La langue française

Obliquité

Sommaire

  • Définitions du mot obliquité
  • Étymologie de « obliquité »
  • Phonétique de « obliquité »
  • Citations contenant le mot « obliquité »
  • Traductions du mot « obliquité »
  • Synonymes de « obliquité »
  • Antonymes de « obliquité »

Définitions du mot « obliquité »

Trésor de la Langue Française informatisé

OBLIQUITÉ, subst. fém.

A. − Caractère, position de ce qui est oblique. Obliquité des sourcils, d'un prisme, des rayons solaires. Ce fut devant ces roches, les unes planes, les autres déclives, que Gilliatt poussa et arrêta la panse. Une épaisseur mouillée et glissante de goëmon les couvrait, l'obliquité augmentait çà et là le glissement (Hugo,Travaill. mer,1866, p.244).Le pli «mongol» manque, bien que l'oeil ait d'habitude l'étroitesse et l'obliquité mongoles (Haddon,Races hum.,trad. par A. Van Gennep, 1930, p.177):
1. ... près des rochers, à l'entrée de la jetée, où la mer était agitée, on sentait, aux efforts des matelots et à l'obliquité des barques couchées à angle aigu devant la calme verticalité de l'entrepôt, de l'église, des maisons de la ville, où les uns rentraient, d'où les autres partaient pour la pêche, qu'ils trottaient rudement sur l'eau comme sur un animal fougueux et rapide... Proust,J. filles en fleurs,1918, p.837.
Spécialement
ASTRON. Obliquité de l'écliptique. Angle que fait le plan de l'écliptique avec le plan de l'équateur. L'angle actuel de l'obliquité de l'écliptique, que nous avons étudié plus haut, (...) est de 23 degrés 27 minutes 13 secondes (Flammarion,Astron. pop.,1880, p.112):
2. Nous venons d'apprendre (...) à déterminer l'ascension droite du soleil, à partir de sa déclinaison, que nous savons mesurer, et de l'obliquité de l'écliptique dont nous connaissons la valeur à chaque instant. Danjon,Cosmogr.,1948, p.113.
GÉOM. ,,Relation de position entre deux droites ou deux plans, ou une droite, ou un plan qui ne sont ni perpendiculaires, ni parallèles`` (Bénac 1956).
B. − Au fig. Manque de franchise, de droiture:
3. Un boudhiste, un soufi, un mage, me sont cent fois plus proches et plus chers, au point de vue de l'âme, que beaucoup de soi-disant chrétiens, qui prennent la vie et toutes les questions par le côté honteux. −C'est même une douleur que cette tolérance muette, imposée par la charité et par la situation. Il est si clair que cette tolérance est taxée d'obliquité par ceux qui en sont l'objet et qui triomphent bassement du malaise dont ils sont exempts eux-mêmes! Cette impossibilité d'être francs avec les personnes qui ne méritent pas notre franchise est vraiment cruelle. Amiel,Journal,1866, p.532.
REM.
Oblicité, subst. fém.,rare, synon.Les voûtes en briques creuses, chacune des jambes de force n'aurait que 15000 kilogrammes à porter au plus. Une partie de cette charge étant décomposée par l'oblicité de la jambe de force et répartie verticalement sur les murs (Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p.83).Vidal Bossu, déjeté, sans équilibre sur de pauvres jambes tordues, se déplaçant avec un sautèlement, un battement de membres, une oblicité tombante d'oiseau blessé ou de crapaud mutilé (Frapié,Maternelle,1904, p.116).
Prononc. et Orth.: [ɔblikɥite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xiiies. obliqueté «inclinaison d'une ligne, d'une surface sur une autre» (Introd. d'astron., B.N. 1353, fo11a ds Gdf. Compl.); 1360-77 obliquité «angle que fait l'écliptique avec l'équateur» (Oresme ds Meunier, p.190); 2. 1541 «défaut de franchise» (Calvin, Inst., 306 ds Littré). Empr. au lat. obliquitas «obliquité; ambiguïté». Fréq. abs. littér.: 51.

Trésor de la Langue Française informatisé

OBLIQUITÉ, subst. fém.

A. − Caractère, position de ce qui est oblique. Obliquité des sourcils, d'un prisme, des rayons solaires. Ce fut devant ces roches, les unes planes, les autres déclives, que Gilliatt poussa et arrêta la panse. Une épaisseur mouillée et glissante de goëmon les couvrait, l'obliquité augmentait çà et là le glissement (Hugo,Travaill. mer,1866, p.244).Le pli «mongol» manque, bien que l'oeil ait d'habitude l'étroitesse et l'obliquité mongoles (Haddon,Races hum.,trad. par A. Van Gennep, 1930, p.177):
1. ... près des rochers, à l'entrée de la jetée, où la mer était agitée, on sentait, aux efforts des matelots et à l'obliquité des barques couchées à angle aigu devant la calme verticalité de l'entrepôt, de l'église, des maisons de la ville, où les uns rentraient, d'où les autres partaient pour la pêche, qu'ils trottaient rudement sur l'eau comme sur un animal fougueux et rapide... Proust,J. filles en fleurs,1918, p.837.
Spécialement
ASTRON. Obliquité de l'écliptique. Angle que fait le plan de l'écliptique avec le plan de l'équateur. L'angle actuel de l'obliquité de l'écliptique, que nous avons étudié plus haut, (...) est de 23 degrés 27 minutes 13 secondes (Flammarion,Astron. pop.,1880, p.112):
2. Nous venons d'apprendre (...) à déterminer l'ascension droite du soleil, à partir de sa déclinaison, que nous savons mesurer, et de l'obliquité de l'écliptique dont nous connaissons la valeur à chaque instant. Danjon,Cosmogr.,1948, p.113.
GÉOM. ,,Relation de position entre deux droites ou deux plans, ou une droite, ou un plan qui ne sont ni perpendiculaires, ni parallèles`` (Bénac 1956).
B. − Au fig. Manque de franchise, de droiture:
3. Un boudhiste, un soufi, un mage, me sont cent fois plus proches et plus chers, au point de vue de l'âme, que beaucoup de soi-disant chrétiens, qui prennent la vie et toutes les questions par le côté honteux. −C'est même une douleur que cette tolérance muette, imposée par la charité et par la situation. Il est si clair que cette tolérance est taxée d'obliquité par ceux qui en sont l'objet et qui triomphent bassement du malaise dont ils sont exempts eux-mêmes! Cette impossibilité d'être francs avec les personnes qui ne méritent pas notre franchise est vraiment cruelle. Amiel,Journal,1866, p.532.
REM.
Oblicité, subst. fém.,rare, synon.Les voûtes en briques creuses, chacune des jambes de force n'aurait que 15000 kilogrammes à porter au plus. Une partie de cette charge étant décomposée par l'oblicité de la jambe de force et répartie verticalement sur les murs (Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p.83).Vidal Bossu, déjeté, sans équilibre sur de pauvres jambes tordues, se déplaçant avec un sautèlement, un battement de membres, une oblicité tombante d'oiseau blessé ou de crapaud mutilé (Frapié,Maternelle,1904, p.116).
Prononc. et Orth.: [ɔblikɥite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xiiies. obliqueté «inclinaison d'une ligne, d'une surface sur une autre» (Introd. d'astron., B.N. 1353, fo11a ds Gdf. Compl.); 1360-77 obliquité «angle que fait l'écliptique avec l'équateur» (Oresme ds Meunier, p.190); 2. 1541 «défaut de franchise» (Calvin, Inst., 306 ds Littré). Empr. au lat. obliquitas «obliquité; ambiguïté». Fréq. abs. littér.: 51.

Wiktionnaire

Nom commun

obliquité \ɔ.bli.kɥi.te\ féminin

  1. (Géométrie) Inclinaison d’une ligne ou d’une surface sur une autre.
    • L’obliquité de la surface de l’aile sur la direction de l’arbre n’est pas la même dans toute la longueur de celle ci […] — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 115)
    • […] l’humble bâtisse qu’érigèrent des Bénédictins dont les noms sont ignorés, portraiture, avec le serpentement de ses lignes, la fuite de ses colonnes, l’obliquité de ses voûtes, l’allégorique figure de Notre-Seigneur sur sa croix. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Les chevaux glissaient parfois, à cause de la grande obliquité du terrain. — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944, Édition Folio, 2003, page 169)
    • Ces lunettes frétillaient. Elles avaient l’obliquité à la mode, en ailes de papillons. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 104)
  2. (En particulier) (Astronomie) L’angle que l’écliptique fait avec l’équateur.
    • Les rétrogradations du soleil et de la lune peuvent survenir en raison de l’obliquité du ciel qui se trouve par moments contraint à obliquer […] — (Épicure, Lettre à Pythoclès, traduction anonyme)
  3. (Figuré) Ce qu’il y a de contraire à la droiture, à la franchise dans sa conduite, dans ses démarches, dans ses comportements.
    • L’obliquité de sa conduite, de ses démarches.
    • Voici, ce me semble, les trois sortes de Lois auxquelles les Hommes rapportent en général leurs Actions, pour juger de leur droiture ou de leur obliquité : I. La Loi Divine : 2. La Loi Civile : 3. La Loi d’opinion ou de réputation, si j’ose l’appeler ainsi. — (John Locke, traduit par P. Coste, Essai philosophique sur l’entendement humain, liv. II, ch. XXVIII, §7, Éd. Pierre Mortier, Amsterdam, 1735, page 280)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OBLIQUITÉ. n. f.
T. de Géométrie. Inclinaison d'une ligne, d'une surface sur une autre. L'obliquité d'une ligne. L'obliquité des rayons du soleil. En termes d'Astronomie, L'obliquité de l'écliptique, L'angle que l'écliptique fait avec l'équateur. Fig., L'obliquité de sa conduite, de ses démarches, Ce qu'il y a de contraire à la droiture, à la franchise dans sa conduite, dans ses démarches.

Littré (1872-1877)

OBLIQUITÉ (o-bli-kui-té) s. f.
  • 1Qualité de ce qui est oblique. L'obliquité d'une ligne. L'obliquité de la sphère.

    Terme d'astronomie. L'obliquité de l'écliptique, l'angle que l'écliptique fait avec l'équateur. Les astronomes ont observé que le changement de l'obliquité de l'écliptique est d'environ 45 secondes par siècle, Buffon, Époq. nat. Œuv. t. XII, p. 32. Cet astronome [Louville], en 1714, alla exprès à Marseille, pour observer si l'obliquité de l'écliptique était encore telle qu'elle y avait été fixée par Pithéas, environ deux mille ans auparavant ; il la trouva moindre de vingt minutes, c'est-à-dire qu'en deux mille ans l'écliptique, selon lui, s'était approchée de l'équateur d'un tiers de degré, Voltaire, Physique, changem. dans notre globe. L'observation de l'obliquité de l'écliptique par Ératosthène est précieuse, en ce qu'elle confirme sa diminution connue à priori par la théorie de la pesanteur, Laplace, Expos. V, 2. Quoi qu'en ait dit Bailly en s'appuyant sur des passages vagues ou mal interprétés, la variation de l'obliquité de l'écliptique a été inconnue aux anciens, Letronne, Instit. Mém. inscr. et belles-lett. t. VI, p. 293.

  • 2 Fig. Défaut de droiture. C'est presque toujours notre propre obliquité qui nous instruit à la défiance, Massillon, Pet. carême, Écueils piét. grands. Il entra dans la tête des Lorrains de rendre équivoque la supériorité du rang de M. le duc de Chartres sur M. le duc de Lorraine : ces obliquités ont souvent réussi, Saint-Simon, 62, 36. Je sais qu'on reproche à certains artistes de basses obliquités et les ressorts qu'ils font agir pour se faire payer plus que leurs confrères, Falconet, Œuv. div. t. III, p. 168.

HISTORIQUE

XIVe s. Aucuns signes lievent droit, et les autres obliquement, tant pour l'obliquité ou pour le biez du zodiaque que l'obliquité de l'orizon, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. [Tous moyens de s'enrichir] qui se desvoyent à quelque obliquité d'astuce ou de toute autre nuisance, doivent estre tenues pour larrecins, Calvin, Inst. 306.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

OBLIQUITÉ, s. f. (Géom.) c’est la quantité dont une ligne ou surface est oblique à une autre ligne, une autre surface, &c. Voyez Oblique.

L’obliquité de l’axe terrestre sur l’écliptique est la cause de la différence des saisons, des nuits & des jours. Voyez Parallelisme.

Obliquité de l’écliptique est l’angle que l’écliptique fait avec l’équateur. Voyez Ecliptique.

Il est certain, 1°. que cet angle n’est pas toujours le même, & qu’il est sujet à une inégalité provenante de la nutation de l’axe de la terre, & qui est d’environ 18″ en 19 ans, voyez Nutation. 2°. Il est même impossible qu’indépendamment de cette inégalité, l’angle de l’écliptique avec l’équateur diminue continuellement ; c’est aujourd’hui le sentiment de plusieurs astronomes, quoiqu’il ne soit peut-être pas encore suffisamment prouvé. Ce qu’il y a de certain, c’est que presque toutes les observations depuis Pythéas, donnent cette obliquité décroissante ; ceux qui adoptent cette opinion, donnent à l’obliquité de l’écliptique une diminution d’environ 30″ par siecle. Voyez la Connoissance des tems pour l’année 1760. p. 140. Voyez Ecliptique. (O)

Obliquité, terme d’Ecrivains, se dit aussi dans l’Ecriture, des degrés obliques, droits & gauches sur lesquels sont fondées toutes les parties de l’écriture ; majeurs, mineurs, traits & passes. Voyez le volume des Planches, à la table de l’Ecriture.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « obliquité »

Lat. obliquitatem, de obliquus, oblique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1361) Du latin obliquitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « obliquité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
obliquité ɔblikite

Citations contenant le mot « obliquité »

  • Les wagons du funiculaire sont construits selon une obliquité similaire à celle du chapeau d'un homme qui ne veut pas être reconnu. De Francis Scott Fitzgerald / Tendre est la nuit
  • Le phénomène d'obliquité est couplé à la rotation de la Terre et induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en électricité (générateur) ou en force (moteur).) une précession, qui correspond à la révolution de l'axe de rotation incliné (obliquité) autour de la normale au plan orbital. Une toupie ( Une toupie est un jouet destiné à tourner sur lui-même le plus longtemps possible, en équilibre sur sa pointe. On appelle également toupie le...) en fin de rotation possède un mouvement similaire, sans la composante rotationnelle (précession pure). Il en résulte une variation cyclique de l'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la...) de l'axe de rotation par rapport au Soleil : si on pose pour simplifier que l'écart angulaire à la verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) est toujours égal une valeur d'obliquité constante, la direction de cet angle constant dans l'espace varie. Dans les faits, les périodes d'obliquité et de précession sont trop proches pour prendre une obliquité constante. Par ailleurs, la précession terrestre est doublement paramétrée. Du fait de sa rotation propre, la Terre n'est pas une sphère (En mathématiques, et plus précisément en géométrie euclidienne, une sphère est une surface constituée de tous les points situés à une même distance...) parfaite mais connaît un renflement équatorial. Sous l'influence des forces de marée (La marée est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans causé par l'effet conjugué des...) produites par le Soleil et la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne...) principalement, cet excès de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et...) tend à revenir au plan de l'écliptique, c'est-à-dire qu'il joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la...) contre l'obliquité. Ce phénomène induit une seconde précession, dite orbitale ou lunisolaire, qui s'ajoute à la précession propre de la Terre. Comme la précession orbitale se fait dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...) contraire de la rotation gyroscopique de la Terre sur son axe, le cycle complet a une période moyenne d'environ 21 700 ans, décomposée en deux cyclicités principales de 19 000 et 23 000 ans. Techno-Science.net, 🔎 Cyclostratigraphie - Définition et Explications
  • L'obliquité de l'écliptique. L'angle formé par la direction des pôles et celle de la normale au plan de l'écliptique n'est pas constant. Il varie entre 22° et 24,5° suivant une période de 41.000 ans. Ainsi, suivant l'obliquité, les pôles ne recevront pas le même éclairement. Futura, Définition | Cycle de Milankovitch - Théorie de Milutin Milankovitch - Cycle de Milankovich | Futura Planète
  • Nous les êtres humains, nous nous sommes développés sur la Terre, sur la surface d'une planète, d'une certaine masse (5,972 × 10^24 kilos), tournant sur son axe en 24 heures et autour du Soleil en 365 jours terrestres, avec une certaine obliquité, une certaine excentricité, une certaine précession... Slate.fr, Inventez une civilisation extraterrestre en seulement trois étapes | Slate.fr
  • L’axe s’en va présentement vers une inclinaison plus faible. Dans près de 10 000 ans, elle sera à son minimum : 22,1 degrés. Puis le pendule partira dans l’autre sens pour revenir dans 20 000 ans à l’obliquité actuelle. DixQuatre.com, La Terre se comporte comme un pendule géant!

Traductions du mot « obliquité »

Langue Traduction
Anglais obliquity
Espagnol oblicuidad
Italien obliquità
Allemand schrägstellung
Chinois 倾斜的
Arabe الانحراف
Portugais obliquidade
Russe косое
Japonais 傾倒
Basque obliquity
Corse obliquità
Source : Google Translate API

Synonymes de « obliquité »

Source : synonymes de obliquité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « obliquité »

Partager