La langue française

Obvier

Définitions du mot « obvier »

Trésor de la Langue Française informatisé

OBVIER, verbe trans. indir.

[Le compl. d'obj. indir. est introd. par la prép. à] Parer à une éventualité ou à un fait fâcheux en prenant toutes mesures susceptibles de permettre, selon le cas, de l'éviter ou d'y faire face au mieux, d'en atténuer les effets. Synon. empêcher, éviter, faire obstacle à; pallier, prévenir; remédier à; anton. aggraver, causer, faciliter, permettre, provoquer.Obvier à un danger, à des difficultés, à un état de choses, à un inconvénient; obvier en partie/largement à qqc. La faux du cerveau peut obvier à ce que l'un des hémisphères pèse trop sur l'autre lorsque la tête repose sur un côté (Cuvier, Anat. comp., t.2, 1805, p.178).Elle était travaillée par un poignant désir d'inspecter la chambre de son cousin (...) pour obvier à un oubli, pour y tout prévoir, afin de la rendre, autant que possible, élégante et propre (Balzac, E. Grandet, 1834, p.57).Le nécessaire a été fait pour obvier à l'irrémédiable à l'instant même où il était sur le point de se produire (Doc. hist. contemp., Constitution de 1958, p.202).
Emploi abs., rare. Il y a eu retard de la poste, (...) le 12 mon billet d'avis R de Rivoli n'était pas arrivé. Ô ma providence, voulez-vous être assez bon pour vous informer et pour obvier (Hugo, Corresp., 1868, p.143).
Prononc. et Orth.: [ɔbvje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1316 (Doc. ds A. Thierry, Rec. des monuments inédits de l'histoire du Tiers État, 1èresérie, t.1, p.362). Empr. au lat. obviare «prévenir» (ives.), comp. de ob «devant» et viare «faire route», dér. de via «chemin». Fréq. abs. littér.: 35.

Wiktionnaire

Verbe

obvier \ɔb.vje\ transitif indirect 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire obstacle à un évènement fâcheux.
    • Ce serait même, au dire de M. Hanotaux, pour obvier à cette manœuvre et défendre Dunkerque et Calais, que, le 16, le général d’Amade sera nommé au commandement de trois divisions de territoriale, sous Arras […] — (Victor Margueritte, Au bord du gouffre, 1919)
  2. Prendre les précautions nécessaires pour éviter sa survenue.
    • Ils furent convoqués et décidèrent presque à l’unanimité que ce parti était l’unique chance pour obvier, au moins en partie, aux malheurs qui nous menaçaient. — (Voyage de Dumont d’Urville autour du Monde, raconté par lui-même)
    • Mais, pour obvier à la pénurie des végétaux alimentaires, Jasper Hobson s’était muni d’une certaine quantité de graines qu’il comptait semer, quand le moment en serait venu. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La plaisanterie est un jeu, le jeu suppose l’égalité. Aussi est-ce pour obvier aux inconvénients de cette égalité passagère que, la partie finie, les joueurs ont le droit de ne se plus connaître. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Leurs ramifications […] sont sujettes à s’éclater au ras de terre dans les jardins battus par les vents ; on obviera à cet inconvénient en les maintenant au moyen de courts tuteurs. — (Vilmorin-Andrieux et Cie, Les Fleurs de pleine terre, article « capucine », 1909)
    • Mais qu’elle associât les quatre coups avec autre chose qu’avec l’argent, voilà ce à quoi il fallait obvier à tout prix. — (Samuel Beckett, Molloy, 1951)
  3. Remédier.
    • Leurs ramifications […] sont sujettes à s’éclater au ras de terre dans les jardins battus par les vents ; on obviera à cet inconvénient en les maintenant au moyen de courts tuteurs. — (Vilmorin-Andrieux et Cie, Les Fleurs de pleine terre, article « capucine », 1909)
    • Il employa les deux parapluies, grands ouverts, pour obvier à deux trous du plafond ; mais l’eau coulait par maints autres interstices ; nous étions tous les deux trempés. — (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957. Traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959. p. 97)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OBVIER. v. intr.
Prendre les précautions, les mesures nécessaires pour parer à telle ou telle éventualité fâcheuse. Obvier à un accident possible. Pour obvier à cet inconvénient.

Littré (1872-1877)

OBVIER (ob-vi-é. Au XVIe siècle, d'après Bèze, on prononçait ovier), j'obviais, nous obviions, vous obviiez ; que j'obvie, que nous obviions, que vous obviiez v. n.
  • Prévenir un mal, un inconvénient. Il y a douze jours que je suis enrhumée d'une manière à faire peur… je voulus, pour obvier, passer un peu par les mains de notre beau Passerat, Sévigné, 9 avr. 1683. Pour obvier à tout scandale, Bossuet, Expos. doctr. cath. 17. Sa présentation [de l'empereur] sous le simple nom de gentilhomme et l'incognito obvient à une foule de discussions interminables, Grimm, Correspond. t. I, p. 159, dans POUGENS.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XIVe s. Avoir obvié et resisté à la licence, Bercheure, f° 70, verso. Une chose… qui contrarie et obvie et resiste à raison, Oresme, Eth. 31. Et pour obvier as grans perilz qui pevent venir de telle erreur, Oresme, ib. 162. Il veulent bien l'un à l'autre, et secuerent ou obvient as necessités l'un de l'autre, Oresme, ib. 239.

XVe s. Par cautelle bonne, sutille, Sonieusement y ovier, Myst. du siége d'Orléans, p. 697. Je ne puis ni ne veuil obvier que je ne tienne la treve, Froissart, III, IV, 14.

XVIe s. Qui bien prevoyt obvye à maint meschef, Marot, J. IV, 91.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

OBVIER, v. neut. (Gram.) c’est prévenir, empêcher, aller au-devant. On crie sans cesse contre les formalités, & on ne sait pas à combien de maux elles obvient. Les enregistremens, par exemple, obvient presqu’à borner les actes de despotisme, que les ministres ne seroient que trop souvent tentés d’exercer sur les peuples au nom du souverain.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « obvier »

Provenç. et esp. obviar : ital. ovviare ; du lat. obviare, de ob, et via, chemin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1361) Du latin obviare (« prévenir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « obvier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
obvier ɔbvje

Citations contenant le mot « obvier »

  • Trois siècles plus tard, il s’avère qu’aucune autre idée n’a autant transformé le monde. Nous sommes globalement plus riches. À ceci près que le ruissellement aurait tendance à couler à l’envers : les 1 % d’individus les plus riches possèdent désormais autant que les 99 % restants. Mais on commence à comprendre le coût de ce pacte faustien : la destruction du monde. Peut-on encore obvier à ce devenir ? , D.-R. Dufour, Baise ton prochain. Une histoire souterraine du capitalisme
  • Le chef de l’Etat s’est exprimé : qu’avons-nous prévu au plan local afin de protéger nos populations et d'obvier aux conséquences de cette pandémie ? , Guadeloupe. Politique. Xavier Cordoval : « Prenons notre pays en main ! » - CCN - Caraib Creole News / L'actualité de Guadeloupe, Martinique et de la Caraïbe
  • Ainsi, pour obvier lesdites difficultés, selon Les Échos, les autorités, pressées par le Conseil d'Etat d'apporter des garanties aux actifs cotisant dans l'ancien et le nouveau régime de retraite, pourraient opter pour un "scénario à l’italienne" pour tous (soit salariés du privé compris). Planet, Retraites : la "clause à l'italienne", une bonne nouvelle ?
  • Bien qu'en milieu naturel, les pigeons fassent partie des espèces de gibiers dont la chasse est autorisée, il apparaît que les nuisances liées à la prolifération ces espèces touchent davantage les zones urbanisées. Ainsi, les dispositions du 9° de l'article L. 2122-21 du code général des collectivités territoriales permettant au maire d'organiser des battues administratives apparaissent inadaptées. Toutefois, aux termes de l'article L. 2212-2 du code précité, il appartient au maire de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques, ce qui comprend notamment : « 7° Le soin d'obvier ou de remédier aux événements fâcheux qui pourraient être occasionnés par la divagation des animaux malfaisants ou féroces ». Sur ce fondement, il appartient au maire de mettre en œuvre des mesures proportionnées destinées à prévenir la prolifération d'animaux dont la présence trouble l'ordre public. A titre d'illustration, la jurisprudence a reconnu qu'un maire pouvait utiliser un procédé contraceptif pour lutter contre la prolifération de pigeons (Conseil d'Etat, 4 décembre 1995, no 133880). , Prolif%E9ration des pigeons de ville et pouvoir du maire. - Portail territorial
  • Pour obvier  aux inconvénients de l’ancienne législation énumérés plus haut, la nouvelle loi instaure la liberté des prix du bail professionnel à l’intérieur de limites objectives tenant à la superficie, à l’état de vétusté des locaux et aux prix du marché dans la localité. Le preneur sera toutefois protégé contre les hausses intempestives de loyers car l’augmentation de loyers devra avoir été prévue à des époques convenues dans le contrat, sinon elle n’interviendra qu’à l’expiration du bail initial.  Le preneur est encore protégé en ce que le changement de propriétaire oblige le nouvel acquéreur à respecter les baux existants qui continueront à s’exécuter jusqu’à leur expiration. De même, toute réparation ou rénovation de l’immeuble loué autorise le propriétaire à récolter les fruits de son investissement en augmentant les prix du loyer mais à une double condition ; premièrement le locataire actuel jouit d’un droit de préférence sur le local rénové et en cas de désaccord, les nouveaux loyers sont fixés à dire d’experts. Si malgré tout, le locataire ne peut suivre, le bail est résilié de plein droit et les parties recouvrent leur liberté. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - La législation sur le bail à usage professionnel, un coup de pouce à l’investissement dans l’immobilier
  • C’est précisément ce qui lui était reproché par le pourvoi du transporteur. Composé d’un moyen unique, il soutenait que sa responsabilité aurait dû être examinée à l’aune du règlement européen du 23 octobre 2007, aujourd’hui expressément repris à l’article L. 2151-1 du code des transports. Or l’article 11 du règlement, qui renvoie à l’article 26-2 de son annexe – parfois désignée sous l’acronyme RU-CIV (règles uniformes concernant le contrat de transport international ferroviaire des voyageurs. Il s’agit de la reproduction de l’appendice A de la Convention relative aux transports internationaux ferroviaires [COTIF]) –, prévoit que le transporteur ferroviaire responsable d’un dommage corporel ou psychique puisse être exonéré lorsque « l’accident a été causé par des circonstances extérieures à l’exploitation ferroviaire que le transporteur, en dépit de la diligence requise d’après les particularités de l’espèce, ne pouvait pas éviter et aux conséquences desquelles il ne pouvait pas obvier » – c’est-à-dire en cas de force majeure –, lorsque l’accident est dû au comportement d’un tiers ou encore lorsqu’il « est dû à une faute du voyageur ». Contrairement au droit français précité, le règlement européen de 2007 organise donc la possibilité pour le transporteur ferroviaire d’une exonération – qui, dans le silence du texte, est partielle ou même totale – fondée sur la faute de la victime alors même qu’elle ne présenterait pas les caractères de la force majeure. Droit français de la responsabilité contractuelle et droit de l’Union européenne s’opposent ainsi quant à l’intensité de l’effet exonératoire de la faute contributive de la victime. La désignation du droit applicable à l’espèce était par conséquent essentielle. , (R)évolution du régime de responsabilité de la SNCF - Responsabilité | Dalloz Actualité

Traductions du mot « obvier »

Langue Traduction
Anglais obviate
Espagnol evitar
Italien ovviare
Allemand vermeiden
Chinois 消除
Arabe تجنب
Portugais obviar a
Russe избегать
Japonais 取り除く
Basque ekidin
Corse obvia
Source : Google Translate API

Synonymes de « obvier »

Source : synonymes de obvier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « obvier »

Obvier

Retour au sommaire ➦

Partager