La langue française

Pif

Sommaire

  • Définitions du mot pif
  • Étymologie de « pif »
  • Phonétique de « pif »
  • Citations contenant le mot « pif »
  • Images d'illustration du mot « pif »
  • Traductions du mot « pif »
  • Synonymes de « pif »

Définitions du mot « pif »

Trésor de la Langue Française informatisé

PIF2, subst. masc.

Populaire
A. − (Gros) nez. Synon. blair(e).Pif rouge, violacé; mettre qqc. sous le pif de qqn; avoir un pif en pied de marmite. L'artiste se gaudit de cette collection de nez; il y avait des pieds de marmites, des nez à retroussis, des nez gibbeux, des pifs épatés et fendus (Huysmans, Marthe, 1876, p.83).Sur la (...) banquette sommeille un marchand de cigares mexicain, orné d'un pif aux narines énormes et semblable à une carabine à deux coups (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.147).
B. − Flair. Avoir du pif. Celui-ci [qui avait vendu cette fille à Mario] avait manqué de pif. Mario, lui, supputait déjà [ce qu'il allait gagner à la lancer] (Le Breton, Rififi, 1953, p.24).
Faire qqc. au pif. Synon. faire qqc. au pifomètre*.
REM.
Piffard, -arde, adj. et subst.,pop. (Celui, celle) qui a un gros nez disgracieux. Quel type, ce père Albert! Nous l'appelions Piffard à cause de son appendice nasal (Galipeaux, Souv., 1931, p.31).
Prononc. et Orth.: [pif]. Homon. et homogr. pif1. Étymol. et Hist. 1821 avoir qqn dans le pif «le détester» (Ansiaume, Arg. bagne Brest, fo12 vo, § 318); 1953 «flair, perspicacité» (Simonin, Touchez pas au grisbi, p.18). Du rad. expressif piff- qui évoque la grosseur, cf. piffard subst. masc. «homme qui a un gros nez» (1825, Dumersan, Gabriel, Brazier, Les Cochers, pp.26-27 ds Quem. DDL t.19). Fréq. abs. littér.: 55.
DÉR.
Piffer, verbe trans.,pop. [En tournure nég.] Ne pas, ne plus piffer qqn ou qqc. Détester quelqu'un, en avoir horreur. Synon. ne pas blairer, encadrer, sentir qqn ou qqc.[Le facteur] l'avait pas eu son vélo de l'administration... Pour avoir un neuf, il fallait qu'il attende deux ans... Il avait pas droit... Il pouvait plus nous piffer... Il nous réclamait des chaussures, nous qu'en avions pas! (Céline, Mort à crédit, 1936, p.600).[Hitler] nous reprendra l'Alsace, question de prestige, c'est d'accord. Seulement, je vais te dire: on s'en fout des Alsaciens; moi, j'ai jamais pu les piffer (Sartre, Mort ds âme, 1949, p.275). [pife]; (il) piffe [pif]. Rob., Lar. Lang. fr.: -f(f)-. 1reattest. 1846 (Intérieur prisons, p.245); de pif2.
BBG.Chautard Vie étrange Argot 1931, p.492. _Dauzat Ling. fr. 1946, p.277. _Sain. Argot 1972 [1907] p.220.

Wiktionnaire

Adjectif

pif \pif\ masculin

  1. (Élevage) Qualifie un mâle dont la castration fut incomplète, souvent parce que l’un testicule est resté dans l’abdomen ou le canal inguinal, un passage dans la paroi abdominale abritant le cordon testiculaire (vs. le ligament rond de l’utérus chez les individus de sexe féminin).
    • Un cheval cryptorchide ou pif est le résultat d’une castration incomplète ou inadaptée. Restant ainsi apte à la reproduction, un tel cheval garde les caractéristiques du cheval dit entier (non castré). En outre, il est parfois plus difficile à monter, en raison des douleurs subséquentes à ce phénomène. C’est pourquoi il convient de s’assurer que les deux testicules sont descendus avant la castration — cela évite de se retrouver avec un cheval pif.

Nom commun 1

pif \pif\ masculin

  1. (Familier) Nez.
    • Il y avait des pieds de marmites, des nez à retroussis, des nez gibbeux, des pifs épatés et fendus. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Une mouche, attirée sans doute par son nez rouge, s’en vint à plusieurs reprises se poser dessus ; et lorsqu’il l’avait chassée d’un coup de main trop lent pour la saisir, elle allait se poster sur un rideau de mousseline, que beaucoup de ses sœurs avaient déjà maculé, et elle semblait guetter avidement le pif enluminé du matelot, car elle reprenait aussitôt son vol pour revenir s’y installer. — (Guy de Maupassant, Une vie, 1883)
    • Angelo répliqua par une injure trop longue et, avant qu’elle soit finie, l’autre cria dédaigneusement :
      « Foutez-lui en donc dans le pif à celui-là. »
      — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 305)

Nom commun 2

pif \pif\ masculin

  1. (Populaire) Vin, plus particulièrement du vin rouge.
    • Il est temps de faire péter le gros pif.
    • Il schlingue ton pif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PIF (pif) s. m.
  • 1 Terme populaire. Un gros nez. Quel pif il a !
  • 2Grès pif, voy. GRÈS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pif »

(Nom 1) De piff- qui évoque la grosseur.[1]
(Nom 2) De pive.
(Nom 3) Du son clair que fait cette pierre quand on la frappe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pif pif

Citations contenant le mot « pif »

  • notre sapin pif gadget vient de tomber avec la tempête....quel dommage. 40 ans qu'on l'avait planté ! ladepeche.fr, Les sapins Pif Gadget "sont une grande sapineraie du cœur" - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « pif »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pif »

Langue Traduction
Anglais pif
Espagnol pif
Italien pif
Allemand pif
Chinois 皮夫
Arabe pif
Portugais pif
Russe pif
Japonais pif
Basque pif
Corse pif
Source : Google Translate API

Synonymes de « pif »

Source : synonymes de pif sur lebonsynonyme.fr
Partager