La langue française

Paumer

Définitions du mot « paumer »

Trésor de la Langue Française informatisé

PAUMER, verbe trans.

Arg. et pop.
A. −
1. Vx. Donner un, des coup(s); frapper. Paumer la gueule. Pour t'apprendre à qui tu parles, je te veux paumer la gueule! (E. Pérochon, Milon, 1936ds P. Rézeau, Notes sur le lexique d'E. Pérochon ds R. Ling. rom. t.42 1978, p.113).
Recevoir (un coup). Il y a aussi un papa Maubrun en acier chromé dans la Salle des Gardes (...). Vous verrez le trou dans son armure. Il a dû paumer un drôle de coup (M. de Saint-Pierre, Les Aristocrates, 1954ds Rob.).
2. Attraper, prendre sur le fait, arrêter. La garde est arrivée, on nous a paumé[s] tous les deux (Vidocq, Mém., t.3, 1828-29, p.110).Dis donc, vieux, moi, ton salut, je m'en fous, mais il y a le commandant, là derrière, qui vient d'en paumer trois et de prendre leurs noms!... (Vercel, Cap.Conan, 1934, p.45).
Paumer marron. V. marron3.
B. − Perdre (quelque chose). Paumer son temps. Le radin paume tout, en voulant trop palper (Marcus, Quinze fables, 1947, p.10).C'était un Espagnol, amoché des gambilles Paumant son raisiné (Stollé, Douze récits hist., 1947, p.7).Je pouvais bien me permettre encore de paumer une brique dans ce parcours idiot (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p.77).
Se faire paumer:
. Pour séduire les filles, pour épater les bleus, on parlait fort, on crânait, et lorsqu'on croisait les hommes d'un régiment relevé qui descendait au repos, on les regardait de haut, un peu gouailleurs. −C'est bon qu'à se faire paumer les tranchées que les autres prennent... −Aie pas peur, tu ne la gagneras pas, la croix de bois! Dorgelès, Croix de bois, 1919, p.182.
En partic. Perdre au jeu. J'ai floué au brême, et j'ai paumé du pognon. [=] J'ai joué aux cartes, et j'ai perdu de l'argent (Dict. compl. arg., 1844, p.41).−Rodolphe m'assure que vous jouez Peau-de-Pou dans la troisième, dit le Tonton. −Exact. −Folie! s'exclame le Tonton. Folie! deux thunes de paumées! sans phrases! −Deux, vous voulez dire vingt (Queneau, Loin Rueil, 1944, p.67).
Empl. pronom. Se perdre, se fourvoyer. Le chauffeur (...) démarra. César se retourna (...) il eut le temps de bigler [par la vitre arrière] une silhouette élégante qui se paumait dans l'obscurité (Le Breton, Rififi, 1953, p.84).
Prononc. et Orth.: [pome], (il) paume [po:m]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist.1. Ca 1290 «toucher de la main le livre saint en guise de jurement» (Britton, Lois d'Angl., éd. F. M. Nichols, 1, p.347); 2. 1394 part. passé paumé «se dit du bois d'un cerf en forme d'une paume de main» (Hardouin, Trésor de vénerie, 1693); 3. 1489 «perdre» (Villon, Ballades en jargon, éd. A. Lanly, IX, 16 et 24); 4. 1649 pomer la gueule (à qqn) «donner un coup, frapper» (Troisième partie de l'agréable conférence de deux paisans, 4 ds Quem. DDL t.19); 1664 paumer la gueule (Th. Corneille, Baron d'Albikrac, I, 3 ds Littré); 5. 1815 part. passé paumée marron «prise sur le fait» (ds Esn.); 6. 1883 se paumer «s'égarer» (Larchey, Dict. hist. arg., 2eSuppl., p.116); 7. 1899 part. passé subst. une paumée «une fille perdue» (ds Esn.); 1947 un bled paumé «isolé, perdu» (Stollé, op. cit., p.3). Dér. de paume*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Chautard Vie étrange Arg. 1931, p.528. _Quem. DDL t.7, 19. _Sain. Arg. 1972 [1907] p.129.

Wiktionnaire

Verbe

paumer \po.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se paumer)

  1. (Familier) Perdre, égarer.
    • J’ai encore paumé mon portefeuille.
    • Il a l'air emmerdé d'un mec qui a paumé le corbillard de sa femme dans un encombrement de la circulation. — (San Antonio, Réflexions définitives sur l'au-delà , S-A 9 , Fleuve noir, 2000)
  2. (Vieilli) Frapper.
  3. (Argot) Prendre, attraper, empoigner.
    • — Dis donc, vieux, moi, ton salut, je m’en fous, mais il y a le commandant, là derrière, qui vient d’en paumer trois et de prendre leurs noms !… — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 45.)
  4. (Pronominal) (Familier) Se perdre, s’égarer.
    • On s’est paumés dans le brouillard.
  5. (Intransitif) (Familier) Perdre à un jeu.
    • Celui qui paume paie le restau !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PAUMER (pô-mé) v. a.
  • 1 Terme populaire. Paumer la gueule de quelqu'un, lui donner un coup de poing sur le visage. Si j'osais pour douceur te bien paumer la gueule, Th. Corneille, Baron d'Albikrac, I, 3.
  • 2Paumer une terre, la mesurer avec la paume.
  • 3Se paumer, v. réfl. Terme de marine. Se touer à la main.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PAUMER, v. neut. (Marine.) les Levantins se servent de ce terme pour dire se touer en halant à force de bras.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « paumer »

Paume 1. L'ancienne langue avait palmeier, paumoier, qui signifiait brandir, tenir dans la main.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) De paume. « Toucher de la paume », « prendre dans la paume », sens qui subsiste dans l’expression « se faire paumer ». À l’époque moderne, le sens de « prendre » s’est inversé et a donné « perdre », « égarer », pour ensuite acquérir une version pronominale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « paumer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paumer pome

Citations contenant le mot « paumer »

  • Les cardinaux, on leur met des petits ronds rouges sur la tête, c’est pour pas les paumer dans les squares ! De Coluche / Les papes : Jean-Paul II et Jean retiens I
  • Entièrement d’accord pour que l’on arrête cette escalade de la puissance. 200 CV pour quoi faire ? pour ceux qui vont sur circuit, sans doute, mais là, hein, faut déjà savoir piloter… Sinon ce n’est bon qu’à fournir des arguments aux écolos qui n’attendent que ça pour nous faire la peau et à risquer de paumer son permis. J’ai le permis moto depuis 1972 (autrement dit je suis un vieux con) mais un vieux con qui continue à rouler tous les jours. Et je trouve qu’une machine actuelle, avec 70 CV et de moins de 200 kg, de l’électronique indispensable (allumage, injection, ABS) c’est largement suffisant pour se faire plaisir en principe en sécurité et oublier à peu près tout ce qui roule sur 4 roues. Et de toutes les façons, il y a les limitations de vitesse et le permis à points : faut bien faire avec. Moto-Station, Moto Guzzi V85 Black Eagle : une bonne idée ? - Moto-Station
  • Une tartine, un salut aux potes, on éteint les braises du barbec de la veille et on allume le twin. Avec la Triumph, on embarque une partie du charme des moments égarés avec soi. Avant le retour à la réalité du quotidien, on peut avoir le cœur à se paumer dans les chemins étriqués. Le Street Scrambler est fait pour ça, avec ses échappements relevés, son petit sabot, ses pneus à pavés et ses jantes à rayons. Attention à ne pas se gourer au moment de partir en prenant celle de Gérard, de la génération d'avant. Car elles sont quasiment identiques dans leur aspect. Sauf la selle, qui change de revêtement ; pis le logotype, un peu retouché ; le bocal de frein, légèrement décalé. Aussi la fourche ; avec ses tubes plus espacés, elle a vraiment plus d'allure. Elle se veut aussi plus efficace, avec une amélioration des composants internes. Le train avant apparait moins fluet. En se penchant un peu, on voit qu'il prend la route et son dynamisme plus au sérieux avec un nouvel étrier de frein Brembo qui double le nombre de pistons. , Triumph 900 Street Scrambler 2020 - Fiche moto - Motoplanete
  • "Nous sommes ancrés dans le territoire", dit Oscar, qui préfère conserver l'anonymat. Outre des conseils pratiques ("comment faire du fromage", "où trouver des asperges sauvages"), la microradio diffuse sur quelques heures d'émission par jour des portraits d'habitants, comme cet ouvrier agricole qui "galère" pour vendre ses légumes ou cet intérimaire qui n'a pas arrêté de travailler malgré la peur du virus, "pour pas paumer (sa) place"... Le Point, Les radios libres, antidotes au confinement - Le Point

Traductions du mot « paumer »

Langue Traduction
Anglais paume
Espagnol paume
Italien paume
Allemand paume
Chinois ume
Arabe بوم
Portugais paume
Russe paume
Japonais ポーム
Basque paume
Corse paume
Source : Google Translate API

Synonymes de « paumer »

Source : synonymes de paumer sur lebonsynonyme.fr

Paumer

Retour au sommaire ➦

Partager