La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ponton »

Ponton

Définitions de « ponton »

Trésor de la Langue Française informatisé

PONTON, subst. masc.

A. − ART MILIT., vieilli
1. Pont flottant réalisé avec des bateaux légers reliés par des poutres, recouverts de madriers et destiné à permettre aux troupes de franchir un cours d'eau. Deux ponts sont jetés [sur la Bérésina]. Un seul boulet, le feu de la pipe d'un Cosaque eussent suffi pour mettre en pièces ou pour brûler les faibles pontons de d'Éblé (Chateaubr., Mém., t.2, 1848, p.457).
2. Ponton (de cuivre). Bateau de cuivre transporté autrefois par les troupes afin de jeter un pont sur un cours d'eau. Nous passâmes la Moselle, au-dessus de Thionville, sur des pontons de cuivre (Chateaubr., Mém., t.1, 1848, p.412).
B. − MAR. Vieux bâtiment, de guerre ou non, généralement rasé, ne pouvant plus naviguer mais utilisé à différentes fins (réparations, chargement, dépôt de matériel, surveillance, etc.) dans un port, un arsenal, une rade; chaland plat ponté, cale flottante construite spécialement pour divers usages (transport, chargement, travaux, etc.) dans un port et supportant ou non des équipements. En France, on double en zinc les bâtiments de servitude qui sont, pour la plupart, de vieux navires en bois transformés en pontons, allèges, charbonniers, etc. (Croneau, Constr. nav. guerre, t.1, 1892, p.348).Autour de lui [un vaisseau], sur des pontons, dix grues, sept ou huit aspirateurs, se pressaient, s'agitaient (Van der Meersch, Empreinte dieu, 1936, p.95):
1. Le vieux cuirassé Courbet, qui depuis quatre ans nous servait de ponton dans la rade de Portsmouth, reçut, en cette suprême occasion, un équipage réduit et un bon commandant: Wietzel, et s'en fut, sous le feu de l'ennemi, s'échouer près de la côte française afin de servir de môle au port artificiel d'Arromanches. De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.276.
HIST. Vieux vaisseau immobilisé ayant servi de prison, en particulier à l'époque de la Révolution française et surtout pendant les guerres de l'Empire où les Anglais y détinrent les Français faits prisonniers. Max pris par les Anglais, fut envoyé sur les pontons espagnols de Cabrera, les plus horribles de tous (Balzac, Rabouill., 1842, p.369).Revenu des pontons de Rochefort et des cachots de Paris (Lamart., Confid., 1851, p.121).
Littér. [Dans des compar. avec des pers.] Vaisseau endommagé et allant à la dérive. Je suis tel qu'un ponton sans vergues et sans mâts, (...) Vaisseau désemparé qui ne gouverne plus (Dierx, Poèmes, 1864, p.86).On la voyait, alors, déambuler comme un ponton entre des récifs, ayant l'air de remorquer des tronçons d'elle-même (Bloy, Femme pauvre, 1897, p.253).
Expr. [Le suj. désigne un navire] (Être) rasé comme un ponton. (Être) entièrement démâté, généralement sous l'action de la tempête ou du canon. L'Henrietta n'était plus qu'un bâtiment rasé comme un ponton (Verne, Tour monde, 1873, p.199).
P. compar. Je perds huit cent mille francs, je n'ai pas de quoi les payer, je suis (...) rasé comme un ponton (Augier, Contagion, 1866, p.437).Rasée comme un terrain de manoeuvre, la vie! Rasée comme une cour de caserne. Rasée comme un ponton (Bernanos, Mauv. rêve, 1948, p.963).
En compos. avec un subst.
Ponton(-)grue. Engin de port supportant une grue. La manutention des fardeaux très pesants exige des engins spéciaux: −soit fixes (...) −soit flottants, qu'il s'agisse de «pontons mâtures», de «pontons grues» ou de «bigues flottantes» (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p.187).
Ponton(-)mâture. Engin supportant une ou deux bigues, ou un appareil pour mâter ou démâter un bâtiment. Le «ponton mâture» de Philadelphie a une puissance de 300 tonnes (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p.187).
C. − Plate-forme flottante ou sur pilotis ayant divers usages. Ponton des bains. Ponton de blanchisseuses amarré contre le bord (Flaub., Éduc. sent., t.1, 1869, p.83).Un ponton de bois, amarré pour les pêcheurs, dansait mollement à deux ou trois mètres de la rive (Duhamel, Terre promise, 1934, p.28).
En partic. Plate-forme flottante ou sur pilotis reliée au bord et servant de point d'arrivée et de départ ainsi que de station aux bateaux de voyageurs. Ponton d'embarquement; être sur le ponton:
2. Je gagnai la Seine pour prendre l'Hirondelle qui me déposerait à Saint-Cloud. Comme j'aimais cette attente du bateau sur le ponton. Il me semblait que j'allais partir pour le bout du monde... Maupass., Contes et nouv., t.1, Souv., 1884, p.533.
D. − ÉQUIP. Barre métallique articulée, en forme de trapèze, destinée à cuber les tas de pierres cassées en vue de l'empierrement des routes. (Dict.xixeet xxes.).
REM.
Pontonner, verbe intrans.Flotter, bouger à la manière d'un ponton (vraisemblablement au sens C); donner cette impression. Des grosses bouées bringuebalantes passent en dansant, alors que la ville pontonne dans l'embrun (Cendrars, Dan Yack, Plan de l'Aiguille, 1929, p.13).Tout pontonnait, virait, écumait, à gauche et à droite du commissaire (...) cependant que le haut paquebot blanc s'inclinait (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p.11).
Prononc. et Orth.: [pɔ ̃tɔ ̃]. Homon. pontons (de ponter1 et 2). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1245 «pont» (Philippe Mousket, Chroniques, 15103 ds T.-L.); 1360-70 «pont-levis» (Baudouin de Sebourg, X, 712, ibid.); 1532 «pont flottant composé de bateaux joints» (Lettre de Fr. 1erdu 3 juill., Rev. des soc. sav., 1860, p.387); 2. 1251 «grand bateau plat et ponté servant à passer une rivière (?)» (Layettes du Trésor de Chartes, éd. A. Teulet, t.3, p.125); fin xives. (Froissart, Chroniques, éd. Kervyn de Lettenhove, t.15, p.245); 1515 «vieux navire qui sert à plusieurs usages dans les ports» (A. de Conflans, Faits de la marine et navigaiges, s.v. Venise ds Jal); 1813 «vieux vaisseau rasé où l'on enferme des prisonniers» (M. L. Bouchet, Dissertation inaugurale sur les maladies qui affectèrent les prisonniers détenus à bord des pontons de Plymouth); 3. 1872 «instrument servant à cuber les tas de pierres cassées disposés sur le bord des routes» (Littré Add.). Du lat. pontōnem, acc. de pontō, -tōnis «bateau de transport». Fréq. abs. littér.: 87.
DÉR.
Pontonage, subst. masc.,vieilli. ,,Droit qui se perçoit en quelques lieux sur les personnes, voitures ou marchandises qui traversent une rivière, soit sur un pont, soit dans un bac`` (Ac. 1835, 1878). [pɔ ̃tɔna:ʒ]. Att. ds Ac. 1762-1878. 1resattest. déb. xiiies. pontenaige (Coutumes et péages de Sens ds Bibl. Éc. des Chartes, 27, p.286); xives. pontonnage (Rentes de la prév. de Clerm., B.N. 4663, fo2 rods Gdf.); de ponton, suff. -age*.
BBG.Kemna 1901, pp.48-49.

Wiktionnaire

Nom commun - français

ponton \pɔ̃.tɔ̃\ masculin

  1. (Militaire) Pont flottant, ensemble composé de deux ou de plusieurs bateaux joints par des poutres et couverts de madriers, dont on se sert pour faire passer une rivière, un fleuve à des troupes.
    • […], et un bateau à vapeur du service municipal de la Tamise heurta si violemment le ponton de Westminster qu’il n’échappa au naufrage qu’en allant s’enliser sur la rive opposée, dans la vase découverte par la marée basse. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 31 de l’édition de 1921)
  2. (Marine) Grand bateau plat et ponté, employé pour divers usages dans les ports.
  3. (Marine) Cale flottante qui sert de station pour les bateaux qui transportent des voyageurs.
    • Cette étonnante coopérative ouvrière d'une soixantaine d'hommes-grenouilles, créée en 1952 par des « mordus » de la spéléologie a son quartier général sur un vieux ponton, ancré au pied des piles du pont de Bercy. — (Georges Verpraet, Paris, capitale souterraine, Éditions Plon, 1964, p. 137)
  4. (Histoire, Prison) Vaisseaux démâtés, où l’on enfermait des prisonniers.
    • Un grain tombe sur sa mâture
      V'là le corsaire en ponton !
      — (Le corsaire le Grand Coureur, chant traditionnel)
    • […]; vous êtes de la même année que cette pauvre Junon, le meilleur voilier qui soit jamais entré dans le port de Saint-Malo; et je me souviens même que, peu de jours après notre mariage, on la fit raser pour en faire un ponton. — (Germaine de Staël, « Le Capitaine Kernadec ou Sept années en un jour », acte 1, scène 2, fin de 1810, dans les Œuvres complètes de Madame la baronne de Staël-Holstein, tome 2, Paris : chez Firmin Didot frères & chez Treuttel & Würst, 1836, p. 662)
    • Voyez-vous, monsieur, ils auront beau nous fusiller en grand, nous déporter, nous exporter, mettre Cayenne au bout de Satory, bourrer les pontons comme des barils à sardines, le Parisien aime l’émeute, et rien ne pourra lui enlever ce goût-là ! — (Alphonse Daudet, Les trois sommations, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 169.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PONTON (pon-ton) s. m.
  • 1Pont flottant composé de deux bateaux joints par des poutres et recouverts de planches. Les Suédois, selon l'usage de la guerre, préparèrent des pontons pour passer, Voltaire, Russie, I, 16.

    Particulièrement, bateaux de cuivre qu'on porte dans des espèces de chariots, et qui servent aux armées à jeter des ponts sur les rivières.

  • 2 Terme de marine. Bâtiment à fond plat, d'une construction solide, ayant la forme d'un parallélogramme rectangle long une ou deux fois autant qu'il est large ; il sert dans les ports au transport des lourds fardeaux, de l'artillerie, des agrès, etc.

    On donne aussi le nom de pontons à de vieux bâtiments de guerre rasés jusqu'au premier pont, et aussi à de vieux bâtiments de guerre non rasés qui servent de prison.

    Se dit des vaisseaux rasés où les Anglais renfermaient les prisonniers français pendant les guerres de l'Empire.

    Plusieurs des pontons employés dans les ports n'ont aucun mât, d'où vient l'expression : être rasé comme un ponton, usitée en parlant d'un navire entièrement démâté par le canon ou par la tempête.

HISTORIQUE

XIVe s. Ti anemi [tes ennemis] delà, qui vers toi sont felon, Ont Wistace rescous, par decha le ponton, Baud. de Seb. IX, 186.

XVIe s. Les Portugais ne laissans pas pour les coups de canon d'aler fraper à terre avec des bateaux plats, desquels le ponton estoit troussé en pavezade et s'abaissoit en abordant, D'Aubigné, Hist. III, 197. Pontons pour nestoyer ports et pour faire rampars en mer, Ant. de Conflans, dans JAL.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PONTON. Ajoutez :
3Frais de ponton, frais pour emploi de pontons à l'effet de charger ou décharger un navire. En payement de 79036 francs, représentant, selon eux, le préjudice qu'ils avaient éprouvé pour perte de fret, excédant de frais de ponton, dépenses de l'équipage pendant 77 jours, Gaz. des Trib. 10 sept. 1873, p. 869, 1re col. (Il s'agit d'un navire retenu au Callao (Pérou) avant d'avoir pu reprendre son chargement de guano, débarqué pour réparation.)
4Engin en forme de petit pont qui sert à mesurer les pierres cassées déposées le long des routes, à la réparation desquelles elles sont destinées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ponton »

Lat. pontonem, bac, bateau. On trouve, dans l'ancienne langue, ponton, mais comme dérivé de pont.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin pontonem, accusatif de ponto.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ponton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ponton pɔ̃tɔ̃

Citations contenant le mot « ponton »

  • 4h57 ce 18 juillet. Tout est immobile ou presque à 2 877 m d’altitude. Sur le ponton du Pic du Midi, Yannick Legodec, un photographe vicquois tient la pose quelques secondes après avoir avalé la dizaine de mètres qui sépare le Vaisseau des étoiles du bout de la passerelle. Dans le ciel, la comète Neowise promène sa traînée céleste dans un ciel d’une limpidité absolue. ladepeche.fr, Pic du Midi : quand la comète s’invite au-dessus du Ponton des étoiles - ladepeche.fr
  • La capitainerie située à Savines-le-Lac dispose désormais d'un ponton qui a nécessité la mise en œuvre de travaux subaquatiques. Une première. L'an prochain, l'équipement sera accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à une innovation de la société Poralu développée sur le site haut-alpin. TPBM Semaine Provence, La capitainerie de Serre-Ponçon se dote d'un ponton aux normes d'accessibilité
  • Une météo parfaite, un vent très faible et une mer calme, de gros moyens avec deux remorqueurs à couple sur l’avant et deux sur l’arrière, les lamaneurs de la coopérative du port de Brest et leurs moyens… La délicate manœuvre qui consistait à mener le nouveau ponton Fremm (Frégates multi-missions) du basin du fond de Penfeld, où il a été construit, jusqu’au quai des flottilles, à la base navale de Brest, où il sera désormais amarré, s’est bien déroulée, ce mercredi 29 juillet, dans la matinée. Le Telegramme, Le nouveau ponton Fremm à bon port quai des flottilles - Brest - Le Télégramme
  • « J’ai alors proposé de valoriser cet endroit qui était abandonné. Michel Jarnigon, adjoint aux sports, s’est montré intéressé », raconte Marcel Le Boulh, qui imagine un bief complètement dévasé, nettoyé et surtout, accessible et sécurisé grâce à un long ponton de bois. , Pontivy. L'école de pêche a enfin son ponton pour apprendre aux jeunes à taquiner le goujon | Pontivy Journal
  • Cela était clairement attendu des pêcheurs de la société casseneuilloises qui proposent de façon régulière des animations dont un concours de pêche devenu réputé (mais qui n’aura pas lieu cet été 2020 pour cause sanitaire), ee ponton de pêche avec une totale accessibilité aux personnes gênées dans leur déplacement et équipées de fauteuil roulant. La réalisation est désormais opérationnelle, magnifiquement réalisée par un artisan. Pour rappel, ce ponton a été rendu possible grâce à une large collaboration des pêcheurs cités avec la municipalité (précédente) et la Fédération 47 de pêche qui a financé le projet (ponton et parking aménagé et sécurisé) à hauteur de 5000€. La société casseneuilloise participe au débroussaillage et entretien des berges du lac ; des alevinages sont faits régulièrement au long de l’année et ce lieu est de plus en plus fréquenté. Sa proximité avec le resto du lac est un plus évident. Bonne pêche à tous ! ladepeche.fr, Cancon. Aménagement d’un ponton "handi-pêche" au lac - ladepeche.fr
  • Depuis quelques semaines, d’importants travaux ont débuté au port d’Agen où un nouveau ponton est en cours de construction. Il permettra d’accueillir vingt bateaux. petitbleu.fr, Le port de plaisance se dote d’un nouveau ponton - petitbleu.fr
  • Un corps a été découvert sous un ponton dans la Seine, mercredi 29 juillet 2020, quai Carue, à Grand-Couronne. www.paris-normandie.fr, Un corps a été découvert dans la Seine, près de Rouen, mercredi 29 juillet 2020

Images d'illustration du mot « ponton »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ponton »

Langue Traduction
Anglais pontoon
Espagnol pontón
Italien pontone
Allemand ponton
Chinois 浮桥
Arabe عائم
Portugais pontão
Russe понтон
Japonais ポンツーン
Basque pontoi
Corse pontone
Source : Google Translate API

Synonymes de « ponton »

Source : synonymes de ponton sur lebonsynonyme.fr

Ponton

Retour au sommaire ➦

Partager