La langue française

Obstiné

Sommaire

Définitions du mot obstiné

Trésor de la Langue Française informatisé

OBSTINÉ, -ÉE, adj.

A. −
1. [En parlant d'une pers.]
a) Qui s'attache fermement, avec constance à une idée, à une conviction, à une résolution, à une entreprise. Synon. acharné, opiniâtre, persévérant, tenace.Adversaire, chercheur obstiné. Le président eut beau l'interroger par toutes les menaces et par toutes les prières, l'obstiné jeune homme resta inflexible (Hugo,Han d'Isl., 1823, p.475).Barrès et Poincaré, deux grands citoyens bourgeois. Travailleurs obstinés et économes, pour qui la nation, c'est eux-mêmes (Blanche,Modèles,1928, p.75).
[Avec compl. prép.]
Obstiné à + inf.Ils étaient les plus durs, et les plus obstinés à rendre la terre fertile (Bosco,Mas Théot.,1945, p.354).
Obstiné dans + subst.Le public français est encore plus obstiné dans ses admirations que les auteurs dans leurs principes (Stendhal,Racine et Shakspeare,1825, p.74).
P. anal. [En parlant du comportement d'un animal] Des brancardiers qui multiplient des efforts inouïs pour grimper en portant un corps et font penser à des fourmis obstinées repoussées par des successions de grains de sable (Barbusse,Feu,1916, p.299).
Emploi subst. Le malheureux obstiné qui, insoucieux de l'indifférence ou de la réprobation qui l'attendent, s'acharne à fouiller encore les régions obscures [de l'âme, des sentiments] dans l'espoir d'en extraire quelques parcelles d'une matière inconnue (Sarraute,Ére soupçon,1956, p.85).
b) Péj. Qui est fixé dans sa conviction ou dans sa détermination et est hostile à tout argument ou élément pouvant la modifier. Synon. buté, entêté, têtu.Il était inconstant et obstiné, n'écoutait aucun conseil (Barante,Hist. ducs Bourg.,t.4, 1821-24, p.89).André (...) ne pouvait rien comprendre à l'attitude de son père, et le traitait en béotien incompréhensif et obstiné (Martin du G.,Devenir,1909, p.160).
P. anal. [En parlant d'un animal] Il ne s'emportait jamais, content d'égaler en obstination le plus obstiné de ses mulets (Gobineau,Nouv. asiat.,1876, p.305).
Emploi subst. Elle avait envie, une envie folle de prendre par le cou cette vieille bourrique, cette vieille têtue, cette vieille obstinée, et d'arrêter, en serrant un peu, ce petit souffle rapide qui lui volait son temps et son argent (Maupass.,Contes et nouv.,t.1, Diable, 1886, p.240).V. fesser A 1 ex. de Colette.
2.
a) [En parlant d'une expression, d'une attitude, d'une action humaine] Qui manifeste ou qui dénote de la fermeté, de la persévérance, de la constance, de la ténacité. Des qualités rares de vendeuse, la douceur obstinée, la conviction souriante (Zola,Bonh. dames,1883, p.634).Derrière ses lunettes en fil de fer, luisait un regard ferme, obstiné, et fort alerte encore (Martin du G.,Confid. afric.,1931, p.1111).V. ajustage ex. 12:
. Je n'ai jamais su vouloir que sous l'influence aiguë d'une passion, d'une colère, d'un désir, et non pas vouloir d'une volonté calme et fervente, résignée et obstinée. Sainte-Beuve,Corresp.,t.1, 1831, p.252.
[Avec compl. prép.] Obstiné à + subst.Ces bucoliques s'accommodaient d'un certain état de l'âme, éloigné du bonheur, craintif mais obstiné à l'espoir (Colette,Chambre d'hôtel,1940, p.195).
SYNT. Air, caractère, front, menton, visage, ton obstiné; acharnement, aveuglement, courage, désir, mutisme, refus obstiné; ambition, attente, dénégations, espérance, foi, patience, résistance obstinée(s); efforts, marchandages obstinés; guerre, lutte, questions obstinée(s).
b) Péj. [En parlant d'une expr. humaine] Qui manifeste l'hostilité à toute discussion, à tout changement. Synon. buté.Jusserand avait le visage dur, obstiné d'un enfant qui a fait une faute (Duhamel,Désert Bièvres,1937, p.222).
B. − [En parlant d'une chose] Constant; persistant; tenace. C'est encore le moment de parcourir les bois, malgré la brume obstinée du matin (Nerval,Filles feu,Angélique, 1854, p.566).Il prit celui [le chemin] des buttes, que la tempête assiégeait et que noyait une pluie obstinée (A. France,Chat maigre,1879, p.167).On n'entendait que (...) le doux bruit soyeux, obstiné de la pluie qui remplissait l'étendue (Tharaud,Randonnée Samba Diouf,1922, p.101).
En partic. [En parlant d'une maladie] Diarrhée obstinée. La toux se fit moins obstinée, ses mains et son front moins brûlants (Tharaud,Ombre de la Croix,1917, p.252).Mon rhume obstiné m'assourdit au point que je ne puis suivre que fort mal la très intéressante conversation (Gide,Journal,1942, p.107).
MUS. Basse obstinée. Synon. de basse* contrainte.Une vaste et calme déploration, qui se déroule lentement sur la descente chromatique d'une «basse obstinée» (Rolland,Beethoven,1937, p.366).
REM.
Obstineux, ostineux, astineux, -euse, adj.,région. (Canada). Qui s'obstine, qui contredit. Ils sont astineux: aussitôt qu'un dit quelque chose, l'autre le contredit (Canada1930).
Prononc. et Orth.: [ɔpstine]. Mart. Comment prononce 1913, p.210 met en garde contre des prononc. [ɔsti-] dans obstiné, obstination, ,,quoique cette prononciation ait été correcte jusqu'au milieu du xviiesiècle, dans tous les mots commençants par abs-, obs-, subs-, où les grammairiens avaient rétabli récemment le b``; cette dernière prononc. est encore fréq. au Canada fr. pour les mots de cette famille, dont elle influence parfois la graph. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié du xives. «qui persévère dans son entreprise» (Roques t.1, III, 3890); 2. 1417 «qui comporte une certaine opiniâtreté» (Ordonnances, X, 427 ds Gdf. Compl.: ostiné propos); 3. 1669 «assidu, constant» (Molière, Tartuffe, IV, 5: rhume obstiné). Empr. au lat. class. obstinatus «constant, persévérant, opiniâtre, résolu», part. passé adj. de obstinare (v. obstiner).

Trésor de la Langue Française informatisé

OBSTINÉ, -ÉE, adj.

A. −
1. [En parlant d'une pers.]
a) Qui s'attache fermement, avec constance à une idée, à une conviction, à une résolution, à une entreprise. Synon. acharné, opiniâtre, persévérant, tenace.Adversaire, chercheur obstiné. Le président eut beau l'interroger par toutes les menaces et par toutes les prières, l'obstiné jeune homme resta inflexible (Hugo,Han d'Isl., 1823, p.475).Barrès et Poincaré, deux grands citoyens bourgeois. Travailleurs obstinés et économes, pour qui la nation, c'est eux-mêmes (Blanche,Modèles,1928, p.75).
[Avec compl. prép.]
Obstiné à + inf.Ils étaient les plus durs, et les plus obstinés à rendre la terre fertile (Bosco,Mas Théot.,1945, p.354).
Obstiné dans + subst.Le public français est encore plus obstiné dans ses admirations que les auteurs dans leurs principes (Stendhal,Racine et Shakspeare,1825, p.74).
P. anal. [En parlant du comportement d'un animal] Des brancardiers qui multiplient des efforts inouïs pour grimper en portant un corps et font penser à des fourmis obstinées repoussées par des successions de grains de sable (Barbusse,Feu,1916, p.299).
Emploi subst. Le malheureux obstiné qui, insoucieux de l'indifférence ou de la réprobation qui l'attendent, s'acharne à fouiller encore les régions obscures [de l'âme, des sentiments] dans l'espoir d'en extraire quelques parcelles d'une matière inconnue (Sarraute,Ére soupçon,1956, p.85).
b) Péj. Qui est fixé dans sa conviction ou dans sa détermination et est hostile à tout argument ou élément pouvant la modifier. Synon. buté, entêté, têtu.Il était inconstant et obstiné, n'écoutait aucun conseil (Barante,Hist. ducs Bourg.,t.4, 1821-24, p.89).André (...) ne pouvait rien comprendre à l'attitude de son père, et le traitait en béotien incompréhensif et obstiné (Martin du G.,Devenir,1909, p.160).
P. anal. [En parlant d'un animal] Il ne s'emportait jamais, content d'égaler en obstination le plus obstiné de ses mulets (Gobineau,Nouv. asiat.,1876, p.305).
Emploi subst. Elle avait envie, une envie folle de prendre par le cou cette vieille bourrique, cette vieille têtue, cette vieille obstinée, et d'arrêter, en serrant un peu, ce petit souffle rapide qui lui volait son temps et son argent (Maupass.,Contes et nouv.,t.1, Diable, 1886, p.240).V. fesser A 1 ex. de Colette.
2.
a) [En parlant d'une expression, d'une attitude, d'une action humaine] Qui manifeste ou qui dénote de la fermeté, de la persévérance, de la constance, de la ténacité. Des qualités rares de vendeuse, la douceur obstinée, la conviction souriante (Zola,Bonh. dames,1883, p.634).Derrière ses lunettes en fil de fer, luisait un regard ferme, obstiné, et fort alerte encore (Martin du G.,Confid. afric.,1931, p.1111).V. ajustage ex. 12:
. Je n'ai jamais su vouloir que sous l'influence aiguë d'une passion, d'une colère, d'un désir, et non pas vouloir d'une volonté calme et fervente, résignée et obstinée. Sainte-Beuve,Corresp.,t.1, 1831, p.252.
[Avec compl. prép.] Obstiné à + subst.Ces bucoliques s'accommodaient d'un certain état de l'âme, éloigné du bonheur, craintif mais obstiné à l'espoir (Colette,Chambre d'hôtel,1940, p.195).
SYNT. Air, caractère, front, menton, visage, ton obstiné; acharnement, aveuglement, courage, désir, mutisme, refus obstiné; ambition, attente, dénégations, espérance, foi, patience, résistance obstinée(s); efforts, marchandages obstinés; guerre, lutte, questions obstinée(s).
b) Péj. [En parlant d'une expr. humaine] Qui manifeste l'hostilité à toute discussion, à tout changement. Synon. buté.Jusserand avait le visage dur, obstiné d'un enfant qui a fait une faute (Duhamel,Désert Bièvres,1937, p.222).
B. − [En parlant d'une chose] Constant; persistant; tenace. C'est encore le moment de parcourir les bois, malgré la brume obstinée du matin (Nerval,Filles feu,Angélique, 1854, p.566).Il prit celui [le chemin] des buttes, que la tempête assiégeait et que noyait une pluie obstinée (A. France,Chat maigre,1879, p.167).On n'entendait que (...) le doux bruit soyeux, obstiné de la pluie qui remplissait l'étendue (Tharaud,Randonnée Samba Diouf,1922, p.101).
En partic. [En parlant d'une maladie] Diarrhée obstinée. La toux se fit moins obstinée, ses mains et son front moins brûlants (Tharaud,Ombre de la Croix,1917, p.252).Mon rhume obstiné m'assourdit au point que je ne puis suivre que fort mal la très intéressante conversation (Gide,Journal,1942, p.107).
MUS. Basse obstinée. Synon. de basse* contrainte.Une vaste et calme déploration, qui se déroule lentement sur la descente chromatique d'une «basse obstinée» (Rolland,Beethoven,1937, p.366).
REM.
Obstineux, ostineux, astineux, -euse, adj.,région. (Canada). Qui s'obstine, qui contredit. Ils sont astineux: aussitôt qu'un dit quelque chose, l'autre le contredit (Canada1930).
Prononc. et Orth.: [ɔpstine]. Mart. Comment prononce 1913, p.210 met en garde contre des prononc. [ɔsti-] dans obstiné, obstination, ,,quoique cette prononciation ait été correcte jusqu'au milieu du xviiesiècle, dans tous les mots commençants par abs-, obs-, subs-, où les grammairiens avaient rétabli récemment le b``; cette dernière prononc. est encore fréq. au Canada fr. pour les mots de cette famille, dont elle influence parfois la graph. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié du xives. «qui persévère dans son entreprise» (Roques t.1, III, 3890); 2. 1417 «qui comporte une certaine opiniâtreté» (Ordonnances, X, 427 ds Gdf. Compl.: ostiné propos); 3. 1669 «assidu, constant» (Molière, Tartuffe, IV, 5: rhume obstiné). Empr. au lat. class. obstinatus «constant, persévérant, opiniâtre, résolu», part. passé adj. de obstinare (v. obstiner).

Wiktionnaire

Adjectif

obstiné \ɔp.sti.ne\

  1. Qui s’obstine ; qui est entêté ou acharné.
    • Celui-là est défendu contre les quémandeurs trop opiniâtres par une sorte de femelle revêche, bourrue, grimaçante, qui s’entend à merveille à décourager les volontés les plus obstinées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 183)
    • Amis alsaciens, c’est décidément bien vrai, vous êtes d’éternels inassouvis, les dilettantes obstinés d’un mécontentement fondamental ; vous avez toujours la nostalgie d’un je ne sais quoi qui n’existait pas hier et qui ne sera pas demain ; […]. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le cordonnier a repris son air rogue, son visage obstiné. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les desservants peuvent, désormais, disparaître ; le peuple tiendra. Il tiendra, car il est, par caractère, obstiné ; car il vit groupé dans un rayon peu étendu. — (Auguste Billaud, La Petite Église dans la Vendée et les Deux-Sèvres, 1800-1830, p.594, Nouvelles Éditions Latines, 1961)
    • (Par extension) Un rhume obstiné. — Lutte obstinée.

Nom commun

obstiné \ɔp.sti.ne\ masculin (pour une femme on dit : obstinée)

  1. Homme qui s’obstine.
    • L’obstiné ne veut rien céder ; il fait paraître un esprit de contrariété. — (Gabriel Girard, La justesse de la langue, 1718)
    • C’est un obstiné.

Forme de verbe

obstiné \ɔb.sti.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe obstiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OBSTINÉ, ÉE. adj.
Qui s'obstine, qui est entêté, acharné. Un paresseux obstiné. Un menteur obstiné. En bonne part, Un travailleur obstiné. Substantivement, C'est un obstiné. Par extension, Un rhume obstiné. Lutte obstinée.

Littré (1872-1877)

OBSTINÉ (ob-sti-né, née) part. passé d'obstiner
  • 1Attaché avec ténacité à quelque idée, opinion, sentiment, etc. Oui, seigneur, dans son mal Rome est trop obstinée, Corneille, Cinna, II, 1. Ce sexe en sa vengeance est le plus obstiné, Rotrou, Bélis. I, 2. Et je tremble toujours qu'un obstiné coupable Lui-même contre moi ne soit inexorable, Th. Corneille, Cte d'Essex, III, 4. Mais le moyen de sauver des gens [les Juifs] si obstinés à se perdre ? Bossuet, Hist. II, 8. Des ligueurs obstinés confonds les vains projets, Voltaire, Henr. X.

    Substantivement. Un obstiné, une obstinée. Et la mort d'Adrian, l'un de ces obstinés, Rotrou, St Genest, I, 7. On le vit persuader des obstinés, adoucir des barbares, Fléchier, Panég. I, 309.

  • 2Il se dit aussi des choses. Ton Dieu sait ta faiblesse, et n'exige de toi Que la sincérité d'une solide foi, Qu'une vie obstinée à la haine du crime, Corneille, Imit. IV, 8. La sévérité des pharisiens était une sévérité présomptueuse et obstinée dans ses jugements, Bourdaloue, 3e dim. après la Pentecôte, Dominic. t. II, p. 342. Depuis plus d'une année, J'éludais tous les jours sa poursuite obstinée [une invitation à dîner], Boileau, Sat. III. Avec quels yeux cruels sa rigueur obstinée Vous laissait à ses pieds peu s'en faut prosternée ! Racine, Phèdre, III, 1. Rien n'excuse à présent votre cœur obstiné, Voltaire, Orphel. V. 4.

    Il se dit d'un mal qu'on ne peut faire cesser. Goutte obstinée. C'est un rhume obstiné, sans doute, Molière, Tart. IV, 5.

SYNONYME

OBSTINÉ, OPINIÂTRE. Obstiné est, étymologiquement, celui qui se fixe, s'attache avec ténacité. Opiniâtre vient d'opinion, avec la finale péjorative âtre. Ces deux mots, à moins de quelque modificatif, marquent un excès. Mais, comme obstiné est en même temps le participe du verbe obstiner, il marque plus particulièrement un acte, tandis que opiniâtre marque plutôt un état habituel : obstiné dans cette résolution ; opiniâtre dans ses résolutions.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « obstiné »

→ voir s'obstiner

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « obstiné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
obstiné ɔbstɛ̃e

Citations contenant le mot « obstiné »

  • L'obstiné dans le vrai a la grandeur. De Victor Hugo / Les Travailleurs de la Mer
  • Je ne m'attache pas obstinément à mon propre sens. De Saint Thomas d’Aquin / Somme théologique
  • Le tournage de deux épisodes de la série L'art du crime début ce mardi. Format 90' pour cette fiction visible sur France 2 le vendredi soir. Antoine Verlay, flic intuitif et obstiné, et Florenc... Leblogtvnews.com, Tournage de Meurtres à Toulouse, avec Camille Aguilar et Lionnel Astier. - Leblogtvnews.com
  • Rouletabille ne se satisfait pas de ce que l'enquêteur Frédéric Larsan, renommé pour son discernement, soit dépêché sur le lieu de l'agression. Il poursuit la recherche de son côté, obstiné à mettre au jour le mystère de la chambre jaune, afin de rédiger l'esprit tranquille son article de journal. France Culture, Episode 4 : Avant de retrouver l'assassin, il faudrait savoir comment on l'a perdu !
  • Si Rouletabille n’était pas aussi obstiné, nous nous serions peut-être résolus à la tentation de classer l'affaire de l’agression de Mathilde Stangerson sans suite. Nous avons tout vu ! Un mystère, un point c’est tout. Mais avons-nous tout regardé, avant d'heurter notre fervent enquêteur ? France Culture, Episode 3 : “Le presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat”
  • Le Landais est obstiné, et toujours prêt à relever les manches. Voilà qui qualifie bien le Stade Montois Omnisports, déterminé à organiser le tout premier "Summer Kids", en partenariat avec la Ville.  SudOuest.fr, Mont-de-Marsan : un mini-Mounride le 17 juillet pour les 6–12 ans
  • Antoine Verlay, flic intuitif et obstiné, et Florence Chassagne , historienne de l’art réputée, ne peuvent plus se passer l’un de l’autre… pour résoudre les enquêtes. De là à penser qu’ils sont faits l’un pour l’autre, il n’y a qu’un pas ! Leblogtvnews.com, Le tournage de deux épisodes de la série L'art du crime début ce mardi (Stéphane Bern parmi les guests). - Leblogtvnews.com
  • De son vivant, il était du genre solitaire. Têtu, cet homme d’art était aussi très obstiné, surtout lorsqu’il s’agissait de ses passions, soit la comédie et la musique. amomama.fr, Claude Sautet est mort il y a 20 ans : aperçu de sa vie et de sa mort d'un cancer
  • D’après ce que j’ai pu en juger sur la vidéo, l’intervention des policiers a été tout à fait correcte. Plusieurs avertissements pour commencer. Et devant le refus obstiné d’obtempérer, allez, hop, on sort le client récalcitrant. Qu’est-ce que les policiers pouvaient faire d’autre? Le Droit, Maudit masque | Patrick Duquette | Chroniques | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Son premier vainqueur fut un immigré italien du Val d’Aoste venu en France ramoner les cheminées. D’où son surnom de "Petit ramoneur". Petit Maurice Garin ? Un nain, le premier "géant de la route" de l’histoire ? Certes, il ne mesurait que 1,60 m et pesait à peine 65 kg. Une paille à côté de rivaux comme Hippolyte Aucouturier au surnom révélateur de "L’Hercule de Commentry". Mais l’homme avait du répondant, un dur à cuire, un obstiné, baptisé aussi "Cul de fer" après avoir roulé seul et sans descendre de vélo les 1 200 km de Bordeau-Paris qu’il gagna en 1902 après avoir remporté deux Paris-Roubaix. petitbleu.fr, Le "petit ramoneur" Maurice Garin, premier vainqueur du Tour - petitbleu.fr
  • On ne devrait sous aucun prétexte jouer ainsi avec la vie des gens. C’est néanmoins l’effet que produit le refus obstiné du Nouveau-Brunswick d’aménager des conditions acceptables pour accéder à ce joyau du Québec que représentent les Îles-de-la-Madeleine. Le Journal de Québec, Le cauchemar des Îles-de-la-Madeleine | JDQ
  • A 21h05 sur TMC. Combien de fois les a-t-on vus, les trois « Fantômas » ? Et pourtant, on ne s'en lasse pas de revoir ces lointaines adaptations de l'œuvre de Pierre Souvestre et Marcel Allain. Rappelons l'intrigue. Fantômas est un malfaiteur masqué, aussi habile pour réaliser ses mauvais coups que pour narguer la police. A ses trousses, un intrépide journaliste, Jérôme Fandor (Jean Marais, qui joue aussi le rôle de Fantômas) et un policier obstiné, le commissaire Juve (Louis de Funès). Les deux hommes, qui se détestent au début, sont obligés de s'allier contre leur ennemi commun. leparisien.fr, Programme TV du jeudi 23 juillet : notre sélection - Le Parisien
  • En 1814, le roi Louis XVIII, qui avait aidé à renverser Napoléon au début de l’année, envoya trois commissaires en Haïti pour évaluer la volonté des dirigeants du pays de se rendre. Christophe, s'étant fait roi en 1811, est resté obstiné face au plan exposé par la France de ramener l'esclavage. Menaçant d’entrer en guerre, le baron de Vastey, membre le plus éminent du cabinet de Christophe, a insisté: "Notre indépendance sera garantie par les pointes de nos baïonnettes!" Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Quand la France a extorqué Haïti - le plus grand casse de l'histoire
  • Vidéo : candidat dissident et obstiné, Bruno Gilles se... LaProvence.com, Politique | Vidéo : candidat dissident et obstiné, Bruno Gilles se confie dans "La Suite...", notre émission spéciale sur les municipales de Marseille | La Provence
  • Houllier a poursuivi en étant très critique envers la LFP et a expliqué "C’était déjà stupide, mais ça en devient obstiné. Ils devraient dire: 'Nous avons fait une erreur, maintenant nous la corrigeons et nous recommençons'." Pour lui, cette décision a été beaucoup trop hâtive et la LFP aurait dû attendre beaucoup plus longtemps, comme en Angleterre. Championnat sur lequel Houllier confie "La Premier League a attendu jusqu'à la dernière minute pour voir si elle pourrait reprendre la compétition ou non. Je pense que c'est une très bonne chose." Voilà qui est dit de la part du conseiller de JMA. Foot National,
  • Mardi après-midi, l'obstiné Raspoutine a replacé son «danke» et son «merci» sur la place Guisan, à Bienne. , «Danke» et «Merci», plutôt deux fois qu'une, en grandes lettres - Le Matin
  • Qu’est-ce qu’être obstiné ? Doit-on entendre dans le mot l’appel à une forme de sagesse, indexée sur un rapport pragmatique au monde et à soi, ou au contraire le signe d’une fermeture, d’une rigidification de soi dans le rapport aux autres ? Le dialogue vivant et incisif que proposent la philosophe Myriam Revault d’Allones et Adèle Van Reeth, productrice sur France Culture des Nouveaux chemins de la connaissance éclaire de manière limpide les voies de ce dilemme complexe. Les Inrockuptibles, Qu'est-ce qu'être obstiné ?
  • Ces propositions de la CEDEAO sont balayées du revers des mains du mouvement de l’imam Mahmoud Dicko, obstiné à renverser le régime que de passer par les urnes. « Dans les circonstances actuelles, aucun gouvernement, même d’union nationale, dont le M5-RFP n’est ni demandeur ni preneur ne saurait résoudre les problèmes du Mali… Le M5-RFP réitère sa demande de démission du Président Ibrahim Boubacar Kéita et son régime…», peut-on lire dans le communiqué du 20 juin 2020 du mouvement. , Tentative de changement anticonstitutionnel : Les USA haussent le ton ! - Bamada.net
  • Pour les uns, la voie de l'émancipation ne passe pas par le raccourci lénino-trotskiste, et il y a une erreur dans la conception de la perspective révolutionnaire courante. Selon l'endroit où l'on situe l'erreur, on retourne à l'anarchisme, ou bien à la « vieille maison » sociale démocrate, ou bien à des combats annexes, par exemple la perspective pacifiste, ou anti-colonialiste,ou l'appel obstiné à la « conscience universelle ». Club de Mediapart, Retour aux sources : le devenir du noyau | Le Club de Mediapart
  • Trump s’est montré dangereusement obstiné au sujet des masques, malgré le fait qu’ils contribuent non seulement à limiter la propagation du coronavirus. Selon le site américain NPR, des recherches montrent que son port généralisé « pourrait contribuer à prévenir entre 17 742 et 28 030 décès aux États-Unis avant le 1er octobre« . Quand on sait que le pays totalise 130 000 morts, c’est le moins qu’on puisse faire. Rolling Stone, Et si on allait en concert... pour faire avancer la science ? - Rolling Stone
  • En 1814, le roi Louis XVIII, qui avait contribué au renversement de Napoléon au début de l’année, a envoyé trois commissaires à Haïti pour évaluer la volonté des dirigeants du pays de se soumettre. Christophe, qui s’est fait roi en 1811, reste obstiné face au plan exposé par la France pour ramener l’esclavage. Menaçant de guerre, le membre le plus éminent du cabinet de Christophe, le baron de Vastey, a insisté : « Notre indépendance sera garantie par la pointe de nos baïonnettes ! Rezo Nòdwès, 11 juillet 1825 : Dette de l’Indépendance – Quand la France a extorqué Haïti – et lui doit maintenant $ 28 milliards de dédommagement, indique l’économiste français Thomas Piketty | Rezo Nòdwès
  • «C’est le refus obstiné de l’académie d’engager le public sur les réseaux sociaux qui condamne les Oscars à une remise de prix qui a eu lieu», a-t-il écrit dans un e-mail du 30 juin adressé au conseil. « Aucun de vous, cinéastes, publicistes ou directeurs de studio, n’approuverait une campagne de marketing numérique pour l’un de vos films aussi fade et partout sur la carte que les publications de l’académie. » News 24, Le producteur demande à l'Académie de se charger d'un procès - News 24
  • Prenons un exemple concret : si tu dis que tu es obstiné, explique que, grâce à ce défaut, tu es une personne déterminée qui va au bout des tâches et qui ne baisse pas les bras. Cela montre que tu as cœur de comprendre et de mener à bien un projet ou une mission tout en donnant un exemple concret d’une de tes expériences passées. Business Cool, Comment parler de ses défauts en entretien ? - Business Cool
  • Vous êtes donc un souverainiste?Pas de souveraineté du peuple sans souveraineté économique et relocalisation des productions fondamentales. Pendant la crise sanitaire, notre pays a été humilié : nous avons dépendu des Chinois pour de simples masques en tissu, des tests et des molécules basiques de la pharmacie. Encore une fois, la planification, c’est la clé du futur pour produire le peuple souverain de demain. Sans planification, comment faire la bifurcation pour arriver vite à 100 % d’énergie renouvelables? Sans la planification, la France entrera en sous-développement. Le plan, la souveraineté permettent la relocalisation de nos activités. Ce sont trois talismans qui brillent en même temps. Après tant d’années de refus obstiné et dogmatique, tournons enfin la page mythe libéral de la main invisible du marché. Une fois ce Haut-Commissariat mis en place, la dynamique sera lancée. Le jour où nous gouvernerons nous y impliquerons les communes comme échelon de base du plan. Le Plan au XXIe siècle est un outil de démocratie participative. lejdd.fr, Jean-Luc Mélenchon au JDD : "Macron est complètement dépassé par la situation"
  • Côte d'Ivoire : Empêché, l'obstiné Adjoumani finit par être reçu par le roi de Daoukro qui lui offre deux béliers KOACI, Côte d'Ivoire : Empêché, l'obstiné Adjoumani finit par être reçu par le roi de Daoukro qui lui offre deux béliers - KOACI
  • Je suis allé rencontrer l'historien-journaliste Jacques Julliard dans sa maison de Bourg-la-Reine, en banlieue parisienne, mais auparavant  j’avais demandé une recherche aux  documentalistes du « Monde »,  et parmi les documents qu’ils ont retrouvé, il y a une page datant de 1956, une page dite « Correspondance », où l’on repère rapidement un courrier expédié par un certain Jacques Julliard, alors militant syndical à l’UNEF. Dans cette lettre au « Monde », le jeune homme, âgé de 23 ans, citait notamment une formule du philosophe personnaliste Emmanuel Mounier, qui disait ceci : « Il arrive que l’histoire récompense ceux qui s’obstinent et qu’un rocher bien placé corrige le cours d’un fleuve »… Six décennies plus tard, Julliard demeure un obstiné solitaire qui se cramponne encore à son rocher, lequel présente de multiples faces.  France Culture, Jacques Julliard, l'obstiné solitaire
  • Février 2011. En cette fin de journée neigeuse, Stéphane Bancel marche sur le pont qui relie Boston à Cambridge, quand son téléphone sonne. « Passe à mon bureau, lui dit Afeyan. J’ai une idée folle. » Les résultats de l’essai sur la souris sont posés sur sa table. « Ça ne marchera jamais », rétorque Bancel. Afeyan insiste : « Je ne te demande pas d’y croire, je te demande : “Et si ça marche ?” » Les jours suivants, le directeur général de BioMérieux ne cesse d’y penser. Il en parle à sa femme, liste les risques, réduction de salaire, chance de réussite inférieure ou égale à 1 %. « Arrête de raisonner comme un Français, lui répond Brenda. Tu dois le faire, et tu es tellement obstiné que tu trouveras un moyen d’y arriver. » Le lendemain, grand saut dans le vide, il démissionne. Neuf ans plus tard, il fronce les sourcils et cherche un mot pour définir la suite. Vanity Fair, Enquête : Stéphane Bancel, le Français qui a promis à Donald Trump le premier vaccin contre le coronavirus
  • Interrogé en conférence de presse sur les déclarations de Ludovic Fagaut estimant que son concurrent était un homme obstiné faisant "prendre un risque à Besançon", celui de voir gagner Anne Vignot, Éric Alauzet n'avait pas souhaité s'exprimé sur le sujet. Certainement par crainte de voir les querelles politiciennes prendre le pas dans la presse sur son projet économique d'après-crise. macommune.info, Municipale Besançon : Pour Alauzet, Fagaut n’a jamais fait preuve d’ouverture à son égard • macommune.info
  • Vincent a fait son coming-out à 17 ans. Sa mère ne l'a pas très bien pris et lui a demandé de ne pas en parler. Il s'est obstiné. Aujourd'hui, il est très heureux et l'entente avec sa mère est au beau fixe. Vincent souhaitait dire aux gens qu'il fallait être soi. RTL.fr, Deuil : ces objets qui s'attachent à notre âme
  • Le résultat de quatre décennies de travail de l'ancien président Uli Hoeness, dont la philosophie était claire: une croissance financée à 100% par les revenus propres (stade, droits TV, produits dérivés, sponsoring), aucune dette, et le refus obstiné de laisser entrer au capital des investisseurs majoritaires. Les Echos, Allemagne: Bayern Munich, les secrets d'une domination écrasante | Les Echos
  • Ce dernier s'est "obstiné dans cette attitude puérile, immature. C'est sans doute ce contact physique que monsieur Aurier n'a pas supporté", résume la procureure. Cette dernière s'interroge sur la portée d'une peine pour la star, lui qui "semble incapable de se souvenir de sa dernière condamnation qui date de mai 2016..." Le footballeur a d'ores et déjà annoncé son intention de faire appel.  LExpress.fr, Coup sur un policier: Serge Aurier s'est "obstiné dans une attitude puérile" - L'Express
  • Eloge d'un anti-paludéen dont l'efficacité contre le nouveau coronavirus n'est pas démontrée, refus obstiné de porter un masque, théories abracadabrantes sur la possible injection d'eau de Javel dans le corps humain: face à cette pandémie qui le déstabilise à l'approche de l'élection, le président américain va loin, très très loin. Le Point, Trump, mépris de la science et goût de la provocation - Le Point
  • Sept ans plus tard, il fait entendre sa Symphonie n° 1, qui délaisse tout programme, mais, par son caractère impétueux et tempétueux, peut tout de même faire allusion à la situation politique… comme à la nature sauvage et mystérieuse de la Finlande : le solo de clarinette d'ouverture semble émerger de la brume, le martèlement obstiné des timbales dans le scherzo évoque la rudesse du climat et le finale s'ouvre sur l'immensité des terres. Créée à Helsinki en 1902, la Symphonie n° 2 reste sans doute la plus célèbre des sept que laisse Sibelius. Egalement entendue comme un chant patriote, elle brûle d'une même fièvre romantique et suit un itinéraire volontiers erratique. Les Echos, Le Sibelius des origines ressuscité | Les Echos
  • C'est une histoire de fou ou de très obstiné. Georges Vigouroux, autodidacte, bourreau de travail et fils de négociant à Cahors, décide au début des années 1970 de racheter 62 hectares de garrigues, en haut du causse, là où l'on récolte surtout des cailloux, et d'y créer un vignoble. À la pioche, au pic et, souvent, à l'explosif, il parvient avec son équipe (à laquelle il rend un bel hommage dans l'audiovisuel diffusé quelques années plus tard en salle d'accueil) à transformer cette pierraille. Les plants de vigne sont cultivés en pot avant d'être plantés, sinon ils ne résistent pas. Premier vin avec le millésime 76 et un résultat remarquable. Aujourd'hui, c'est Bertrand, le fils de Georges, qui a pris la suite. « Mon père a acheté ce domaine quand j'avais 4 ans, j'ai grandi ici. Je ne m'imaginais pas vivre ailleurs. Quand j'étais à l'école, j'avais 16 ans, je partais en stop de Gramat dans le nord du Lot pour venir à Haute-Serre. Je remplaçais le chef de culture quand il partait en vacances, je ne pouvais pas vivre ailleurs. » Quand il reprend derrière mon père, il s'interroge : que faire que Georges n'avait pas entrepris ? « Valoriser notre cépage malbec, le décliner sous toutes les coutures, l'apprivoiser, le comprendre, en faire mon sujet d'expertise et montrer qu'on avait de grands terroirs… » C'est réussi. Le plus étonnant quand on connaît le lieu, c'est la fraîcheur de ces vins. Ce 2001 semble avoir été vinifié il y a cinq ans, pas plus. Couleur sombre, des arômes de maturité, de fruits mûrs, mais pas de fatigue, et une bouche enveloppante, veloutée. Rien à voir avec le « vin cassoulet » dont souvent on a affublé les cahors. Le Point, Vieilles Canailles #7 – Château de Haute-Serre 2001 - Le Point

Traductions du mot « obstiné »

Langue Traduction
Anglais obstinate
Espagnol obstinado
Italien ostinato
Allemand hartnäckig
Chinois 顽固
Arabe عنيد
Portugais obstinado
Russe упрямый
Japonais 頑固な
Basque burugogor
Corse obstinate
Source : Google Translate API

Synonymes de « obstiné »

Source : synonymes de obstiné sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « obstiné »

Partager