La langue française

Pincette

Sommaire

  • Définitions du mot pincette
  • Étymologie de « pincette »
  • Phonétique de « pincette »
  • Citations contenant le mot « pincette »
  • Images d'illustration du mot « pincette »
  • Traductions du mot « pincette »
  • Synonymes de « pincette »

Définitions du mot « pincette »

Trésor de la Langue Française informatisé

PINCETTE, subst. fém.

A. − Souvent au plur.
1. [Instrument ou partie de mécanisme]
a) Petite pince (v. ce mot I B 1) servant à saisir des objets de dimensions réduites. Nécessaire complet pour collectionneur de timbres: pincette, loupe, charnière (Catal. jouets[Bon Marché], 1936).Les moines du Caire qui, dans les épidémies du siècle passé, donnaient la communion en prenant l'hostie avec des pincettes pour éviter le contact de ces bouches humides et chaudes où l'infection pouvait dormir (Camus,Peste, 1947, p.1402):
1. Il rentrait, tenant sous chaque bras une bouteille solidement encapuchonnée et ficelée de fil d'archal. Il avait aussi des pincettes pour forcer le fil, et trois verres minces, étincelants, en forme de cornet, sur un plateau. Erckm.-Chatr.,Ami Fritz, 1864, p.186.
b) Instrument en forme de U, aux branches assez longues, dont on se sert pour saisir les tisons. Paire de pincettes. Claire, qui était près du feu, saisit pelle et pincettes (Péladan,Vice supr., 1884, p.148).M. Saint-Auréol (...) flanquait un énorme coup de pincette au travers du feu, si impertinemment qu'il en éclaboussait au loin la braise (Gide,Isabelle, 1911, p.623):
2. Quelquefois, l'un de nous se levait, courait à la cheminée, et apportait un charbon au bout des pincettes. Il le promenait pour allumer les cigarettes. Pesquidoux,Livre raison, 1932, p.14.
Dans une compar. J'ai les jambes en branches de pincettes faussées (Huysmans,Marthe, 1876, p.12).
JEUX. Jeu de la pincette. Jeu de société dans lequel une personne doit chercher un objet caché, une autre l'avertissant de ses progrès en frappant avec une clé sur une pincette, plus ou moins fortement selon que la personne qui cherche se trouve plus ou moins près de l'objet caché. Les Champs-Élysées!... Ah! Ah! Nous brûlons, comme on dit au jeu de la pincette... (Dumas père, Monte-Cristo, t.2, 1846, p.647).
Fam. [Symbolisant un comportement caractérisé par la prudence, l'aversion ou le mépris; dans des loc.] Le roman [Germinie Lacerteux], à son apparition, produisit un scandale énorme. On le déclara ordurier, la critique prit des pincettes pour en tourner les pages (Zola,Romanc. natur., Goncourt, 1881, p.201).
(Prendre, toucher qqc./qqn) avec des pincettes
Se comporter avec circonspection vis-à-vis de quelque chose/quelqu'un. Si nous ne capturons pas cette dot-là, nous passerons à d'autres exercices... Entre nous, nous n'avons pas besoin de prendre les choses avec des pincettes, c'est clair (Balzac,Pts bourg., 1850, p.158).En France, nous ne touchons nos espions qu'avec des pincettes; tandis que, là-bas, l'espionnage est une carrière très honorée, une façon méritoire de servir son pays (Zola,Débâcle, 1892, p.536).
Manifester de la répugnance vis-à-vis de quelque chose/quelqu'un. On ne prit plus MlleSaget qu'avec des pincettes; elle devint un fumier vivant, une bête immonde nourrie de pourritures dont les chiens eux-mêmes n'auraient pas voulu (Zola,Ventre Paris, 1873, p.842).
(Agir) en faisant preuve de condescendance, de mépris. Cet indiscipliné qui, naguère, semblait toujours parler à ses contemporains avec des pincettes (Bloy,Femme pauvre, 1897, p.218).
Ne pas être à prendre/toucher avec des pincettes (ou var.).
Être très sale. Sale à ne pas être prise avec des pincettes, et égratignée du haut en bas du corps (Zola,Assommoir, 1877, p.743).Partout la même chose, du linge à ne pas toucher avec des pincettes (Dabit,Hôtel Nord, 1929, p.224).
Être méprisable. J'étais plus approchable, plus à prendre avec des pincettes (Céline,Mort à crédit, 1936, p.232).
Être d'une humeur exécrable. Ses sales maladies reparaissaient et le faisaient tellement souffrir, qu'il n'était plus bon à prendre avec des pincettes (Zola,Nana, 1880, p.1291):
3. Robinson pendant qu'on était dans le «caterpillar» avait dû avoir une scène avec Madelon. Ils en descendirent tout à fait agacés tous les deux de ce carrousel. Décidément, elle était pas à prendre ce soir-là avec des pincettes. Céline,Voyage, 1932, p.592.
P. anal., MÉCAN. (surtout CH. DE FER). Ressort à pincettes. Ressort dont la forme rappelle celle des pincettes. Chacun de ces groupes [de ressorts] est constitué par un ensemble de ressorts associés deux à deux par leurs extrémités, leurs concavités se faisant face, et que l'on désigne sous le nom de ressorts à pincettes (Bailleul,Matér. roulant ch. de fer, 1951, p.104).
2. Pop., arg., au plur. Jambes. «Cavalons! cavalons! s'écriait Filochard en allongeant ses pincettes... Hardi! les poteaux, faut pas s'laisser gratter à la course par ces escargots de Préfectance, sans quoi on risque bien d'aller villégiaturer à Fresnes-les-Chaussons (L. Forton,La Bande des Pieds-Nickelés, 1973[1908-12], p.56 ds Cellard-Rey 1980).
Remuer les/ses pincettes, tricoter des pincettes. Danser. [Dans la salle du bal] leurs largues [épouses ou maîtresses] tricotaient des pincettes (Méténier,Lutte pour amour, 1891, p.187).
Se tirer les pincettes. S'enfuir. S'ils ne s'étaient pas tiré les pincettes de dessous le ventre, ils étaient bath [= arrêtés] (Larchey,Dict. hist. arg., 1878, p.376).
B. − Vieilli. [Évoque une action] Embrasser/baiser à la pincette, à pincette(s), en pincette. Pincer légèrement la joue du bout des doigts. Laisse-moi t'embrasser à la pincette (Goncourt,R. Mauperin, 1864, p.94).Je te baise à pincettes (Flaub.,Corresp., 1880, p.33)
Prononc. et Orth.: [pε ̃sεt]. Ac. 1694-1798 au plur.; dep. 1835 au sing. ,,et plus ordinairement pincettes, au pluriel``. Littré au sing. (id. ds Lar. Lang. fr.); Rob. au sing. ou au plur. Étymol. et Hist. 1. 1321 «petit instrument de fer à deux branches qui sert à saisir certains objets» (Doc. ds Notices et Extraits des mss de la Bibliothèque Nationale, t.40, 1917, p.259); 2. 1618 [éd.] «longue pince à deux branches pour attiser le feu, déplacer les bûches, les braises» (A. d'Aubigné, Hist. univ., t.2, p.372); 1631 plur. «id.» (Inventaire de Jean Thomas ds Havard); 3. fig. a) 1835 (Ac.: on ne le toucherait pas avec des pincettes, se dit d'un objet fort sale, d'un homme fort malpropre); b) 1852 ne pas être à prendre avec des pincettes (Labiche, M. qui prend la mouche, 4, p.156: c'est un être susceptible, désagréable, insociable ... à ne pas prendre avec des pincettes); 4. arg. a) 1866 affûter ses pincettes «s'enfuir» (Villars, Précieuses du jour, p.32); b) 1867 plur. «jambes» (Delvau, p.373); c) 1891 tricoter des pincettes (Méténier, loc. cit.). Dér. de pince*; suff. -ette, v. -et. Fréq. abs. littér.: 142.

Wiktionnaire

Nom commun

pincette \pɛ̃.sɛt\ féminin

  1. (Technique) Ustensile de fer à deux branches égales, dont on se sert pour remuer le feu, pour atteindre les bûches et les tisons dans une cheminée.
    • Du bout de sa pincette, Fernand Ricard sortait des cendres un objet tordu, noirâtre, impossible à définir. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, Les Souliers du mort, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 965)
    • Donnez-moi la pincette, les pincettes.
    • Une paire de pincettes.
    • Attiser le feu avec des pincettes.
    • On ne le prendrait pas avec des pincettes. : se dit d’un objet sale, répugnant, d’un homme négligé dans sa mise, malpropre.
  2. (Dans divers métiers) Petits instruments de fer à deux branches dont on se sert pour saisir certains objets qu’on ne pourrait prendre facilement avec les doigts.
  3. (Suisse) Pince à linge.
  4. (Belgique) Fait de se blesser, et bien souvent de se faire une ampoule pleine de sang, en se pinçant.
    • Il s'est fait une pincette en refermant les anneaux de son classeur sur son doigt.

Forme de verbe

pincette \pɛ̃.sɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pinceter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de pinceter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de pinceter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de pinceter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pinceter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PINCETTE. n. f.
et plus ordinairement PINCETTES, au pluriel. Ustensile de fer à deux branches égales, dont on se sert pour remuer le feu, pour atteindre bûches et tisons dans une cheminée. Donnez-moi la pincette, les pincettes. Une paire de pincettes. Attiser le feu avec des pincettes. Fam., On ne le prendrait pas avec des pincettes se dit d'un Objet sale, répugnant, d'un homme négligé dans sa mise, malpropre.

PINCETTES se dit également, dans plusieurs Arts ou Métiers, de Petits instruments de fer à deux branches dont on se sert pour saisir certains objets qu'on ne pourrait prendre facilement avec les doigts.

Littré (1872-1877)

PINCETTE (pin-sè-t') s. f.
  • 1À la pincette, en pinçant, loc. adv. usitée seulement en cette phrase : baiser quelqu'un à la pincette, à pincette, en pincette, le baiser en lui prenant doucement les deux joues avec le bout des doigts.
  • 2 Au plur. Instrument de fer à deux branches égales, dont on se sert pour arranger le feu. Le roi fut, à l'instant et contre son naturel, si transporté de colère, qu'il se jeta sur les pincettes de la cheminée, et en allait charger Louvois sans Mme de Maintenon, qui… lui ôta les pincettes des mains, Saint-Simon, 407, 94.

    Fig. et familièrement. Se dit pour exprimer la raideur de la tenue. Le maréchal de Duras dit au roi que ses fils ne seraient jamais à cheval que des paires de pincettes, Saint-Simon, 140, 45.

    On ne le toucherait pas avec des pincettes, se dit d'un objet fort sale.

    On dit aussi pincette au singulier. Donnez-moi la pincette, Dict. de l'Acad. Des grammairiens ont blâmé ce singulier ; il est vrai que le pluriel est plus usité ; mais le singulier l'est aussi, et, au fond, il n'y a pas plus de nécessité pour que pincette soit du pluriel qu'il n'y en a pour que pince le soit.

  • 3Petites pinces pour s'arracher le poil. De ses pincettes le bon prince S'ébarbe et ses mâchoires pince, Scarron, Virg. VIII.
  • 4 Terme de métiers. Petits instruments de fer à deux branches. Des pincettes d'argent.
  • 5Pincette de mer, la zostère.

HISTORIQUE

XIVe s. Pour une tenaille, une pincette et deux pelles de fer, De Laborde, Émaux, p. 449.

XVIe s. Plus de pincettes et miroir je ne veulx : Adieu le soing de friser les cheveux, Du Bellay, J. VII, 55, recto. Une tenaille ou pincette bien acerée, faitte presque comme celles que les Parisiens et Lionnois sont curieux d'avoir en leur foier, D'Aubigné, Hist. II, 372.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PINCETTE. Ajoutez :
6 Terme de carrosserie. Ressort à pincettes, ressort muni d'un dispositif en forme de pincettes de cheminée ; ce dispositif, en cédant et en se redressant comme font les pincettes, adoucit le mouvement.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PINCETTE, s. f. pl. (outil d’Ouvriers.) instrument de fer poli, composé d’une tête, d’un bouton, de deux branches & d’une patte.

Ce sont encore de petites tenailles, les unes simples, & les autres à ressort, dont se servent divers ouvriers pour placer les différentes pieces de leurs ouvrages, qui sont trop petites pour être mises à la main, comme sont les goupilles, les petites vis & autres semblables, particulierement dans l’Horlogerie. Les deux branches de ces tenailles sont courbées en demi-cercle pour donner plus de force & de tenue au mors lorsqu’on les presse. A l’égard du mors, il est toujours étroit & sans courbure ; mais aux unes plat & quarré, & aux autres plat & pointu.

Les Jouailliers se servent aussi de pincettes très-fines pour prendre les pierres précieuses qui sont d’un très petit volume, & les ranger sur les desseins des diverses pieces de jouaillerie qu’ils veulent monter.

Il y a des pincettes qui servent à arracher le poil & la barbe. On les appelle autrement pinces. (D. J.)

Pincettes à disséquer, (Instrum. anatom.) ces fortes de pincettes sont composées de deux petites lames soudées & unies par un bout, qui s’écartent l’une de l’autre par leur propre ressort, & qui se joignent à leurs extrémités en les serrant avec les doigts ; elles servent à soutenir les parties délicates qu’on veut disséquer. Voyez en la figure dans Habicot, Lyser, & autres.

Pincettes, instrument de Chirurgie, dont on se sert pour panser les plaies, les ulceres, les fistules, introduire dans leur fond les parties d’appareil qu’on ne sauroit y mettre avec les doigts, les en ôter dans le besoin, ou même en tirer les corps étrangers. Il y a plusieurs sortes de pincettes ; celles qui sont à anneaux sont le plus en usage.

Elles sont composées de deux branches unies ensemble par jonction passée, ce qui rend une branche mâle & l’autre femelle. Voyez Jonction passée, terme de Coutellerie.

Le corps ou milieu des pincettes qui est formé par l’union des deux branches, les partage en partie antérieure, & en partie postérieure. La partie antérieure des pincettes est ordinairement appellée bec. Il commence à la partie antérieure de la jonction passée, & se continue l’espace de deux ou trois pouces, pour se terminer par une extrémité fort mousse & fort arrondie.

L’extérieur des branches qui composent ce bec, est exactement poli & arrondi dans toute sa longueur, & va insensiblement en diminuant jusqu’à l’extrémité, où il est mousse. L’intérieur au contraire est applati depuis la jonction passée jusqu’à l’extrémité de chaque branche, où l’on remarque des inégalités différentes, suivant les divers usages des pincettes : mais outre le plane de chaque branche, elles sont encore un peu courbées dans leur milieu ; ce qui fait que la pincette étant fermée, on voit un petit espace entre chaque branche, qui s’efface à mesure qu’il approche de l’extrémité du bec ; cette courbure est nécessaire, pour que l’extrémité du bec pince exactement.

Les pincettes ont ordinairement des inégalités transversales & parallelles à la partie interne de leur extrémité antérieure ; mais par ce moyen elles ne sont propres qu’au pansement des plaies : si l’on y pratiquoit des cavités longuettes, & qu’on fît garnir ces cavités de petites dents, ces pincettes n’en seroient pas moins propres au pansement des plaies ; & cette structure les rendroit en outre fort efficaces pour l’extraction des corps étrangers. C’est une remarque de M. Garengeot, dans son traité d’Instrumens, à l’article des pincettes.

La partie postérieure des pincettes est à peu près de la même structure que la partie postérieure des ciseaux, voyez Ciseaux, à la différence que l’anneau est plus petit, & le manche plus arrondi. Voyez la fig. 4. Pl. I.

Les dimensions de ce manche, y compris les anneaux, sont de deux pouces de longueur, lesquels joints avec le corps ou le milieu qui a neuf lignes, & la lice qui est de deux à trois pouces, font à-peu-près la longueur d’environ cinq pouces & demi.

Pincette a polype, la, (fig. 8, Pl. XXIII.) differe peu de celle que nous venons de décrire. L’extrémité postérieure est un peu plus longue, étant de trois pouces, y compris l’anneau ; l’union est toute la même chose par jonction passée ; mais leur bec est différent, il est très-légérement arrondi en dehors, plat en dedans, & va toujours en augmentant peu à peu, pour se terminer par une extrémité fort mousse.

On pratique à l’extremité du bec deux petites fenêtres : ces ouvertures ont quatre lignes de hauteur sur deux lignes & demie de diametre ; enfin le bec a un pouce neuf lignes de long sur près de quatre lignes de large, & la pincette n’a en tout qu’un demi-pié de longueur. Voyez Polype.

Il y a des pincettes courbes & beaucoup plus longues pour tirer les polypes du nez par la bouche.

M. Levret a imaginé des pincettes pour la ligature des polypes : elles ont à leur bec des petites poulies dans l’épaisseur de l’extrémité du bec. Voyez Polype utérin.

Pincettes anatomiques, instrument composé de deux petites lames soudées & unies par un bout, qui s’écartent l’une & l’autre par leur propre ressort, & qui se joignent à leur extrémité, en les serrant avec les doigts.

Cet instrument a ordinairement quatre pouces de longueur, cinq ou six lignes de large à la base de chaque branche qui va toujours en diminuant de largeur, & augmentant un tant-soit-peu d’épaisseur. Ces branches sont entourées extérieurement d’un petit biseau, & elles ont de petites inégalités transversales à leur partie intérieure & inférieure ; ce qui fait qu’elles serrent plus exactement. Voyez la fig. 9. Pl. I.

L’usage de ces pincettes est de soulever les parties délicates qu’on veut disséquer. Elles sont aussi très utiles dans les pansemens des plaies, & n’effraient point les malades, comme les pincettes à anneaux qu’ils craignent, parce qu’elles ressemblent à des ciseaux. (Y)

Pincettes à argenter & dorer, sont des especes de bruxelles d’ébeine dont les doreurs sur cuir se servent pour prendre les feuilles d’or ou d’argent, & les appliquer sur leurs ouvrages : à l’extrémité où les deux branches se joignent, est attaché un morceau de queue de renard, dont l’usage est d’appliquer les feuilles sur l’assiette dont la peau est peinte. Voyez les fig. Pl. du Doreur sur cuir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pincette »

Diminutif de pince ; wallon, pissett.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De pince, avec le suffixe diminutif -ette.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pincette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pincette pɛ̃sɛt

Citations contenant le mot « pincette »

  • Prends le taureau par les cornes et ta femme avec des pincettes ! De Pierre Perret
  • Le corps : une paire de pincettes fixée à un soufflet et à une bouilloire, le tout monté sur des échasses. De Samuel Butler
  • Un marteau, une pincette et un petit mortier en pierre sont ses principaux outils de travail: la première étape pour cette couleur typique des dignitaires phéniciens, carthaginois et romains, c'est d'ouvrir les murex, sorte de bulots à la coquille ornée de pointes. Courrier picard, En Tunisie, un passionné de la pourpre ressuscite ce pigment antique
  • A la charge du prévenu, et sans la moindre pincette, les propos d’une femme qui a appelé le commissariat, disant qu’elle est la mère du prévenu, et demandant qu’on mette son fils en prison. « Il est ultra violent, manipulateur, ne supporte pas la frustration. » Réponse du garçon à l’audience : « Ma mère m’a toujours détesté. J’ai été placé très jeune, elle n’a jamais été avec moi (de son côté, ndla). » La présidente Catala lit les propos de la femme, qui n’épargnent rien au jeune homme, rien. A supposer que ça soit bien sa mère, car « rien n’a été vérifié ». « Quand on fait ce choix de procédure, plaide maître Diry, on n’a le temps de rien, en effet, et c’est pareil pour son téléphone, car en fait seul l’écran est cassé, dont avec un peu de temps, on pourrait vérifier. » Info Chalon, Chalon-sur-Saône | TRIBUNAL DE CHALON - La Justice préfère ne pas prendre de risque, ordonne la détention mais exige un complément d'information Info Chalon l'actualité de Info Chalon
  • Les crises devenant de plus en plus fortes et récurrentes, je suis allée voir un gastro-entérologue. Après plusieurs examens, il m’annonce fièrement, sans prendre aucune pincette : « C’est bon, on a trouvé : c’est la maladie de Crohn »... Sans plus d’explication et sans réaliser qu’il annonçait à une très jeune femme qu’elle était atteinte d’une maladie chronique qui allait la poursuivre toute sa vie.  Magicmaman.com, Témoignage : « Je suis maman et atteinte de la maladie de Crohn » - Magicmaman.com
  • M. Bennett a préconisé de passer de ce qu’il a appelé l’approche du « marteau », qui consiste à paralyser l’économie de manière désastreuse et à anéantir les entreprises et les moyens de subsistance chaque fois que le virus se propage, à l’approche de la « pincette », qui consiste à mettre en place un système de tests de masse pour identifier les porteurs du virus, puis à les éloigner, ainsi que leurs contacts immédiats, de la société et à les placer dans des hôtels de confinement, afin de permettre au reste de la population de poursuivre ses activités. Ce changement permettrait de « sauver l’économie et les moyens de subsistance des familles », a-t-il affirmé. The Times of Israël, Comment Smotrich est parvenu à mettre Netanyahu au pied du mur | The Times of Israël
  • «Avoir la beauté du diable», «baiser la pincette»... Les formules d’antan ne manquent pas d’originalité lorsqu’il s’agit de traduire l’amour. Le Figaro.fr, Cinq expressions désuètes pour dire son amour, à ressusciter absolument

Images d'illustration du mot « pincette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pincette »

Langue Traduction
Anglais tweezers
Espagnol pinzas
Italien pinzetta
Allemand pinzette
Chinois 镊子
Arabe ملاقيط
Portugais pinças
Russe пинцет
Japonais ピンセット
Basque pintzak
Corse pinzette
Source : Google Translate API

Synonymes de « pincette »

Source : synonymes de pincette sur lebonsynonyme.fr
Partager