La langue française

Parement

Sommaire

  • Définitions du mot parement
  • Étymologie de « parement »
  • Phonétique de « parement »
  • Citations contenant le mot « parement »
  • Images d'illustration du mot « parement »
  • Traductions du mot « parement »
  • Synonymes de « parement »

Définitions du mot parement

Trésor de la Langue Française informatisé

PAREMENT, subst. masc.

A. − Ce qui orne, pare, sert à orner, à parer. Vaste maison de poupée, blanche avec des volets verts qui font comme des parements à la façade (Green,Journal,1941, p.119).
1. Parement d'autel. Étoffe brodée, ornée, qui voile la partie antérieure de l'autel. Les ornements sacerdotaux foisonnent; ici, l'on rencontre des parements d'autel en drap vermeil, des courtines de soie émeraude (Huysmans,Là-bas,t.1, 1891, p.77).Elle priait, jeûnait, méditait saint Dorothée, et, pour divertissement, brodait des parements d'autel (A. France,Vie littér.,t.4, 1892, p.342).
2. Domaine vestimentaire
a) HIST. Étoffe riche ou voyante qui ornait autrefois le bas des manches des habits d'hommes ou les devants d'habits d'hommes ou de femmes. L'habit rouge était juste; il me gênait sous les bras, et le parement des manches arrivait assez loin de mes poignets; mais la broderie faisait bien (About,Roi mont.,1857, p.288).Un habit bleu à parements rouges (A. France,Dieux ont soif,1912, p.18):
. On voit deux petits garçons portant le costume de la fin du dix-huitième siècle: (...) l'autre, qui devait être un aristocrate, possède un grand col de lingerie plissée, un superbe gilet vert fermé par trois boutons et une petite veste courte à parements... D'Allemagne,Hist. jouets,1902, p.120.
b) Souvent vieilli. Retroussis ornant le bas des manches des vêtements d'hommes. Le père Rouault, un chapeau de soie neuf sur la tête et les parements de son habit noir lui couvrant les mains jusqu'aux ongles, donnait le bras à Madame Bovary mère (Flaub.,MmeBovary, t.1, 1857, p.30).
c) De nos jours. Garniture ou galon, parfois de même tissu, ornant le devant d'un vêtement. Elle avait sur elle une espèce de robe-peignoir en satin crème, dont les parements et les revers étaient en velours du même ton (E. de Goncourt,Faustin,1882, p.148).
B. − TECHNOLOGIE
1. MAÇONNERIE
a) Surface apparente d'un ouvrage, d'un mur, constituée d'un revêtement, le plus souvent de pierres de taille. Le parement amont sera simplement protégé contre l'action de l'eau et des vagues par un (...) perré d'enrochement de 1m d'épaisseur environ déversé sur le remblai (Thaller,Houille blanche,1952, p.46).
b) Surface d'une pierre qui doit apparaître du côté extérieur du mur. Pierres calcaires tendres (...). Elles se taillent facilement et leur parement a l'avantage de durcir à l'air (Bourde,Trav. publ.,1928, p.83).
2. MENUIS. Partie extérieure et apparente d'un ouvrage de menuiserie et comportant souvent des façons, des moulures. Porte à un/deux parement(s). La porte, de bois massif, et dont le parement était découpé en losanges, était ornée et consolidée par de larges clous rivés à tête ronde (Borel,Champavert,1833, p.132).
3. PONTS ET CHAUSSÉES
a) Parement de pavés. Grosses pierres ou gros quartiers de grès formant la bordure d'un chemin pavé. Du côté de la chaussée, le parement de la bordure reçoit un fruit légèrement supérieur à la pente transversale de la chaussée (Bourde,Trav. publ.,1929, p.135).
b) Face supérieure du pavé sur laquelle on pose le pied. Parement d'un pavé. (Dict.xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [paʀmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Fin ixes. au plur. parures (Eulalie, 7 ds Henry Chrestomathie, p.3: Ne por or ned argent ne paramenz) −ca 1485 (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 25051); 2. 1176-81 paremant «ce qui sert à orner» (Chrétien de Troyes, Chevalier lion, éd. M. Roques, 2343); 1388 espée de parement (Arch. Nord, B 20168, no156085, fo7 vo); 3. a) 1318 «pièce d'étoffe précieuse servant à décorer la partie antérieure des autels» (d'apr. FEW t.7, p.628a); 1327 parement d'autel (Ducs de Bourgogne, éd. L. de Laborde, t.3, 4); b) 1577 «pièce d'étoffe qui orne un vêtement» (Ordonn. sur la police de la ville d'Issoudun ds Mém. de la Sté des Antiquaires du Centre, t.10, p.199); 4. 1409-10 «revêtement consistant en de grosses pierres de taille dont un édifice est revêtu» (Trésor des Chartes du Comté de Rethel, II, 598, 30 ds Morlet, p.241). Dér. de parer1*; suff. -ment1*. Cf. le lat. médiév. paramentum «costume sacerdotal» (951 ds Nierm.). Fréq. abs. littér.: 77.
DÉR.
Parementer, verbe trans.[Corresp.à parement B] Revêtir un mur d'un parement. Les constructeurs, pendant le Moyen Âge, avaient adopté un excellent moyen pour empêcher les murs du sous-sol d'être pénétrés par l'humidité; ils parementaient ces murs extérieurement de hautes et belles assises, avec autant de soin que ceux en élévation (...). Les pleurs produits par les terrassements n'avaient point de prise sur ces parements, glissaient le long de leur surface et ne pénétraient pas les maçonneries (Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p.24).Part. passé en empl. adj. Mur parementé. ,,Par opposition à mur brut, lorsque les moellons qui composent cette maçonnerie sont unis et posés d'aplomb sur ligne`` (Chabat 1881). [paʀmɑ ̃te], (il) paremente [paʀmɑ ̃:t]. 1resattest. 1558 n. st. parementé «pourvu d'ornement (robe)» (Inventaire ds Jacques Cartier, éd. F. Joüon des Longrais, p.103), v. aussi Hug., 1769 parementer (Garsault, Art du tailleur, chap.9, p.28), puis 1842 (Ac. Compl.: parementer. construct. Faire un parement; unir une surface); de parement, dés. -er.
BBG. −Archit. 1972, p.51. _Duch. Beauté. 1960, p.90.

Wiktionnaire

Nom commun

parement \paʁ.mɑ̃\ masculin

  1. Morceau d'étoffe riche ou voyante ornant un vêtement ou le devant d’un autel.
    • Un parement de velours, en broderie.
    • L’uniforme de ce régiment a des revers et des parements bleus, rouges, violets.
  2. Revers qui se trouvent sur les vêtements, notamment aux extrémités des manches.
    • Le corsage est montant, à basque plate rouleautée au contour, et la manche a son parement orné d'un nœud en faille. — (« Explications de la gravure noire pages 174 et 175 », dans le Journal des demoiselles et Petit courrier des dames réunis, n° 15 (2e semestre) du 13 novembre 1875, page 171)
    • Je portais un maillot vert cru à parements blancs. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 88)
  3. Surface apparente d’un ouvrage de maçonnerie.
    • Ces vantaux étaient fortement unis par une barre qui se logeait dans une entaille réservée dans le parement du mur de droite lorsque la porte était ouverte, […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Un ouvrage est à deux parements quand il est fait pour être vu des deux côtés.
    • Porte à deux parements.
    • Le parement d’une pierre, le côté d’une pierre qui doit paraître en dehors du mur.
    • Parement brut, taillé, poli.
    • Pierre à deux parements.
  4. Gros quartiers de pierre ou de grès qui bordent un chemin pavé.
    • Ils franchirent d’un même pas le parement du trottoir. — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Livre de Poche, page 25)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PAREMENT. n. m.
Ce qui pare, ce qui orne. Il se dit des Étoffes dont on pare le devant d'un autel. Un parement de velours, en broderie. Il se dit aussi de Certaines étoffes riches ou voyantes, que les hommes portaient autrefois sur les manches de leurs habits et les femmes sur le devant de leurs robes, et que les militaires portent encore sur les manches de leurs uniformes. L'uniforme de ce régiment a des revers et des parements bleus, rouges, violets. Il se dit aussi des Revers qui se trouvent sur les vêtements, notamment aux extrémités des manches. Les parements de ce manteau sont usés, il faut en faire mettre de nouveaux, de neufs.

PAREMENT, en termes d'Arts, désigne la Surface apparente d'un ouvrage. Le parement de plâtre, de pierre d'un mur. Le parement d'un revêtement de marbre, de menuiserie. Mettre une pierre en parement. Un ouvrage est à deux parements quand il est fait pour être vu des deux côtés. Porte à deux parements. Le parement d'une pierre, Le côté d'une pierre qui doit paraître en dehors du mur. Parement brut, taillé, poli. Pierre à deux parements.

PAREMENT, en termes d'Arts, désigne encore les Gros quartiers de pierre ou de grès qui bordent un chemin pavé.

Littré (1872-1877)

PAREMENT (pa-re-man) s. m.
  • 1Action de parer ; résultat de cette action. Autant de fois que nous voyons des portes de nos voisins tendues de noir, autant de fois sommes-nous avertis que les nôtres auront le même parement au premier jour, Malherbe, Lett. I, 7. Il portait à son cou l'épée de parement du roi, Loménie de Brienne, Mém. inéd. t. I, p. 92, dans POUGENS.
  • 2Ornement d'étoffe de soie. enrichi de broderie et de frange, qu'on met pour parer le devant d'un autel. Quand j'ai du monde, je travaille à ce beau parement d'autel que vous m'avez vu traîner à Paris, Sévigné, 62. On voyait dans cette messe [des luthériens] et les parements et les habits sacerdotaux, et on avait un grand soin de les retenir, comme il paraissait par l'usage et par toutes les conférences qu'on fit alors, Bossuet, Variat. III, 51.
  • 3Riche étoffe que les hommes portaient sur leurs manches, et les femmes sur le devant de leurs robes, et que les militaires portent encore sur les manches de leurs uniformes. Son nœud d'épaule et son parement d'or ne le font pas plus respecter, Rousseau, Ém. IV.
  • 4Espèce de retroussis au bout des manches d'un habit. Les parements de cet habit sont usés.
  • 5 En termes de bûcherons, les parements d'un fagot, les gros bâtons qui servent comme à le parer.
  • 6 Terme de maçonnerie. Le parement d'une pierre, le côté qui doit paraître en dehors du mur.

    Les parements, les grosses pierres de taille dont un ouvrage est revêtu.

    Parement brut, pierre qui, bien que ni polie ni taillée, est à la surface de la construction.

    Parement de moellon, de meulière, la mise en ligne de ces matériaux sur leurs faces.

    Parement de tête, la taille et la mise en ligne et d'aplomb des moellons formant la tête d'un mur isolé.

    Parement d'appui, les pierres qui forment l'appui d'une croisée.

    Parement de couverture, les plâtres qu'on met contre les gouttières pour soutenir le battellement des faîtes d'une couverture ; tout glacis ou enduit sur la volige ou le lattis, pour donner à la couverture la pente voulue pour l'écoulement des eaux.

  • 7 Terme de menuiserie. La surface apparente d'un ouvrage.

    Porte à un parement, porte qui n'est blanchie ou qui n'a de moulures que d'un côté, que sur une face ; on dit par opposition, porte à deux parements.

  • 8Parement de pavé, l'arrangement uniforme des pavés.

    Gros quartiers de pierre qui bordent un chemin pavé.

    Parement d'un pavé, la face sur laquelle on pose le pied.

  • 9 Terme de boucherie. Graisse qui est autour de la panse d'un mouton, d'un agneau, et qu'on étend proprement sur les quartiers de derrière.

    Terme de vénerie. Morceau de chair rouge attaché à la peau du cerf.

  • 10 Terme de fauconnerie. Parement d'un oiseau, la diversité des couleurs qui parent ses ailes. Les parements frisés [du grand promerops], qui sont en même temps la parure et le caractère de cette espèce, consistent en deux gros bouquets de plumes frisées, veloutées, peintes des plus belles couleurs, Buffon, Ois. t. XII, p. 161.
  • 11Colle de farine, dont les tisserands enduisent les chaînes de leurs pièces.
  • 12Morceau de bois dont on garnit le four à charbon.

HISTORIQUE

Xe s. Ne por or, ned argent, ne paramenz, Eulalie.

XIIIe s. Et i ot les plus biaus paremens as riches hommes que on veïst onkes, Chr. de Rains, 164. Quant cil virent qu'il ne porroient monter as murs, il minerent le premier parement, Du Cange, paramentum. Si n'estuet jà que ge m'atour De vous aprendre de l'atour Des robes, ne des garnemens Dont vous ferés vos paremens, Por sembler as gens miex valoir, la Rose, 13286.

XIVe s. Tielx [tels] biens sont paremens et aornemens de felicité, Oresme, Eth. 20. Quant tu voudras lever le parement, si garde tant d'un costé comme d'autre, que le cuir tienne aux costez du cerf tout droit depuis le meilleux de l'espaule jusques aux flans, au dessoubz des longes bas ; puis si couppe de ton coustel et encise tout au long du costé à l'orée du reply du cuir, si qu'il demeure dessus le cuir une carnosité tenue, et soit ainsi fait de tous les deux costez, et ce est appelé parement, Modus, f° XXI, verso.

XVe s. Donc se departirent-ils de la chambre de parement [parade] et du conseil…, Froissart, II, III, 29. Le sire de Beaumont aperçut un chevalier de Normandie qu'il connut par ses paremens [habillements], Froissart, I, I, 119. Et le [un glaive arraché par un abbé à un chevalier dans un combat] gardoient encore les moines en parement [comme monument glorieux], Froissart, I, I, 86. Beaux ymages et propres pourtraitures, Selon la guise Que il convient à parement d'eglise, Christine de Pisan, le Dit de Poissy. La nappe pour le parement de l'autel, Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 357.

XVIe s. Le marchand qui faict montre et parement du plus riche eschantillon de sa marchandise, Montaigne, IV, 317. C'est un affiquet à pendre en un cabinet, pour parement, Montaigne, I, 263.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PAREMENT, s. m. (Archit.) c’est ce qui paroît d’une pierre ou d’un mur au-dehors, & qui, selon la qualité des ouvrages, peut être layé, traversé & poli au grès. Les anciens, pour conserver les arrêtes des pierres, les posoient à paremens bruts, & les retailloient ensuite sur le tas.

Parement d’appui, on nomme ainsi les pierres à deux paremens, qui sont entre les alleges & qui forment l’appui d’une croisée, particulierement quand elle est vuide dans l’embrasure.

Parement de couverture, nom qu’on donne aux plâtres qu’on met contre les goutieres, pour soutenir le battelement des suites d’une couverture.

Parement de menuiserie, c’est ce qui paroît extérieurement d’un ouvrage de menuiserie, avec cadres & panneaux, comme d’un lambris, d’une embrasure, d’un revêtement, &c. la plûpart de portes, guichets, de croisées, &c. sont à deux paremens. Il y a des assemblages, tels que les parquets qui sont arrasés en leur parement.

Parement de pavé, c’est l’assiette uniforme du pavé, sans bosses ni flaches. Daviler. (D. J.)

Parement, (Coupe des pierres.) est la surface de la pierre qui doit paroître après qu’elle est mise en place. C’est la doële dans les voûtes, & la doële & un joint de tête dans les platebandes & arcades. Le délit ou lit de pierre ne doit jamais être en parement ; c’est une mal-façon lorsque l’on en trouve. (D)

Parement, s. m. (Manufact.) les Musquiniers ou Tisserans nomment ainsi une sorte de colle faite d’eau & de farine, dont ils enduisent les chaînes de leurs toiles lorsqu’elles sont montées sur le métier, ce qu’ils appellent les parer. Ce terme n’est guere en usage que dans la Picardie ; ailleurs on dit simplement coller la chaîne.

Paremens, (Comm. de bois ou triques de fagots.) c’est une exploitation de bois de chauffage ; ce sont les plus gros morceaux de bois dont les bucherons ont coutume de parer les fagots qu’ils font, d’où leur est venu leur nom.

Paremens, en terme de Marchands de mode, sont, à proprement parler, les garnitures dont on décore le devant des robes & des jupons, soit en falbalas, soit en coquille. Voyez Falbalas & Coquille.

Parement, Volant, en terme de Marchand de mode, bandes d’étoffes, de réseaux d’or ou d’argent, attachées seulement par un bord, & qui se jouent sur l’habit au gré des vents & aux moindres mouvemens de la personne.

Parement, terme de Rotisseur, c’est la graisse qui est autour de la panse d’un agneau, & qu’on étend proprement sur les quartiers de derriere pour leur donner plus de grace. (D. J.)

Parement, (Tailleur.) c’est l’extrémité de la manche, qui est repliée sur la manche même.

Parement, terme de Fauconnerie & de Vénérie, ce mot en fauconnerie se dit des mailles & de la diversité des couleurs. En vénérie, on appelle parement de cerf une chair rouge, qui vient par-dessus la venaison du cerf des deux côtés du corps. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parement »

De parer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Parer ; wallon, parmain ; provenç. paramen ; catal. parament ; ital. paramento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « parement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parement parmɑ̃

Citations contenant le mot « parement »

  • Une plaquette de parement pierre naturelle est un élément de décoration utilisé pour habiller les murs intérieurs ou les façades extérieures d’une maison. Parfois appelée pierre de parement ou briquette de parement, cet objet de décoration est une très bonne alternative au crépissement des murs. Puisqu’il en existe de formes variées, toutes jolies et décoratives, l’embarras du choix est évident. Alors, nous vous aidons à choisir la meilleure plaquette de parement pierre naturelle pour votre maison. lecodunord.fr, Parement de pierres naturelles : Comment les choisir afin d'acheter ?
  • Pour aménager des espaces, personnaliser un jardin ou procéder aux finitions, particuliers et paysagistes ont souvent recours à des éléments clés tels que murets, parements, chaperons de mur et chapeaux de pilier. , Bradstone - Carré d'Arc : blocs, parements et chaperons animent
  • Pour ses 110 ans, Rairies Montrieux vous invite à découvrir l’une des plus anciennes briqueteries de France et sa fabrication de plaquettes de parement, briques et carreaux en terre cuite ! Unidivers, PORTES OUVERTES POUR LES 110 ANS DE RAIRIES MONTRIEUX Les Rairies samedi 19 septembre 2020
  • Élégantes et originales, les plaquettes de parement apportent une véritable plus-value esthétique à une habitation. En intérieur ou en extérieur, elles habillent un mur ou une portion de mur de leur chaleur naturelle et de leur élégance intemporelle. Idéales pour valoriser et compléter tous les styles de décorations, elles se déclinent dans une multitude de formes et coloris. Découvrons ensemble comment bien les poser pour un résultat parfait. Binette & Jardin, Comment poser des plaquettes de parement ?
  • Les travaux peuvent enfin commencer avec un premier objectif : sécuriser l'ensemble de l'édifice abbatial. Pour ce faire, les gros moyens sont de mises. 80 tonnes d'échafaudages ont été montées dans la nef (visible ci-dessous) tandis que cinq contreforts en béton armé sont venus s'ancrer à onze mètres de profondeur pour sécuriser la façade sud. Désormais, les compagnons tailleurs de pierre venus de Bourg-en-Bresse s'attellent aux derniers travaux de la phase 1 : l'habillage des contreforts d'un parement de pierre strictement similaire à celui réalisé par les moines bâtisseurs de l'époque. LaProvence.com, Économie | Vaucluse : Sénanque se remet sur pied | La Provence

Images d'illustration du mot « parement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « parement »

Langue Traduction
Anglais facing
Espagnol frente a
Italien di fronte
Allemand gegenüber
Chinois 面对
Arabe مواجهة
Portugais voltado para
Russe облицовочный
Japonais 向き合う
Basque begira
Corse affruntà
Source : Google Translate API

Synonymes de « parement »

Source : synonymes de parement sur lebonsynonyme.fr
Partager