La langue française

Polype

Sommaire

  • Définitions du mot polype
  • Étymologie de « polype »
  • Phonétique de « polype »
  • Citations contenant le mot « polype »
  • Images d'illustration du mot « polype »
  • Traductions du mot « polype »
  • Synonymes de « polype »

Définitions du mot « polype »

Trésor de la Langue Française informatisé

POLYPE, subst. masc.

A. − PATHOLOGIE
1. Concrétion fibrineuse qui se forme dans le coeur ou les gros vaisseaux (d'apr. Littré). Il croyait avoir un polype au coeur (Guéhenno, Jean-Jacques, 1948, p.109).
2. Tumeur molle, charnue ou fibreuse pédiculée, qui se développe dans les cavités revêtues d'une muqueuse. Polype de l'estomac, de l'intestin, de l'oesophage, de la vessie; polype nasal. Il a fallu opérer Isabelle d'un polype dans le nez. Ça n'a pas été très douloureux (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1909, p.161).Les polypes utérins s'observent: −au niveau du col utérin (...) −au niveau de l'endomètre (Roz.Gynécol.1981).
B. − ZOOLOGIE
1. Vx. Poulpe. De hideux polypes qui serpentent avec leurs sept bras longs, armés de ventouses (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.194).
2. Forme que prennent certains animaux marins anthozoaires (actinies, madrépores, coraux) à corps mou, contractile, creusé d'une cavité digestive et dont la partie supérieure est entourée de tentacules; animal se présentant sous cette forme. Colonie de polypes. Le Polype est un sac plus ou moins allongé, dont la partie postérieure, légèrement élargie, est fixée à un support (Zool., t.1, 1963, p.469 [Encyclop. de la Pléiade]).
Prononc. et Orth.: [pɔlip]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. Ca 1240 polipe «grosseur qui se développe dans les cavités» (Chirurgie de Roger de Salerne, éd. D. J. A. Ross, 237 V ds Z. fr. Spr. Lit. t.86, p.252). B. 1. 1284 [date du ms.] polipe «poulpe» (Brunet Latin, Trésor, éd. P. Chabaille, p.250); 1546 polype (Rabelais, Tiers Livre, éd. M. A. Screech, XIII, 131, p.104); 2. 1742 (M. de Réaumur ds Mém. pour servir à l'hist. des insectes, t.6, préf., p.LIV: De concert avec M. Bernard de Jussieu ... je leur [animaux d'eau douce] ai imposé le nom de Polypes parce que leurs cornes nous parurent analogues aux bras de l'animal de mer qui est en possession de ce nom. M. Trembley l'adopta d'autant plus volontiers, que ... ces petits corps ou polypes d'eau douce, étoient voraces, que leurs cornes étoient de vrais bras avec lesquels ils sçavoient attraper des insectes). Empr. au lat. polypus «polype (sorte de zoophyte)» et «polype (dans le nez)», du gr. π ο λ υ ́ π ο υ ς, -π ο δ ο ς «polype de mer, poulpe», «excroissance de chair, chancre dans le nez», subst. de l'adj. id. «à plusieurs pieds», formé à l'aide de π ο λ υ-, de π ο λ υ ́ ς «nombreux» et π ο υ ́ ς, π ο δ ο ́ ς «pied». Fréq. abs. littér.: 211. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 787, b) 190; xxes.: a) 84, b) 72.
DÉR.
Polypose, subst. fém.,pathol. Affection caractérisée par la formation de polypes multiples. Polypose gastrique, intestinale, nasale. Affections intestinales: polypose, colique, rectocôlites, rétrécissement du rectum (Ravault, Vignon, Rhumatol., 1956, p.573).[pɔlipo:z]. 1reattest. 1929 (Roussy ds Nouv. Traité Méd. fasc. 5, 2, p.119); de polype A, suff. -ose*.

Wiktionnaire

Nom commun

polype \pɔ.lip\ masculin

  1. Espèce d’animal aquatique de la classe des zoophytes, dont le corps gélatineux est de forme conique, et qui a autour de la bouche plusieurs filets mobiles appelés tentacules.
    • Polype nu. Polype du corail. Le polype d’eau douce, coupé en plusieurs parties, se reproduit tout entier dans chacune. Les coraux sont des productions de polypes.
    • (Figuré) Le monstrueux édifice pèse sur vous de tout son poids ; il vous entoure, il vous enlace et vous étouffe ; vous vous sentez pris comme dans les tentacules d’un gigantesque polype de granit. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  2. (Médecine) Excroissance ou tumeur de diverse nature qui vient en certaines parties du corps et particulièrement dans les cavités recouvertes de membranes muqueuses.
    • Remede contre le polype. Prenez de la poudre subtile de corne de bœuf & soufflez-en dans le nez avec une plume. (« L'agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur. » -Rouen, 1787)
  3. (Figuré) Dans le domaine de l'expression philosophique et littéraire, capacité d'exposer les thèses les plus antinomiques.
    • Quoiqu'il entasse doute sur doute, [ Bayle ] marche toujours avec ordre : c'est un polype vivant, qui se divise en autant de polypes qui vivent tous ; il les engendre les uns des autres. — (Diderot, L’Encyclopédie, art. « Pyrrhonienne »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POLYPE. n. m.
Espèce d'animal aquatique de la classe des Zoophytes, dont le corps gélatineux est de forme conique, et qui a autour de la bouche plusieurs filets mobiles appelés Tentacules. Polype nu. Polype du corail. Le polype d'eau douce, coupé en plusieurs parties, se reproduit tout entier dans chacune. Les coraux sont des productions de polypes.

POLYPE, en termes de Médecine, désigne une Excroissance ou tumeur de diverse nature qui vient en certaines parties du corps et particulièrement dans les cavités recouvertes de membranes muqueuses. Polype mou. Polype dur. Polype charnu. Polype cancéreux. Polype du nez. Il s'est fait opérer d'un polype.

Littré (1872-1877)

POLYPE (po-li-p') s. m.
  • 1S'est dit quelquefois au lieu de poulpe. Lorsqu'un polype s'est collé à une roche, on ne peut l'en arracher sans écorner la roche même, Fénelon, t. XXI, p. 344.
  • 2 Terme d'histoire naturelle. Animaux à corps mou, contractile, enroulé ou cylindrique, à bouche supérieure et antérieure garnie de tentacules rayonnés ; appareil de digestion, appareil interne de reproduction. Polype à bras. Polype à bouquet. M. Trembley, si connu aujourd'hui par sa belle découverte des polypes qu'on multiplie de boutures, Bonnet, Observat. pucerons. Un polype haché donne autant de polypes qu'on a fait de fragments, Bonnet, Consid. corps organ. Œuv. t. V, p. 327, dans POUGENS. Le polype d'eau douce sera, si l'on veut, le dernier des animaux et la première des plantes, Buffon, Nat. des anim. ch. 1. Quel pas Trembley a fait faire à l'histoire naturelle par la découverte des polypes ! Sennebier, Art d'observ. t. I, p. 126, dans POUGENS. Leibnitz prévit le polype… son principe de la chaîne des êtres qu'il voulait former lui fit imaginer un lien entre le règne végétal et animal, Sennebier, ib. t. II, p. 240.
  • 3 Terme de médecine. Excroissances charnues, fongueuses, fibreuses, etc. qui peuvent se développer sur toutes les membranes muqueuses. Il ressemblait à ce Balbinus d'Horace, qui louait jusqu'au polype de sa maîtresse, Lesage, Est. Gonz. 36.
  • 4Concrétion fibrineuse qui se forme dans le cœur ou dans les gros vaisseaux et à laquelle on a attribué beaucoup de symptômes.

HISTORIQUE

XVIe s. Comme il advient aux polypes, ozenes et autres ulceres du nez, Paré, XXV, 35. … Dont il se tient aussi fort qu'un polype Fait contre un roc, qui se grimpe et se gripe, De ses cheveux si ahert au rocher, Que le pescheur ne l'en peut arracher, Ronsard, 966.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « polype »

Prov. polip, polippe ; catal. polp ; espagn et ital. polipo ; du lat. polypus ; du grec πολύπους, de πολὺς, beaucoup, et ποῦς, pied.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du grec ancien πολύπους, polupoüs (« id. »), composé de πολύς polus (« nombreux ») et de πούς, ποδός poüs, podos (« pied »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « polype »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
polype pɔlip

Citations contenant le mot « polype »

  • Responsables de saignements vaginaux anormaux, les polypes utérins se développent dans l'utérus. On fait le point avec une gynécologue. Femme Actuelle, Polype utérin : quels sont les risques et comment le traiter ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Une équipe néerlandaise a mis au point un polype artificiel en polymère capable de s’ouvrir et se refermer en fonction de la lumière. Sciences et Avenir, Un robot sans fil commandé par les ondes lumineuses - Sciences et Avenir
  •  ​Pour la majorité des espèces, la fécondation se fait classiquement par la rencontre des gamètes mâles et femelles libérés simultanément dans la mer et qui vont former des oeufs. Mais au lieu de produire une méduse, ces « planules » vont tomber au fond de l'eau et donner naissance à un polype. C'est lui qui, dans certaines conditions de stress comme un changement de température de l'eau, va se mettre à « bourgeonner » et à générer des petites méduses. Les Echos, Pourquoi les méduses nous envahissent | Les Echos
  • On peut classer les polypes en fonction de : Medisite, Polypes du côlon et rectum (intestinaux) : symptômes, traitements, biopsie
  • J'ai des polypes dans le colon, est-ce que c'est grâve docteur ? La réponse du docteur Jean-Jacques Erbstein France Bleu, Le conseil Santé Bien-être : Les polypes coliques
  • Cette équipe de l’Université de Cincinnati montre que la chirurgie n’est pas la seule option en cas de problèmes sévères et chroniques de sinus. L’étude, publiée dans l’International Forum of Allergy & Rhinology montre en effet qu’un schéma thérapeutique associant corticostéroïdes oraux et topiques peut être efficace pour traiter certains patients atteints de polypes nasaux. santé log, POLYPES et RHINOSINUSITE CHRONIQUE : La chirurgie n’est pas toujours la bonne thérapeutique | santé log
  • Ma fille âgée de 13 ans et demi est sous traitement de Rhinocort – suspension pour pulvérisation nasale – depuis qu’on lui a trouvé des polypes dans le nez. Je suis inquiète car ce traitement est à base de cortisone et qu’il est censé être suivi à vie (ou du moins sur une période très longue). L’opération ne peut être envisagée si jeune (sans garantie d’ailleurs de récidive). Existe-t-il des moyens naturels pour remplacer la cortisone ? , Alternative Santé - Polypes nasaux - Alternative Santé
  • Nul ne sait expliquer, pour l’instant, pourquoi ces excroissances charnues, baptisées polypes adénomateux, dégénèrent. Mais plus ils sont détectés tôt, plus efficace est la prise en charge. La France a mis en place un programme national de dépistage à partir de 50 ans, dans le but de réduire la mortalité (17.000 décès chaque année). Seuls 30 % des Français de 50 à 74 ans y participent et c’est une perte de chance. , Signaux d’alerte, diagnostic, traitement...5 choses à savoir sur le cancer colorectal 
  • À l’origine du corail, on retrouve le Polype. Un petit animal mou qui va venir se fixer sur un support et construire sa « maison », un squelette dur en calcaire : le corail. Lorsqu’on dit, vulgairement, par exemple que le « corail est mort », il s’agit en fait du polype qui a été expulsé du corail, étouffé par la quantité d’oxygène. Le polype s’en va et le corail devient alors malade, il blanchit. Habiter La Réunion, Zistoir de l'Ouest : les plages et le lagon de La Réunion - Habiter La Réunion
  • Le cancer colorectal se développe à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du côlon ou du rectum. Le plus souvent, ces tumeurs malignes proviennent d’une tumeur bénigne, appelée polype adénomateux, qui évolue lentement et finit par devenir cancéreuse.C’est un cancer fréquent aussi bien chez l’homme que chez la femme, et il représente la deuxième cause de décès par cancer tous sexes confondus. La mortalité (taux standardisé) par cancer colorectal est en baisse depuis les années 1990 alors que l’incidence (taux standardisé) est restée stable chez la femme, et qu’elle diminue chez l’homme.La survie des personnes atteintes d’un cancer colorectal s’est améliorée au cours du temps.Le cancer colorectal peut être découvert à un stade précoce grâce à un dépistage par recherche de sang occulte dans les selles. Un programme de dépistage organisé est proposé en France à toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans.Plusieurs facteurs de risque modifiables ayant trait au mode de vie (consommation d’alcool, tabagisme, sédentarité, inactivité physique, surpoids et obésité, alimentation avec une consommation faible en fibres, excessive de viande rouge ou de viandes transformées) ont été identifiés et ces cancers sont donc en partie évitables : par exemple en 2015, on estime en France métropolitaine, qu’environ 21,0 % des cancers colorectaux (hors cancers de l’anus) chez les plus de 30 ans étaient attribuables à la consommation d’alcool [Circ 2018].  , Cancer colorectal – Santé publique France

Images d'illustration du mot « polype »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « polype »

Langue Traduction
Anglais polyp
Espagnol pólipo
Italien polipo
Allemand polyp
Chinois 息肉
Arabe ورم
Portugais pólipo
Russe полип
Japonais ポリープ
Basque polyp
Corse polip
Source : Google Translate API

Synonymes de « polype »

Source : synonymes de polype sur lebonsynonyme.fr
Partager