La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pilori »

Pilori

Variantes Singulier Pluriel
Masculin pilori piloris

Définitions de « pilori »

Trésor de la Langue Française informatisé

PILORI, subst. masc.

Poteau ou appareil tournant sur un pilier situé sur une place publique, auquel on attachait un condamné, avec un carcan au cou, pour l'exposer aux regards de la foule et marquer ainsi son infamie. Roue du pilori; descendre du pilori; monter au pilori; attaché au pilori. Une tige en charpente, que mettait en mouvement un cabestan caché dans l'intérieur du petit édifice, imprimait une rotation à la roue, toujours maintenue dans le plan horizontal, et présentait de cette façon la face du condamné successivement à tous les points de la place. C'est ce qu'on appelait tourner un criminel. Comme on voit, le pilori de la Grève était loin d'offrir toutes les récréations du pilori des Halles (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p.264).Joinville rapporte qu'étant à Césarée, en Palestine, en 1251 ou 1252, il [saint Louis] fit mettre au pilori (...) un orfèvre auquel on ne laissa que ses braies et sa chemise (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p.227).Les juges accueillirent avec empressement leurs indications et distribuèrent abondamment les condamnations à l'amende, au pilori et à la prison (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.336).
Au fig. Mettre, clouer au pilori. Signaler à l'indignation publique, au mépris. Vous avez vu votre parlement imbécile, né de l'immoral trafic de places et d'honneurs, décider qu'il n'y avait rien à faire, dans la grande déroute des idées, que de poursuivre la pensée, et de mettre au pilori le livre qui dénonçait le crime des incapables contre la patrie (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p.438).À la limite, on tombe sur les écrits d'ordre purement polémique tendant à définir et clouer au pilori les «maîtres» du pays (Meynaud, Groupes pression fr., 1958, p.345).
Prononc. et Orth.: [pilɔ ʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1168 pellori dans un texte lat. (A. Giry, Hist. de la ville de Saint-Omer jusqu'au XIVes. ds Bibl. des Hautes Études, t.31, p.389); 1176-81 (Chrétien de Troyes, Chevalier Charrette, éd. M. Roques, 322); 1832 fig. (Sand, Valentine, p.211: ... pour nous attacher au pilori de la vie). Orig. incertaine, prob. dér. du lat. pila «pilier» (v. pile1), cf. lat. médiév. pillorium (1190 ds Latham) où le suff. -orium pourrait exprimer l'idée de lieu où l'on séjourne pendant un certain temps. Voir FEW t.8, pp.478-479 qui réfute les hyp. proposées antérieurement, étant donné qu'elles font difficulté au plan sém. ou par rapport à la chronol. des attest. Fréq. abs. littér.: 107.
DÉR.
Pilorier, verbe trans.a) Faire subir le supplice du pilori, mettre au pilori. Il restera deux heures au pilori. Nous avons le temps. Avez-vous jamais vu pilorier, ma chère Mahiette? −Oui, dit la provinciale, à Reims. −Ah bah! qu'est-ce que ça, votre pilori de Reims? Une méchante cage où l'on ne tourne que des paysans (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p.243).b) Au fig., vieilli. Diffamer. [V. Hugo] a employé ce gourmet de la gloire impériale [la tribune du Sénat] à pilorier César (Hugo, Actes et par., 3, 1876, p.38).[pilɔ ʀje], (il) pilorie [-ʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. 1349 (P. Varin, Arch. adm. de la ville de Reims, t.2, 2epart., p.1244), 1655 au fig. «dénigrer» (P. Borel, Tresor de recherches et antiquitez gauloises et françoises); de pilori, dés. -er.
BBG.Alessio (G.). Saggio di etimologie francesi. R. Ling. rom. 1950, t.17, pp.193-196. _Baist (G.). Etymologisches. Z. rom. Philol. 1881, t.5, pp.233-234. _Brüch (J.). Nfrz. pilori... Z. rom. Philol. 1935, t.55, pp.330-340. _Giese (W.). Frz. pilori... Z. rom. Philol. 1937, t.57, pp.581-585. _Wedgwood (H.). French etymologies. Pilori. Romania. 1878, t.8, pp.437-438.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pilori \pi.lɔ.ʁi\ masculin

  1. Roue, poteau ou pilier sur lequel on attachait un condamné pour l’exposer en public au mépris de tous.
    • Nous avons des lois de S. Louis & de plusieurs autres de nos rois, qui condamnent les blasphémateurs à être mis au pilori & à avoir la langue percée avec un fer chaud par la main du bourreau. — (Edme-François Mallet, L’Encyclopédie, édition de 1751, tome 2, article Blasphémateur)
    • Messieurs les sergents à verge, vous me mènerez ce drôle au pilori de la Grève, vous le battrez et vous le tournerez une heure. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Il faut dire qu’un gibet et un pilori permanent, une justice et une échelle, comme on disait alors, dressés coté à coté au milieu du pavé, ne contribuaient pas peu à faire détourner les yeux de cette place fatale, […] — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Le pilori n’était pas une bonne idée, disait Henriette, les hommes, sous prétexte d’inconduite, y mettraient toutes les jolies femmes… — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 140)
    • La Révolution abolit la peine du pilori que, quelques années plus tard, le Code pénal remplaça par celle de l’exposition. Elle-même fut abolie en 1848. — (« Le Pilori des Halles », dans Hippocrate revue d’humanisme médical, janvier 1949, n° 1, p. 32)
    • Pour un larcin, une querelle, les châtiments pleuvent : ce sont les amendes, le pilori, des coups de fouet… — (Brigitte Coppin, À la découverte du Moyen Âge, Père Castor Flammarion, 1998)
  2. (Figuré) Exhibition au mépris de tous.
    • […] mais ce fut inutile et il dut se résigner à l’humiliation de cette exhibition publique à ce pilori paroissial. — (Louis Pergaud, « Une revanche », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • (Figuré) Cris outragés ! Sursauts d’indignation ! L’aveu récent de l’écrivain allemand Günter Grass — « Je me suis enrôlé dans une unité SS à 17 ans. Oh, pas longtemps, et sans avoir tiré un seul coup de feu. Une folie! » — lui vaut le pilori. De l’Allemagne, de la Pologne, de la République tchèque, des voix suffoquées ont appelé cette semaine au dépouillement intégral du grand homme : médailles, aura de respectabilité, titre de citoyen d’honneur de sa ville natale de Gandz (autrefois Dantzig). Qu’il largue son prix Nobel, sa plume, ses convictions. Et son tambour, un coup parti […] Au poteau, Günter Grass! — (Le Devoir, 19-20 août 2006)
    • Personne […] n’est intervenu sur la place publique pour calmer les esprits ; on m’a laissé seul, mains liées au pilori. — (Le Devoir, 9-10 juin 2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PILORI. n. m.
On appelait ainsi une Machine qui tournait sur un pivot et qui servait à l'exposition publique des personnes condamnées à ce genre de peine. Mettre un banqueroutier au pilori. Il fut exposé au pilori pendant trois jours de marché. Fig., Mettre quelqu'un au pilori, Le vouer au mépris public.

Littré (1872-1877)

PILORI (pi-lo-ri) s. m.
  • Poteau où l'on attachait le criminel avec un carcan au cou, pour l'exposer à la vue du peuple ; à Paris, c'était une tour de pierre, au milieu de laquelle était un pivot de bois, portant une machine qui avait des trous pour passer la tête et les bras. L'affront du pilori me paraît quelque chose, Boursault, Merc. galant, II, 4. Il [Charles II, d'Angleterre] vit, en passant, un homme au pilori, il demanda pourquoi il était là : Sire, dit-on, c'est parce qu'il a fait des libelles contre vos ministres. - Le grand sot ! dit le roi, que ne les écrivait-il contre moi ? on ne lui aurait rien fait, Montesquieu, Esp. VI, 16.

    Fig. Qu'un autre, aux rois déchus donnant un nom sévère, Fasse un vil pilori de leur fatal calvaire, Hugo, Voix, 2.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li maires et li juré le doivent jugier, et, lui convencu, feront mettre el pellori, Tailliar, Recueil, p. 49. Et fut mis en un pillorit tout nuef, qu'on li fist emi la cauchie [chaussée] de Lille, Chr. de Rains, 173.

XVe s. Si furent delivrés au bourrel… et là mis au pilori et tournés quatre tours devant tout le peuple, Froissart, III, IV, 11. Le suppliant print une cotelle [robe] à usaige de femme avec unes manches et un pillory de toile, Du Cange, pilloriacum.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PILORI. - HIST. Ajoutez :

XVIe s. Quail [quai] de pierre de taille, garny de boucles et pillory, sur le port de Nantes, pour servir à monter les bateaux, Mantellier, Glossaire, Paris, 1869, p. 50.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pilori »

Provenç. espitlori ; portug. pelourinho ; angl. pillory ; bas-lat. pilorium, spilorium, pillaurium, pilloricum, pellericum, pilarcium. Origine incertaine. Du Cange le rattache à pilier ; pilaricum y prêtant surtout ; Grimm le tire du moyen hautall. pfilaere, qui est la forme germanique de pilier. Ces deux étymologies, qui reviennent au même, sont vraisemblables ; cependant les formes espitlori, spilorium compliquent la question.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin médiéval pilorium sans doute dérivé de pilarium (« colonne funéraire ») Référence nécessaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pilori »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pilori pilɔri

Fréquence d'apparition du mot « pilori » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « pilori »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « pilori »

  • Interrogé sur de possibles débauchages à droite par Emmanuel Macron, l’élu de l’Ain a répondu à la presse qu’il ne s’agit pas “de mettre au pilori telle ou telle personne”. “C’est un choix individuel” et “chacun prendra ses responsabilités”, a-t-il ajouté, martelant croire cependant en “la force du collectif”.
    Le HuffPost — Remaniement: le chef des députés LR refuse de "mettre au pilori" les futurs débauchés de droite | Le HuffPost
  • « Nous sommes profondément choqués des propos tenus (au sujet de Gérald Darmanin). Tous ceux qui le côtoient savent qu'il ne ressemble en rien à la personne clouée à l'avance au pilori par des manifestants qui, sous le masque d'une cause noble et louable que nous soutenons, n'ont de cesse d'attiser des manœuvres politiciennes », plaident-ils encore. Ils réclament enfin que « seule la justice puisse juger les accusations dont il est l'objet » alors que trois décisions de justice lui ont déjà été favorables.
    Le Point — Accusation de viol : 200 élus soutiennent Gérald Darmanin dans une tribune - Le Point
  • — Ah bah ! que dites-vous donc là, damoiselle Oudarde Musnier ? reprenait l’autre parisienne. Il restera deux heures au pilori. Nous avons le temps. Avez-vous jamais vu pilorier, ma chère Mahiette ?— Oui, dit la provinciale, à Reims.— Ah ! bah ! qu’est-ce que c’est que ça, votre pilori de Reims ? Une méchante cage où l’on ne tourne que des paysans. Voilà grand’chose !
    Victor Hugo — Notre-Dame de Paris
  • Là, ces livres furent tantôt cloués au pilori suivant le vieil adage allemand, le Moyen Âge étant subitement redevenu à la mode, et j’ai moi-même possédé un exemplaire d’un de mes livres transpercé par un clou, qu’un étudiant de mes amis avait sauvé de l’exécution pour m’en faire cadeau – […]
    Stefan Zweig — Le Monde d’hier
  • Le premier ministre […] est cloué au pilori dans la région atlantique et il n’aime pas ça. Il a beau dire, cependant, il a bel et bien trahi sa parole.
    Chronique de Manon Cornellier — Le Devoir
  • Monseigneur, je suis trop vieux pour apprendre. Ne me mettez pas au pilori.
    William Shakespear — Le Roi Lear
  • [...] un beau jour on m'a attaquée là-dessus en réunion publique, j'étais une hypocrite, je clouais les gens au pilori sous prétexte qu'ils détruisaient les ménages, j'avais la prétention de les exclure, de les chasser, de les anéantir…
    Milan Kundera — La plaisanterie
  • Vous avez vu votre parlement imbécile, né de l’immoral trafic de places et d’honneurs, décider qu’il n’y avait rien à faire, dans la grande déroute des idées, que de poursuivre la pensée, et de mettre au pilori le livre qui dénonçait le crime des incapables contre la patrie.
    Georges Clémenceau — Vers la réparation
  • Que lui faisait ce monde et ses injustes sentences ? Elle allait être calomniée, flétrie par ces langues médisantes qui mordent sur une réputation comme une lime sur du fer ; on allait la clouer au pilori du quartier, briser sa réputation si longtemps intacte ; on allait la traiter comme une misérable femme.
    Camille Bernay — Sous les toits
  • Comme elle frémira la grande muse noire, Et comme elle sera stupéfaite de voir Qu'on cloue au pilori ceux qui font leur devoir
    Victor Hugo — L'Année terrible
Voir toutes les citations du mot « pilori » →

Traductions du mot « pilori »

Langue Traduction
Anglais pillory
Espagnol picota
Italien berlina
Allemand pranger
Chinois illo
Arabe دواء
Portugais pelourinho
Russe позорный столб
Japonais さらし台
Basque pikota
Corse pillory
Source : Google Translate API

Synonymes de « pilori »

Source : synonymes de pilori sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot pilori au Scrabble ?

Nombre de points du mot pilori au scrabble : 8 points

Pilori

Retour au sommaire ➦