La langue française

Pécheur

Sommaire

  • Définitions du mot pécheur
  • Étymologie de « pécheur »
  • Phonétique de « pécheur »
  • Citations contenant le mot « pécheur »
  • Traductions du mot « pécheur »
  • Antonymes de « pécheur »

Définitions du mot pécheur

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉCHEUR, -ERESSE, subst.

A. − RELIG. [Dans les relig. monothéistes, en partic., dans la tradition judéochrétienne] Personne qui commet ou a commis un ou plusieurs péchés, qui est en état de péché. Anton. juste, saint.Grand pécheur; pécheur endurci, impénitent, misérable, obstiné, pardonné, réconcilié, repentant, repenti; conversion, repentir du pécheur; absoudre, pardonner, réconcilier un pécheur; prier pour les pécheurs. Ce n'est pas Dieu, mais le pécheur qui se damne lui-même (Flaub., Bouvard, t.2, 1880, p.128).Le Christ, qui haïssait le péché, était l'ami des pécheurs (Maritain, Human. intégr., 1936, p.237):
1. ... la protestante étala sa grande Bible (...) le livre s'ouvrit à ce touchant poëme de la pécheresse versant des parfums sur les pieds de Jésus, qui lui pardonne ses péchés et lui dit d'aller en paix. Zola, M. Férat, 1868, p.129.
Pécheur public. Personne qui a commis une grave faute contre la morale religieuse officielle, provoque ainsi un scandale public et est en état de péché grave. Pécheur public, coupable d'une très lourde faute contre la pureté, et d'une faute aggravée par le scandale (Queffélec, Recteur, 1944, p.18).Le pécheur public ne peut accéder aux sacrements (Foit.11968).
Locutions
Ne pas vouloir la mort du pécheur. [P. allus. à Éz. 33, 11: Dieu ne veut pas la mort du pécheur] Être compatissant, indulgent. Anton. être impitoyable, inexorable, inflexible.Je ne veux pas la mort du pécheur. Les apparences sont fâcheuses, très fâcheuses. Mais vous êtes d'une bonne famille. Je n'aime pas les scandales (Aragon, Beaux quart., 1936, p.436).
Littér., vx. [P. allus. à Bossuet, Oraison funèbre de Nicolas Cornet, 1663: Porter des coussins sous les coudes des pécheurs] Atténuer les exigences de la vie chrétienne. Regarder en face ce qu'on aime trop à se voiler, la conception de la vie telle qu'elle ressort d'une attitude dont on goûte la commodité délicate et la grâce, et c'est tout; il faut pourtant, comme on eût dit jadis, ôter les coussins de dessous le coude des pécheurs (Blondel, Action, 1893, p.11).
Empl. adj. Âme pécheresse, vie pécheresse. [P. méton. du subst.] Cette France pécheresse qui, depuis un quart de siècle, avait oublié ses devoirs et son Dieu (Sartre, Mort ds âme, 1949, p.238).
B. − L'homme en tant que créature déchue par le péché originel; en partic., p.euphém. littér., personne qui commet le péché de luxure. Vieux pécheur; grande pécheresse:
2. ... ces filles enivrées de plaisir et de paresse qui égrènent des fortunes dans leurs doigts prodigues, escomptent par avance l'avenir et gaspillent le présent, le monde des pécheresses, enfin... Ponson du Terr., Rocambole, t.1, 1859, p.56.
Empl. adj. Monde pécheur; condition, nature pécheresse de l'humanité. [Saint Paul] ne prêche rien, excepté Jésus crucifié et la rédemption de l'homme pécheur par la grâce (Gilson, Espr. philos. médiév., t.1, 1931, p.22).Nous ne cherchons plus l'origine du mal hors de nous; nous la découvrons en nous, car la volonté humaine est originellement serve et pécheresse (Vuillemin, Essai signif. mort, 1949, p.244).
Prononc. et Orth.: [peʃoe:ʀ], [-ʀ εs]. Homon. pêcheur. Ac. 1694, 1718: pecheur, pecheresse; dep. 1740: pé-. Étymol. et Hist.A. Fin xes. pechedors c. rég. plur. (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 510); 1119 pecheürs c. rég. plur. (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 2730); fin xiies. expr. Dieu ne veut pas la mort du pécheur (Beroul, Tristan, éd. A. Ewert, 911: Damledé [...] Ne vieat pas mort de pecheor). B. Ca 1145 pecheriz adj. fém. (Wace, Conception ND, éd. W. R. Ashford, 1083); mil. xiies. peccheriz subst. fém. (Jeu Adam, éd. W. Noomen, 979). C. Ca 1190 pecheresse subst. et adj. fém. (Herman de Valenciennes, Li romanz de Dieu et de sa Mère, éd. I. Spiele, 4754 et 4772). A du lat. chrét. peccator «pécheur», dér. de peccare «pécher». L'expr. Dieu ne veut pas la mort du pécheur est d'orig. biblique: Éz. 33, 11. B du lat. chrét. peccatrix, fém. de peccator. C fém. de pécheur: dér. de pechierre(s), c. suj. sing. de ce dernier; suff. -esse2*. Pécheresse a supplanté pecheriz (cf. Nyrop t.2, § 419 et 428). Fréq. abs. littér.: 562 (pécheresse: 196). Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 637, b) 420; xxes.: a) 1137, b) 935.

Wiktionnaire

Adjectif

pécheur \pe.ʃœʁ\

  1. Qui pèche, commet des péchés, et par exemple transgresse une loi morale ou religieuse.
    • Une âme pécheresse.

Nom commun

pécheur \pe.ʃœʁ\ masculin (pour une femme on dit : pècheresse)

  1. (Religion) Personne qui commet des péchés, qui est sujet au péché, qui est enclin au péché, qui est dans l’habitude du péché.
    • La mère Malard, branlant son bonnet noir, en a avalé les « Ave Maria » qu’elle bavotte à mi-voix, au long des heures, pour la conversion des pécheurs. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 20)
    • Elle ne parle pas ce langage, bien sûr ! Oserait-elle troquer le doux roucoulement méridional contre cette brocaille sèche, ce brocard de pierrailles qu’on jurerait de l’allemand ? Ah ! pécheresse ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • L’opposition entre le juste et le pécheur, ou le croyant et l’impie, implique qu’aucune entité incroyante ne saurait être tolérée. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 52)
    • Que je le plains, pécheur, en ton heure dernière !
      Les maux les plus affreux sont amassés sur toi ;
      Le noir enfer, séjour rempli d’effroi,
      T’attend au bout de la carrière.
      — (Mort du pécheur, dans Félix Dupanloup, Manuel des petits séminaires et des maisons d’éducation chrétienne, 2e édition, 1844, page 106)
    • Avouer être pécheur veut dire avouer être limité, dans l’erreur, paralysé, et reconnaître ne pas accomplir les gestes d’amour qu'on pourrait faire. — (Robert Henckes, Au rendez-vous de Cana, éditions Fidélité, Namur, 1999, page 128)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉCHEUR, CHERESSE. n.
Celui, celle qui commet des péchés, qui est sujet au péché, qui est enclin au péché, qui est dans l'habitude du péché. Nous sommes tous pécheurs. Pécheur endurci. Pécheur repentant. Un grand pécheur. Un misérable pécheur. Convertir les pécheurs. Une grande pécheresse. La pécheresse de l'Évangile. Prov. et fig., Dieu ne veut pas la mort du pécheur, Il ne faut pas être inexorable.

PÉCHERESSE s'emploie quelquefois adjectivement. Une âme pécheresse.

Littré (1872-1877)

PÉCHEUR (pé-cheur, che-rè-s') s. m. et f.
  • 1Celui, celle qui commet des péchés. Il n'y a que deux sortes d'hommes : les uns, justes, qui se croient pécheurs ; les autres, pécheurs, qui se croient justes, Pascal, Pens. XXV, 71, éd. HAVET. Point de ces pécheurs à demi qui ont quelque amour pour la vertu ; ils seront tous damnés ces demi-pécheurs ; mais pour ces francs pécheurs, pécheurs endurcis, pécheurs sans mélange, pleins et achevés…, Pascal, Prov. IV. Cette humble princesse se sentait dans son état naturel, quand elle était comme pécheresse aux pieds d'un prêtre, y attendant la miséricorde et la sentence de Jésus-Christ, Bossuet, Mar.-Thér. Qu'est-ce à proprement parler qu'un pécheur pénitent ? c'est un malade qui sort d'une maladie très dangereuse et qui revient des portes de la mort, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 391. La conversion de la pécheresse qui oignait les pieds du Sauveur d'un parfum, Fénelon, Éduc. filles, 6. Mon Dieu… Où se peuvent cacher tes saints ? Les pécheurs couvrent la terre, Racine, Athal. II, 9. On ne pèche que parce que les lumières sont plus faibles que la passion, et c'est une maxime de théologie, vraie en un certain sens, que tout pécheur est ignorant, Dumarsais, Philos. Œuv. t. VI, p. 36.

    Familièrement. Vieux pécheur, vieux débauché. Dans cette maison, où demeure une Galicienne, dont ce vieux pécheur de race more a soin et qu'il aime éperdument, Lesage, Diabl. boit. ch. 17.

    S. f. Se dit, par euphémisme, d'une femme de mauvaise vie.

  • 2 Adj. Pécheur, pécheresse. C'est dans cette essence pure et impeccable qu'il [Dieu] voit, mieux que tous les hommes ne l'ont jamais vu dans leur substance pécheresse et corrompue, ce que c'est que le péché, Bossuet, Réfl. sur l'état des péch. Cet étang de feu et de soufre…, ce grincement de dents et cette rage commune avec les démons qui sera le partage des âmes pécheresses, Fénelon, Éduc. filles, 8. Les hommes pécheurs eux-mêmes admireront votre changement, et seront ébranlés par l'exemple de votre pénitence, Massillon, Carême, Enf. prod.

    PROVERBE

    Dieu ne veut pas la mort du pécheur, c'est-à-dire il ne faut pas être inexorable.
    Votre Majesté ne saurait mieux faire que de ressembler à Dieu, qui ne veut pas, dit-on, la mort du pécheur, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 14 fév. 1774.

HISTORIQUE

XIIe s. Car jo part [je participe] as mesfaiz, quant justice n'en fis… Il [le juge qui ne punit pas le criminel] e li pechiere est en uel [égale] culpe asis, Th. le mart. 72. Cum perirunt li peccheür, tul verras, Liber psalm. p. 49. Jà n'ert [ne sera] feme si pecheris, Ne de pechiés hom si laidis…, Wace, Vierge Marie, p. 55.

XIIIe s. Li frere dist l'empereor : Diex ne velt mort de peceor, Ren. 15158. Car cors ne puet estre pechieres, Se li cuers n'en est consentieres, la Rose, 8670. Je ne sai que de moi te samble ; Mes je sui une pecheresse, Et de m' ame meurtrisseresse, Rutebeuf, II, 134. Et l'en respont que tele convenance n'est pas tenable, qu'ele est pecheresse et laide, Liv. de just. 100.

XIVe s. Le pecheur ou pecheresse doit commencer sa confession en ceste maniere…, Ménagier, I, 3.

XVe s. Vous l'emportastes par barat Mon drap, sans payer, maistre Pierre, Par la chair bleue, moy las pecherre, Patelin. Pecheur a tousjours paour, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 39. Pour un pecheur en perist cent, Leroux de Lincy, ib. On dit communement que à pecheur repentant affiert misericorde, Perceforest, t. II, f° 96.

XVIe s. À grand pecheur esclandre, Cotgrave Il me respondit : Ha ! monsieur, à pecheur misericorde ! Montluc, Mémoires, V.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pécheur »

(Siècle à préciser) Du latin peccator → voir pécher et -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. peccaire, pechadre, peccador, au fém. peccairitz ; espagn. pecador, anc. espagn. pecatriz ; ital. peccatore, fém. peccatrice ; du lat. peccatorem, de peccare, pécher. L'ancien français pechiere et le provençal peccaire est le nominatif, du latin peccátor ; pecheor, peccador est le régime, de peccatórem. Le féminin pecheris, peccairitz, peccatrice vient du latin peccatricem.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pécheur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pécheur peʃœr

Citations contenant le mot « pécheur »

  • […] L'hérésiarque était pareil à tous les hommes car tous sont à la fois pécheurs et saints quand ils ne sont pas criminels et martyrs. Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire, L'Hérésiarque et Cie, Stock
  • Il n'y a que deux sortes d'hommes : les uns justes, qui se croient pécheurs ; les autres pécheurs, qui se croient justes. Blaise Pascal, Pensées, 534 Pensées
  • J'aime mieux un saint qui a des défauts qu'un pécheur qui n'en a pas. Charles Péguy, Le Mystère des saints Innocents, Gallimard
  • C'est ainsi, je vous le dis, qu'il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour quatre-vingt-dix-neuf justes, qui n'ont pas besoin de repentir. , Évangile selon saint Luc, XV, 7
  • Retire-toi dans un couvent. Pourquoi voudrais-tu engendrer des pécheurs ? William Shakespeare, Hamlet, III, 1, Hamlet à Ophélie
  • Je suis moins pécheur que victime du péché. William Shakespeare, Le Roi Lear, III, 2, Lear King Lear, III, 2, Lear

Traductions du mot « pécheur »

Langue Traduction
Anglais sinner
Espagnol pecador
Italien peccatore
Allemand sünder
Chinois 罪人
Arabe كافر
Portugais pecador
Russe грешник
Japonais 罪人
Basque bekataria
Corse peccatore
Source : Google Translate API

Antonymes de « pécheur »

Partager