Pragmatique : définition de pragmatique


Pragmatique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PRAGMATIQUE, adj.

A. − HIST. Pragmatique sanction et p.ell. pragmatique, subst. fém. Édit d'un souverain statuant de façon définitive sur certaines affaires très importantes du pays. Chaire de fer forgé du haut de laquelle fut lue à Colomb la pragmatique royale qui lui donnait mission d'aller découvrir et évangéliser les grandes Indes (T'Serstevens, Itinér. esp.,1933, p.161).V. concordataire ex. de Claudel:
1. En France, et avec les décrets du concile de Bâle, Charles VII fait la pragmatique sanction qu'il proclame à Bourges en 1438, elle consacre l'élection des évêques, la suppression des annates et la réforme des principaux abus introduits dans l'Église. La pragmatique sanction est déclarée en France loi de l'État. Guizot, Hist. civilis.,leçon 11, 1828, pp.27-28.
B. −
1. [P. oppos. à théorique, spéculatif]
a) Qui concerne les faits réels, l'action et le comportement que leur observation et leur étude enseignent. On reprochera peut-être aussi durement à la science du XVIIIeet du XIXesiècle d'avoir été minutieuse et pragmatique, que nous reprochons aux anciens d'avoir été sommaires et hypothétiques (Renan, Avenir sc.,1890, p.158).Plutôt que de donner une définition théorique et a priori de la notion de «cadre», nous préférons rechercher une définition pragmatique à partir de l'observation empirique de la réalité sociale (Univers écon. et soc.,1960, p.5-12).
Vx. Histoire pragmatique. Histoire qui se propose d'éclairer l'avenir par les faits du passé. Si l'histoire pragmatique ne peut jamais devenir une science, il est tout simple qu'on trouve (...) la forme scientifique unie à un fond de recherches historiques (Cournot, Fond. connaiss.,1851, p.469).
b) [En parlant d'une pers.] Qui est plus soucieux de l'action, de la réussite de l'action que de considérations théoriques ou idéologiques. Pour si géographe pragmatique qu'on soit devenu, ce n'est pas chose facile que de vivre aux dépens des rastaquouères (Toulet, Comme une fantaisie,1918, p.96).L'un [Sartre], cérébral, veut articuler l'éthique et la politique, quand l'autre [Camus], sensuel et pragmatique, les oppose (Le Nouvel Observateur,22 juin 1984, p.90, col. 3).
Empl. subst. Ce pragmatique, sympathique et doté d'un physique bourru d'Auvergnat, laisse à d'autres les longues théories (Le Monde,22 janv. 1985, p.42, col. 6).
2. Spécialement
a) PHILOS. Qui s'inspire du pragmatisme; relatif au pragmatisme (v. ce mot A). Un tel idéalisme [des Pythagoriciens] est (...) ce qu'on peut imaginer de plus réaliste: c'est, pour employer un mot que les Péripatéticiens opposent volontiers à celui de logique, une doctrine pragmatique (Hamelin, Élém. princ. représ.,1907, p.19).La philosophie pragmatique, l'intuition bergsonienne l'emportent sur un positivisme sec et un froid scientisme (Weill, Judaïsme,1931, p.62).
b) PSYCHOL. Activité pragmatique. ,,Activité ordonnée à un but, correctement menée et productive de résultats`` (Pel. Psych. 1976).
c) LING., SÉMIOL. Qui étudie le langage du point de vue de la relation entre les signes et leurs usagers. Le troisième postulat formulé par Barnes au sujet des contributions de la logique moderne à l'analyse documentaire: «L'analyse logique du contenu d'un document consiste à identifier les corrélats linguistiques des traits syntaxiques, sémantiques et pragmatiques du texte (...)» (Coyaud, Introd. ét. lang. docum.,1966, p.67).
Empl. subst. fém.:
2. La relation des phrases aux états de choses qu'elles signifient est, dans la terminologie de Morris (1938), la relation proprement sémantique, distincte de la relation pragmatique des phrases à ceux qui les énoncent et les interprètent. Ces deux relations peuvent être dissociées et étudiées isolément: la sémantique s'occupe du sens des phrases identifié à leur contenu représentatif, et la pragmatique de leur utilisation par les sujets parlants. Fr. Récanati, Le Développement de la pragmatiqueds Lang. fr., mai 1979, no42, p.6.
3. P. ext.
a) Qui est fondé sur l'action, la réussite dans l'action. La formule scientifique considérée sous son aspect pragmatique revient à dire «si tu fais telle chose, je te préviens qu'il arrivera invariablement ceci (...)» (G. Marcel, Journal,1919, p.200).
b) Pratique, voire utilitaire. L'esprit du jeu contrevient aux valeurs utilitaires, à l'exigence pragmatique du rendement (Jeux et sports,1967, p.1162).Adapter les propriétés à la forme et à la capacité d'un support d'information particulier. C'est un point de vue purement pragmatique (Jolley, Trait. inform.,1968, p.237).
REM. 1.
Apragmatique, adj.,philos. Qui n'est pas adapté aux structures de la vie courante, de l'expérience pratique, de l'action. Caractérol., psychiatrie. [Chez Mounier; en parlant d'une attitude schizophrénique] Qui est détaché, coupé du réel. Ces divers traits ont amené à parler d'«attitudes schizophréniques», toutes signalées par leur caractère abstrait et apragmatique, par leur stérilité, leur fixité et leur immobilité (Minkowski): véritables «stéréotypies psychiques» qui finissent par régler tout le comportement du schizophrène (Mounier, Traité caract.,1946, p.363).
2.
Pragmatiquement, adv.De manière pragmatique. Il ne s'agit aucunement de minimiser le savoir, de le mettre pragmatiquement au service de la volonté ou de la sensibilité (Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949, p.103).
Prononc. et Orth.: [pʀagmatik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.I. 1440 pragmatique sanction «acte solennel par lequel le souverain règle certaines affaires» ici spéc. l'acte (rédigé en latin) par lequel Charles VII statua le 7 juillet 1438 sur différents points concernant l'Église catholique et les ecclésiastiques à la suite du Concile de Bâle (Déclaration de Charles VII, 2 sept. 1440 ds Ordonnances des rois de France, t.13, 1782, p.320); 1561 subst. fém. la Pragmatique «pragmatique sanction» (Concordat entre Léon X et François Ier, 1517 ds La Pragmatique Sanction, Paris, R. Le Margnier, p.41). II. 1842 adj. «directement orienté vers le réel, la vie pratique» (histoire) pragmatique «dont on peut tirer des conclusions pratiques immédiates» (Ac. Compl.); 1946 subst. masc. «personne qui a l'esprit tourné vers le concret, le sens pratique» (Mounier, Traité caract., p.637). III. 1956 (E. Benveniste, La nature des pronoms ds For Roman Jakobson, Mouton & Co, La Haye, 1956, p.34: ce niveau ou type de langage que Charles Morris appelle pragmatique, qui inclut, avec les signes, ceux qui en font usage); 1968 subst. fém. sémiot. «étude des relations entre les signes et les usagers» (Lal. Suppl., p.1274). I empr. au lat. pragmaticus, -a, -um «relatif aux affaires politiques, intéressant la politique, habile ou expérimenté en droit» dans l'expr. du lat. de basse époque pragmatica sanctio désignant un rescrit de l'empereur. II du gr. π ρ α γ μ α τ ι κ ο ́ ς «qui concerne l'action, qui concerne les affaires» (d'où le lat. pragmaticus, -a, -um), dér. de π ρ α γ μ α «action», par l'intermédiaire de l'all. pragmatisch, notamment l'histoire dans l'expr. pragmatische Geschichte «histoire pragmatique» transcrivant, dans un empl. partic., l'expr. ι ̔ σ τ ο ρ ι ́ α π ρ α γ μ α τ ι κ η ́ de l'historien gr. Polybe (v. Lal. et Lal. Suppl., en partic. pour l'empl. de pragmatisch chez Kant). III subst. de II d'apr. l'angl. pragmatics (1937 Ch. W. Morris ds NED Suppl.2et ds International Encyclopedia of Unified Science, I, 2, Chicago, 1938, p.29), l'empl. du terme par E. Benveniste corresp. à l'angl. pragmatic (1935 ds NED Suppl.2) ou pragmatical (1939 ibid.) au sens de «qui relève de la pragmatique». Fréq. abs. littér.: 50. Bbg. Bastuji (J.). Sémantique, pragmatique et discours. LINX. 1981, no4, pp.36-45. _Berrendonner (A.). Élém. de pragmatique ling. Paris, 1982, 247 p._ Communications. 1980, no32 (Les Actes de discours), 284 p._Éluard (R.). La Pragmatique ling. Paris, 1985, 222 p._Grunig (B.-N.). Plusieurs pragmatiques. Ds le ch. pragmatico-énonciatif. D.R.L.A.V. 25. Paris, 1981, pp.101-118. _Kerbrat-Orecchioni (C.). L'Énonciation de la subjectivité ds le lang. Paris, 1980, pp.185-223. _Kleiber (G.). Les Différentes conceptions de la pragmatique. Inform. gramm. 1982, no12, pp.3-8. −Le Lang. en contexte: ét. philos. et ling. de pragmatique. Sous la dir. de H. Parret. Amsterdam, 1980, 790 p._ Lang. fr. 1979, no42 (La Pragmatique), 103 p._Récanati (F.). La Transparence et l'énonciation. Pour introduire à la pragmatique. Paris, 1979, 218 p._Vogt (C.). Pour une pragmatique des représentations. Semantikos. 1981, t.5, no1, pp.1-36.

Pragmatique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

pragmatique \pʁaɡ.ma.tik\

  1. Qualifie une décision, un choix adapté à l’action, qui s’impose immédiatement, qui s’avère plus pratique à la mise en œuvre.
    • De fil en aiguille, cette langue progresse, et ce pour des raisons essentiellement pragmatiques.— (Denis Peiron, Dans bien des entreprises, l’anglais a pris racine, Journal La Croix, Éditorial, 13 octobre 2014)
  2. Qui concerne les affaires, la pratique. Il est surtout utilisé en termes d’Histoire dans cette locution :
    • Pragmatique sanction, qui se dit particulièrement d’un Règlement fait en matière ecclésiastique.
    • La pragmatique sanction de Charles VII.
  3. (Philosophie) Qui concerne l’action, qui est fondé surtout sur la pratique.
    • Cette philosophie est surtout pragmatique.

Nom commun

pragmatique \pʁaɡ.ma.tik\ féminin

  1. (Linguistique) Étude de l’utilisation (littérale, figurée ou autre) des énoncés dans les actes d’énonciation.
  2. Adepte du pragmatisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pragmatique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRAGMATIQUE. adj. f.
Qui concerne les affaires, la pratique. Il est surtout usité en termes d'Histoire dans cette locution : Pragmatique sanction, qui se dit particulièrement d'un Règlement fait en matière ecclésiastique. La pragmatique sanction de Charles VII. Il s'emploie aussi en termes de Philosophie et signifie Qui concerne l'action, qui est fondé surtout sur la pratique. Cette philosophie est surtout pragmatique.

Pragmatique : définition du Littré (1872-1877)

PRAGMATIQUE (pra-gma-ti-k') adj. f.
  • 1Pragmatique sanction, et, substantivement, la pragmatique, règlement émanant du pouvoir civil en matière ecclésiastique. Quand saint Louis, par la pragmatique qui porte son nom, lui [à l'Église gallicane] donna comme une face nouvelle, en rendant aux collateurs ordinaires, aux chapitres, aux évêques, tout ce que la confusion des siècles leur avait ôté, Patru, dans RICHELET. [Saint Louis] réprimant les entreprises de la cour de Rome par cette fameuse pragmatique qui conserve les anciens droits de l'Église, nommés libertés de l'Église gallicane, s'il est vrai que cette pragmatique soit de lui, Voltaire, Mœurs, 58.

    Absolument. Ordonnance faite à l'Assemblée de Bourges en 1438 par Charles VII pour recevoir ou modifier quelques articles du concile de Bâle. Vous étiez d'intelligence avec le pape, pour me faire abolir la pragmatique, sans consulter si cela s'accordait avec les véritables intérêts de la France, Fénelon, Dial. des morts mod. Louis XI, la Balue. Les Français, depuis Charles VII, étaient regardés à Rome comme des schismatiques, à cause de la pragmatique sanction faite à Bourges, conformément aux décrets du concile de Bâle ennemi de la papauté, Voltaire, Mœurs, 138.

  • 2Disposition d'un souverain concernant ses États et sa famille. La pragmatique de l'empereur Charles VI.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Pragmatique : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRAGMATIQUE, adject. (Mathém.) terme dont quelques anciens auteurs se servent pour exprimer la même chose que pratique, méchanique, ou problématique.

Stevin, dans ses élémens d’hydrostatique, donne le nom d’exemples pragmatiques, à certaines expériences méchaniques ou pratiques, & les autres auteurs se servent quelquefois du mot pragmatique dans le même sens. Ce mot au reste, n’est plus usité. Chambers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pragmatique »

Étymologie de pragmatique - Littré

Lat. pragmaticus, de πραγματιϰὸς, de πρᾶγμα, affaire, de πράσσειν, faire, L'origine de pragmatique sanction est dans le droit romain : on appela ainsi, à partir de Constantin et en Orient, les rescrits qui n'étaient pas simplement répondus par les empereurs en marge des suppliques, et qui étaient l'objet d'une expédition spéciale et solennelle ; cela finit par désigner un édit du souverain en général ; et la cour de Rome conserva ce nom aux édits des souverains qui la concernaient.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pragmatique - Wiktionnaire

Du latin pragmaticus (« relatif aux affaires »), issu du grec ancien πραγματικός, pragmatikós (« pratique »), dérivé de πρᾶγμα, prâgma (« événement, chose, affaire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pragmatique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pragmatique pragmatik play_arrow

Citations contenant le mot « pragmatique »

  • Des personnalités rwandaises se sont accordées sur le caractère réaliste, pragmatique, et durable de l’Initiative marocaine d’Autonomie lors d’une conférence débat organisée dans le cadre de l’émission citoyenne Sahara Debate, modérée par le journaliste Hisham Alaoui. fr.le360.ma, Sahara: l'initiative marocaine d’autonomie, "réaliste, pragmatique et durable", selon des personnalités rwandaises | www.le360.ma
  • A.K. : « Se maintenir en Fédérale 2 rapidement, avec une consolidation de l’équipe. On souhaite développer un rugby intéressant, dynamique et pragmatique. Il nous faut retrouver le vrai plaisir ! » , Fédérale 2. 10 recrues à La Baule pour "développer un rugby intéressant, dynamique et pragmatique" | Actu Rugby
  • Le Maroc a, à jamais, tenu à mettre en évidence que son Plan est le plus réaliste, durable, pragmatique et ouvert et ne se conforme à aucun chantage de n’importe quel intrus qui soit! HIBAPRESS, SAHARA MAROCAIN : BULGARES ET HONGROIS CONFIRMENT LA NATURE OUVERTE, RÉALISTE, PRAGMATIQUE ET DURABLE DE L’INITIATIVE MAROCAINE D’AUTONOMIE - HIBAPRESS

Traductions du mot « pragmatique »

Langue Traduction
Corse pragmaticu
Basque pragmatiko
Japonais 実用的な
Russe прагматический
Portugais pragmático
Arabe براغماتي
Chinois 务实
Allemand pragmatisch
Italien pragmatico
Espagnol pragmático
Anglais pragmatic
Source : Google Translate API

Synonymes de « pragmatique »

Source : synonymes de pragmatique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pragmatique »


Mots similaires