La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « puce »

Puce

Variantes Singulier Pluriel
Féminin puce puces

Définitions de « puce »

Trésor de la Langue Française informatisé

PUCE, subst. fém.

I.
A. −
1.
a) Insecte de très petite taille, de couleur brun-rouge, se déplaçant par sauts, parasite de l'homme et de l'animal qu'il pique pour se nourrir de leur sang. Morsure, piqûre de puce; avoir une, des puce(s); pou, punaise et puce. Le temps est moins dans l'éternité que le saut d'une puce dans le temps (Flaub.,Souv., 1841, p. 48).Le dresseur de puces vanté par nos poètes et gloire de nos fêtes foraines (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 1526):
... les gens comme il faut ont plus ou moins de manières, et les hôtels plus ou moins de puces. Mais Athènes se distingue sous ces deux rapports, et les manières y sont aussi rares dans la société que les puces y sont communes dans les hôtels. About,Grèce, 1854, p. 425.
b) ZOOL. Genre d'insectes de l'ordre des Aphaniptères, tous parasites, se répartissant en de nombreuses espèces adaptées à un hôte préférentiel, notamment la puce commune, parasite de l'homme ou la puce du rat, vecteur de la peste. La peste est transmise à l'homme par la coopération d'un animal et d'un insecte: le rat pesteux et la puce des rats (Brunhes,Géogr. hum., 1942, p. 291).Chez d'autres Insectes (Puce), l'acide urique solide n'existe pas; le rectum renferme suffisamment d'eau pour que l'acide ne précipite pas (Zool., t. 2, 1963, p. 548 [Encyclop. de la Pléiade]).
c) P. ext. [Entre dans la compos. de plusieurs noms vulg. d'animaux]
Puce chique. Synon. chique2.V. ce mot ex. de Céline.
Puce d'eau. Synon. daphnie.
Puce de mer. Synon. talitre.Une vedette (...) avança vers le cargo, rapidement, à petits sauts par-dessus la vague, ainsi qu'une puce de mer (Vialar,Rose mer, 1939, p. 157).
2. P. anal. [P. réf. aux caractères de la puce] V. supra 1 a.
a) Fam. [Désigne, de façon dépréc. ou affective, une pers. de très petite taille, un enfant] C'est une vraie puce. Je n'ai pas peur d'une puce comme toi (Rob.).
b) (De) couleur puce, p. ell., puce, empl. adj. D'une couleur marron tirant sur le brun-rouge. Soie puce. Un gilet de velours à raies alternativement jaunes et puces (Balzac,E. Grandet, 1834, p. 20).Elle était vêtue d'une robe de faille couleur puce (Gide,Si le grain, 1924, p. 529).
Empl. subst. masc. Une robe sombre de couleur indécise, entre le puce et le caca d'oie (Zola,Nana, 1880, p. 1128).
c) (Jeu de) puce(s). Jeu d'enfants consistant à faire sauter dans un récipient des jetons (les puces) que l'on propulse en appuyant sur leur bord avec un jeton plus grand. Jouer aux puces. Il s'agit de vaincre un ou plusieurs joueurs, une ou plusieurs équipes. Tel est le trait commun qui apparente (...) le bridge au jeu de puces (Jeux et sports, 1967, p. 345).
B. − Loc. fig., fam. et pop.
1. Loc. verb.
Secouer ses puces. Se réveiller, se lever en s'ébrouant. On secouait ses puces dès trois heures du matin, on retournait à la paille vers dix heures du soir (Zola,Terre, 1887, p. 240).
Secouer les puces à qqn. Réprimander fortement, critiquer avec vivacité. Vers la même époque, Huysmans lui secouait les puces [à Zola] dans une préface à son livre Là-bas (L. Daudet,Temps Judas, 1920, p. 60).Elle agite son trousseau de clés, ouvre les chambres une à une, et bâcle son travail. Elle balaie, « secoue les puces » aux traînards (Dabit,Hôtel Nord, 1929, p. 224).
Chercher (des) puces à qqn. Synon. chercher des poux à qqn (v. pou).On nous cherche puces, jour et nuit. On nous vexe sans répit avec précaution, avec habileté (La Varende,Caval. seul, 1956, p. 154).
Mettre la puce à l'oreille de qqn. Intriguer, éveiller les soupçons, la méfiance de quelqu'un. Un soir, Max, avec épouvante (...) Trouva le pas de son amante Quelque peu lourd: Ça lui mit la puce à l'oreille... Trop tard, hélas! (Meilhac, Halévy,Gde-duchesse de Gérolstein, 1867, ii, 9, p. 260).
Avoir la puce à l'oreille. Être inquiet, méfiant, sur le qui-vive. M. Malot aura la puce à l'oreille pour ses rentrées de Nantes (Stendhal,L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 79).
2. Loc. adv. S'agiter (ou un verbe équivalent) comme une puce. D'une manière désordonnée, vive. Il chérissait les femmes grandes et les grands desseins; il y sautait, vif, comme une puce (La Varende,Anne d'Autr., 1938, p. 197).
II. − P. anal.
A. − Foire, marché aux puces, p. ell., les puces. Marché où l'on vend des objets d'occasion, notamment aux portes de Paris. Les Puces de Montreuil. Un type inédit de lecteur (...) courait (...) le dimanche matin la foire aux puces de Saint-Ouen et a fait ses plus belles trouvailles à la foire aux jambons du boulevard (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p. 393).
P. ext. Bric-à-brac. Autour d'eux le même marché aux puces de literie et de hardes, le même traînassement désordonné de bétail (Romains,Hommes bonne vol., 1938, p. 120).
B. − TYPOGR. Signe ayant la forme d'un petit rond plein, disposé en début de ligne pour signaler le début d'un paragraphe, d'une nouvelle rubrique (d'apr. cfpj Presse 1982).
C. − ÉLECTRON., INFORMAT. Plaquette de très petites dimensions, généralement de silicium, qui représente un circuit intégré élémentaire, ou encore un composant élémentaire à semi-conducteur (d'apr. Morvan 1980). Un industriel japonais vient de mettre au point une « puce » électronique (unité de base des microprocesseurs) dont les capacités sont très supérieures aux puces classiques. Celles-ci sont fabriquées à partir de silicium (Le Point, 28 juill. 1980, p. 82, col. 3).
REM. 1.
Pucer, verbe trans.,hapax. Épucer, dépouiller. Au fig. Pauvres gens! Il faut (...) les pucer de leurs petits mensonges et de leurs hypocrisies (Renard,Journal, 1905, p. 974).
2.
Puceux, -euse, adj.Qui a beaucoup de puces, où se trouvent des puces. Chien puceux; hôtel puceux. Ce grand ramassis de miteux dans mon genre, chassieux, puceux, transis, qui ont échoué ici poursuivis par la faim, la peste, les tumeurs et le froid (Céline,Voyage, 1932, p. 12).
3.
Pucier, -ière, subst.Marchand dans un marché aux puces. Les hommes d'affaires se mettent à l'écoute des puciers. « Nous étudions la possibilité d'installer un bureau de change dans le marché », explique Pierre Leroux (Libération,10 avr. 1984,p. 17, col. d).Empl. adj., rare. Qui appartient à un marché aux puces, qui y est implanté. Une banque pucière ouverte les samedis et dimanches pour vérifier les chèques français (Libération,10 avr. 1984,p. 17, col. d).
Prononc. et Orth.: [pys]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Ca 1170 pulce « petit insecte sauteur parasite de l'homme et de quelques animaux » (Rois, éd. E. R. Curtius, p. 53, 21); 1269-78 puce « id. » (Jean de Meung, Rose, éd. F. Lecoy, 17811); b) α) mil. du xiiies. avoir la puche en l'oreille « être tracassé par des soucis d'amour » (Le dit de la Tremontaine, 60 ds Romania t. 44, 1915-17, p. 567); β) 1642 avoir la pulce à l'oreille « être inquiet » (Oudin Fr.-Ital.); c) α) 1310-40 mettre (à qqn) la puche en l'oreille « provoquer (chez quelqu'un) un désir amoureux » (Jean de Condé, Dits et contes, I, 9, 265 ds T.-L., s.v. oreille); 1649 [éd.] mettre (à qqn) la puce à l'aureille « id. » (Scarron, Virgile travesti, livre IV, Paris, T. Quinet, p. III); β) ca 1316 [ms.] mettre (à qqn) la puce en l'oreille « inspirer des inquiétudes » (Gervais du Bus, Fauvel [ms. B.N. fr. 146, fol. 42c], éd. A. Långfors, p. 189, 1588); δ) 1640 secoüer les pulces (Oudin Ital.-Fr., s.v. scuoter); 2. 1936 jeu de puces (Catal. jouets [Bon Marché]); 3. 1937 marché aux puces, puces (A. Breffort ds L'Œuvre, 26 janv., p. 2, col. 2); 4. 1960 électron. (P. Dreyfus, En route vers l'an 2000, 125 ds Quem. DDL t. 30); 5. 1962 « personne de petite taille » (Rob.); 5. 1976 informat. (Lilen-Morvan). B. 1. 1562 [éd.] puce de mer (Du Pinet, Hist. du monde de C. Pline Second, t. 2, p. 559, note b); 2. 1764 puce d'eau (Valm., s.v. binocle). C. 1. 1775 « brun rouge assez foncé rappelant la couleur de la puce » (Bachaumont, Mémoires secrets pour servir à l'hist. de la république des lettres en France, 13 nov., Londres, J. Adamson, 1785, t. 8, 248); 2. 1775 adj. couleur puce (Id., ibid.). Du lat. pūlicem, acc. de pulex, au sens A 1 a. Pour l'expr. puce en (ou à) l'oreille, v. A. Långfors ds Neuphilol. Mitt. t. 41, pp. 110-112 et Rey-Chantreau Expr. Fréq. abs. littér.: 331. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 259, b) 539; xxes.: a) 417, b) 646. Bbg. Brüch 1913, p. 168.

Wiktionnaire

Nom commun - français

puce \pys\ féminin

  1. (Entomologie) Insecte parasite de très petite taille se déplaçant par saut et qui se nourrit du sang de l’homme et de divers animaux.
    • Un chien plein de puces, couvert de puces.
    • La nicotiane eſt ennemie des poux & des puces, ſuivant J. Bauhin : on prétend que ſa fumée éloigne toute ſorte d’inſectes, même les punaiſes. On a obſervé que ſa poudre est mortelle aux léſards, ſang-ſues & limaçons.— (Pierre-Joseph Buc'hoz, Dissertations sur le tabac, le café, le cacao et le thé, 1788, page 27)
    • Parvenus au faîte, nous nous aperçûmes d’un bizarre phénomène ; nous étions entrés avec des pantalons blancs, nous sortions avec des pantalons noirs, mais d’un noir sautillant, grouillant, fourmillant : nous étions couverts de petites puces imperceptibles qui s’étaient précipitées sur nous en essaims compacts, attirées par la froideur de notre sang septentrional. Je n’aurais jamais cru qu’il y eût au monde autant de puces que cela. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Les pauvres, dans quelques contrées de la France, font des sommiers de mousse qui ont plusieurs avantages sur les paillasses. Les souris, les puces et les punaises n’y séjournent pas comme dans la paille. On choisit la mousse la plus douce, la plus longue, au mois d’août et de septembre ; on la fait sécher à l’ombre ; on la bat sur des claies pour en détacher toute la terre.— (François-Joseph Cazin, Traité pratique et raisonné de l’emploi des plantes médicinales indigènes, 1850, page 297)
    • La piqûre de puce, lésion certainement la plus fréquente de la peau humaine, occasionne aussi une sensations de piqûre.— (Ferdinand Hebra, ‎Adrien Doyon, ‎Georges Masson Traité des maladies de la peau: comprenant les exanthèmes aigus, 1878, volume 2, page 949)
    • Parmi les insectes, les puces rentrent dans cette catégorie; outre la puce de l’homme (Pulex irritons) et celle du chien ... mais ne s'en servent guère que comme la puce se sert de ses pattes sauteuses, pour passer d'un animal sur un autre.— (Maurice Neveu-Lemaire, Traité d'entomologie médicale et vétérinaire, Vigot Frères, 1938, page 24)
    • Les puces (ou Siphonaptères) sont elles aussi dépourvues d’ailes mais, contrairement aux poux, passent l’essentiel de leur vie hors du contact direct de leurs hôtes. Elles sont aplaties latéralement et possèdent des pattes arrière puissantes qui en font des sauteurs hors pair. Elles atteignent l’hôte en sautant lorsqu’elles ressentent le besoin de se nourrir, et sont responsables d’irritations. En fonction des conditions, elles s’attaquent fréquemment aux humains, aux chats, aux chiens, aux porcs et à la volaille, et dans certaines conditions même aux ruminants et aux équidés. — (Archie Hunter, Gerrit Uilenberg, Christian Meyer, et al., Santé animale, vol 1. Généralités, Coll. Agricultures tropicales en poche, Cirad/CTA/Karthala/MacMillan, 2006, page 26)
  2. Puce de mer ou puce de sable : appellation familière du talitre.
  3. (Électronique) Composant électronique monolithique non encapsulé.
    • Alors tout le monde aurait su ce que l’on a tenté si longtemps de nous cacher : notre carte bancaire à puce est bel et bien piratable, quoi que l’on ait voulu nous faire croire ! — (Pascal Colombani, Le Dossier noir des cartes bancaires, Éditions Carnot, Chatou, 2001, page 185)
  4. (Familier) (Populaire) (Affectueux) Nom que l’on donne à un bébé de sexe féminin, ou à une très jeune fille. Est souvent aussi utilisé par les jeunes couples pour appeler son autre moitié (de sexe féminin).
    • Ma puce, va faire un gros bisou à maman !
    • Puce, tu pourrais me rendre un service ?
    • « Ma puce », c’est ainsi que m’appelait Lucile, lorsque j’étais enfant, et bien plus tard encore, dans des moments de confidences ou d’apaisement. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)
  5. (Typographie) Symbole typographique qui sert à marquer l’énumération au début d’une ligne.
  6. Boucle d'oreille de petite taille.
    • Si la tendance est à l'accumulation de piercings aux oreilles, cette saison, on twiste notre style en faisant ressortir notre côté rock. Puce, mini créole, strass ou bijoux d'oreille, voici 25 mini boucles d'oreilles pour changer du simple "stacking". — (25 mini boucles d'oreilles pour jouer l'accumulation, site glamourparis.com, le 10 février 2017)

Adjectif - français

puce \pys\ invariable

  1. De couleur brun-rouge foncé. #4E1609
    • Il […] jouissait peut-être plus qu’elle des œillades que les curieux lançaient sur ses petits pieds chaussés de brodequins en prunelle puce […] — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Je suis membre honoraire de l'Académie de l’histoire, qui ne diffère de la nôtre que parce qu'il y a beaucoup d’intrigues et de petites haines et que l’habit est puce. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, réédition Éditions Complexe, 1989, page 174)
    • Le pyjama de soie puce de M. Lévy d’Anjou était un peu petit pour Muguet. — (Antoine Blondin, L’Europe buissonnière, 1949)
    • — Madame m'interdit d'ouvrir la maison en son absence, dit Marthe. Mais vous pouvez rôder dans le parc. Je vous prête un pépin.
      Il s'agit d'un engin de couleur puce qui a les dimensions d'une coupole et sous quoi, stoïquement assise sur un tabouret de traite devant son panier d'œufs et ses canards aux pattes liées, Marthe peut braver la giboulée en attendant le chaland une fois par semaine sur la place du marché.
      — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, pages 146-147)
    • Ma grand-mère avait passé une robe de moire chatoyante, couleur puce et posé sur sa tête une légère mantille noire. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 72)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUCE. n. f.
Petit insecte parasite qui se nourrit du sang de l'homme et de divers animaux. Un chien plein de puces, couvert de puces. Le saut d'une puce. Piqûre de puces. Morsures de puces. Chercher ses puces. Tuer une puce. Fig. et fam., Avoir la puce à l'oreille, Être inquiet pour le succès de quelque affaire. Mettre à quelqu'un la puce à l'oreille, Lui inspirer des inquiétudes. Fig. et pop., Secouer les puces à quelqu'un, L'admonester vigoureusement.

PUCE est aussi adjectif des deux genres et signifie Qui est d'un brun semblable à celui de la puce. Couleur puce. Habit puce. Étoffe puce. Ruban puce.

Littré (1872-1877)

PUCE (pu-s') s. f.
  • 1 Terme d'histoire naturelle. Genre d'insectes de l'ordre des aphaniptères.

    Insecte qui se nourrit du sang de l'homme et de quelques animaux. Un sot par une puce eut l'épaule mordue, La Fontaine, Fabl. VIII, 5. Pour tuer une puce il voulait obliger Ces dieux à lui prêter leur foudre et leur massue, La Fontaine, ib. Jusque-là qu'il se vint l'autre jour accuser D'avoir pris une puce en faisant sa prière, Et de l'avoir tuée avec trop de colère, Molière, Tart. I, 6. Il y a certainement du divin dans une puce ; elle saute cinquante fois sa hauteur ; elle ne s'est pas donné cet avantage, Voltaire, Dial. XXIV, 17.

    Fig. Avoir la puce à l'oreille, être inquiet, agité. Si les catholiques d'Augsbourg ont la puce à l'oreille contre les luthériens, Patin, Nouv. Lett. t. I, p. 140, dans POUGENS. Jeanne, la puce à l'oreille, Bat sa chatte que réveille La tendresse des matous, Béranger, Ivrogne.

    Mettre à quelqu'un la puce à l'oreille, lui inspirer des inquiétudes.

    On te secouera les puces, se dit à quelqu'un qu'on menace de battre ou de traiter sévèrement.

    Populairement. N'avoir pas le temps de chercher ses puces, se dit d'une femme très occupée.

  • 2Puce de mer, petit insecte aquatique. Des espèces de puces de mer sont lumineuses, et communiquent leur éclat aux eaux, Bonnet, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 378, dans POUGENS.

    La puce aquatique, daphnie puce.

  • 3Puce maligne ou puce de Bourgogne, la pustule maligne, ainsi dite parce que d'abord la pustule ressemble à une morsure de puce.

    Les puces, nom donné par les hommes qui travaillent dans l'air comprimé, à un prurit pénible, brûlant, quelquefois intolérable, qui survient quand la pression est grande.

  • 4Herbe aux puces, nom vulgaire du psyllion.
  • 5Adj. invar. Qui est d'un brun semblable à celui de la puce. Étoffe puce. Ruban puce. Des habits puce. Les acides rougissent les couleurs noires, fauves, violettes, puce…, Chaptal, Instit. Mém. scienc. t. VI, p. 486.

PROVERBES

Qui se couche avec les chiens se lève avec des puces.

À la Sainte-Luce du saut d'une puce, phrase elliptique qui signifie que, du 23 décembre, fête de sainte Luce dans l'ancien calendrier, les jours croissent d'une quantité imperceptible. Il s'ensuit que ce proverbe a près de trois siècles ; car depuis 1582 la Sainte-Luce se trouve le 13 décembre, époque après laquelle les jours diminuent encore sensiblement, Legoarant À peine le soleil remonte du saut d'une puce…, Sévigné, 15 janv. 1690.

HISTORIQUE

XIIe s. Cil ki tu pursieus [poursuis] est cume uns chienz mors u [ou] une pulce, Rois, p. 95.

XIVe s. [Un discours] Ne laissa que ni li mesist [à une dame] Pluisours fois la puche à l'oreille, Jean de Condé, t. II, p. 9. Charles en fist tel joie, ne fist mais la paroille ; Mais encore en aura telle puce en l'oroille, Dont il aura peour de perdre corps et terre, Girart de Rossillon, v. 2257. En esté, gardez que en vostre chambre ne en vostre lit n'ait nulles puces, Ménagier, I, 7.

XVe s. Elle estoit amoureuse d'un gros chanoine, qui avoit plus d'argent qu'un chien n'a de puces, Louis XI, Nouv. XCII.

XVIe s. Dames qui ont tant la puce en l'oreille, Qu'il ne les fault appeler n'esveiller, G. Cretin, Poés. p. 79, dans POUGENS. Psyllion, seu pulicaris, herbe à puces, in Ruellium, De stirpibus. Puce en l'oreille l'homme reveille, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 198. Nul sang blanc, nulle puce blanche, ib. t. II, p. 358. Qui bien dort pulce ne sent, ib. p. 384. Comment Panurge avoyt la pulce en l'aureille, Rabelais, Pant. III, 7. Ceux qui ont charmé les puces [qui ont bu avec excès, au point de n'être pas réveillés par les puces], Cholières, Contes, f° 259, dans LACURNE. (on a dit dans le même sens, brider les puces).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PUCE. Ajoutez :
6Puce de terre, la mordelle, voy. ce mot. Ils [les criquets de Chypre], au sortir de l'œuf, ne sont pas plus gros que des mordelles ou puces de terre, Journ. offic. 8 août 1875, p. 6540, 3e col.
7 Arbre à la puce, le rhus toxicodendron, Baillon, Dict. de bot. p. 248.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

France Terme

Composant électronique monolithique non encapsulé.

Notes : Le terme « microplaquette » est également utilisé comme synonyme de « puce ».

FranceTerme, Délégation générale à la langue française et aux langues de France

Étymologie de « puce »

(Date à préciser) Du latin pūlĭcem, accusatif de pūlex (« puce »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, pouss ; picard, puche ; provenç. piuze, piutz ; catal. pussa ; espagn. pulga ; ital. pulce ; du lat. pulicem, que les étymologistes rapprochent du grec ψύλλα, et de l'all. Floh, qui signifient puce. La racine est le sanscr. sphur, sauter, sautiller ; le grec fait métathèse, et le latin laisse tomber l's initial.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « puce »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
puce pys

Fréquence d'apparition du mot « puce » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « puce »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « puce »

  • Sans adresse on ne peut même pas attraper une puce.
    Proverbe russe
  • Habit de soie n’a pas de puces.
    Proverbe estonien
  • Le groupe taïwanais, numéro un mondial de la fabrication de puces électroniques, a annoncé qu’il se pliait aux sanctions américaines et qu’il avait cessé d’approvisionner la multinationale de Shenzhen depuis la mi-mai.
    Le Monde.fr — Le leader des puces électroniques TSMC ne fournira plus Huawei
  • Pour une puce, ne jette pas la couverture au feu.
    Proverbe roumain
  • Il n'y a pas de preuve que la puce, qui vit sur la souris, craigne le chat.
    Henri Michaux
  • Entre le chien, et son maître, il n'y a que le saut d'une puce.
    Jules Renard — Histoires naturelles
  • Rien est un mot spécieux qui ne veut rien dire. Rien m’a toujours mis la puce à l’oreille.
    Nicolas Bouvier — Journal d’Aran et autres lieux
  • Si tu aimes le chien, tu aimes aussi ses puces.
    Proverbe mbédé
  • La rumeur circule un peu partout sur les réseaux sociaux et dans les forums de discussion depuis plusieurs semaines déjà : le vaccin contre le Covid-19 dans lequel a investi Bill Gates permettrait en réalité d'implanter une puce pour géolocaliser les individus vaccinés. Une autre rumeur avance que l'ancien patron de Microsoft chercherait à éliminer 15 % de la population mondiale en la vaccinant. Interrogé à ce sujet par la journaliste américaine Norah O'Donnell sur CBS mercredi 22 juillet, Bill Gates a fini par mettre les choses au clair.
    Business Insider France — Non, Bill Gates ne va pas implanter des puces pour géolocaliser la population avec le vaccin contre le Covid-19
  • Les temps sont durs pour NXP. Le fabricant néerlandais de puces électroniques, qui compte 29 400 personnes dans le monde et représente la deuxième capitalisation boursière européenne dans le secteur derrière l’allemand Infineon Technologies mais devant STMicroelectronics, se targue d’être le numéro un mondial des semi-conducteurs pour l’automobile. Une position enviable qui lui vaut aujourd’hui d'être particulièrement frappée par la crise du Covid-19 qui plombe ce marché. Et cela se voit clairement dans ses résultats du deuxième trimestre 2020.
    usinenouvelle.com/ — L’automobile plonge les puces de NXP dans la déprime - Electronique
Voir toutes les citations du mot « puce » →

Traductions du mot « puce »

Langue Traduction
Anglais chip
Espagnol chip
Italien patata fritta
Allemand chip
Chinois 芯片
Arabe رقاقة
Portugais lasca
Russe чип
Japonais チップ
Basque txip
Corse chip
Source : Google Translate API

Synonymes de « puce »

Source : synonymes de puce sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot puce au Scrabble ?

Nombre de points du mot puce au scrabble : 8 points

Puce

Retour au sommaire ➦