La langue française

Pariage, paréage

Sommaire

  • Définitions du mot pariage, paréage
  • Étymologie de « pariage »
  • Phonétique de « pariage »
  • Citations contenant le mot « pariage »
  • Traductions du mot « pariage »
  • Synonymes de « pariage »

Définitions du mot « pariage, paréage »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARIAGE, PARÉAGE, subst. masc.

DR. FÉOD. Contrat unissant deux parties, généralement deux seigneurs d'inégale puissance, pour la possession en commun d'une terre; p. méton. cette terre. Jusqu'en 1328, les acquisitions ont été faites par des moyens purement pacifiques, des mariages, des achats, des successions, des associations telles que les pariages, qui permettent au roi de s'introduire, d'abord comme associé, avant de racheter ou de se faire donner l'autre partie de la terre, par son propriétaire primitif (F. Lot, R. Fawtier, Hist. des instit. fr. au Moy.-Âge, Paris, P.U.F., t.2, 1958, p.120).
Prononc. et Orth.: [paʀja:ʒ], [-ʀea:ʒ]. Ac. 1694-1740: pareage ou pariage; 1762-1878: pariage ou paréage. Littré: paréage ou pariage; DG: paréage, ,,et mieux pariage``; Rob.: pariage ou paréage; Lar. Lang. fr.: pariage, ,,on dit aussi paréage``. Étymol. et Hist. 1290 (Petit. de Jourd. de l'Isle, Lett. de Rois, etc., t.1, p.381 ds Gdf.); 1466 pareage (Mss de Colbert, t.IV, ap. Barbazan, Gloss. ms., Ars., ibid.). Dér. sav. du b. lat. riare «rendre égal, aller de pair»; suff. -age*.

Wiktionnaire

Nom commun

pariage \pa.ʁjaʒ\ masculin

  1. Contrat de droit féodal d'association entre deux seigneurs ou plus, leur assurant une parité de droit et de possession indivise sur une même terre.
    • Enfin, à l'est de Sens, en 1177, les seigneuries laïques de Flagy et Bichereau font l'objet d'un traité de pariage avec le roi qui concède aux communautés paysannes la charte de Lorris. — (Yves Sassier, Louis VII, Fayard, 1991)

Nom commun

pariage \Prononciation ?\ masculin

  1. Association.
    • fief possede en pariage.
  2. Partage des revenus d’un fief suite à une association entre féodaux.

Nom commun

paréage \pa.ʁe.aʒ\ masculin

  1. Variante de pariage.
    • Le traité de paréage entre le roi de France Philippe le Bel et l'abbé de Saint-André ordonne en 1292 la construction d'une forteresse autour du bourg et de l'abbaye de Saint-André.

Nom commun

paréage \pa.ʁe.aʒ\ masculin

  1. Variante de pariage.
    • Le traité de paréage entre le roi de France Philippe le Bel et l'abbé de Saint-André ordonne en 1292 la construction d'une forteresse autour du bourg et de l'abbaye de Saint-André.

Nom commun

paréage \pa.ʁe.aʒ\ masculin

  1. Variante de pariage.
    • Le traité de paréage entre le roi de France Philippe le Bel et l'abbé de Saint-André ordonne en 1292 la construction d'une forteresse autour du bourg et de l'abbaye de Saint-André.

Nom commun

paréage \pa.ʁe.aʒ\ masculin

  1. Variante de pariage.
    • Le traité de paréage entre le roi de France Philippe le Bel et l'abbé de Saint-André ordonne en 1292 la construction d'une forteresse autour du bourg et de l'abbaye de Saint-André.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARIAGE, s. m. (Jurisprud.) du latin pariatio, qui signifie association, est une espece de société entre le roi ou quelqu’autre grand seigneur, & un autre seigneur moins puissant, lequel recherche la société & la protection d’un seigneur plus puissant que lui, auquel il cede une partie de ses droits, afin de se mettre à couvert des violences qu’il avoit à craindre, & d’avoir lui-même la force en main pour jouir plus surement de la portion qu’il se réserve.

Les pariages ont ordinairement pour objet l’exploitation de la justice, & des droits qui en dépendent, ou la perception de quelques droits seigneuriaux, comme tailles, rentes, bannalités, &c.

Ces associations étoient sur-tout recherchées par les évêques, abbés, & autres seigneurs ecclésiastiques, lesquels pour avoir main-forte entroient en pariage avec le roi ou quelqu’autre grand seigneur laïc.

Tel fut le pariage d’entre le roi & l’évêque de Mende, dont le registre de la cour du 18 Juillet 1369 est chargé. Tel fut encore le pariage d’entre le roi & l’évêque de Cahors pour la jurisdiction commune ; comme aussi par un arrêt des prieurs de la charité & porte S. Leon, du 27 Mars 1405, appert que les pariages des associations faites entre le roi & aucuns de ses sujets, à la charge qu’il ne les mettra hors ses mains, doivent y demeurer, & le roi ne peut les transporter même en appanage, ou récompense d’appanage : tel fut aussi le pariage de l’an 1263, fait entre l’abbaye de Luxeu, & le comte de Champagne, qui est rappellé par Pithou dans ses mémoires.

Les pariages furent fort fréquens dans les xiij. & xiv. siecles. Ils se faisoient alors en deux manieres, à tems ou à perpétuité. Les premiers étoient limités à la vie des grands seigneurs, avec lesquels les abbés & les monasteres traitoient, & souvent ils étoient renouvellés avec leurs successeurs. Il ne reste plus aucun vestige de ces pariages à tems ; ceux qui étoient à perpétuité sont demeurés dans leur force & vertu, quoique la cause qui les avoit produits ne subsiste plus.

La Rocheflavin, tit. des droits seigneuriaux, décide que le roi qui est en pariage avec un autre seigneur, ne peut vendre ni aliener en aucune maniere sa part, ni rien innover aux clauses & conditions du traité.

Dans les lieux où le roi est en pariage avec quelque seigneur, celui-ci ne peut contraindre les vassaux & amphitéotes communs à lui faire hommage, & passer reconnoissance sans appeller le procureur-général du roi, ou son substitut, afin d’obvier aux usurpations que l’on pourroit faire sur les droits du roi.

Quand une justice est tenue en pariage entre le roi & quelque seigneur, le juge doit être nommé alternativement de trois ans en trois ans par le roi & par le seigneur particulier, il en est de même d’une justice tenue en pariage entre deux seigneurs. Ordonnance de Roussillon, art. 25 & 26. Voyez le gloss. de Ducange, celui de Lauriere, la Rocheflavin, Graverol, Cambolas, Guyot. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pariage »

De l’ancien français pariage → voir pair.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de parier avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pariage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pariage parjaʒ

Citations contenant le mot « pariage »

  • En ces temps de Covid-19 où la distanciation sociale est l’une des meilleures armes utilisées pour combattre le virus, Lotomobil se présente donc comme une excellente option pour les amants des jeux de hasard. L'application offre aux intéressés l’avantage de jouer sans se déplacer ni être en contact avec qui que ce soit. En plus, elle est sécuritaire et facile à utiliser. Lotomobil offre à ses utilisateurs la possibilité de mettre la technologie au service de leurs intérêts. En ce sens, Lotomobilprend en compte la réalité haïtienne. « On a bien étudié les spécificités d’Haïti lors de la conception de l’application […] Elle est conçue pour tenir compte des réalités haïtiennes, comme les problèmes d’internet ou d’électricité. Lotomobil utilise une quantité minimale de données. Ajouté à cela, certaines des fonctionnalités peuvent être utilisées en dehors de la connexion. « La connexion internet est nécessaire uniquement à la confirmation des transactions de pariage, transfert ou retrait »indique Monsieur Avril. Le Nouvelliste, Ticket | Lotomobil, une application entièrement dédiée à la loterie
  • 9. En parlant de ce pariage avec Tao Ruspali, sachez qu’il a eu lieu… dans un bus ! MYTF1, 13 choses que vous ne savez peut-être pas sur Olivia Wilde, alias N°13 - Dr House | TF1
  • Le château de la Tour Guérin était à l’origine la résidence du châtelain royal de Couches, en vertu d’un pariage (N.D.L.R. : seigneurie partagée entre plusieurs personnes ayant des droits égaux) conclu en 1186 entre Philippe Auguste et l’abbé de Flavigny, dont dépendait le Prieuré de Couches. Il s’agissait, à l’époque, d’une forteresse. La tour carrée, qui existe encore aujourd’hui, représente dans sa partie inférieure le reste du donjon. C’est du moins ce que pensent des historiens venus la visiter il y a quelques années. , Couches | Bienvenue au château de la Tour Guérin
  • Le pitch demeure identique avec un pariage entre du noir (cosmos ou nocturne) et des touches de jaune pour donner plus de tempérament visuel aux trois modèles de la gamme compacte. Leblogauto.com, Yellow Night Edition pour les Classe A 45 AMG et CLA 45 AMG - Leblogauto.com
  • Il s’est produit sur le tracé des douves de la bastide qui enserraient la ville depuis sa fondation dans un contrat de paréage, le 22 juillet 1284, entre le seigneur local Guillaume Bernard de La Roche et le sénéchal Eustache de Beaumarchais représentant le roi Philippe le Hardi. Dans le courant du XIXe siècle, ces fossés ont été comblés par de la terre rapportée non compactée. Minée par les eaux de ruissellement, la terre a brusquement cédé. , Rue du Cubet : le trou. - Le journal du Gers
  • Actuellement, si ce n’est pas la foule, la place du village reçoit bon nombre de visiteurs. Ils viennent de la France entière. En séjour dans le Gers pour certains, ils arrivent en voiture, à vélo et, après s’être garés à proximité de l’église, vont la visiter. Les appréciations sont flatteuses, sur les lieux, sur la région. Nous avons discuté avec un couple de l’Essonne accompagné de deux enfants. Ils ont parcouru l’exposition, grimpé au belvédère. Ils étaient enchantés. Le club des Motivés va, afin de respecter les gestes barrières obligatoires, et en attendant la mise en place d’un parcours à la découverte de la bastide, installer à nouveau la scène du paréage qui connaît toujours un beau succès. ladepeche.fr, Valence-sur-Baïse. D’agréables louanges - ladepeche.fr

Traductions du mot « pariage »

Langue Traduction
Anglais betting
Espagnol apuesta
Italien scommesse
Allemand wetten
Chinois 下注
Arabe الرهان
Portugais apostando
Russe делать ставки
Japonais 賭け
Basque apustuak
Corse a scumessa
Source : Google Translate API

Synonymes de « pariage »

Source : synonymes de pariage sur lebonsynonyme.fr
Partager