 1886, p. 231).
2.
Redingotard, -arde, adj. et subst. masc.,rare. (Celui) qui est vêtu d'une redingote. Maintenue par les redingotards, la foule ne nous suivit pas (L. Daudet, Morticoles, 1894, p. 15).P. méton., empl. adj. Il corrigeait ce penchant de sa nature physique par un air grave, posé, redingotard, d'homme d'État en disponibilité (L. Daudet, Fant. et viv., 1914, p. 105).
3.
Redingoter (se), verbe pronom. réfl.,hapax. Il se redingote comme un professeur boche (L. Daudet, Entre-deux-guerres, 1915, p. 61).Au part. passé. De temps en temps apparaissait (...) un avocat ami de Gambetta, svelte, mince et silencieux, redingoté de noir ou de gris (L. Daudet, Dev. douleur, 1931, p. 25).
4.
Redingotier, subst. masc.Confectionneur de redingotes. J'ai encore, moi, le défenseur des humbles, l'inquiétude des redingotiers devant les noms obscurs! (Vallès, J. Vingtras, Insurgé, 1885, p. 265).
Prononc. et Orth.: [ʀ ədε ̃gɔt]. Att. ds Ac. dep. 1762. Forme redingotte ds Obs. modes, supra peut-être p. anal. avec les noms fém. où -otte représente un dimin. comme dans menotte, quenotte, etc. Étymol. et Hist. 1. 1725 « vêtement d'homme, longue veste croisée à basques, qui est à l'origine un vêtement de cavalier » (E. Barbier, Chron. de la Régence, I, 412 ds Bonn.; v. aussi Brink-Wehrli, pp. 55-56 et Höfler Anglic.); 2. 1786 « vêtement de même type porté par les femmes » (Cabinet des Modes, I, 58, ibid.). Altér., p. empr. dans la lang. orale, de l'angl. riding-coat « vêtement de cavalier » (1507 ds NED), comp. de coat « habit, manteau » et de riding subst. verbal de to ride « monter à cheval ». Fréq. abs. littér.: 1 149. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 116, b) 3 064; xxes.: a) 2 579, b) 740. Bbg. Greimas Mode 1948, p. 43; 72, 76 (s.v. redingotte), 78 (s.v. redingote-habit). − Quem. DDL t. 6, 16, 18, 20.

Wiktionnaire

Nom commun - français

redingote \ʁə.dɛ̃.ɡɔt\ féminin

  1. (Habillement) (Anciennement) Manteau d’homme ample, à longs pans pouvant descendre jusqu’aux chevilles, plus ou moins serré à la taille et ouvert par une fente dans le dos, qui servait à l’origine aux cavaliers et fut adopté pour certains uniformes d’officiers.
    • La redingote grise de l’empereur Napoléon Ier.
    • George n’était sorti d’Angleterre qu’avec ses parents pour ce voyage austère vers la Perse, vêtu du riding coat que les Français prononcent redingote — et ce mot même suffit à égayer un peu ce sinistre habit. — (Jean-Christophe Rufin, Sauver Ispahan, chapitre 10, page 102. Éditions Gallimard, 1998.)
  2. A désigné au xixe siècle une longue veste, de ville ou de cérémonie , à revers et fendue dans le bas du dos.
    • Ces êtres entrevus dans un rayon de lune, ces adolescents, ces hommes mûrs, ces vieillards brandissant des armes étranges, vêtus des costumes les plus divers, depuis le sarrau du manœuvre jusqu’à la redingote du bourgeois ; cette file interminable de têtes, dont l’heure et la circonstance faisaient des masques inoubliables d’énergie et de ravissement fanatiques, prenaient à la longue devant les yeux de la jeune fille une impétuosité vertigineuse de torrent. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. I ; réédition 1879, p. 36)
    • […] je regardais les gens entrer dans la cour, les hommes en redingotes sombres, les femmes long voilées de noir. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Vous connaissez cette intéressante confrérie des cornichons. Elle a un uniforme. Ceux du sexe masculin portent de longues redingotes qui leur tombent jusqu'aux talons […]. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e édition, page 35)
    • Rappelons cependant que Chardon était de tenue négligée. En 1780, il possédait :
      Un surtout de sirsacas rayé jaune et blanc.
      Une redingote de taffetas à petits carreaux.
      — (André de Maricourt, « Un intendant de Corse sous Louis XVI : Daniel-Marc-Antoine Chardon et sa famille (1731-1805) », dans la Revue des questions historiques, vol. 77, Librairie de Victor Palmé, 1905, page 538)
    • Les vieux ramollots du temps jadis, ces vétérans des guerres d’Italie et de Crimée qui promenaient leurs redingotes sanglées à la taille et épinglées de rouge à la boutonnière sous les ombrages du Champ-de-Juillet en regardant manœuvrer les jeunes recrues […] — (Léon Jouhaud, Souvenirs de la grande guerre, 1919, édition 2005, page 100)
  3. Capote anglaise
    • J'ai tiré de ma poche un paquet de fines redingotes d'Angleterre, lui expliquant l'usage qu'on pouvait en faire, et laissant qu'elle examinât à son aise le mécanisme et la forme de ces bourses. — (Giacomo Casanova, Histoire de ma vie, tome II, La Pléiade, 2015, page 802)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REDINGOTE. n. f.
Vêtement masculin de jour et de cérémonie, croisé, ample et descendant jusqu'aux genoux. Il porte bien la redingote. La redingote grise de l'Empereur.

Littré (1872-1877)

REDINGOTE (re-din-go-t') s. f.
  • Vêtement différent de l'habit parce que les pans de la jupe y sont entiers, tandis que ceux de l'habit sont coupés sur le devant. Mettre une redingote par-dessus son habit. En grosse redingote et le fouet à la main, Sur sa vieille jument il s'est mis en chemin, Destouches, Homme sing. V, 11. Le froid était excessif ; presque tous les courtisans portaient de ces manteaux qu'on nomme par corruption redingotes, Voltaire, Louis XV, 37.

    La redingote grise s'est dit quelquefois, parmi les soldats, de l'empereur Napoléon 1er, à cause de son habitude de porter une redingote grise. Il avait petit chapeau Avec redingote grise [Napoléon], Béranger, Souv. du peuple.

    Redingote à la propriétaire, sorte de redingote qui se boutonne depuis le haut jusqu'en bas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « redingote »

Corruption de l'angl. riding coat, vêtement pour chevaucher, de ride, chevaucher, allem reiten (voy. REÎTRE), et coat, habit (voy. COTTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1725) De l’anglais riding coat (« veste d’équitation »), composé de riding (« équitation ») et de coat (« manteau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « redingote »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
redingote rœdɛ̃gɔt

Citations contenant le mot « redingote »

  • Etudes a opté pour un plan travelling d’un garçon de dos à la longue chevelure coiffée d’une casquette normcore, déambulant dans le nord de Paris habillé d’une redingote aux faux airs de blouse médicale. Entre tailoring et workwear, les costumes étaient portés avec l’aise d’un survet’, et les imprimés graphiques venaient injecter de la couleur sur les coupes rigoureuses. Les Inrockuptibles, Que porteront les hommes l’été prochain ?
  • Des représentations intimistes de la femme de Danton aux fringants «muscadins» (jeunes royalistes rebelles) en redingote et cravate blanche, venez découvrir ceux qui ont fait la Révolution, mais aussi leurs goûts, leurs modes vestimentaires. Une époque où il était décidément de bon ton de révolutionner les codes… dans tous les domaines! Jusqu’en décembre 2020. Entrée libre et gratuite Au cœur des galeries de peintures, ce cabinet vous plonge, pour quelques temps, en pleine Révolution française. Unidivers, Exposition «Portraits de la Révolution!» Musée des Beaux-arts et d’Archéologie,Museum d’Histoire naturelle Troyes samedi 19 septembre 2020

Images d'illustration du mot « redingote »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « redingote »

Langue Traduction
Anglais frock coat
Espagnol levita
Italien cappotto
Allemand gehrock
Chinois 工装外套
Arabe معطف فستان
Portugais casaco
Russe сюртук
Japonais フロックコート
Basque armarria
Corse cappucciu
Source : Google Translate API

Synonymes de « redingote »

Source : synonymes de redingote sur lebonsynonyme.fr

Redingote

Retour au sommaire ➦

Partager