La langue française

Plâtrer

Sommaire

  • Définitions du mot plâtrer
  • Étymologie de « plâtrer »
  • Phonétique de « plâtrer »
  • Citations contenant le mot « plâtrer »
  • Images d'illustration du mot « plâtrer »
  • Traductions du mot « plâtrer »
  • Synonymes de « plâtrer »

Définitions du mot plâtrer

Trésor de la Langue Française informatisé

PLÂTRER, verbe trans.

A. −
1. Couvrir, enduire de plâtre. Plâtrer une cloison, un plafond. Un bouge, à présent nu, vide et délabré, dont les murs mal plâtrés sont ornés çà et là, à l'heure qu'il est, de quelques méchantes gravures (Hugo,N.-D. Paris, 1832, p.291).C'était l'unique pièce qu'on eût fait plafonner et plâtrer partout, à cause des souris (Maupass.,Contes et nouv., t.1, Réveillon, 1882, p.49).
2. P. anal., fam. Farder (souvent de manière excessive).
a) [Le suj. désigne le fard] Recouvrir en épaisseur. Des couches de poudre plâtrant son visage, celui-ci avait l'air d'un visage de pierre (Proust,Guermantes 2, 1921, p.199).
b) Empl. pronom. réfl. Se plâtrer (le visage). Dans son maquillage ça dégoulinait en couleurs! Elle s'était poudrée... plâtrée... fardée tant et plus! Elle se faisait des cils d'odalisques, elle se ravalait pour venir en ville! (Céline,Mort à crédit, 1936, p.487).
3. Au fig. Arranger ou camoufler grossièrement. Helvétius dit (...) que toutes les intelligences sont égales; mais, en cela, il fit tort à la sienne, car pour plâtrer sa balourdise, il fut obligé d'ajouter que la différence entre les hommes résultait du plus ou du moins d'attention qu'ils apportent à leurs études (Musset,Lettres Dupuis Cotonet, 1836, p.609).En attendant une grosse catastrophe qui paraît très probable, on tâche de plâtrer et de replâtrer le statu quo (Mérimée,Lettres ctessede Montijo, t.1, 1847, p.261).
B. − AGRON. Amender (une terre) avec du plâtre ou du plâtras. Plâtrer une prairie artificielle (Ac.1835-1935).
C. − OENOL. Clarifier et acidifier (un vin) par l'emploi de plâtre. Les vignerons du Midi plâtrent leurs vins pour les épurer, pour leur donner une couleur riche, une robe éclatante et plus pure (Littré-Robin1858, 1865).
D. − CHIR. Plâtrer un membre, une partie du corps. L'immobiliser en le mettant dans un plâtre.
[P. méton.] Plâtrer qqn. Cette fillette que nous avions plâtrée ensemble, et envoyée à Berck (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p.895).
Prononc. et Orth.: [plɑtʀe], (il) plâtre [plɑ:tʀ ̥]. Ac. 1694 et 1718: plas-; dep. 1740: plâ-. Étymol. et Hist.1. 1287 plastrer «couvrir, enduire de plâtre» (A. Longnon, Doc. rel. au comté de Champagne et de Brie, t.III, p.65 ds C. A. Bevans, The Old French Vocabulary of Champagne, Chicago, 1941, p.107: plastrer fenestres); 2. a) 1580 fig. «chercher à étayer, à conforter» (Montaigne, Essais, II, 12, éd. Villey-Saulnier, p.539); b) 1588 fig. «revêtir d'une apparence trompeuse, masquer» (Id., ibid., III, 10, p.1019); 1689 paix plâtrée (MmeDe Sévigné, Corresp., 16 oct., éd. R. Duchêne, t.3, p.729); 3. 1618 pronom. «se farder» (Bruscambille, Fantaisies, Prol. de la laideur, p.40: [les femmes] se plastrent pour paroistre belles); 4. 1835 agron. (Ac.); 5. 1860 oenol. (Payen, De l'alim. publ., La vigne in R. des deux mondes, 15 juill., p.397 ds Quem. DDL t.10); 6. a) ca 1887 chir. appareil plâtré «plâtre chirurgical» (Gde Encyclop. t.3, p.389b); b) 1937 part. passé adj. «mis dans le plâtre (en parlant d'un membre fracturé)» (Malraux, Espoir, p.514: le bras plâtré); 1937 part. passé subst., p.méton. «qui a un membre plâtré» (Id., ibid., p.697). Dér. de plâtre*; dés. -er (cf. la forme plastrir, ca 1175, Chronique Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 42063).
DÉR.
Plâtreur, subst. masc.,région. Plâtrier, maçon. Une demi-heure s'était peut-être écoulée depuis que le charretier avait aperçu cette voile, quand un plâtreur, revenant de son ouvrage de la ville et contournant la mare Pelée, se trouva tout à coup presque en face d'une barque très hardiment engagée parmi les roches du Quenon, de la Rousse de Mer et de la Grippe de Rousse (Hugo,Travaill. mer, 1866, p.229). [plɑtʀoe:ʀ]. 1resattest. a) 1508 plastreur «ouvrier qui utilise le plâtre» (F. Blanquart, Comptes de dépenses pour la constr. du pavillon d'entrée du doyenné d'Évreux, p.58) −1576 (Sasbout, Dict. flam.-fr. ds Fonds Barbier: Leemplecker, plastreur ou enduiseur d'argile) attest. isolées, à nouv. 1866 (Hugo, loc. cit.), b) 1645 fig. plastreux [graph. phonét. pour plastreur d'apr. Littré] «personne qui déguise la vérité» (J. L. Guez De Balzac, Lettres, 16 oct., éd. Ph. Tamizey de Larroque ds Coll. de doc. inéd. sur l'hist. de France, Mél. hist., t.1, p.705: celuy [Voiture] que vous [Chapelain] appelez le plastreux et le patelin), 1661 plastreuse fém. (J. Chapelain, Lettre à Mmede Sévigné, 7 nov. ds Lettres, éd. Ph. Tamizey de Larroque, t.2, p.164); de plâtrer, suff. -eur2*. Cf. le lat. médiév. plastrator (1292 ds Latham).
BBG.Gary-Prieur (M.-N.). Contribution à l'ét. de qq. règles sémantiques... Thèse, Paris, 1979, pp.482-484.

Wiktionnaire

Verbe

plâtrer \plɑ.tʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Maçonnerie) Couvrir de plâtre, enduire de plâtre.
    • Plâtrer un plafond.
    • Plâtrer une cloison.
  2. (Agriculture) Répandre du plâtre, du gypse, du sulfate de calcium pour amender un sol.
    • C'est aussi à cette époque où l'on répand le purin sur ces plantes. Il est des cultivateurs qui purinent d'abord, et répandent le plâtre ensuite ; ils assurent que le blé qui vient sur un trèfle ainsi amendé est plus beau que lorsque le trèfle n’a été que plâtré. — (L. Moll, « Travaux de la campagne a exécuter pendant la dernière quinzaine de mars et la première quinzaine d'avril », dans L'Agronome : journal mensuel, Paris : Comité central d'Agriculture française, mars 1833, p. 67)
  3. (Désuet) Clarifier à l’aide de plâtre.
    • Plâtrer du vin.
  4. (Figuré) (Familier) (Ironique) Farder, mettre du blanc, de la poudre avec excès.
    • Cette femme se plâtre.
  5. (Figuré) Couvrir, cacher quelque chose de mauvais sous des apparences qui ne peuvent subsister longtemps.
    • On a plâtré cela du mieux qu’on a pu.
    • Au lieu d’accommoder cette affaire, on n’a fait que la plâtrer.
  6. (Médecine) Immobiliser un membre fracturé.
    • Bras plâtré, mine sombre, petite barbe et cheveux tout bouclés, Ahmet, 31 ans, comparaît pour vol et violences en récidive. — (Dominique Simonnot, « Moi, je dis la vérité aux juges… », Le Canard Enchaîné, 6 septembre 2017, page 5)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLÂTRER. v. tr.
Couvrir de plâtre, enduire de plâtre. Plâtrer un plafond. Plâtrer une cloison. En termes d'Agriculture, Plâtrer une prairie artificielle, Y répandre du plâtre pour l'amender. Plâtrer du vin, Le clarifier à l'aide du plâtre. Fig. et fam., Cette femme se plâtre, Elle se farde, elle met du blanc, de la poudre avec excès.

PLÂTRER signifie au figuré Couvrir, cacher quelque chose de mauvais sous des apparences qui ne peuvent subsister longtemps. On a plâtré cela du mieux qu'on a pu. Au lieu d'accommoder cette affaire, on n'a fait que la plâtrer. Fig., Paix plâtrée, réconciliation plâtrée, Paix, réconciliation qui n'est pas sincère et qui ne saurait être durable.

Littré (1872-1877)

PLÂTRER (plâ-tré) v. a.
  • 1Couvrir, enduire de plâtre. Plâtrer un plafond.

    Fig. Celui qui a bâti et plâtré si grossièrement ce fabuleux roman de la Rosecroix, Naudé, Rosecroix, IX, 2.

  • 2 Terme d'agriculture. Répandre du plâtre sur le sol pour l'améliorer.
  • 3Plâtrer les vins, y mettre du plâtre pour les épurer et leur donner une couleur riche.
  • 4 Fig. Cacher quelque chose de mauvais sous des apparences peu solides. Ce grand bruit s'accommode, et pour plâtrer l'affaire La pauvre délaissée épouse votre père, Corneille, Suite du Ment. I, 1. Jusqu'ici vous avez joué mes accusations, ébloui vos parents, et plâtré vos malversations, Molière, G. Dand. III, 8. Combien en voit-on qui se servent de la philosophie, non pour se détacher des biens de la fortune, mais pour plâtrer la douleur qu'ils ont de les perdre et faire les dédaigneux de ce qu'ils ne peuvent avoir ! Bossuet, Pensées détachées, 6. Qui diantre me poussait à vouloir être de l'Académie ? de raisons je n'en ai point pour plâtrer cette sottise, Courier, Lett. à l'Acad. des inscr.
  • 5Se plâtrer, v. réfl. Se mettre du blanc, se farder. Elle [une femme mondaine] se plâtre, elle se farde, elle se déguise, elle se donne de fausses couleurs, Bossuet, Sermons, Haine des hommes pour la vérité. 2.

HISTORIQUE

XIIe s. Aussi com l'on plastrist et teint La maisiere [paroi] sor quei l'om peint…, Benoit de Sainte-Maure, II, 39829.

XVe s. Le roy de Navarre ne fit qu'une paix plastrée…, Mém. s. du G. 13.

XVIe s. Ils les accoustroient et liçoient de plastre… et ce fait, ils enfermoient le corps ainsi peint et plastré dans une colonne de verre creux, Paré, XXVII, 60. La reyne les sceut si bien mener et plastrer, qu'ils se sentirent encore très heureux de ce petit morceau, Brantôme, Capit. franç. t. III, p. 286, dans POUGENS. Les opinions des hommes sont receues à la suitte des creances anciennes… chascun, à qui mieulx mieulx, va plastrant et confortant cette creance receue, de tout ce que peult sa raison, Montaigne, II, 284. [La nature au vieillard] Mon bonhomme, c'est faict ; on ne vous sçauroit redresser ; on vous plastrera pour le plus et estansonnera un peu…, Montaigne, IV, 268.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « plâtrer »

(Date à préciser) Dénominal de plâtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Plâtre ; genev. plâtrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « plâtrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plâtrer platre

Citations contenant le mot « plâtrer »

  • Trois lycéens ont été interpellés dimanche vers 18h devant Saint-John Perse, en train de plâtrer l’entrée. SudOuest.fr, Pau : ils tentent de plâtrer le portail du lycée et finissent en garde à vue
  • Non seulement content de plâtrer l’écran avec des litres de sang et de chair plus nue qu’Amity Island en été, de nombreux cinéastes d’horreur font tout leur possible pour que les composants audio et visuels de leurs films se sentent vraiment sinistres. eval(ez_write_tag([[300,250],'betanews_fr-box-4','ezslot_2',125,'0','0'])); Betanews.fr, 10 films d'horreur qui font la guerre à vos sens - Betanews.fr
  • Elle était très boîteuse alors on l'a opérée en urgence pour explorer la plaie. Pendant l'opération, on a vu que le tendon superficiel était partiellement lacéré. C'est pour cela qu'on a décidé de plâtrer. France 3 Grand Est, EN IMAGES. Ardennes : on a visité la clinique du cheval, un établissement de haut niveau à Acy-Romance
  • Une bonne intention du père Hugues Jeanson, curé de l'église Saint-Nizier, qui pensait rendre ce lieu de culte plus accueillant pour les fidèles comme pour les visiteurs de l'extérieur, mais qui est peut-être allé un peu vite en besogne. Afin d'égaliser le sol sous la moquette, il a en effet fait plâtrer les irrégularités de la pierre six fois centenaire. C'était sans compter sur son classement, depuis 1840, à l'inventaire des monuments historiques et l'obligation qui en résulte de déposer un dossier à la fois à la mairie et à la Direction régionale des affaires culturelles, pour les moindres travaux de restauration engagés. leparisien.fr, Lyon : de la moquette au sol de l’église Saint-Nizier, classée au patrimoine... - Le Parisien
  • «La nouvelle loi ne nous rend pas justice. C’est comme venir à la clinique pour une appendicite et se faire plâtrer le bras», juge le président de la station, Guy Antony. Celui-ci souligne que les médias communautaires comme Ara sont un vecteur de pluralisme dans le paysage médiatique luxembourgeois, tandis que le projet de loi 7631 intensifie la situation problématique dans laquelle se trouve la station. , Radio Ara dans une situation financière critique | Paperjam News
  • En voyant l’état du suspect, les policiers l’ont emmené à la mediclinic de la localité, puis à l’hôpital national Sir Seewoosagur Ramgoolam, à Pamplemousses. Il avait le bras gauche fracturé et il a fallu lui plâtrer. Après les soins, les policiers l’ont conduit au poste pour entendre sa version des faits dans cette affaire. Le Defi Media Group, Auteur d’un vol sur un Bangladais : le bras plâtré, un suspect s’enfuit du poste de police de Goodlands | Defimedia

Images d'illustration du mot « plâtrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plâtrer »

Langue Traduction
Anglais plaster
Espagnol yeso
Italien gesso
Allemand gips
Chinois 石膏
Arabe جص
Portugais gesso
Russe штукатурка
Japonais 石膏
Basque igeltsuzko
Corse gesso
Source : Google Translate API

Synonymes de « plâtrer »

Source : synonymes de plâtrer sur lebonsynonyme.fr
Partager