La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « plafond »

Plafond

[plafɔ̃]
Ecouter

Définitions de « plafond »

Plafond - Nom commun

  • (Architecture) Partie supérieure interne d'un espace bâti, souvent ornée et pouvant être composée de matériaux variés comme le plâtre ou le bois.

    Une cage à serins était pendue au plafond ; les oiseaux avaient été emportés, mais la mangeoire était pleine de chenevis.
    — Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland
  • (Industrie minière) Voûte formant la partie supérieure d'une mine ou d'une carrière souterraine.

    De temps en temps on trouve un enfoncement de terrain, une vallée en miniature, une ride du sol: c’est une carrière mal soutenue en dessous, dont le plafond de gypse a craqué.
    — Alexandre Dumas, « La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses »
  • (Peinture) Oeuvre picturale réalisée sur la surface supérieure interne d'un lieu.

    M. Riesener, qui a souvent fait des tableaux d'une large couleur, et dont on peut voir avec plaisir quelques bons plafonds à la Chambre des Pairs.
    — Charles Baudelaire, Salon
  • (Aviation) Altitude maximale atteignable par un appareil aérien.

    Dans le milieu de l'aviation, le plafond n'est pas un simple concept architectural, mais désigne l'altitude maximale que peut atteindre un appareil aérien - une frontière invisible au-dessus de laquelle l'oiseau d'acier perd ses ailes.
    (Citation fictive)
  • (Figuré) Limite extrême admissible ou envisagée pour une action ou dans un domaine spécifique.

    C'est Madame qui me demande de l'aider quand elle explose le plafond de ses cartes de crédit et c'est encore MADAME, avec ses conneries à deux balles, qui me fait rater un rendez-vous important pour mes affaires.
    — Kathy Dorl, Déconfitures et pas de pot
  • (Finance) Valeur limite autorisée pour certaines opérations financières ou budgétaires.

    La banque a fixé un plafond de crédit stricte que nous ne sommes pas autorisés à dépasser, sous aucune circonstance.
    (Citation fictive)
  • (Cuisine) Ustensile plat et large utilisé pour cuire divers mets au four.

    Vingt minutes avant de retirer le rosbif du feu, déballez-le pour en colorer les surfaces, débrochez-le sur un plafond , salez-le , tenez -le à l’étuve pendant une demi-heure .
    — Urbain Dubois & Émile Bernard, La Cuisine classique

Expressions liées

  • Avoir une araignée dans le plafond
  • Bas, haut de plafond
  • Bridge-plafond et pell plafond (variété du jeu de bridge où seuls les points fixés par l'annonce sont marqués.)
  • Crever le plafond (dépasser cette limite.)
    Les prix mondiaux du pétrole risquent de "crever le plafond" en cas de blocage complet des exportations russes, selon la secrétaire d'État américaine au Trésor, Janet Yellen
    — sudinfo.be, «Si les exportations russes sont complètement bloquées, les prix du pétrole vont exploser», affirme la secrétaire d’Etat américaine au Trésor
  • Du plancher au plafond
  • Hauteur sous plafond
  • L'oeil, le regard au plafond
  • Plafond d'un réservoir
  • Plafond d'émission (montant de la limite fixée par la loi à l'émission de valeurs non-convertibles.)
  • Plafond de corniche (dessous de la corniche.)
  • Plafond de réescompte (montant maximal qu'une banque peut porter au réescompte de la Banque de France.)
  • Plafond suspendu ou faux plafond (plafond situé sous le plafond original afin de diminuer la hauteur de la pièce.)
  • Plafond à caissons
  • Plafond à la française (plafond où les poutres sont apparentes.)
    [La salle de séjour] possédait un plafond à la française très abîmé que l'artisan
  • Prix plafond (prix maximum autorisé.)
  • Sauter au plafond (exprimer vivement un sentiment de surprise ou d'indignation.)
  • Se faire sauter le plafond, se défoncer le plafond (se suicider.)
  • Être bas de plafond (être peu intelligent.)

Étymologie de « plafond »

Composé de plat et de fond au XVIe siècle.

Usage du mot « plafond »

Évolution historique de l’usage du mot « plafond » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « plafond » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « plafond »

Citations contenant le mot « plafond »

  • Etre dans son lit serait une expérience à la fois parfaite et sublime si l'on pouvait avoir un crayon assez long pour dessiner sur le plafond.
    Gilbert Keith Chesterton
  • Ma grand-mère a farci des dindes, des crabes et des choux. Elle a nettoyé des murs, des plafonds et les fesses des petits garçons. Elle a posé du papier peint, réparé des bicyclettes et des horloges, et a pansé mille et une blessures.
    Ray Bradbury — Au revoir, grand-mère
  • Si tu sens que tu plafonnes, perce un trou dans le plafond.
    Gilles Goddard
  • On croit souvent qu'un appartement est bas de plafond, alors qu'il est tout simplement haut de plancher.
    Pierre Dac
  • Dépourvue d'âme, la femme est dans l'incapacité de s'élever vers Dieu. En revanche, elle est en général pourvue d'un escabeau qui lui permet de s'élever vers le plafond pour faire les carreaux. C'est tout ce qu'on lui demande.
    Pierre Desproges — Dictionnaire du superflu
  • Rien de tel que des amis à la maison pour enlever les araignées du plafond.
    Philippe Obrecht
  • L'homme est un animal qui lève la tête au ciel et ne voit que les araignées du plafond.
    Jules Renard — Journal 1893 - 1898
  • Y a des couples qui se défont Sur les lames de ton plafond, C'est toujours le même film qui passe, T'es toute seule au fond de l'espace, T'as personne devant. .. Personne.
    Francis Cabrel — "Encore et encore"

Traductions du mot « plafond »

Langue Traduction
Anglais ceiling
Espagnol techo
Italien soffitto
Allemand decke
Chinois 天花板
Arabe سقف
Portugais teto
Russe потолок
Japonais 天井
Basque sabai
Corse tettu
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.