La langue française

Pulpe

Définitions du mot « pulpe »

Trésor de la Langue Française informatisé

PULPE, subst. fém.

A. −
1.
a) BOT. Tissu mou, spongieux, riche en sucs, qui constitue la plus grande partie des fruits charnus. Synon. chair (v. ce mot I B 3).Manger, retirer la pulpe d'un fruit; vider un fruit de sa pulpe. Il mord avec vivacité dans le citron, dont il mâche puis avale la pulpe (Montherl.,Olymp., 1924, p. 290).Il cultive avec science un petit héritage, un sol profond et gras qui entoure sa maison comme la pulpe d'un fruit son noyau (Pesquidoux,Livre raison, 1932, p. 84).V. charnu B 2 ex. de Pesquidoux, huile ex. 1, iriser B ex. de Tharaud:
Les baies (...) sont des fruits charnus dont tout le péricarpe est une masse pulpeuse, à l'exception des couches périphériques qui constituent une enveloppe mince qu'on appelle communément la peau du fruit; au centre de ce dernier, au contact direct de la pulpe, se trouvent les graines ou pépins. Bot., 1960, p. 930 (Encyclop. de la Pléiade).
[En tant que matière première utilisée en confiturerie] ,,La partie comestible du fruit entier, éventuellement épluché ou épépiné, cette partie comestible pouvant être coupée en morceaux ou écrasée, mais non réduite en purée`` (J. officiel des Communautés européennes, 13 août 1979, n oL 205/12). La répartition des produits finis est la suivante: Fruits frais: fruits au sirop, fruits au naturel, compotes, confitures. Pulpes: confitures, gelées, marmelades (Industr. conserves, 1950, p. 12).
P. anal. Dans le cas de la fabrication de légumes (...) préparés sous forme de purée, comme la purée de tomates (...), on presse mécaniquement avec des appareils appropriés. Après cuisson, la pulpe est tamisée finement puis mise en boîtes (Brunerie,Industr. alim., 1949, p. 98).
P. métaph. [Dans] l'Arthur de M. Ulric Guttinguer (...) on retrouve beaucoup de cette pulpe et de cette manne du livre de d'Andilly (Sainte-Beuve,Port-Royal, t. 2, 1860, p. 282).Fantin-Latour, de spectacles rêvés, ne retient que la pulpe lumineuse, l'âme − car la couleur n'est pas un mirage changeant, une coquetterie passagère des formes, elle est l'âme elle-même de l'univers visible (Mauclair,De Watteau à Whistler, 1905, p. 284).Il semble que les épisodes, les accidents me tiennent moins à cœur que leurs franges et leurs dessous, que je néglige la pulpe et le noyau pour l'accessoire, le circonstanciel (Arnoux,Roy. ombres, 1954, p. 90).V. amande ex. 13.
[À propos du corps féminin] Tahoser sortait du bain, et les huiles aromatiques dont on l'avait frottée assouplissaient encore la pulpe moelleuse et fine de sa peau (Gautier,Rom. momie, 1858, p. 319).Toute la chair pénétrée d'une lumière intérieure soulève ses rondeurs et sa pulpe avec un frémissement qui semble une caresse [portrait de femme, du Titien] (Taine,Voy. Ital., t. 1, 1866, p. 200).Le goût de leur étreinte monta vers lui; il eut, sous les lèvres, le grain de ses épaules lisses, la fraîche élasticité de son buste, la pulpe vivante de sa bouche (Martin du G.,Devenir, 1909, p. 118):
b) P. anal. Partie tendre d'un légume, d'une viande. La pulpe de viande crue (Le Gendreds Nouv. Traité Méd.fasc. 7 1924, p. 357).Pommes de terre à pulpe farineuse (Rob.).
Littér. Elle revoit dans la maie − tant de fois elle leva le couvercle! − un quartier de fromage sec, sa pulpe jaune sous la croûte de cendres, et ce qui reste d'un pain de huit livres, pas trop gros (Genevoix,Raboliot, 1925, p. 226).
2. P. anal. Produit de consistance molle obtenu par division mécanique
a) d'une substance végétale.
INDUSTR. AGRO-ALIMENT. Cossettes de betteraves, produit de râpage ou de broyage de tubercules de pommes de terre destinés respectivement à l'extraction du sucre et de la fécule et qui, après celle-ci, pourront être utilisés comme aliment pour le bétail. De distance en distance étaient disposées des auges (...) pleines de pulpe de betterave sortant des raffineries, et mêlées de paille hachée. Les bœufs mangeaient (R. Bazin,Blé, 1907, p. 276).Les pommes de terre (...) subissent une série de râpages ou de broyages (...). La râpure ou pulpe obtenue est envoyée sur des tamis où s'opère la séparation des grains de fécule (Brunerie,Industr. alim., 1949, p. 11).
PHARM. Pâte molle que l'on obtient par broyage des parties tendres et charnues des végétaux puis par tamisage pour en éliminer les parties fibreuses et dures, autrefois administrée par voie orale ou en cataplasme. Pulpe de casse, de guimauve, de mauve, de tamarin. Il faut (...) provoquer la suppuration par l'application [sur les abcès] de cataplasmes de pulpes d'herbes emmolientes (Geoffroy,Méd. prat., 1800, p. 39).
b) d'une substance non végétale. [Les matières premières de la margarine Mouriès] sont le plus généralement des graisses de bœuf préalablement triées, déchiquetées et réduites en pulpe menue (Pouriau,Laiterie, 1895, p. 423).On broie [l'organe ou le tissu à mettre en culture] (...). La pulpe ainsi obtenue est lavée (...) pour éliminer l'hémoglobine dont l'action inhibitrice sur les cultures a été reconnue (J. Verne,Vie cellul., 1937, p. 39).
Spécialement
CHIM. [Dans la purification des nitrocelluloses] Charpie obtenue en désintégrant la fibre nitrée en présence d'eau (d'apr. Duval 1959). [Le coton-poudre] est transporté dans la pile à triturer qui achève de désagréger les fibres et les transforme en pulpe fine (Chalon,Explosifs mod., 1911, p. 168).
MÉD. Pulpe (vaccinale). Produit de grattage des pustules vaccinales qui sert à préparer le vaccin antivariolique. On évitera d'employer les animaux dont la peau est pigmentée en noir, en raison de l'apparence désagréable de la pulpe vaccinale obtenue (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux, 1896, p. 378).C'est en partant du cow-pox que l'on prépare actuellement les pulpes glycérinées qui servent à vacciner l'homme (Teissier, Tanonds Nouv. Traité Méd.fasc. 2 1928, p. 336).
PAPET. Pulpe de bois. Synon. (au Canada) de pâte* à papier.[Le groupe Rothermere comprend] des sociétés de papier, et des usines à Terre-Neuve pour fabriquer la pulpe de bois (Civilis. écr., 1939, p. 38-15).
c) MINES. [Dans la séparation des minerais par flottation] Suspension de particules plus ou moins grossières de minerai au sein d'un liquide (d'apr. Minéral. 1972). La pulpe de minerais est lavée à l'eau claire (Ratel,Prépar. mécan. minerais, 1908, p. 287).Le broyage a lieu en présence d'eau (...). Le minerai granulé à 10-15 mm environ alimente des broyeurs à boulets suivis d'un classificateur destiné à séparer les grains trop gros qui retournent au broyeur. La suspension eau-minerai ou pulpe contenant les grains les plus fins (100 à 200 μ) est envoyée à l'atelier de flottation (Encyclop. Sc. Techn.t. 51971, p. 759).
B. − ANATOMIE
1. Tissu mou, structure organique charnue, généralement dense et d'aspect homogène.
a) Vieilli. Quoique la rétine elle-même admette un assez grand nombre de vaisseaux dans sa structure, la pulpe nerveuse y peut être regardée comme à peu près entièrement à nu (Cabanis,Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 180).Une enveloppe aponévrotique (...) entoure la pulpe médullaire (Lamarck,Philos. zool., t. 2, 1809, p. 182).
En partic. Pulpe cérébrale. Substance blanche du cerveau. La liqueur spermatique des hommes plus ou moins basanés, la pulpe cérébrale et le sang, répondent-ils à la teinte de leur peau? (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 184).[Les] nerfs, dans l'homme, sont des filets d'une substance molle, à-peu-près de même nature que la pulpe cérébrale (Destutt de Tr.,Idéol. 1, 1801, p. 31).
b) Usuel
Pulpe (dentaire). Tissu conjonctif réticulaire renfermant des vaisseaux et des nerfs qui pénètrent dans la dent par un orifice étroit (foramen* apical) pour s'épanouir dans une cavité à parois inextensibles, et des cellules spécifiques ou odontoblastes (s.v. odont(o)- A 1). Pulpe camérale, pulpe radiculaire (infra dér. 1). Le fond de ce sac s'imagine à son intérieur, refoulé par le développement d'une papille dermique, qui doit former la pulpe dentaire (E. Perrier,Zool., t. 4, 1932, p. 3443).La dent se montre constituée au centre par la pulpe, rose à l'état normal, dans laquelle se ramifient nerf et artère propres à la dent (Quillet Méd.1965, p. 176).La pulpe dentaire est plus développée au niveau de la couronne, tandis qu'elle est réduite à des fins canaux radiculaires au niveau de la racine (Encyclop. Sc. Techn.t. 41970, p. 277).
Pulpe splénique. ,,Tissu réticulé dont est constitué le parenchyme de la rate, qui remplit les espaces compris entre les travées fibreuses, les artères et les veines de l'organe`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Les polynucléaires sont très nombreux dans les mailles de la pulpe splénique (Menetrier, Stéveninds Nouv. Traité Méd.fasc. 1 1926, p. 248).Ce sont les corpuscules de Malpighi qui constituent la pulpe blanche [de la rate]. Autour d'eux, on trouve un lacis très anfractueux de sinus veineux remplis de sang. Les sinus constituent la pulpe rouge splénique (Encyclop. Sc. Techn.t. 91973, p. 357).
2. Pulpe des doigts. Coussinet conjonctivo-adipeux de la face palmaire de la phalange distale des doigts ou de la face plantaire de la phalange distale des orteils qui leur confère une consistance particulière de pseudo-fluctuation (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972). [La 3ephalange présente] une face palmaire, aplatie et rugueuse donnant attache aux fibres serrées de la pulpe du doigt (G. Gérard,Anat. hum., 1912, p. 158).
P. méton. Extrémité charnue des doigts. Le martyre de ne pas pouvoir la toucher quand on est si proche d'elle, toucher seulement de la pulpe du doigt le grain de beauté, qui saille un peu, sur sa nuque sombre semée de poudre de riz (Montherl.,Bestiaires, 1926, p. 449).V. digital1ex. de Carrel.
REM.
Pulperie, subst. fém.,région. (Canada). Fabrique de pulpe de bois. Il abattait des arbres (...) pour les grandes pulperies des Trois-Rivières. Au printemps, la drave recouvrait le fleuve de ses trains de bois flottés (...) que les draveurs (...) dirigeaient de méandres en méandres, surveillant les menaces d'embâcle (Genevoix,Routes avent., 1958, p. 103).V. aussi Genevoix, Laframboise, Lac Fou, 1942, p. 96.
Prononc. et Orth.: [pylp]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1503 bot. (Le Guidon en françoys, Seconde doctrine des ulcères, Septiesme chapitre des ulcères des hanches et de ses parties - De la cure des esmorroydes et ulcères du fondement); 2. 1611 anat. « partie charnue du corps » (Cotgr.); 1797 pulpe cérébrale (Voy. La Pérouse, loc. cit.); 1827 pulpe « extrémité charnue des doigts » (Encyclop. méthod. Méd. t. 12); 1836 pulpe dentaire (Raymond, s.v. dentaire); 3. 1765 pharm. (Encyclop.); 4. 1771 art culin. « partie la plus délicate des animaux » (Lavoisien, Dict. portatif de méd.); 5. a) technol. 1836 « partie charnue (des betteraves) traitée pour en extraire le sucre » (Maison rustique 19e, t. 3, p. 281); b) 1858 papet. (Chesn. t. 2). Empr. au lat.pulpa « chair, viande; pulpe des fruits; partie tendre du bois ». Dans la lang. littér. pulpe a remplacé progressivement la forme poulpe* (subst. fém.), en raison de l'homophonie avec poulpe* (subst. masc.) « polype ». Fréq. abs. littér.: 181.
DÉR. 1.
Pulpaire, adj.Qui concerne la pulpe dentaire. Chambre pulpaire (v. infra), coiffage pulpaire (v. coiffage A 2), gangrène, hyperémie, nécrose pulpaire. Au centre de la dent, une cavité à la fois coronaire et radiculaire, la cavité pulpaire, contient l'organe de formation, de nutrition et de sensibilité, la pulpe (P. Nespoulous, G. Carlier,Dentisterie opératoire, 1954, p. 25).Pour certains aut. cavité pulpaire (ou cavité dentaire) et chambre pulpaire sont synon. (v. Méd. Biol. t. 1 1970); pour d'autres chambre pulpaire (ou chambre dentaire, v. Méd. Flamm. 1975, s.v. pulpotomie) désigne plus partic. la partie coronaire de la cavité pulpaire, celle qui contient la pulpe camérale (du lat. camera « chambre ») ou coronaire, p. oppos. au canal radiculaire (qui contient la pulpe radiculaire (voir Courtois 1972)). Amputation pulpaire. Il suffit de vider de son tissu mou la chambre pulpaire (...) et de s'arrêter à l'entrée des canaux (P. Nespoulous, G. Carlier,Dentisterie opératoire, 1954, p. 318). [pylpε:ʀ]. 1reattest. 1922 (Vincent, Rieux ds Nouv. Traité Méd. fasc. 5, p. 184); de pulpe, suff. -aire*.
2.
Pulpectomie, subst. fém.Exérèse (totale) de la pulpe dentaire. Dents monoradiculées (incisives, canines). La pulpectomie coronaire et la pulpectomie radiculaire se confondent dans un même temps qui suppose la direction et les dimensions du canal connues (P. Nespoulous, G. Carlier,Dentisterie opératoire, 1954, p. 336).La pulpectomie peut (...) se faire sous anesthésie locale (M. Dechaume,Précis de stomatologie, 1959, p. 311).Pulpectomie partielle. V. pulpotomie infra. [pylpεktɔmi]. 1reattest. 1954 (P. Nespoulous, G. Carlier, loc. cit.); formé de pulpe et de -ectomie*.
3.
Pulpite, subst. fém.Inflammation de la pulpe dentaire. Pulpite aiguë, chronique. Sur le plan de l'anatomie pathologique, on distingue trois types de pulpite. La pulpite séreuse, congestive ou pulpite rouge qui peut être partielle ou totale. La pulpite purulente aiguë ou pulpite jaune. Dans ce cas la douleur est volontiers pulsatile et à prédominance nocturne. Enfin la pulpite nécrosante ou pulpite grise (Quillet Méd.1965, p. 177). [pylpit]. 1reattest. 1878 (L. Moynac, Éléments de pathologie et de clinique chirurgicales, II, p. 65 ds Quem. DDL t. 8); de pulpe, suff. -ite*.
4.
Pulpolithe, subst. masc.(Ds Méd. Biol. t. 3 1972).Synon. de odontolithe (v. odont(o)- A 1). [pylpɔlit]. 1reattest. 1972 (Méd. Biol. t. 3); formé de pulpo-, élém. tiré de pulpe, et de -lithe.
5.
Pulpotomie, subst. fém.Résection partielle de la pulpe dentaire limitée à la pulpe camérale, avec coiffage de la pulpe radiculaire (d'apr. Méd. Flamm. 1975). Synon. pulpectomie partielle (Méd. Flamm. 1975), pulpectomie coronaire (P. Nespoulous, G. Carlier, op. cit., p. 316), amputation pulpaire (Id., ibid., p. 318). [pylpɔtɔmi]. 1reattest. 1951 (P.-L. Rousseau, Les Dents, p. 75); formé de pulpo-, élém. tiré de pulpe, et de -tomie (-tome*).
BBG.Quem. DDL t. 4 (s.v. pulpite).

Wiktionnaire

Nom commun

pulpe \pylp\ féminin

  1. (Botanique) Substance charnue ou molle des fruits et des légumes.
    • Les raisins cueillis sont transportés dans de grandes cuves en bois où des hommes les foulent avec les pieds ; la pulpe étant brisée, les diverses matières constitutives sont ainsi mises en contact intime. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 134)
    • À nouveau, Helmy lui essaya des bracelets. Et c’était pour lui, le prétexte à toucher, de ses doigts brûlants, des poignets blancs comme la pulpe de la canne à sucre. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)
    • Cueillie avant sa complète maturité, la baie s’y conservera sans moisir, […], affinant la saveur de sa pulpe qui affriande merles et grives mieux que cenelles d’épine blanche. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Industrie) (Pharmacie) (Cuisine) Chair des végétaux réduite en une sorte de pâte ou de bouillie.
    • Elles sont ensuite soumises à l'action d'une râpe mécanique, animée d'une grande vitesse, et munie de dents aiguës et serrées qui la déchirent et la transforment en une pulpe fine. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 124)
  3. (Anatomie) Parties molles ou charnues du corps humain.
    • La pulpe cérébrale, la partie molle du cerveau.
    • La pulpe des doigts, leur extrémité charnue.
    • La pulpe dentaire, le tissu conjonctif qui se trouve dans la cavité des dents.
  4. (Papeterie) Pâte à papier.
  5. Restes de découpe des poissons broyés et réduits en purée, utilisés dans les plats cuisinés.

Forme de verbe

pulpe \pylp\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pulper.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de pulper.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de pulper.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de pulper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pulper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PULPE. n. f.
T. de Botanique. Substance charnue ou molle des fruits et des légumes. Il se dit particulièrement, en termes de Pharmacie, de la Pulpe des végétaux réduite en une sorte de pâte ou de bouillie. Pulpe de prune, de casse, de tamarin. En termes d'Anatomie, il désigne Certaines parties molles ou charnues du corps humain. La pulpe cérébrale, La partie molle du cerveau. La pulpe des doigts, Leur extrémité charnue. La pulpe dentaire, Le tissu conjonctif qui se trouve dans la cavité des dents.

Littré (1872-1877)

PULPE (pul-p' ; dans le siècle dernier, on prononçait poulpe) s. f.
  • 1 Terme de botanique. Substance charnue et molle des fruits, des légumes. La pulpe du cacaoyer est agréable au goût, et on en fait des liqueurs rafraîchissantes, Genlis, Maison rust. III, p. 368, dans POUGENS.
  • 2 Terme de pharmacie. La partie molle et charnue des végétaux, que l'on a réduite à une espèce de pâte, de la consistance d'une bouillie, en la séparant des parties dures.
  • 3Dans les sucreries, betterave divisée par la râpe en petites parties.
  • 4 Terme d'anatomie. Pulpe cérébrale, nom donné quelquefois à la substance blanche du cerveau, parce qu'elle se présente au premier coup d'œil sous l'apparence d'une sorte de bouillie. L'intime organisation de la pulpe cérébrale nous est encore assez mal connue, Cabanis, Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. I, p. 174.

    Pulpe des doigts, leur extrémité charnue, renflée et arrondie par suite de la présence de lobules de tissu adipeux.

HISTORIQUE

XVIe s. Le dedans n'est qu'une poulpe, comme en nos figues, mais pleine d'un suc si rouge qu'il teint les mains comme les meures, Sat. Mén. p. 229.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PULPE, s. f. (Pharmac.) se dit de la partie moëlleuse des fruits, qui ressemble par sa consistence à de la bouillie, comme les pulpes de casse, de tamarins, de prunes.

Pulpe se dit aussi des plantes cuites & réduites en bouillie, pour en faire des cataplasmes.

Pour tirer les pulpes, on fait bouillir les fruits ou la plante jusqu’à ce qu’ils soient en pâte, ensuite on les passe par un tamis, puis on les emploie ou on les aromatise, après les avoir fait cuire suffisamment pour les conserver. Ces pulpes sont sujettes à s’aigrir, & demandent à être souvent renouvellées.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pulpe »

Génev. porpe, pourpe ; du lat. pulpa.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin pulpa.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pulpe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pulpe pylp

Citations contenant le mot « pulpe »

  • Par-dessus tout, les fabricants internationaux bien établis de Testeurs de pulpe dentaire, livrent une concurrence acharnée aux nouveaux acteurs du secteur. Parce qu’ils sont aux prises avec les progrès technologiques, la fiabilité et les problèmes de qualité. Concurrence mondiale Testeurs de pulpe dentaire, de l’industrie par les principaux fabricants, avec production, prix, revenus (valeur) et part de marché pour chaque fabricant; les meilleurs joueurs sont  Pac-Dent International, SybronEndo, Blue Sky Bio, Parkell, Nikinc Dental, Averon, Kerr Endodontic and JSC Geosoft Dent. Les principaux fournisseurs du marché et leur stratégie de progrès commercial sont discutés. gabonflash, Marché Testeurs de pulpe dentaire, mondial 2020 | Mise à  jour COVID-19 | Quelle est la tendance | Statistiques à  connaître - gabonflash
  • PréparationMélanger la chapelure fraîche avec le lait dans un grand saladier. Laisser la baigner jusqu'à ce que le lait soit absorbé. Ajouter le bœuf, le porc, le parmesan, l'ail, le sel, les flocons de piment, les œufs et le jaune d’œuf. Mélanger doucement sans trop abîmer la viande. Puis former avec la préparation 18 boules, chacune de la taille d'une balle de golf. Les disposer sur une plaque de cuisson et les saupoudrer de la chapelure sèche. Laisser reposer 1h (jusqu'à 24h maximum). Dans une grande poêle, faire chauffer de l'huile et ajouter les boulettes de viande. Laisser les griller durant 8 minutes en baissant la température pour qu'elles ne brûlent pas. Puis les disposer dans un plat en gardant un peu d'huile de cuisson au fond. Les couvrir pour les laisser au chaud. Pour la sauce, utiliser la poêle qui a cuit la viande, ajouter les oignons et les laisser cuire jusqu'à ce qu'ils deviennent tendres et translucides pendant 10 minutes. Ajouter l'ail et laisser cuire 1 minute supplémentaire. Ajouter le concentré de tomate et remuer jusqu'à ce qu'il caramélise et qu'il soit absorbé. Ajouter la pulpe de tomate, l'origan, les flocons de piment, le thym, le persil, le romarin, le sel, le sucre et le vinaigre. Porter à ébullition. Baisser le feu et laisser la sauce s'épaissir pendant 25 à 30 minutes. Puis ajouter délicatement les boulettes de viande à la sauce, puis laisser mijoter à feu moyen pour qu'elles absorbent la sauce pendant 20 à 30 minutes. Assaisonner. Pendant que les boulette de viande cuisent de nouveau dans la sauce, faire cuire les pâtes al dente en suivant les indications. Les égoutter et les ajouter à la préparation. Servir avec du parmesan et du basilic frais.  Vogue Paris, La recette des spaghetti aux boulettes de viande de Chrissy Teigen | Vogue Paris
  • Mettre les échalotes dans une casserole avec de l’eau à hauteur, porter à ébullition puis baisser la flamme et cuire 20 min. Les égoutter, en extraire la pulpe et la mixer. A cette pulpe ajouter 8 morceaux de fromage finement émincés et remuer. Etaler la préparation sur les tranches de pain. Dessus, répartir le fromage restant et enfourner sans préchauffage 15min Th 8 ou au micro-onde 1min 30. Servir chaud, tiède ou froid.  France Bleu, Amuses bouches crème échalote/chèvre
  • L’analyse du marché Revêtements jetables de bassin de pulpe mondial de 2015 à 2017 est un rapport de marché qui a été compilé via l’étude et la compréhension de tous les facteurs qui influent le marché de manière positive comme négative. Certains des facteurs principaux qu’il faut prendre en compte sont : divers rudiments orientant le marché, les opportunités à venir, les freins, les analyses régionales, divers types & applications, l’analyse des impacts du COVID-19 et les principaux acteurs clefs du marché Revêtements jetables de bassin de pulpe.se connecter à la vente dexperts [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Instant Interview, Étude du marché Revêtements jetables de bassin de pulpe de juin 2020 avec les impacts de l’épidémie de COVID-19 sur la Production et les Ventes pour les meilleurs acteurs t has been segmented into, 1 L, 2 L, 3 L, Others – Instant Interview
  • • Passez en revue et analysez la taille du marché mondial Urinoirs à  pulpe jetables en fonction de sa valeur et de son volume auprès des utilisateurs finaux, des types de produits, de l’entreprise, des principales régions, des informations de répartition de 2015 à 2020 et des prévisions jusqu’en 2026. gabonflash, Urinoirs à  pulpe jetables Marché 2020 | Analyse d'impact, perspectives et opportunités de croissance de Covid-19 - gabonflash

Images d'illustration du mot « pulpe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pulpe »

Langue Traduction
Anglais pulp
Espagnol pulpa
Italien polpa
Allemand fruchtfleisch
Chinois 纸浆
Arabe اللب
Portugais polpa
Russe пульпа
Japonais パルプ
Basque mamia
Corse pulpa
Source : Google Translate API

Synonymes de « pulpe »

Source : synonymes de pulpe sur lebonsynonyme.fr

Pulpe

Retour au sommaire ➦

Partager