La langue française

Passade

Sommaire

  • Définitions du mot passade
  • Étymologie de « passade »
  • Phonétique de « passade »
  • Citations contenant le mot « passade »
  • Images d'illustration du mot « passade »
  • Traductions du mot « passade »
  • Synonymes de « passade »

Définitions du mot passade

Trésor de la Langue Française informatisé

PASSADE, subst. fém.

A. − Vieilli ou région.
1. Action de passer, passage.
a) [Avec déterm. désignant l'agent du procès] L'énorme passade du courant (Rimbaud,Illumin.,1873, p.304).
b) [Avec déterm. désignant l'obj. du procès] Synon. transport.Il ne reste plus qu'une dernière cérémonie à accomplir: «la passade» du lit. Mariette a choisi le sien, il s'agit de le transporter de chez le menuisier chez elle (Pesquidoux,Chez nous,1921, p.67).
2. P. méton.
a) Celui, celle, ceux qui passe(nt); cortège. Soudain, du fossé où ils sont cachés, des jeunes hommes sautent sur la route (...). Ce sont les donzelons du fiancé. Ils viennent prendre leur place au haut bout de la passade, selon l'usage, car on approche de la maison du promis (Pesquidoux,Livre raison,1925, p.28).
b) Ce que l'on donne à celui, à celle, à ceux qui passe(nt). On fait halte. Les gens sortent. On leur chante: Donnez-nous la passade, braves gens, si vous passiez par chez nous, nous vous la donnerions... C'est-à-dire: versez-nous un coup de vin! −Nul ne refuse (Pesquidoux,Livre raison,1925p.27).
En partic. Charité que l'on demandait en passant et notamment secours que les compagnons typographes sans ouvrage, les passants, venaient demander dans les ateliers où ils ne pouvaient être embauchés (d'apr. France 1907). Demander, donner la passade (Ac. 1798-1878).
3. Loc. adv. À la passade. En passant. Plusieurs lui décochent, pour la forme, une interrogation à la passade, et personne ne prend la peine d'attendre qu'elle ait répondu (Vidocq,Mém., t.4, 1828-29, p.210).
4. Proverbe. Cela est bon pour une passade. C'est bon pour une fois, à condition de ne pas y revenir (d'apr. Littré).
B. − Au fig., usuel
1.
a) Aventure amoureuse de courte durée. Avoir une passade avec qqn. Pour désigner cette courte flambée des sens, plus sérieuse que les simples coucheries, moins intéressantes que les folies de tête (...) ce nom, jovial comme un nom libertin, sinistre comme un coup de lance: une passade (Bruant1901, p.389).Ah! Vraiment? As-tu déjà été infidèle? Dis? (Signes d'assentiment de Maurice) Plusieurs fois? Maurice: Oh! Des passades... Moins que rien... (Mauriac,Feu sur terre,1951, ii, 1, p.97):
1. ... j'aurais d'abord voulu qu'elle eût de l'amour pour moi, qui avais tant d'admiration pour elle. Je vois aujourd'hui qu'elle était trop froide, trop raisonnable, pas assez folle, pas assez caressante pour que notre liaison, si elle eût été d'amour, pût continuer. Ce n'aurait été qu'une passade de ma part... Stendhal,Souv. égotisme,1832, p.92.
(Avoir) une passade avec qqn. Je ne suis pas un grand bonhomme mais je suis jeune; elle peut avoir l'impression qu'une passade avec moi serait sans conséquence; et puis, si j'en sors le coeur brisé, tant pis, elle s'en fout... (Vailland,Drôle de jeu,1945, p.92).
[Avec adj.] Passade amoureuse; passade platonique, sensuelle, vénale. Que si on la blâme de sa vénalité soit dit à sa décharge que les passades sentimentales ne lui avaient jamais beaucoup réussi (Toulet,Comme une fantaisie,1918, p.77):
2. Il fallait qu'elle sût que mon père l'avait trompée et qu'elle prît cela dans sa valeur objective, comme une passade toute physique, non comme une atteinte à sa valeur personnelle, à sa dignité. Sagan,Bonjour tristesse,1954, p.166.
De passade, loc. adj. (vieilli ou littér.). Qui dure le temps d'une passade; pour une passade. Je passe sous silence les amours de passade avec Turko Maria (Balzac, OEuvres div., t.1, 1830, p.434).Ceux qui ne se satisfont pas au bordel, ont une vieille maîtresse, une femme de passade ou une épouse légitime, près desquelles il n'y a ni émotion ni tremblement (Goncourt,Journal,1864, p.13):
3. J'étais le troisième (sans compter l'avocat, l'homme du Palais-Royal, M. Legrainier, Delarbre, le fils du marchand Saint-Antoine, et cent autres de passade (...)); j'étais le troisième, à qui cette perfide sirène avait persuadé qu'elle n'aimait les hommes que dans l'âge mûr... Restif de La Bret.,M. Nicolas,1796, p.99.
P. méton. Partenaire d'une aventure amoureuse. Margarita Cogni, d'abord simple passade, s'était lentement imposée (...). Fataliste et indolent, Byron subissait, après un accès de rage, les êtres qui exigeaient qu'il se laissât aimer (Maurois,Byron, t.2, 1930, p.145).
b) Synon. de passe (v. passe1I C).Il m'a fallu la retrouver dans cette maison de rendez-vous, elle, Izé, tombée dans les passades à dix louis et moins (Lorrain,Phocas,1901, p.244).
2. Caprice, engouement, toquade. C'est à propos de Gide et de sa passade communiste que Lacretelle émet ce jugement (Mauriac,Nouv. Bloc-Notes,1961, p.108).
C. − Spécialement
1. CHORÉGR. Ancien pas de danse:
4. La ville et les églises recevaient l'Infante avec ces pompes et ces lenteurs qui l'avaient tant ennuyée. Eux, les bouffons et les nains, ils lui offraient ce qu'elle aimait, ce qu'ils savaient faire, supérieurement (...). Ils dansèrent. Tant de fois l'Infante avait repris ici même, ces passades [it. ds le texte] et ces fleurets, qui sont trois pas en avant, l'un derrière l'autre, et qui précèdent la volte... La Varende,Goût esp.,1946, p.236.
2. ÉQUIT. Figure ancienne dans laquelle le cheval parcourait au galop une même longueur de terrain, passant et repassant toujours sur une même ligne et exécutant une demi-volte à chaque extrémité (d'apr. Tondra Cheval 1979). Telle était sa frénésie de cheval, qu'au retour de ses promenades, il se plaisait encore pendant une heure, à volter et faire des passades, devant les fenêtres de Claribel (Bourges,Crépusc. dieux,1884, p.71).
3. ESCR. Synon. de passe (v. passe1I B 1 b α). (Dict.xixeet xxes.).
4. NATATION, vieilli. Donner une passade. ,,Passer sur la tête d'un autre nageur en le faisant plonger ainsi malgré lui`` (Delvau 1867, p.353). «Tiens! c'est vous, monsieur Arthur» dit Adolphe en nageant près de moi. «C'est que c'est drôle de se retrouver dans l'eau! Je suis très fort maintenant (...) Voulez-vous que je vous donne une passade? (...) Non, je vous remercie (...)» (Kock,Ni jamais,1835, p.220).
5. THÉÂTRE. [L'agent du procès est un acteur] (Faire une) passade. (Exécuter un) changement de place sur la scène. Fauchery (...) se mit à mimer la scène. Voyons, vous, Fontar (...); il faut vous pencher, avec ce geste, pour saisir la duchesse... Et toi, Rose, c'est alors que tu fais ta passade, vivement, comme ça (Zola,Nana,1880, p.1326).Recommencé de la scène déjà vue, nouvelle retraite précipitée d'André en son sous-sol de bahut, et nouvelle passade d'Adèle qui retourne ouvrir la porte du palier (Courteline,Boubouroche,1893, ii, 1, p.52).V. numéro ex. 8.
P. anal. V. éberluer ex. de Gide.
Prononc. et Orth.: [pasad], [pɑ-]. Martinet-Walter 1973 [a], [ɑ] (13/4). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1454 «partie (au jeu)» (Arch. JJ 191, pièce 49 ds Gdf.); 1590 au fig. (A. Paré, OEuvres, éd. J. F. Malgaigne, t.3, p.68); 2. 1458 «court voyage» (Arnoul Greban, Myst. de la Passion, éd. O. Jodogne, 26273); 1470 droit de passade «droit de passage» (doc. ds Bartzsch, p.95); 1508 passade «bref passage» (Débat des Dames de Paris et de Rouen ds Rec. de Poés. fr. t.12, p.43); 3. 1480 équit. ici, au fig. (G. Coquillart, Droitz nouveaulx, 809 ds OEuvres, éd. M. J. Freeman, p.169); 1573 au propre (Baif, Passe-tems, l. II ds Hug.); 4. ca 1530 «charité faite aux passants, aux pèlerins» (La Complainte des quatre Élémens ds Rec. de Poés. fr. t.11, p.224); 5. 1654-55 escr. (Brébeuf, La Pharsale, III ds Littré); 6. 1735 «goût passager pour quelque chose» (Voltaire, lettre 26 juin ds Littré); 1740-55 «caprice amoureux, liaison passagère (Saint-Simon, Mém., éd. A. de Boilisle, t.5, p.255). Dér. de passer1*, suff. -ade*, peut-être avec infl. de l'ital. passata, att. au sens de «passage» dep. le xives. (Boccace ds Tomm.-Bell.) et dont les autres sens anc. (le sens 6 est empr. au fr. d'apr. DEI), bien qu'att. un peu plus tardivement, correspondent à ceux du fr. (v. Hope, pp.46-47). Fréq. abs. littér.: 36. Bbg. Grafström (A.). Rem. sur qq. textes de Vadé. In: [Mél. Baldinger (K.)]. Tübingen, 1979, t.2, p.627. _Spitzer (L.). Über einige Wörter der Liebessprache. Leipzig, 1918, p.20.

passade, -

Wiktionnaire

Nom commun

passade \pa.sad\ féminin

  1. (Vieilli) Passage, transport.
    • Il ne reste plus qu'une dernière cérémonie à accomplir : « la passade » du lit. Mariette a choisi le sien, il s’agit de le transporter de chez le menuisier chez elle. — (Joseph de Pesquidoux, Chez nous - Travaux et jeux rustiques, 1921)
  2. Caprice, liaison passagère.
    • — Ah ! Vraiment ? As-tu déjà été infidèle ? Dis ?
      (Signes d’assentiment de Maurice)
      — Plusieurs fois ?
      — Oh ! Des passades… Moins que rien…
      — (François Mauriac, Le Feu sur la terre, 1951)
  3. (Équitation) Course d’un cheval qu’on fait passer et repasser plusieurs fois sur une même longueur de terrain.
    • La passade consiste à mener un cheval au galop sur une ligne droite et à exécuter une demi-volte ou une demi-pirouette ordinaire à chaque extrémité de cette ligne, de manière à la parcourir plusieurs fois de suite, en passant et repassant. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l’écuyer et de l’homme de cheval, Lebègue & Cie / Dumaine, Bruzelles / Paris, 1865, p. 245)
  4. (Natation) Action de passer sur un autre nageur.
    • Il lui donna une passade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PASSADE. n. f.
Passage rapide, bref séjour. En ce sens il est vieux. Il signifie spécialement, dans le langage de la galanterie, Caprice, liaison passagère. En termes de Manège, il désigne la Course d'un cheval qu'on fait passer et repasser plusieurs fois sur une même longueur de terrain. Il fit faire plusieurs passades à son cheval. En termes de Natation, il se dit de l'Action par laquelle un nageur en enfonce un autre dans l'eau et le fait passer sous lui. Il lui donna une passade.

Littré (1872-1877)

PASSADE (pâ-sa-d') s. f.
  • 1Passage d'un homme dans un lieu où il fait peu de séjour. Ce gîte est assez bon pour une passade. Le cardinal de Bouillon demanda la passade à plusieurs personnes dont les maisons étaient plus commodes que les méchants cabarets d'une route de traverse, Saint-Simon, 200, 169.

    De passade, en ne faisant que passer. Le P. Goutery prêchant de passade dans une ville huguenotte, Garasse, Rech. des rech. p. 794, dans LACURNE.

    Fig. Ah ! mon ami, défiez-vous des charlatans qui ont usurpé, en leur temps, une réputation de passade, Voltaire, Lett. Helvétius, 22 juill. 1761.

    À la passade, en passant. Le duc de Bourgogne conférait quelquefois, mais à la passade, sur des matières particulières, Saint-Simon, 322, 218.

    En passade, en ne faisant que passer. Vous faut-il une soubrette, une toute marquée ? Mlle Picart sort de l'Odéon, …et s'en va en passade aux Folies-Saint-Germain jouer la Fille du millionnaire, Sarcey, Opinion nat. 1er avril 1867.

    Cela est bon pour une passade, cela est bon pour une fois, mais à la charge de n'y pas revenir.

  • 2 Fig. et familièrement. Dans le langage de la galanterie, commerce avec une femme que l'on quitte aussitôt. L'humeur de Mme de Montespan fatiguait Louis XIV ; au plus fort de sa faveur, il avait eu des passades ailleurs, Saint-Simon, 58, 219. Riom n'avait jamais imaginé causer une passion qui durât toujours, sans néanmoins empêcher les passades et les goûts de traverse, Saint-Simon, 435, 55. Le prince répondit… qu'il n'était ni assez riche ni assez sot pour payer si chèrement une passade, Voltaire, Polit. et lég. Probab. de justice, veuve Genep. Elle lui associa un jeune homme de robe, sans compter les passades qu'elle regardait comme choses qui ne tiraient pas à conséquence, Duclos, Œuv. t. VIII, p. 75.
  • 3 Fig. Il se dit de goûts qui durent peu. Vous n'avez jamais eu qu'une passion véritable, celle de faire du bien ; tout le reste n'a été que passades, Voltaire, Lett. Mme de Saint-Julien, 5 mai 1775. Mon principal emploi à présent est le siècle de Louis XIV… c'est la sultane favorite ; les autres études sont des passades, Voltaire, Lett. Cideville, 26 juin 1735.
  • 4Les charités, les assistances qu'on demande en passant, en voyageant (sens vieilli). Messieurs, d'où venez-vous ainsi ? Nous demandez-vous la passade ? Scarron, Virg. VII. Nous n'avons pas, cher camarade, Dessein d'enlever votre bien ; Nous ne voulons que la passade, Legrand, Cartouche, divertissement.
  • 5 Terme de manége. Course d'un cheval qui se compose le plus souvent d'une demi-volte, faite rapidement aux deux extrémités d'une piste, pour revenir au point de départ. Talonne le genet et le dresse aux passades, Régnier, Sat. V. Vos fréquentes passades, Joutes, tournois, devises, sérénades, M'ont avant vous déclaré votre amour, La Fontaine, Magn.

    Fermer la passade, se dit du mouvement qu'on fait avant de reprendre la ligne de passade.

    Passades furieuses ou à la française, demi-voltes, en trois temps, en marquant un demi-arrêt.

    Passades relevées, celles où les demi-voltes se font à courbettes.

    Fig. Revenir à la passade, revenir sur ses pas, sur ce qu'on a déjà dit. Je reviens à la passade, pour vous dire encore une fois que vous ne soyez point en peine de ma jambe ni de ma santé, Sévigné, 8 juill. 1685.

  • 6 Terme d'escrime. Synonyme de passe. Mais celles [les galères] des Grégeois se montrent mieux instruites, à provoquer l'attaque et feindre des refuites, à couper la passade avec agilité, Brébeuf, Phars. III.
  • 7 Terme de natation. Action par laquelle un nageur en enfonce un autre dans l'eau et le fait passer sous lui. Donner une passade.

HISTORIQUE

XVIe s. Là furent empoignez les pourmeneurs, entrautres Pouillac qui tiroit des passades à la veue de la ville, D'Aubigné, Hist. II, 50. Le bagage, n'estant pas si juste à la passade, paia, qui ne fut pas un petit gain, D'Aubigné, ib. III, 46. Ce qui fist croire que leurs chevaux n'estoient pas d'emprunct, ils les manioient à passades, à courbettes et à voltes, comme s'ils eussent esté nourris toute leur vie aux escuries des princes, Carloix, III, 20. J'ay bien voulu reciter ces deux histoires, à fin que quelque bon compagnon par ce moyen puisse gaigner la passade entre ceux qui ne sçauroient ce secret, Paré, XIX, 35. On fera deux ou trois passades [avec le soc] à la vigne, s'entrecroisans avec autant d'utilité que le marrer, et moins de despense, De Serres, 174.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PASSADE. Ajoutez :
8 En termes de théâtre, les allées et venues en travers de la scène. Les moindres passades ont fait l'objet de longues discussions [avant la représentation], Daudet, Journ. offic. 27 juill. 1874, p. 5290, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PASSADE, s. f. (en terme de Manége) est le chemin ou la piste que le cheval trace en passant & repassant plusieurs fois sur une même longueur de terrain. Comme cela ne peut se faire sans changer de main, les passades sont différentes selon la différente maniere de changer de main & de fermer la passade, c’est-à-dire de tourner pour repartir & revenir sur la piste.

Passade d’un tems en pirouette ou demi-pirouette, est un tour que le cheval fait d’un seul tems de ses épaules & de ses hanches. Passade au demi-volte de cinq tems, est un demi-tour que le cheval fait au bout de la volte en cinq tems de galop. Passades furieuses, ou à la françoise, sont des demi-voltes en trois tems, en marquant un demi-arrêt : on s’en sert dans un combat singulier. Passades relevées, sont celles dont les demi-voltes se font à courbettes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « passade »

(XVe siècle) Mot dérivé de passer avec le suffixe -ade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Passer ; prov. passada ; esp. pasada ; ital. passata.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « passade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
passade pasad

Citations contenant le mot « passade »

  • Mais les parents d’Allan ne le comprennent pas, ils pensent que c’est une passade. Puis ils ont vu que le jeune homme était décidé à faire sa transition : « Ils n’ont pas voulu me suivre, m’ont dit de me débrouiller pour faire ‘mon truc’. » , Né homme dans un corps de femme, Allan Delbart raconte sa transition | L'Orne Combattante
  • « En plaidant pour la neutralité du Liban, ce n’est pas une passade, mais une action de résistance offensive analogue que le patriarche a entreprise aujourd’hui pour restituer au Liban sa véritable identité de “pays-message” et sans chercher à effacer l’histoire, amener le Hezbollah à constater qu’il doit désormais compter avec Bkerké », reprend cette même source. L'Orient-Le Jour, Médiateur des missions délicates, Abbas Ibrahim aujourd’hui à Dimane - L'Orient-Le Jour
  • Leur histoire est loin d’avoir été une simple passade puisqu’en mai 2004, les tourtereaux se sont mariés. La même année, ils ont même accueilli un fils, prénommé Gabriel. amomama.fr, Frédéric Diefenthal a 52 ans : son histoire d'amour avec Gwendoline, du mariage à la séparation
  • Jeudi 30 juillet : 14 h, parvis du casino : Balade découverte du "Lac de Campauleil, du village d’Orgeix et du chemin de la passade" ainsi que du site de l’ancienne forge à la catalane – 3 h et 200 m de dénivelé. ladepeche.fr, Ax-les-Thermes. Balades et conférences sont de retour cet été - ladepeche.fr
  • Jean-André Cuot réfute cette interprétation : « Ça n'est pas ce que je recherchais ! » Lui-même a comparé jeudi ses requêtes compulsives à « une forme d'addiction ». « Ma première condamnation, je pensais que c'était une passade. Dans ma vie, de par mon métier, j'étais habitué à tout maîtriser… Oui, j'avais pleinement conscience de l'âge de ces jeunes filles. C'est ce qui me dérangeait le plus », répondra ce père et grand-père à une question du parquet avant de juger ses requêtes « ignobles » et de s'interroger sur… l'absence de censure sur Internet « comme en Chine ou au Japon ». leparisien.fr, Pédopornographie : l’ex-collègue du chirurgien de Jonzac suspecté de 349 viols condamné - Le Parisien
  • Charlotte Gainsbourg est-elle de retour en France, après des années passées à New York ? La réponse est oui. On ignore pour l'heure s'il s'agit d'une passade, mais la famille s'est rendue en vacances dans la commune des Baux-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône. Et c'est un repos bien mérité pour tout le monde. Alice, la grande soeur de Jo, a été diplômée au mois de juin, rendant ses parents fous de joie. Une promesse avait d'ailleurs été faite par le passé : celle de rejoindre nos frontières le jour où la jeune fille obtiendrait le fameux certificat. Voilà sans doute pourquoi la troupe a fait ses adieux aux États-Unis... , Charlotte Gainsbourg : Sa fille Jo célèbre ses 9 ans, elle dévoile son visage ! - Purepeople

Images d'illustration du mot « passade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « passade »

Langue Traduction
Anglais passing
Espagnol paso
Italien passaggio
Allemand vorbeigehen
Chinois 通过
Arabe عابرة
Portugais passagem
Russe прохождение
Japonais 通過
Basque joana
Corse passendu
Source : Google Translate API

Synonymes de « passade »

Source : synonymes de passade sur lebonsynonyme.fr
Partager