Positivement : définition de positivement


Positivement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

POSITIVEMENT, adv.

D'une manière positive.
A. − [Corresp. partiellement à positif I B]
1. [Déterminant un verbe ou un adj. le plus souvent dér. d'un verbe]
a) D'une façon précise qui exclut l'incertitude ou le doute. Je travaille à mon vaudeville satirique, sans savoir positivement si c'est distingué ou commun (Goncourt,Journal,1891, p.132).Jacques n'eut pas positivement l'idée qu'elle était devenue bien jolie, mais il en eut un sentiment fugitif (Martin du G.,Thib.,Mort père, 1929, p.1286).
En partic.
D'une façon nette, catégorique, formelle. Affirmer, interdire, promettre, refuser positivement. Précisément parce que la guerre est devenue beaucoup plus dispendieuse qu'elle n'était autrefois, il est impossible aux gouvernemens de la faire désormais sans l'assentiment du public, positivement ou tacitement exprimé (Say,Écon. pol.,1832, p.486).On ne peut jamais prouver positivement que c'est ce remède qui m'a guéri (Jankél.,Je-ne-sais-quoi,1957, p.202).
Avec une rigueur, une exactitude scientifique. Questions que le progrès de la civilisation (...) ne supprimera point, quoiqu'elles ne puissent être décidées péremptoirement, scientifiquement, positivement, c'est-à-dire par un calcul exact, ou par une expérience sensible (Cournot,Fond. connaiss.,1851, p.497).Nous allons examiner (...) les thèses mécanistes, celles qui ne font appel qu'à des facteurs connus et positivement étudiables (J. Rostand,La Vie et ses probl.,1939, p.169).
b) D'une manière réelle, effective. Dans presque aucune partie de l'Allemagne, à la fin du XVIIIesiècle, le servage n'était encore complètement aboli, et, dans la plupart, le peuple demeurait positivement attaché à la glèbe, comme au moyen âge. Presque tous les soldats qui composaient les armées de Frédéric II et de Marie-Thérèse ont été de véritables serfs (Tocqueville,Anc. Rég. et Révol.,1856, p.85).État le plus anti-objectif qui soit, où l'on est comme ruisselant de subjectivité, où d'ailleurs (...) tout ce qui est objectif fait positivement horreur (Du Bos,Journal,1924, p.160).
2. [Pour renforcer une affirm.] Assurément, vraiment. À coup sûr, vous n'étiez pas de retour. −Je n'étais pas de retour, répéta la veuve. −Positivement non (Reider,MlleVallantin,1862, p.79).Le petit Chose ne pleurait pas, lui. Comme j'ai eu l'honneur de vous le dire, c'était un grand philosophe, et positivement les philosophes ne doivent pas s'attendrir (A. Daudet,Pt Chose,1868, p.45).Et puis le patron a horreur de la jeunesse, c'est connu. Sa femme est morte d'ennui. Positivement, il resserre le coeur (Bernanos,Joie,1929, p.624).
3. [Déterminant un adj. ou un adv. qu'il renforce] Absolument, vraiment, tout à fait. Je ne vais jamais positivement bien, répondit Benassis d'un ton moitié triste et moitié gai (Balzac,Méd. camp.,1833, p.73).Cette scène n'était, du reste, pas positivement comique (Proust,Sodome,1922, p.605).«C'est insensé, disait l'un à l'autre, c'est positivement insensé...» Je ramassais la phrase comme un objet extraordinaire, et je répétais lentement, pour essayer le pouvoir de ces mots sur ma conscience de cinq ans: «C'est insensé, c'est positivement insensé...» (Saint-Exup.,Pilote guerre,1942, p.312).
Rem. Cet empl. est contesté. ,,Positivement est employé à tort au sens de «tout à fait»: c'est positivement nul est évidemment une absurdité`` (Dupré 1972).
B. − [Corresp. partiellement à positif II et s'oppose à négativement]
1. [Corresp. à positif II A 1]
a) Affirmativement, par l'affirmative. On se demanda si une agression locale commise par les Soviets (...) amènerait la riposte immédiate avec des armes nucléaires contre l'URSS et la Chine. Le vice-président des États-Unis répondit positivement le 13 mars (Billotte,Consid. strat.,1957, p.4204).
b) En termes positifs. Voilà ce que n'est pas, ne doit pas être le journal. Il est plus malaisé de le définir positivement (Civilis. écr.,1939, p.42-14).
2. [Corresp. à positif II B]
a) D'une manière qui met en valeur les aspects réels, effectifs (d'une chose, d'un phénomène) (v. positif II B 1). Elle cherche à connaître les choses positivement et négativement (Bern. de St-P.,Harm. nat., 1814, p.109).
D'une façon constructive, féconde, favorable. Nous voudrions servir non pas négativement toujours et par des blâmes et de vaniteuses critiques, mais positivement, et susciter et entretenir une fraternité qui seule assurera la victoire (Guéhenno,Journal «Révol.», 1938, p.233).Du moins, tâchions-nous que les débats fussent bien préparés et aboutissent positivement (De Gaulle,Mém. guerre,1956, p.121).
b) BIOL., MÉD. En manifestant le phénomène recherché (v. positif II B 2). Un jeune enfant dont la mère mourut de phtisie 3 mois après sa naissance et qui réagit positivement à la tuberculine (cuti-réaction) à partir de l'âge de 17 jours (Calmette,Infection bacill. et tubercul.,1920, p.232).
3. [Corresp. à certains sens de positif II C]
a) MATH. Suivant une grandeur positive (v. positif II C 2). Pour «orienter» les angles α, on les compte positivement dans le sens direct (le long de l'équateur) pour un observateur intérieur à la «sphère des fixes», ayant ses pieds sur l'équateur et sa tête au pôle Nord (Kourganoff,Astron. fondam.,1961, p.22).
b) PHYS. (Corps chargé, électrisé) positivement. Avec de l'électricité positive (v. positif II C 3). Une image simple et commode de l'atome (...) est le modèle de Rutherford-Bohr (...) dans laquelle, on représente l'atome avec un noyau central chargé positivement, entouré d'électrons gravitant sur des orbites circulaires ou elliptiques (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.333).V. négativement B 2 ex. de H. Poincaré.
Prononc. et Orth.: [pozitivmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1441 «de façon certaine, indubitable» (Jean Chartier, Chronique de Ch. VII, éd. Vallet de Viriville, t.2, p.33); b) 1585 «de façon exacte, précise» (N. Du Fail, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t.2, p.212: respondre positivement, sans esperer plus long delay); 2. 1783 électrisé positivement (Bertholon, De l'Électricité négative des végétaux, p.372). Dér. de positif*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 598. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1016, b) 1008; xxes.: a) 706, b) 710. Bbg. Gohin 1903, p.322.

Positivement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

POSITIVEMENT, adv.

D'une manière positive.
A. − [Corresp. partiellement à positif I B]
1. [Déterminant un verbe ou un adj. le plus souvent dér. d'un verbe]
a) D'une façon précise qui exclut l'incertitude ou le doute. Je travaille à mon vaudeville satirique, sans savoir positivement si c'est distingué ou commun (Goncourt,Journal,1891, p.132).Jacques n'eut pas positivement l'idée qu'elle était devenue bien jolie, mais il en eut un sentiment fugitif (Martin du G.,Thib.,Mort père, 1929, p.1286).
En partic.
D'une façon nette, catégorique, formelle. Affirmer, interdire, promettre, refuser positivement. Précisément parce que la guerre est devenue beaucoup plus dispendieuse qu'elle n'était autrefois, il est impossible aux gouvernemens de la faire désormais sans l'assentiment du public, positivement ou tacitement exprimé (Say,Écon. pol.,1832, p.486).On ne peut jamais prouver positivement que c'est ce remède qui m'a guéri (Jankél.,Je-ne-sais-quoi,1957, p.202).
Avec une rigueur, une exactitude scientifique. Questions que le progrès de la civilisation (...) ne supprimera point, quoiqu'elles ne puissent être décidées péremptoirement, scientifiquement, positivement, c'est-à-dire par un calcul exact, ou par une expérience sensible (Cournot,Fond. connaiss.,1851, p.497).Nous allons examiner (...) les thèses mécanistes, celles qui ne font appel qu'à des facteurs connus et positivement étudiables (J. Rostand,La Vie et ses probl.,1939, p.169).
b) D'une manière réelle, effective. Dans presque aucune partie de l'Allemagne, à la fin du XVIIIesiècle, le servage n'était encore complètement aboli, et, dans la plupart, le peuple demeurait positivement attaché à la glèbe, comme au moyen âge. Presque tous les soldats qui composaient les armées de Frédéric II et de Marie-Thérèse ont été de véritables serfs (Tocqueville,Anc. Rég. et Révol.,1856, p.85).État le plus anti-objectif qui soit, où l'on est comme ruisselant de subjectivité, où d'ailleurs (...) tout ce qui est objectif fait positivement horreur (Du Bos,Journal,1924, p.160).
2. [Pour renforcer une affirm.] Assurément, vraiment. À coup sûr, vous n'étiez pas de retour. −Je n'étais pas de retour, répéta la veuve. −Positivement non (Reider,MlleVallantin,1862, p.79).Le petit Chose ne pleurait pas, lui. Comme j'ai eu l'honneur de vous le dire, c'était un grand philosophe, et positivement les philosophes ne doivent pas s'attendrir (A. Daudet,Pt Chose,1868, p.45).Et puis le patron a horreur de la jeunesse, c'est connu. Sa femme est morte d'ennui. Positivement, il resserre le coeur (Bernanos,Joie,1929, p.624).
3. [Déterminant un adj. ou un adv. qu'il renforce] Absolument, vraiment, tout à fait. Je ne vais jamais positivement bien, répondit Benassis d'un ton moitié triste et moitié gai (Balzac,Méd. camp.,1833, p.73).Cette scène n'était, du reste, pas positivement comique (Proust,Sodome,1922, p.605).«C'est insensé, disait l'un à l'autre, c'est positivement insensé...» Je ramassais la phrase comme un objet extraordinaire, et je répétais lentement, pour essayer le pouvoir de ces mots sur ma conscience de cinq ans: «C'est insensé, c'est positivement insensé...» (Saint-Exup.,Pilote guerre,1942, p.312).
Rem. Cet empl. est contesté. ,,Positivement est employé à tort au sens de «tout à fait»: c'est positivement nul est évidemment une absurdité`` (Dupré 1972).
B. − [Corresp. partiellement à positif II et s'oppose à négativement]
1. [Corresp. à positif II A 1]
a) Affirmativement, par l'affirmative. On se demanda si une agression locale commise par les Soviets (...) amènerait la riposte immédiate avec des armes nucléaires contre l'URSS et la Chine. Le vice-président des États-Unis répondit positivement le 13 mars (Billotte,Consid. strat.,1957, p.4204).
b) En termes positifs. Voilà ce que n'est pas, ne doit pas être le journal. Il est plus malaisé de le définir positivement (Civilis. écr.,1939, p.42-14).
2. [Corresp. à positif II B]
a) D'une manière qui met en valeur les aspects réels, effectifs (d'une chose, d'un phénomène) (v. positif II B 1). Elle cherche à connaître les choses positivement et négativement (Bern. de St-P.,Harm. nat., 1814, p.109).
D'une façon constructive, féconde, favorable. Nous voudrions servir non pas négativement toujours et par des blâmes et de vaniteuses critiques, mais positivement, et susciter et entretenir une fraternité qui seule assurera la victoire (Guéhenno,Journal «Révol.», 1938, p.233).Du moins, tâchions-nous que les débats fussent bien préparés et aboutissent positivement (De Gaulle,Mém. guerre,1956, p.121).
b) BIOL., MÉD. En manifestant le phénomène recherché (v. positif II B 2). Un jeune enfant dont la mère mourut de phtisie 3 mois après sa naissance et qui réagit positivement à la tuberculine (cuti-réaction) à partir de l'âge de 17 jours (Calmette,Infection bacill. et tubercul.,1920, p.232).
3. [Corresp. à certains sens de positif II C]
a) MATH. Suivant une grandeur positive (v. positif II C 2). Pour «orienter» les angles α, on les compte positivement dans le sens direct (le long de l'équateur) pour un observateur intérieur à la «sphère des fixes», ayant ses pieds sur l'équateur et sa tête au pôle Nord (Kourganoff,Astron. fondam.,1961, p.22).
b) PHYS. (Corps chargé, électrisé) positivement. Avec de l'électricité positive (v. positif II C 3). Une image simple et commode de l'atome (...) est le modèle de Rutherford-Bohr (...) dans laquelle, on représente l'atome avec un noyau central chargé positivement, entouré d'électrons gravitant sur des orbites circulaires ou elliptiques (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.333).V. négativement B 2 ex. de H. Poincaré.
Prononc. et Orth.: [pozitivmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1441 «de façon certaine, indubitable» (Jean Chartier, Chronique de Ch. VII, éd. Vallet de Viriville, t.2, p.33); b) 1585 «de façon exacte, précise» (N. Du Fail, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t.2, p.212: respondre positivement, sans esperer plus long delay); 2. 1783 électrisé positivement (Bertholon, De l'Électricité négative des végétaux, p.372). Dér. de positif*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 598. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1016, b) 1008; xxes.: a) 706, b) 710. Bbg. Gohin 1903, p.322.

Positivement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

positivement \pɔ.zi.tiv.mɑ̃\ invariable

  1. (Vieilli) D’une manière sûre, certaine.
    • Mais on devrait se rappeler que pendant un long temps la coïncidence de la rotation de la Lune avec sa révolution sidérale, […], a été considérée comme un fait positivement miraculeux ; et qu’il y avait, même parmi les astronomes, une singulière disposition à attribuer cette merveille à l’agence directe et continue de Dieu, […]. — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire, 1864)
  2. (Vieilli) D’une manière précise.
    • Vous voulez éluder un éclaircissement ; Mais il faut me répondre, et positivement. — (Philippe Néricault Destouches, Phil. mar. II, 6.)
    • Père Adam soutient toujours que ce brave général qui est à présent ministre de la guerre [le comte de Saint-Germain] a commencé par être jésuite ; il le dit si positivement que j’en doute. — (Voltaire, Lett. Mme de St-Julien, 14 nov. 1775.)
  3. (Physique) Chargé d’électricité positive.
    • Corps électrisé positivement.
  4. Précisément, exactement.
    • Voilà positivement ce qu’il m’a dit.
    • Il n’est pas positivement laid si vous voulez, mais il est ridicule : ce monocle, ce toupet, ce sourire ! — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 315)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Positivement : définition du Littré (1872-1877)

POSITIVEMENT (pô-zi-ti-ve-man) adv.
  • 1D'une manière sûre, certaine. Je ne le sais pas positivement.

    D'une manière précise. Vous voulez éluder un éclaircissement ; Mais il faut me répondre, et positivement, Destouches, Phil. mar. II, 6. Père Adam soutient toujours que ce brave général qui est à présent ministre de la guerre [le comte de Saint-Germain] a commencé par être jésuite ; il le dit si positivement que j'en doute, Voltaire, Lett. Mme de St-Julien, 14 nov. 1775.

  • 2 Terme de physique. Corps électrisé positivement, chargé d'électricité positive.

HISTORIQUE

XVIe s. Il fut ensuite conseillé d'aller trouver le roy de Suede, et on l'asseura positivement qu'il lui donneroit de l'emploi, D'Aubigné, Vie, CLVI.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « positivement »

Étymologie de positivement - Wiktionnaire

Dérivé de positif, par son féminin positive, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de positivement - Littré

Positive, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « positivement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
positivement pɔzitivmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « positivement »

  • Pour Michele Roberts, si la situation sanitaire n’évolue pas positivement aux États-Unis alors que le pays n’arrive toujours pas à contrôler le virus, comment faire autrement que d’installer à nouveau une « bulle » ? Basket USA, Michele Roberts envisage la création d’une nouvelle « bulle » pour la saison prochaine | Basket USA
  • Kristina Luzi reçoit Marie-Agnès Chauvin  psychologue jungienne et hypnothérapeute auteure de “ continuons à penser du mal des autres - ou comment utiliser positivement nos jugements négatifs? “ aux editions Eyrolles  France Bleu, Les Experts - Comment utiliser positivement nos jugements négatifs?
  • Il y a des sots qui sont de toutes les opinions, positivement parce qu'ils ne comprennent les conséquences d'aucune. De J. Fiévée / Correspondance et relations avec Bonaparte

Images d'illustration du mot « positivement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « positivement »

Langue Traduction
Corse positivamente
Basque positiboki
Japonais 積極的に
Russe положительно
Portugais positivamente
Arabe بشكل ايجابي
Chinois 积极地
Allemand positiv
Italien positivamente
Espagnol afirmativamente
Anglais positively
Source : Google Translate API

Synonymes de « positivement »

Source : synonymes de positivement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « positivement »


Mots similaires