La langue française

Portraiturer

Sommaire

  • Définitions du mot portraiturer
  • Étymologie de « portraiturer »
  • Phonétique de « portraiturer »
  • Citations contenant le mot « portraiturer »
  • Images d'illustration du mot « portraiturer »
  • Traductions du mot « portraiturer »
  • Synonymes de « portraiturer »

Définitions du mot « portraiturer »

Trésor de la Langue Française informatisé

PORTRAITURER, verbe trans.

Littér. ou p.iron.
A. − Portraiturer qqn.Faire son portrait (par le dessin, la peinture, la sculpture, la photographie). Portraiturer un homme politique, les grands hommes. [Greco] portraiture l'élite de la société castillane, en même temps qu'il invente ses grands poèmes de peinture mystique (Barrès, Greco, 1911, p.27):
. ... don Francisco Goya y Lucientes, réintégré dans ses fonctions, était redevenu le peintre ordinaire du roi d'Espagne (...), de tous les rois d'Espagne, depuis Charles jusqu'à Ferdinand, y compris Joseph Ierqu'il avait naguère portraituré superbe et endiamanté. Morand, Flagell. Séville, 1951, p.367.
Constr. factitive pronom. Le Cabinet, d'un caractère plus intime et plus retiré, appartient au XVIesiècle. Il est alors à la mode de se faire portraiturer et de constituer des cabinets de portraits où les oeuvres sont logées en série, cadre à cadre (Musées Fr., 1950, p.17).
Au passif. La société fringante et sensuelle du Second Empire (...) fut portraiturée par ce robuste pétrisseur de glaise [Carpeaux] (Hourticq, Hist. Art, Fr., 1914, p.445).
Empl. pronom. réfl. Il a essayé ce matin de se portraiturer lui-même. Il travaille sur le cuivre non recouvert, avec une pointe de diamant qui a un tournant sur le métal que n'a pas la pointe d'acier (Goncourt, Journal, 1894, p.501).
Empl. part. passé. [Les] Muscadins de la fin du dix-huitième, peints, médisants et efféminés, croisaient, sans les regarder, les belles dames pensives à cheveux poudrés portraiturées par Reynolds et Gainsborough (Morand, Londres, 1933, p.119).
Empl. subst. Nous autres, portraitistes, qui passons notre temps à étudier des visages pour en reproduire la ressemblance, nous arrivons à y lire tant de choses que le portraituré ignore lui-même (Bourget, Tapin, Enf. Morte, 1928, p.85).
[P. méton. du suj.] Il a été reconnu, depuis, que cette statue [de Notre Dame de Corbeil] (...) portraiturait la reine de Saba (Huysmans, Cathédr., 1898, p.249).Saint Jean que le Moyen Âge latin portraiture toujours imberbe pour notifier sa virginité sous ce signe (Huysmans, Cathédr., 1898, p.402).
P. anal.
[En parlant d'un animal; au part. passé] [Le petit chien Japonais] s'appelle Tama: ville de magots pleine; Sa race y luit, portraiturée en porcelaine; Ou, dans l'or des coussins, s'y brode sur fond bleu (Montesquiou, Hort. bleus, 1896, p.227).
[En parlant d'un inanimé] C'est à Augsbourg, que revient, entre toutes les cités germaniques, l'honneur d'avoir été portraiturée pour la première fois. La vue que contient la chronique d'Hector Muelich (milieu du XVesiècle) est la plus ancienne représentation connue d'une ville d'Allemagne (P.Lavedan, Urban., 1926, p.142).
B. − LITT. Dépeindre, décrire (quelqu'un). Dans cette autobiographie, au jour le jour, entrent en scène les gens que les hasards de la vie ont jetés sur le chemin de notre existence. Nous les avons portraiturés, ces hommes, ces femmes, dans leurs ressemblances du jour et de l'heure (Goncourt, Journal, 1863, p.27).[Géraud:] J'ai cru l'amuser en lui portraiturant un peu en charge quelques-uns des personnages qu'elle devra recevoir ici (Bourget, Drame, 1921, p.166).
Rem. Dupré 1972 note: ,,Portraiter ne s'est jamais répandu. Portraiturer ne s'emploie que par plaisanterie; c'est à cause de cette valeur plaisante qu'on s'est amusé à lui donner des graphies pseudo-archaïques, par un jeu puéril qu'on n'imitera pas``.
REM. 1.
Portraicturer, var. graph.Le bruit courait qu'il s'était fait portraicturer, sabre en main, le pied sur la tête d'un Arabe, quoiqu'il n'eût jamais fait campagne (Titeux, St-Cyr, 1898, p.426).J'ai lu des notes sur les paysages d'églises auxquels demeure attachée la mémoire des grands artistes qui les ont portraicturés (Barrès, Pitié églises, 1914, p.389).Au passif. Quand je me souviens des horreurs qu'il peut faire, je me soucie fort peu d'être portraicturée par lui [Bourgweilsdorf]. Nous avons pourtant pris jour pour visiter son atelier (Gide, École femmes, 1929, p.1270).Empl. subst. du part. passé. Combien peu de portraicturés témoignent, en leurs yeux, du transit de la pensée humaine et des intimes mouvements qui les agitent! (Boiget, Sc. coul., 1923, p.172).
2.
Pourtraiturer, pourtraicturer, var. graph.Les années passent, je suis célèbre, me voici pourtraituré à mon tour (Verlaine, OEuvres posth., t.2, Souv. et prom., 1896, p.174).Litt. Ce soir, on parle du jeune Hugo, en train de faire revivre en sa personne les séducteurs cruels pourtraicturés dans les Liaisons dangereuses (Goncourt, Journal, 1890, p.1207).
3.
Portraiter, hapax,au passif. Solange vous embrasse, et sera joliment fière d'être portraitée par vous (Sand, Corresp., t.2, 1837, p.77).
4.
Portraitiser, hapax.Portraitiser qqn (dans...). Représenter quelqu'un (sous les traits de...). Saint Isidore de Séville (...) incorpore Jésus dans l'agneau à cause de son innocence (...). D'autres le portraitisent dans le boeuf, la brebis, le veau (Huysmans, Cathédr., 1898, p.414).
Prononc.: [pɔ ʀtʀ εtyʀe], [-e-], (il) portraiture [-ty:ʀ]. Étymol. et Hist.1. 1540 pourtraicturer «faire le portrait, peindre» (Décharge donnée à Pierre de Corteville, garde des joyaux de Charles-Quint ds Havard); puis 1852 portraiturer (Th. Gautier, Caprices et zigzags, p.125 ds Quem. DDL t.7); 2. 1863 portraiturer «décrire quelqu'un» (Goncourt, Journal, p.27). Dér. de portraiture*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 36. Bbg. Quem. DDL t.3, 7, 17.

Wiktionnaire

Verbe

portraiturer \pɔʁ.tʁɛ.ty.ʁe\ ou \-tʁe-\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Figuré) Faire le portrait de quelqu’un.
    • Durant le second séjour de Holbein à Bâle, de 1528 à 1532, […], il a de nouveau portraituré Érasme à plusieurs reprises, mais vraisemblablement une seule fois d’après nature, puisque l’humaniste quitta déjà Bâle en 1529. — (J. Huizinga, Érasme, traduction de V. Bruncel, Gallimard, 1955)
    • […] : inutile d’ajouter ensuite la forme de votre nez ou de vos lèvres, un trait vous portraiture de la tête aux pieds. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • […], l’humble bâtisse qu’érigèrent des Bénédictins dont les noms sont ignorés, portraiture, avec le serpentement de ses lignes, la fuite de ses colonnes, l’obliquité de ses voûtes, l’allégorique figure de Notre-Seigneur sur sa croix. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « portraiturer »

(XIXe siècle) (Néologisme) De portrait.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « portraiturer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
portraiturer pɔrtrɛtyre

Citations contenant le mot « portraiturer »

  • Lorsqu’il s’installe à Amsterdam, Rembrandt en se représentant dans la fameuse tenue noire relevé de dentelle blanche, selon la mode de l’époque, veut conquérir la clientèle bourgeoise, avide de se faire portraiturer fraise au cou.  France Culture, Rembrandt se raconte dans ses multiples autoportraits
  • D’ailleurs, Laurent Gascon a déjà une longue liste de personnages qu’il aimerait portraiturer. Journal Métro, Une murale de Renée Claude en cours de création sur Ontario
  • La nouvelle édition critique, due à Maurizio Biondi et à Riccardo Minasi, est le fruit des travaux de recherches les plus récents. Cecilia Bartoli explique combien le fil interprétatif de cet opéra s'est perdu. Il a été écrit pour des voix bien spécifiques : Giuditta Pasta puis Maria Malibran, pour ce qui est du rôle titre, savoir un timbre assimilable à ce qu'on qualifie aujourd'hui de mezzo-soprano, et Giulia Grisi, dans le cas d'Adalgisa, voix de soprano claire. Opter de nouveau pour de telles couleurs vocales rompt avec la tradition de l'achalandage des deux voix de femme, soprano et mezzo, telle qu'illustrée par la paire Callas/Stignani, et plus proche de nous, Sutherland/Horne. Cette inversion des deux tessitures assignées, une Norma mezzo-soprano et une Adalgisa soprano, contrairement à ce qui était communément pratiqué ou admis depuis des lustres, renforce la vraisemblance dramatique. Car la voix de soprano convient mieux à la jeune et fragile novice et les sombres teintes de mezzo-soprano permettent plus justement de portraiturer le rôle de la prêtresse, femme résolue mais vulnérable, partagée entre amour et devoir, force vitale et faiblesse. De même, la partie de ténor prend une toute autre physionomie, et le proconsul romain est ici le digne frère de ses collègues rossiniens, plus que le large ténor annonçant Verdi. , CD : Les Essentiels ON-Mag - Norma en version originale - ON mag
  • Christian Elhinger est un habitué du Salon International de l’Agriculture. Chaque année, l’artiste franc-comtois de 89 ans se rend sur place pour portraiturer les animaux exposés à Paris. Depuis le lancement du salon en 1946, il n’a raté aucune édition. France Bleu, Portrait de Christian Elhinger, le peintre franc-comtois du salon de l’agriculture de Paris

Images d'illustration du mot « portraiturer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « portraiturer »

Langue Traduction
Anglais portraiture
Espagnol retrato
Italien ritrattistica
Allemand porträtmalerei
Chinois 画像
Arabe بورتريه
Portugais retrato
Russe портрет
Japonais 肖像画
Basque erretratu
Corse ritrattu
Source : Google Translate API

Synonymes de « portraiturer »

Source : synonymes de portraiturer sur lebonsynonyme.fr
Partager