La langue française

Rédimer

Définitions du mot « rédimer »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉDIMER, verbe trans.

A. − DR. Racheter une obligation par le versement d'une contribution. (Dict. xixeet xxes.).
Empl. pronom. Se rédimer du servage. S'il est vendu un immeuble appartenant à l'un des époux, de même que si l'on s'est rédimé en argent de services fonciers dus à des héritages propres à l'un d'eux, et que le prix en ait été versé dans la communauté, le tout sans remploi, il y a lieu au prélèvement de ce prix sur la communauté, au profit de l'époux qui était propriétaire, soit de l'immeuble vendu, soit des services rachetés (Code civil, 1804, art. 1433, p. 262).
B. − Littér. [Le suj. désigne le Christ] Racheter par son sacrifice le genre humain. Dieu fuyard, Dieu muet! Tu devais rédimer les hommes et tu n'as rien racheté (Huysmans, Là-bas, t. 2, 1891, p. 164).[Le suj. désigne ce qui rachète] Racheter, sauver. Entre les deux, il n'y a que l'honnête femme, c'est-à-dire la femelle du bourgeois, le réprouvé absolu qu'aucun holocauste ne rédime (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 112).
Empl. pronom. Obtenir, en contrepartie d'une bonne conduite ou de sacrifices, le pardon de ses fautes ou de ses erreurs. « Bah! Ils s'y habitueront. Il faudra bien qu'ils s'y habituent. » Ils, c'étaient les multitudes légendaires qui devaient s'instruire et se rédimer grâce aux miracles du théâtre moderne (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 61).
Prononc. et Orth.: [ʀedime], (il) rédime [ʀedim]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. I. Verbe trans. 1. fin xives. « racheter les péchés de (quelqu'un) » (en parlant du Christ) (Eustache Deschamps, VII, 151, 26 ds T.-L.); 2. 1439, 24 août « racheter (une peine) » (Ordonnance, XIII, 301 ds Gdf.); 3. 1572 « réparer (une perte) » (Négociations de la France au Levant, 4, 290 ds Fonds Barbier). II. Empl. pronom. 1. 1573 « se racheter, se délivrer de vexations » (L'Hospital, Réformat. de la Just., IV, 215-216 ds Hug.); 2. 1891 « se racheter; obtenir le pardon de ses fautes » (Huysmans, loc. cit.). Empr. au lat.redimere « racheter », qui avait donné l'a. fr. raembre (redenps « il racheta » (fin xes., La Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 12); raenst (ca 1050, Alexis, éd. Chr. Storey, 67), disparu devant rédimer.

Wiktionnaire

Verbe

rédimer transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rédimer)

  1. Se racheter, se délivrer moyennant de l’argent. Il se dit principalement en parlant des poursuites judiciaires exercées contre quelqu’un.
    • (Vieilli) Il lui en a coûté tant pour se rédimer des poursuites qu’on exerçait contre lui.
    • Après avoir été vengé et rédimé par la collectivité des chasseurs, le mort doit être incorporé à la société des âmes. — (Lévi-Strauss, Tristes tropiques, 1955, p. 276)
  2. (Par extension) Se racheter en corrigeant ses règles, son comportement.
    • Et qu’elle ne s’effraie pas de la publicité et du scandale : ce n’est pas abîmer la science que d’expliquer comment elle se corrige et se rédime. — (Le Monde, L’intégrité scientifique est intangible, Le Monde. Mis en ligne le 23 octobre 2018)
    • Pour un dévot de l’Eglise catholique, un corps maltraité est un corps rédimé. — (Michel Onfray, Treize inventions de Montaigne, Le Point n° 2451, 22 août 2019, page 79)
  3. (Régionalisme) (Parler gaga, région stéphanoise et patois de la Manche, région coutançaise) Restreindre ses dépenses, son train de vie.
    • Maintenant que tu es de retour au chômage, il va falloir te rédimer...


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉDIMER (SE). v. pron.
Se racheter, se délivrer. Il se dit principalement en parlant des Poursuites judiciaires exercées contre quelqu'un. Il lui en a coûté tant pour se rédimer des poursuites qu'on exerçait contre lui. Il vieillit.

Littré (1872-1877)

RÉDIMER (SE) v. réfl.
  • Se racheter, se délivrer. Les païens, gentils et idolâtres… ne peuvent en nulle façon s'être rédimés de la peine du péché originel, La Mothe le Vayer, Vertu des païens, I, État de la loi. Il fit cette donation pour se rédimer de son vœu, Patru, Plaidoyer 3. En 1762, le feu roi de Sardaigne abolit dans tous ses États cet esclavage chrétien [le servage de mainmorte, sous les abbayes]… il prêta même de l'argent à tous les colons qui n'en avaient pas pour se rédimer, Voltaire, Lett. Dupont, 23 févr. 1776.

    Il se dit de poursuites judiciaires, de vexations. La ville prise se rédima du pillage par une forte contribution.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et prisent [ils prirent] consel entre aus [eux], qu'il envoiieroient en Osteriche au duc, pour le roi raiiembre, Chron. de Rains, p. 56. Et se je preste à ton procurator deniers à rembre ton gage, vers cui ai-je aucion [action] ? Liv. de jost. 106.

XVIe s. Redimer, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rédimer »

Lat. redimere, racheter, de red ou re, et emere, acheter. Redimere, ayant l'accent sur di avait donné dans l'ancienne langue reembre ou raembre, racheter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(fin XIVe siècle) Emprunté au latin rĕdĭmĕre (« racheter »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rédimer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rédimer redɛ̃e

Citations contenant le mot « rédimer »

  • La Chine est donc en train de gagner la bataille pour construire un récit sur la lutte contre le Coronavirus. Le régime de Pékin est parti perdant, soumis à d’énormes critiques pour sa gestion désastreuse de la crise, mais a réussi à se rédimer, notamment aidé par les non moins désastreuses et catastrophiques gestions des pays impérialistes occidentaux. Maintenant Pékin est à l’offensive dans la voie de la construction d’un récit triomphaliste et ses agences de propagande travaillent jour et nuit à cela. Au point qu’un porte-parole du ministère des affaires étrangères s’est fait remarquer pour véhiculer des théories complotistes accusant l’armée étatsunienne d’avoir créé le coronavirus. Révolution Permanente, La Chine est en train de gagner la guerre du récit sur la lutte contre le Covid-19
  • 10Les intertitres de l’ouvrage jouent sur les mots, passant des « sens » au « sens » : « le sens de l’histoire », « le sens des voyages » mettent en exergue la puissance germinative des sensorialités qui font éclore des significations, un tel titrage essayant d’inverser le primat du concept au profit d’une co-création du percept et de l’écriture, donc de la sensorialité et du sens à la fois. S’il n’est peut-être pas certain que le sens naisse ou jaillisse toujours des sens, au moins est-il influencé dans sa construction par ceux-ci. Comment s’articule précisément ce passage de l’écriture à la sensation à la signification ? C’est ce que la performance d’Opalka, l’écrit d’Erri de Luca, entre autres, peuvent chercher à faire voir. Comment s’articule l’inverse, le percept au concept écrit ? Et là, de nombreux exemples ont été offerts dans cet ouvrage riche : l’expérience de Claude Simon, d’Henri Bosco… Quant aux expériences qui témoignent des deux, du percept traduit en texte ou du texte configurant les sensations, les récits de voyage en ont été le témoignage marquant. Je ne sais s’il est vrai que l’écriture permette de rédimer le manque à percevoir de la sensation (comme le pense Bernard Andrieu), mais telle est l’hypothèse de Bernard Noël qui montre le geste du peintre dansant pour dessiner les symboles que sont les lettres. Ainsi, selon les articles, passe-t-on de l’évocation de « correspondances » entre sens, jamais naïvement construites mais vues comme battements et décalages d’un sens (dés)articulé à l’autre (selon le modèle des Muses de Jean-Luc Nancy) à l’imagination d’un corps entier qui synthétise les divers percepts et les fait circuler entre eux de manière cohérente jusqu’à trouver précisément un sens de l’art (comme le laisse à entendre Deleuze dans Francis Bacon : Logique de la sensation). , L’écriture comme prolongement des sens (Acta Fabula)
  • Dante est le dernier voyant, l’ultime poète qui a tenté d’intégrer deux mondes, de faire coïncider deux sphères, de rédimer une époque de transition et de préparation dans la transparence du symbole et dans la vie substantielle. Mizane info, Guido de Giorgio : le retour aux origines n’est pas retour en arrière
  • Le voleur Jean Valjean a commencé à se rédimer après qu’il a rencontré Mgr Bienvenu, l’évêque de Digne. Repenti, comme la pécheresse de l’Évangile, il est devenu monsieur Madeleine, un industriel bâtissant honnêtement une vraie fortune. Contrepoints, Taxe « Jean Valjean » : l’économie et Victor Hugo expliqués à Vincent Lindon | Contrepoints
  • La multitude des récits et la « visite » de nombreux pays – de la Syrie au Cambodge, en passant par l’Iran, la Russie, le Mali, l’Azerbaïdjan ou l’Irak -, permettent de relancer constamment l’intérêt, et d’éviter tout effet de routine. Les différentes langues qu’on peut entendre – du farsi au russe, en passant par l’arabe et l’anglais – permettent aussi d’éviter toute monotonie. En plus des abonnés aux sensations fortes et à l’adrénaline, les cinquante épisodes pourront aussi séduire fins psychologues ou romantiques chevronnés. Le protagoniste, « Malotru », y tâche en effet de se rédimer avec persévérance pour une faute professionnelle commise par amour. Une grande histoire de passion se greffe ainsi sur les histoires d’infiltrations, d’agents clandestins et de lutte anti-terroriste ; et ces amours aussi intenses que prohibées offrent à la série certaines de ses scènes les plus poignantes et émouvantes. Malgré le foisonnement des intrigues et des personnages, on ne perd cependant pas le fil – le plus souvent. Il était une fois le cinéma, Le Bureau des légendes - Il était une fois le cinéma
  • Enfant de perdition tente de donner à voir, entendre, le crime tel que chacun en est, hélas, capable, afin de le rédimer. Il tente de donner une formule poétique à la cruauté, ce « vrai de ce que nous sommes » ou encore d’ « extirper par le sang et jusqu’au sang Dieu, le hasard bestial de l’animalité inconsciente humaine partout où on peut le rencontrer » comme l’a mieux écrit et dit Antonin Artaud. L’Enfant de Perdition c’est, parmi bien d’autres, chacun des nourrissons, petites filles, petits garçons, adolescents, nés de mère française et élevés en Syrie, en Irak, devant des décapitations commises par Daesh, des enlèvements et des tortures commises par la police de Bachar-El-Assad, sous des bombardements commis par les aviations d’Obama, de Trump, de Poutine, de Hollande, de Macron, et qui sont désormais abandonnés par notre gouvernement, enfermés dans d’effroyables camps, où ils meurent de notre abandon. Ce sont eux les enfants enfantés par la communauté et déchus, perdus. Et il est impératif maintenant non seulement qu’ils soient ramenés parmi nous avec leurs mères, mais que nous en prenions soin. Bien que ce ne soit explicite nulle part dans le texte, j’aimerais croire qu’Enfant de perdition puisse être au moins le diagnostic qui serve le médecin dont la mission est de soigner ces enfants et d’autres, c’est-à-dire nous. Mais sur ce point je me fais sans doute des illusions. DIACRITIK, Pierre Chopinaud : « J’ai parfois la sensation vive, voire la conviction, que l’écrit précède le monde visible » (Enfant de perdition)

Images d'illustration du mot « rédimer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rédimer »

Langue Traduction
Anglais redeem
Espagnol redimir
Italien riscattare
Allemand einlösen
Chinois 赎回
Arabe تخليص
Portugais resgatar
Russe выкупать
Japonais 引き換える
Basque libratu
Corse salva
Source : Google Translate API

Synonymes de « rédimer »

Source : synonymes de rédimer sur lebonsynonyme.fr

Rédimer

Retour au sommaire ➦

Partager