Nullement : définition de nullement


Nullement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NULLEMENT, adv.

[Correspond à nul I A] Pas du tout, en aucune façon. Synon. aucunement.
A. − [Employé en corrélation avec ne, avec un verbe à un temps personnel ou non] Je n'avais nullement l'intention de vous refuser ce que je vous jure que je voulais vous accorder (Staël, Lettres jeun., 1790, p.341).Ma maison nullement n'est celle qu'il te convient de hanter (Claudel, Euménides, 1920, i, p.955):
1. ... je découvris avec une satisfaction de zoologiste, dans le méplat de ses joues, la construction de celles de son jeune neveu Léonor de Cambremer, qui pourtant avait l'air de ne lui ressembler nullement... Proust, Temps. retr., 1922, p.944.
B. − [Employé en corrélation avec sans suivi d'un verbe à l'inf.] Elles [les peintures] choquent sans nullement satisfaire à la vérité (Gide, Journal, 1931, p.1087).Mademoiselle Dandillot (...) sans nullement le suivre des yeux jusqu'à ce qu'il eût disparu (...) pressa le bouton de la porte cochère (Montherl., J. filles, 1936, p.1044):
2. Je l'ai vu lire, à Sainte-Hélène, dix ou douze heures de suite, des sujets abstraits, sans en paraître nullement fatigué. Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.225.
C. − [En tournure ell., modifiant un groupe nom., un adj. ou un groupe adv. coordonné (par et ou mais) ou juxtaposé à un membre de phrase de même nature syntaxique]
1. [Avec un groupe nom.] Le bord, nullement la paupière (un tel éclat s'obtient et s'obtient seulement si l'on ne passe avec soin le crayon que sous la paupière...) (Breton, Nadja, 1928, p.58).Ce que j'affirme c'est qu'Erlane (...) m'a donné l'impression, pendant les trois mois où je l'ai eu sous mes ordres, d'un soldat poltron et paresseux mais nullement d'un malade ou d'un anormal (Vercel, Cap.Conan, 1934, p.213).
2. [Avec un adj. ou un groupe adv.] Ce sont des génisses auxquelles (...) j'ai fait subir une opération très-simple et nullement dangereuse (Crèvecoeur, Voyage, t.1, 1801, p.265).Cette réponse est très bonne pour Locke, mais Locke seul, et nullement pour l'Angleterre (Cousin, Hist.philos. XVIIIes., t.1, 1829, p.43).Mon père Chérubin Beyle (...) m'aimait comme le soutien de son nom mais nullement comme fils (Stendhal, H. Brulard, t.1, 1836, p.97):
3. Le mécanicien (...) ramena ses deux mains sur sa poitrine, d'un geste bizarre et inattendu, nullement militaire, comme s'il battait sa coulpe... Mille, Barnavaux, 1908, p.74.
D. − [Employé isolément comme réponse (négative)] −Les révoltés faiblissent-ils? −Nullement, monsieur (Gozlan, Notaire, 1836, p.253).−Artus était-il à l'agonie? demanda-t-elle. −Nullement: il va fort bien (Estaunié, Empreinte, 1896, p.135):
4. −Vous ne souffrez pas? −Nullement. Cracher me fatigue. Christiane avait en effet remarqué que sa toux remuait une sorte de colle graillonnante dans sa poitrine encombrée. Malègue, Augustin, t.2, 1933, p.505.
Prononc. et Orth.: [nylmɑ ̃]. Att.ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1280 «en aucune façon» (Girard d'Amiens, Escanor, 16590 ds T.-L.); 1586 dr. «d'une manière non valable» (Pasquier, Lettres, XII, I ds Hug.); 1836 «non (dans une réponse négative)» (Gozlan, loc. cit.). Dér. de nul*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 2555. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2995, b) 4199; xxes.: a) 2904, b) 4313. Bbg. Bastin (J.). Pas, point, guère, nullement, etc. In: B. (J.). Glanures gramm. Namur, 1893, pp.140-145. _Gaatone (D.). Ét.descr. du syst.de la négation en fr. contemp. Genève, 1971, pp. 155-156. _Vikner (C.). Les Auxiliaires négatifs. R. rom. 1978, t.13, no1,pp.88-109.

Nullement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

nullement \nyl.mɑ̃\

  1. En aucune manière ; pas du tout. — Note : Souvent utilisé avec ne.
    • La royauté, chez vous, n'a jamais poussé que de tristes racines ; votre sol républicain ne convient nullement à cet arbre-là. — (François-Vincent Raspail, De la Pologne — Pour une réforme agraire, 1839)
    • En 1884, le gouvernement ne prévoyait nullement que les syndicats pussent participer à une grande agitation révolutionnaire […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.283)
    • Après deux jours d'absence, nous revenions à Rockall ramenant une nuée de mouettes qui avaient quitté leur îlot pour nous accompagner ; nullement farouches, elles se tenaient à proximité chaque fois que nous stoppions. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Je descends le fanal dans le poste pour le rallumer, mais je ne me presse nullement, […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Cela ne l'empêchait nullement de réclamer à Jim des entrées de faveur lorsqu’il jouait dans un music-hall à Paris, […]. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Apportent-ils la preuve de cette assertion, […]? Nullement. — (Abbé Guignot, Essai sur Quarré-les-Tombes ; ses sarcophages mérovingiens et sa station préhistorique, Tours, impr. Bousrez, 1895, page 49)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nullement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NULLEMENT. adv.
En aucune manière. Je ne suis nullement instruit de cette affaire. Il n'est nullement capable de ce dont on l'a chargé Voulez-vous telle chose? Nullement. Lui céderez-vous vos droits? Nullement. Il n'est nullement question de cela. Je ne lui en veux nullement. J'en veux à lui, et nullement à vous.

Nullement : définition du Littré (1872-1877)

NULLEMENT (nu-le-man) adv.
  • De nulle manière. Je ne le souffrirai nullement. Il n'est nullement instruit de cette affaire. Prenez femme, abbaye, emploi, gouvernement : Le monde en parlera, n'en doutez nullement, La Fontaine, Fabl. III, 1.

REMARQUE

Quand nullement sert de réponse à une question, il se met sans la négative : Voulez-vous céder vos droits ? Nullement.

HISTORIQUE

XIVe s. Donques se ensuit il que celle chose est simplement parfette, qui est eslisible pour elle et nullement pour autre, Oresme, Eth. VIII, 14.

XVe s. Et sachez voirement que, si nous le pouvions nullement faire par nostre honneur et foi garder, nous le ferions, Froissart, I, I, 95.

XVIe s. Pourquoy ne faut nullement s'excuser, Mais envers lui [Dieu] nos delicts accuser, Marot, I, 267.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

NULLEMENT. : Ajoutez :
2 Terme de droit. Avec le caractère de la nullité. Une enquête faite nullement en première instance par la faute de la partie ou de son officier ministériel ne peut être recommencée en appel, Rauter, Cours de procédure civile française, 1834, p. 284, § 253.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nullement »

Étymologie de nullement - Littré

Nulle, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de nullement - Wiktionnaire

Dérivé de nul avec le suffixe adverbial -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nullement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nullement nylmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « nullement »

  • Pour la nuit de dimanche à lundi, les rares nuages présents n'empêchent nullement l'observation des étoiles. Les températures minimales sont comprises entre 18 et 21 degrés, et 11 degrés sur le massif de l'Aigoual jusqu'au Larzac. , MÉTÉO FRANCE Quel temps dans le Gard, ce dimanche 26 juillet 2020 ? – Objectif Gard
  • Il ne s’agit nullement pour le gouvernement de “retomber dans le traitement du chômage à coups d’emplois aidés”, a tenté de nuancer Élisabeth Borne sur Europe1. Ce retour des contrats aidés, réduits à peau de chagrin en 2017 par la nouvelle majorité (sauf en outremer), prévoit la création de 60.000 “contrats initiative emploi” (CIE) pour des jeunes rencontrant des difficultés particulières d’insertion dont une partie du salaire versé par les entreprises sera financée par l’État. Dans le secteur associatif ou public, les contrats aidés appelés “Parcours emplois compétences” (94.000 en 2019) seront également augmentés de 60.000 dès 2021. Le HuffPost, Emplois aidés: Macron et son gouvernement les ressuscitent après les avoir enterrés | Le HuffPost
  • Il est faux de croire que l'échelle des craintes correspond à celle des dangers qui les inspirent. On peut avoir peur de ne pas dormir et nullement d'un duel sérieux, d'un rat et pas d'un lion. De Marcel Proust / Le Temps retrouvé
  • Ce que les mécaniciens de l'esprit n'ont pas compris, c'est que lorsque Dieu se manifeste, il n'a nullement besoin des sens : il entre en communication directe avec cette "aptitude au divin" qu'est l'âme. De André Frossard / Paris-Match - 29 août 1991
  • Demain devient aujourd'hui; aujourd'hui se mue en hier. Et la terre n'en est nullement troublée. De André Brink / Un instant dans le vent, 1985
  • Mort, ne t'enorgueillis pas si certains te nomment puissante et terrifiante, car tu ne l'es nullement. De John Donne / Poèmes sacrés et profanes, 1633
  • De ce que le naturel, par accident, fait de l'art, il ne s'ensuit nullement que l'art doive faire du naturel. De Jean Rostand / Pensées d'un biologiste
  • C’est à un instinct mécanique, qui est chez la plupart des hommes, que nous devons tous les arts, et nullement à la saine philosophie. De Voltaire / Lettres philosophiques
  • En déchiffrant les secrets de la nature, l'homme ne prouve nullement que Dieu n'existe pas, il cesse d'éprouver le besoin de Dieu. De Paul Evdokimov
  • L'art n'est nullement nécessaire. Tout ce qu'il faut pour rendre ce monde plus habitable, c'est l'amour. De Isadora Duncan / Mémoires
  • Il est très doux de scandaliser : il existe là un petit triomphe pour l’orgueil qui n’est nullement à dédaigner. De Marquis de Sade / La Philosophie dans le boudoir
  • On dit bien des choses qu'on ne pense nullement, et chacun commence par là. De Alain / Propos d'un Normand
  • La Science est avant tout un système organisé de croyance, a priori nullement supérieur aux autres. De Jean-Pierre Petit / Le chemin des Ummites
  • L'amour est une absurdité qui n'est nullement inscrite dans la nature. De Thomas Bernhard / Perturbation
  • L'idée de l'expérience ne remplace nullement l'expérience. De Alain / Propos
  • La liberté individuelle n'est nullement un produit culturel. De Sigmund Freud / Totem et tabou
  • Suspension et suppression ne sont nullement synonymes. De Sénèque / La tranquillité de l'âme

Images d'illustration du mot « nullement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nullement »

Langue Traduction
Corse affattu
Basque inola ere ez
Japonais どういたしまして
Russe не за что
Portugais de modo nenhum
Arabe على الاطلاق
Chinois 一点也不
Allemand keineswegs
Italien affatto
Espagnol de ningún modo
Anglais not at all
Source : Google Translate API

Synonymes de « nullement »

Source : synonymes de nullement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « nullement »



mots du mois

Mots similaires