La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rapailler »

Rapailler

Variantes Singulier Pluriel
Masculin rapailler rapaillers

Définitions de « rapailler »

Trésor de la Langue Française informatisé

RAPAILLER, verbe trans.

Région. (notamment Canada)
A. − Ramasser des objets ici et là; rassembler des objets épars. Un printemps l'eau avait monté assez haut qu'on a dû rapailler notre butin partout, passé les îles et jusque dans l'anse de Nicolet (Guèvremont,Survenant, 1945, p. 199).Tu rapaillais là-dedans [le dépotoir], à ton choix, une feuille de tuyau, quatre plaques de tôle pour la couverture, et tu te choisissais un lot à une place pas trop puante [pour construire une cabane] (Roy,Bonheur occas., 1945, p. 378).
B. − Rassembler des personnes. Le Mastif ramassa le voile, se le mit sur la tête et dit au guitariste: − Si vous voulez bien, c'est moi qui chanterai. Ce guitariste dit: « d'accord ». Il rapaille ses musiciens (J. Ferron,La Charrette, 1968, p. 125 ds Richesses Québec 1982, p. 1950).
Prononc.: [ʀapɑje], [-a-], (il) rapaille [-pɑ:j], [-aj]. Étymol. et Hist. 1894 « ramasser (des objets) ici et là » (Clapin). Dér., à l'aide du suff. -ailler*, de raper « grappiller » (1609, Victor), lui-même dér. de râpe* au sens de « marc de raisin » (FEW t. 16, p. 671b). Cf. aussi FEW t. 16, p. 666a, s.v. rapôn.

Wiktionnaire

Verbe - français

rapailler \ʁa.pɑ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Canada) Rassembler, ramasser des objets épars.
    • Pour rapailler notre pays morcelé je pourrais lancer un grand « cri de terre », à l’instar d’un de nos plus grands poètes, Raymond-Guy Le Blanc. Et rendre hommage à nos pêcheurs disparus en mer. — (Claude Le Bouthillier, Le Borgo de l’Écumeuse, 2008)
    • Rapailler ses petits : Ramasser ses biens pour les emporter avec soi.
  2. (Canada) Regrouper des personnes ou des animaux.
    • Je prenais alors le prétexte que les conférences commençaient toujours en retard et je faisais visiter au conférencier quelques recoins de l’hôpital pendant que mes fellows et mes infirmières ratissaient en vitesse les divers services et les unités de nursing pour y « rapailler » tous les gens disponibles : internes, résidents, étudiants et même mon personnel technique. — (Jacques Genest, Bruno Baillargeon, Un idéal, une vie, Les Presses de l’Université Laval, 1998)
  3. (Canada) (Vieilli) Raccommoder avec des morceaux de reste (rapaillages : glanes, restes de la moisson)[2].
  4. (Québec) (Vieilli) (Plus rare) Rallier.
    • C’est le père Jacques Maillé qu’a « rapaillé » son gars! […] — (Marie-Victorin, Récits laurentiens, 1919)
    • On l’a vu aussi pour le Québec, peuple et langage « magané ». L’homme de l’oralité est un « homme agonique », et un homme « rapaillé ». — (Henri Mesconnic, La Rime et la vie, p. 309)
  5. (Québec) (Vieilli) (Plus rare) Réparer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (France) (Vieilli) Ramasser en fraude[1].
    • Rapailler des fruits.

Nom commun - français

rapailler \ʁa.pa.je\ masculin

  1. Broussailles, forêt sans valeur.
    • RAPAILLER (eaux et for.). Nom que l'on donne au bois de peu de valeur, aux broussailles, etc. — (Adolphe de Chesnel, Dictionnaire de Technologie Etymologie et Definition des Termes employés dans les Arts et Métiers, Éd. J.-P. Migné, Paris 1853)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « rapailler »

(nom)Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
(verbe)(1894) Composé de raper (« grapiller » → voir râpe) et -ailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rapailler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rapailler rapaje

Citations contenant le mot « rapailler »

  • Morceaux choisis d’une discussion un peu entrecoupée, que j’ai tenté de rapailler pour que ça se tienne. Bienvenue dans cette nouvelle série d’entretiens. L’actualité, « Quelle que soit la cause, l’allié parfait n’existe pas » | L’actualité
  • Cette musique, née des plus beaux fruits du mariage entre Français, Anglais et Irlandais, capable de rapailler tous les peuples que son histoire a eu le hasard de croiser, fait la preuve, à mes yeux, que tout ce qui s’affronte, le jour, sur les champs de bataille sait, le soir venu, se rejoindre pour s’embrasser à pleine bouche, sous le couvert de la culture.     Le Journal de Montréal, À ceux qui jamais ne cessent | Le Journal de Montréal
  • Il faudra analyser ce qu’elle annoncera cette semaine au lancement de son livre. Sa nouvelle entité souverainiste serait au mieux, pour l’instant, un autre ajout à cette courte pointe déjà multicolore des « Oui Québec », organisme peu connu qui tente de rapailler les différents atomes du mouvement. Le Journal de Québec, La souveraineté orange | Le Journal de Québec
  • «Je trouvais que c’était vraiment une belle idée de faire une réponse féminine un peu à L’homme rapaillé, indique pour sa part Laurence Lola Veilleux. C’est une belle continuité de dialogue sur ce que va être l’avenir et ce qu’il faut faire pour se rapailler. Je trouve beau de voir à quel point nos réponses s’accordent.» Le Journal de Montréal, «Femmes rapaillées» : des voix féminines fortes | JDM
  • Pas simple de rapailler onze percussionnistes de Montréal et de Lyon, soit fusionner deux orchestres pour ainsi servir Batèches, oeuvre d'un compositeur français s'inspirant d'un poète québécois. C'est néanmoins ce à quoi auront droit cette semaine les férus de percussion contemporaine, à Montréal comme à Québec. La Presse, Batèches : onze percussionnistes... rapaillés
  • Belle occasion pour les lecteurs de se déconfiner, les trois premiers titres arriveront en librairie vers la mi-juin. Louis Hamelin entend aussi rapailler tranquillement quelques-unes de ses nombreuses chroniques parues dans Le Devoir depuis 1999. Le Devoir, Audubon, drôle d’oiseau | Le Devoir
  • La sagesse populaire, la somme de nos expériences, notre intelligence collective doivent être mises à contribution. Les solutions foisonnent. À la logique d’une croissance mortifère nous devons opposer notre désir d’humanité et d’une harmonie avec la nature. Au nom de la liberté d’entreprendre et de profiter de l’exploitation insoutenable des ressources de notre monde, nous avons abdiqué une part immense de notre souveraineté collective et de notre qualité de vie. Nous sommes en train d’y laisser notre peau, celle de nos vieux, celle de nos enfants. Le temps est venu de nous ressaisir. Sobriété et humilité s’imposent pour freiner notre pouvoir de destruction. C’est à un véritable plan Marshall que nous sommes conviés. L’État-providence doit reprendre la place qui lui incombe : face à la croissance libre et aveugle qui dévaste le monde, il doit se faire le maître d’œuvre de la nécessaire transition de notre économie, alimenté par le meilleur de nous-mêmes et non le pire. C’est le désir d’être qui doit nous rapailler ! Il y a des choses qui doivent croître et d’autres qui doivent décroître. Le Devoir, Aurons-nous la sagesse? | Le Devoir

Traductions du mot « rapailler »

Langue Traduction
Anglais raping
Espagnol violando
Italien violentando
Allemand vergewaltigung
Chinois 强奸
Arabe اغتصاب
Portugais violar
Russe насилуя
Japonais レイプ
Basque bortxatu
Corse violendu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rapailler »

Source : synonymes de rapailler sur lebonsynonyme.fr

Rapailler

Retour au sommaire ➦

Partager