La langue française

Platonicien

Définitions du mot « platonicien »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLATONICIEN, -IENNE, adj.

A. − De Platon; qui relève de Platon, de ses oeuvres, de sa pensée. Le christianisme, les sciences expérimentales, les définitions modernes de la liberté effective ne prennent leur sens et leur efficacité que rapportés au projet platonicien de faire triompher l'Esprit, c'est-à-dire «ce qu'il y a de divin en l'homme»: la Raison (Fr. Châtelet, Platon,1965, p.244):
1. Lire Platon, c'est explorer le passé et s'examiner soi-même; c'est se confronter aux sources des valeurs scientifiques, politiques, philosophiques de notre civilisation; c'est être convié à la connaissance de soi. L'univers platonicien, ce n'est pas seulement la culture athénienne et les luttes de l'antique Cité: c'est aussi le monde de nos problèmes et de nos aspirations. M. Deschoux, Platon ou le jeu philos.,1980, p.24.
SYNT. Discours, enseignement, éros, esprit, génie, idéalisme, mysticisme platonicien; cosmologie, cité, école, oeuvre, pédagogie, philosophie platonicienne; essences platoniciennes.
Académie* platonicienne.
Dialogues platoniciens. V. dialogue B 2.
Idées platoniciennes. V. idée II A 1.
Mythe platonicien. Allégorie utilisée par Platon (v. caverne). Le mythe platonicien (...) n'est pas (ou n'est pas seulement) la transposition en figures sensibles de vérités intelligibles. Il ouvre à l'esprit comme une troisième dimension de l'existence, celle −supra-sensible −des origines et des accomplissements (ainsi de la réminiscence et des sanctions d'outre-tombe) ou plus simplement celle du possible, dont la réalisation demeure incertaine (M. Deschoux, Platon ou le jeu philos.,1980p.341).
B. − Qui s'inspire de la philosophie de Platon, ou de certains de ses caractères essentiels. Philosophe platonicien. On cherche le christianisme dans les oeuvres des pères platoniciens qui ne représentent qu'un second moment de son existence (Renan, Avenir sc.,1890, p.280).Toute philosophie qui se veut telle est, peu ou prou, platonicienne (Fr. Châtelet, Platon,1965, p.244):
2. À l'heure actuelle, l'école de Tübingen (...) s'attache à l'étude méthodique de la tradition platonicienne indirecte. L'intérêt principal de cette étude est, semble-t-il, d'attester l'unité doctrinale du platonisme. Encyclop. univ.t.131972, p.159.
Empl. subst. Philosophe de l'école de Platon, ou se réclamant de lui. La guerre entre les platoniciens et les aristotéliciens (Ac.1835, 1878).Un des plus célèbres platoniciens, Hiéroclès, qui enseignait à Alexandrie au cinquième siècle (...) avait composé un autre livre sur la providence et sur le destin (P. Leroux, Humanité,1840, p.467).C'est plus du point de vue de la forme (...) que du point de vue de ses idées que Méthode d'Olympe, l'adversaire d'Origène, peut être considéré comme un platonicien (Friest.31966, p.464):
3. ... les Chrétiens n'ont rien dans leur théologie qui leur appartienne, (...) tout ce qui tient aux subtilités de la métaphysique, ils l'ont emprunté des philosophes anciens, et surtout des platoniciens. Leur opinion sur le spiritus ou sur l'ame du monde (...) était un dogme de Pythagore et de Platon. Dupuis, Orig. cultes,1796, p.389.
En compos. Néo-platonicien*.
REM.
Platoniste, subst. masc.Celui qui s'inspire de la philosophie de Platon, ou de certains de ses caractères essentiels. Il devint célèbre dans les premiers siècles de l'Église, pour avoir été opposé à Jésus-Christ par les platonistes (Chateaubr., Essai Révol.,t.1, 1797, p.293).
Prononc. et Orth.: [platɔnisjε ̃], fém. [-jεn]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1486 [date de l'éd., oeuvre de ca 1375] subst. et adj. «(qui est) disciple de Platon» (Raoul de Presles, trad. de la Cité de Dieu de Saint Augustin, VIII, expos. sur le chap.X, et X, 8 ds Gdf. Compl., s.v. platonique et platonicien); 1700 adj. «relatif à la philosophie de Platon» (M. Souverain, Le platonisme dévoilé ou essai touchant le verbe platonicien, Cologne ds Cioranescu 17e, no63529). Dér. de platonique*; suff. -ien*. Cf. platonien subst. (1370, Oresme, Éthiques, I, 7, éd. A. D. Menut, p.115). Fréq. abs. littér.: 206. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 338, b) 127; xxes.: a) 113, b) 450.

Wiktionnaire

Adjectif

platonicien \pla.tɔ.ni.sjɛ̃\

  1. Qui suit la philosophie de Platon, qui a rapport à la philosophie de Platon.
    • Platonicien par état, j’allais du savoir à son objet ; je trouvais à l’idée plus de réalité qu’à la chose, parce qu’elle se donnait à moi d’abord et parce qu’elle se donnait comme une chose. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 46.)
    • Ce qu’on peut dire de tels ou tels mots et expressions : ce n’est pas platonicien, xénophonien, cela a d’ordinaire sa raison d’être dans le domaine linguistique plus que dans l’originalité. — (Friedrich Schleiermacher, Herméneutique, 1987, page 65)
    • Socrate, enfin, est, lui aussi, à double visage : que ce soit dans la représentation platonicienne, ou dans le portrait xénophonien. — (Stelio Zeppi, Les Origines de l’athéisme antique, traduit par Sylvain Gullo, 2011, page 10)
  2. (Géométrie) Qualifie chacun des 5 polyèdres réguliers dont les faces sont des polygones réguliers de même nature.
    • Parmi les diatomées radiolaires, de très nombreuses espèces possèdent une enveloppe adoptant la forme d'un polyèdre platonicien. — (Christine Dézarnaud Dandine & ‎Alain Sevin, Histoire des polyèdres: quand la nature est géomètre, Vuibert, 2009, page 205)
    • Quand il est régulier (ses faces et les angles qui les séparent sont alors identiques), on parle de solide platonicien. Il existe cinq solides platoniciens distincts, le tétraèdre, le cube, l’octaèdre, le dodécaèdre et l’icosaèdre qui comportent respectivement 4, 6, 8, 12 et 20 côtés. — (François Rothen, Surprenante gravité, PPUR presses polytechniques, 2009, page 343)

Nom commun

platonicien \pla.tɔ.ni.sjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : platonicienne)

  1. Adepte de Platon, de sa philosophie.
    • Un platonicien.
    • La lutte entre les platoniciens et les aristotéliciens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLATONICIEN, IENNE. adj.
Qui suit la philosophie de Platon; Qui a rapport à la philosophie de Platon. Un philosophe platonicien. La secte, l'école platonicienne. La doctrine platonicienne. Substantivement, Un platonicien. La lutte entre les platoniciens et les aristotéliciens.

Littré (1872-1877)

PLATONICIEN (pla-to-ni-siin, siè-n') adj.
  • 1Qui a rapport à la philosophie de Platon. Quoiqu'en y regardant de près, le Verbe qu'il [Grotius] introduit dans le premier verset de l'Évangile de saint Jean, soit plutôt philosophique et platonicien, que chrétien et apostolique, Bossuet, 2e instr. sur les passages, Dissert. sur Grotius, 3. Le grand défaut de toute la philosophie platonicienne était d'avoir pris les idées abstraites pour des choses réelles, Voltaire, Dict. phil. Sophiste.
  • 2Qui est partisan de la doctrine de Platon. On a beaucoup agité si les premiers Pères de l'Église ont été platoniciens ; cette question est cependant facile à résoudre : ils ne l'ont point été, puisqu'ils n'ont admis ni tous les principes du platonisme, ni toutes ses conséquences, Condillac, Hist. anc. XV, 7.

    Substantivement. Un platonicien. Philon, né dans cette ville [Alexandrie], l'un des plus savants juifs, et juif de très bonne foi, fut un platonicien zélé, Voltaire, Déf. mél. Bolingbr. 38.

    Nouveau platonicien, synonyme de néo-platonicien.

HISTORIQUE

XIVe s. Les platoniciens ne disoient pas que celle ydée de bien fust aucun bien singulier, Oresme, Eth. VI, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « platonicien »

(1486)[1] Dérivé de platonique avec le suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Platon, célèbre philosophe athénien qui fut le disciple de Socrate.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « platonicien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
platonicien platɔnisjɛ̃

Citations contenant le mot « platonicien »

  • L’article parle du Socrate platonicien. AgoraVox, Le Point sur : Socrate, le socratisme platonicien, sa situation historique en philosophie - AgoraVox le média citoyen
  • "Les Sirventès parlent d’amour ou de guerre. Le but est d’exciter, celui qui écoute, au corps à corps, au combat le plus sauvage, le plus barbare. Les troubadours descendent des chevaliers. Pas de stratégie, de calcul, on y va directement. La poésie d’amour, c’est la même chose. Les deux sont question de relation charnelle. C’est ce qui me plaît ! Une excitation à une démonstration d’humanité. Qu’on ne s’y trompe pas, les guerres aujourd’hui sont une affaire de planqués… En ces temps anciens, elles étaient humaines. Il fallait avoir raison des mensonges et des félonies. Et pour ce, on allait direct au combat. L’inverse de l’amour courtois, platonicien, éthéré… On est dans du charnel avec tous les sentiments de l’homme, l’intelligence, l’agilité, la bestialité mais aussi la défaite, l’échec et la perte. D’ailleurs quand on perdait, on perdait tout. La vie, mais aussi tout le reste. Un monde sans pitié. Club de Mediapart, «Les Sirventès, ce n’est pas ce qu’on croit» | Le Club de Mediapart
  • Oser penser, d’accord. Mais concrètement, comment faire ? Chaque philosophie donne à voir un effort pour construire sa propre pensée, avec des méthodes et des styles bien différents. Quoi de commun entre un dialogue platonicien, les Méditations métaphysiques (1641) dans lesquelles Descartes assis face à sa cheminée décide de douter de tout, l’Éthique (1677) de Spinoza, écrite selon l’ordre géométrique avec des [ lire la suite... ] Article de 3570 mots. Sciences Humaines, La philosophie à la rescousse
  • 4L’esprit syncrétique de cette « symphonie platonicienne » (p. 61) dont le texte de Rabelais fait entendre les résonances est à lire, la critique rabelaisienne ne cesse d’y revenir, dans l’horizon de l’ « évangélisme » de la Renaissance. Il revient à l’œuvre du Pseudo-Denys l’Aréopagite, à laquelle Menini consacre les dernières pages de la première partie de son étude, d’ « aller au Christ par la philosophie platonicienne » (p. 53), de faire dialoguer Platon et Saint Paul. Rabelais, qui possédait le texte grec du corpus dionysien, aurait découvert le Pseudo-Denys au moment où il découvrait Platon. Il ne le mentionne pourtant jamais. Or, si l’auteur du Gargantua, suggère Menini, pense ensemble l’« ébriété » et l’« extase » placées en exergue à sa chronique des « bienyvres », c’est à la lecture, qui remonterait aux années 1520, de l’Aréopagite qu’il le doit (pp. 53-6).   , Le « Platon » de Rabelais (Acta Fabula)

Images d'illustration du mot « platonicien »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « platonicien »

Langue Traduction
Anglais platonic
Espagnol platónico
Italien platonico
Allemand platonisch
Chinois 柏拉图式的
Arabe أفلاطوني
Portugais platônico
Russe платонический
Japonais プラトニック
Basque platonic
Corse platonico
Source : Google Translate API

Synonymes de « platonicien »

Source : synonymes de platonicien sur lebonsynonyme.fr

Platonicien

Retour au sommaire ➦

Partager