La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « nord »

Nord

Définitions de « nord »

Trésor de la Langue Française informatisé

NORD, subst. masc.

A. − Point cardinal qui se trouve dans la direction de l'étoile polaire; pôle, direction, exposition, espace, aire de vent correspondants. L'ombre du tuyau marquait le nord sur la carte (Stendhal,Chartreuse,1839, p.151).Il demanderait une chambre au nord, tout à fait au nord, sans aucun soleil (Maupass.,Contes et nouv.,t.1, Voy. santé, 1886, p.549):
1. Écoute (...) le doux vent haut placé entre l'est et le nord, respire le pin et la menthe du petit marais salé, dont l'odeur gratte au grillage comme la chatte! Colette,Naiss. jour,1928, p.47.
SYNT. Vent du nord; le nord de la France; du nord au sud; se diriger, marcher vers le nord; remonter au nord, vers le nord.
(Subst. +) du nord.(Ce) qui est situé dans cette direction par rapport à un point donné. À quatre heures, le soleil ayant tourné, je fermai les volets du Nord et ouvris ceux qui donnent au Midi (Bosco,Mas Théot.,1945, p.39).Ce quartier de Grenade (...) escalade la colline du nord (T'Serstevens,Itinér. esp.,1963, p.111).
Au nord de (+ subst.).En un lieu situé dans cette direction par rapport à un point donné. À quelque temps de là il achetait (...) une délicieuse habitation au nord de la vallée, face à l'est sous le premier toucher de la lumière (Pesquidoux,Livre raison,1932, p.210).
Expr., ASTRON., MAR., MÉTÉOR.
1. Nord astronomique, nord vrai. Pôle boréal. L'angle utile pour le plomb est représenté par un secteur de 50 degrés dirigé un peu à l'ouest du nord astronomique (Élie de Beaumont,Stratigraphie,1869, p.553).
2. Nord magnétique. Point du monde vers lequel se dirige l'aiguille de la boussole et qui diffère plus ou moins du nord vrai (d'apr. Soé-Dup. 1906).
3. Étoile du Nord. Étoile polaire. Grâces à la terre qui est si belle en quatre saisons! Au frère Soleil et à la soeur Lune, à l'étoile du Nord! (Jouve,Trag.,1920, p.144).
4. Faire le Nord (vieilli). Se diriger vers le nord, faire route vers le nord. Depuis la fin du coup de vent jusqu'à la découverte de l'île Grande (...), il avait fait constamment le Nord (Voy. La Pérouse,t.1, 1797, p.74).
5. Le vent est au nord. Le vent souffle, vient du nord. La mer était fort grosse, les vents au Nord (Voy. La Pérouse,t.2, 1797, p.73).
6. Perdre le nord (fam.). Être perdu, désorienté; ne plus savoir où l'on est:
2. Ces chemins étaient bien gentils, mais ils désorientaient, surtout dans cette lumière indécise de l'aube. Au détour d'un rideau d'arbres, Angelo se trouva nez à nez avec un uhlan qui avait aussi perdu le nord. Giono,Le Bonheur fouds OEuvres romanesques complètes, Paris, Gallimard, 1977 [1957], p.1089.
Au fig. S'affoler. Synon. perdre la tête*, la boussole*.[Le plus souvent à la forme négative] Garder son sang-froid, son bon sens; ne pas perdre de vue son intérêt. Comment n'eût-il [V. Hugo] pas perdu un peu le nord devant les délirants hommages dont il était l'objet (L. Daudet, Fant. et viv.,1914, p.12).Vous avez du chagrin bien sûr, mais vous ne perdez pas le nord (Mauriac,Noeud vip.,1932, p.244).
B. − Vieilli, littér. [Avec ou sans majuscule, selon qu'il y a personnification ou non] Vent du nord. Le lierre aux coups du Nord frissonne sur la porte (Lamart.,Confid.,1849, p.126):
3. Qu'il falloit peu de choses à ma rêverie! Une feuille séchée que le vent chassoit devant moi, une cabane dont la fumée s'élevoit dans la cîme dépouillée des arbres, la mousse qui trembloit au souffle du nord sur le tronc d'un vieux chêne, une roche écartée, un étang désert où le jonc flétri murmuroit! Chateaubr.,Génie,t.1, 1803, p.435.
C. − [Avec majuscule de nos jours; gén. employé seul, parfois suivi d'un adj. indiquant une aire géographique déterminée] Partie septentrionale du monde, d'un ensemble géographique, d'un pays. Afrique du Nord, Amérique du Nord; pays, peuples du Nord. Les Américains du Nord voudraient soutenir les Américains du Mexique et du Pérou (Staël,Consid. Révol. fr.,t.2, 1817, p.394).
En partic.
Le Grand Nord. La partie du monde située près du pôle boréal. Il n'y a plus de forêts, dans le Grand Nord, mais seulement des steppes recouvertes de buissons rabougris, d'arbres étiques (D. Ogrizek, Les Pays nordiques,Paris, Odé, 1957, p.412).La découverte en 1932 de gisements importants dans le grand Nord canadien (Goldschmidt,Avent. atom.,1962, p.18).
Partie septentrionale de l'Europe, opposée au Midi; plus particulièrement, cette partie considérée autrefois comme froide, lointaine et comprenant des pays tels que la Prusse, la Pologne, la Russie, les pays scandinaves. La France, située entre le ciel ardent du Midi et les régions rêveuses du Nord (Bonstetten,Homme Midi,1824, p.54).Le romantisme est fils du Nord, et le Nord est coloriste; les rêves et les féeries sont enfants de la brume (Baudel.,Salon,1846, p.104):
4. Empereur d'Europe! Sultan d'Asie! Voilà les deux seuls titres qu'on gravera sur son mausolée. Un obstacle: l'immense Russie! (...). Oui, il [Napoléon] vaincra l'autocrate du Nord et l'entraînera, tsar vassal, suivi de ses hordes de cavaliers sauvages, à la conquête de l'Orient. Coppée,Bonne souffr.,1898, p.106.
[P. allus. au vers de Voltaire: C'est du nord aujourd'hui que nous vient la lumière] :
5. Ce n'est pas du Nord aujourd'hui Que m'arriverait la lumière; Du Midi non plus, en dernière Analyse. Du Centre, oui? Non. Mais d'où? De nulle part, −là! Verlaine,OEuvres compl.,t.3, Épigrammes, 1894, p.260.
Région septentrionale de la France, comprenant en particulier les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Un homme du Nord; les gens du Nord. Pour savoir où s'établir, ils passèrent en revue toutes les provinces. Le Nord était fertile, mais trop froid (Flaub.,Bouvard,t.1, 1880, p.14).
SYNT. Climat, région, houillères, plaines du Nord; dans le Nord; partir pour le Nord; la Compagnie (du Chemin de fer) du Nord; la gare du Nord.
P. méton. Ensemble des habitants correspondants. Dès le moment où Simon de Montfort et ses croisés se mirent en marche, l'affaire changea d'aspect. Elle devint la lutte du Nord contre la féodalité du Midi et la dynastie toulousaine (Bainville,Hist. Fr.,t.1, 1924, p.67).
D. − [Sous une forme ell., dans des tours relevant gén. de la géogr., de la mar., de la météor.]
1. avec valeur d'adj.
a) Qui est situé au nord. Hémisphère, pôle nord; côte, latitude nord; Atlantique Nord; Pacifique Nord. Doubler le cap le plus Nord de l'Amérique (Chateaubr.,Mém.,t.1, 1848, p.598).À midi la neige déjà fondue excepté au rebord des croisées nord (Giraudoux,Siegfried et Lim.,1922, p.217).
b) Qui vient du nord. Courant nord. Le vent était nord; cet homme évidemment nageait pour aller prendre le vent au delà de la pointe Fontenelle (Hugo,Travaill. mer,1866, p.228).Le vent dans quelques heures bousculera un désert modelé, pendant des mois, par le vent Nord (Saint-Exup.,Courr. Sud,1928, p.57).
2. avec valeur d'adv.
a) Dans la direction du nord. Papadakis qui était au gouvernail donna franchement un coup de barre. On montait plein nord (Cendrars,Bourlinguer,1948, p.176).
(Verbe +) nord et sud.Dans une direction qui va du nord au sud. De ce point, le littoral courait assez régulièrement nord et sud (Verne,Île myst.,1874, p.95).
b) En provenance du nord. Par ce temps où il vente nord (Pesquidoux,Chez nous,1923, p.7).
Prononc. et Orth.: [nɔ:ʀ]. Ac. 1694, 1718: nord «Plusieurs écrivent nort»; dep. 1740: nord. Ac. 1694-1798: toujours majuscule; depuis 1835: majuscule quand le mot désigne une aire géogr. (peuples du Nord), ailleurs minuscule (l'étoile du nord), mais ex. avec majuscule supra B. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1140 norht emploi adv. «dans la direction du point cardinal opposé au sud» (Geoffroy Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 961); 1155 subst. north «direction, point cardinal opposé au sud» (Wace, Brut, 1272 ds T.-L.); 1174-76 nort (Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, C.f.m.a., 5652); b) 1572 perdre le nord (Correspondance du Cardinal de Granvelle, t.4, Bruxelles, 1884, p.351: Le duc a perdu le nort, et ne sçait où il en est); 2. 1155 adj. «situé du côté du nord» porte nort (Wace, Brut, 4120 ds T.-L.); 3. 1160-74 «vent du nord» (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 434); 4. a) 1160-74 «pays nordiques» (Id., ibid., 430-431); b) 1690 «région, contrée située au nord d'un pays» le Nord d'Écosse (Fur.). Terme d'orig. germanique, empr., d'abord en Normandie d'où il est passé dans l'usage des autres régions, au vieil angl. norpb att. dep. le ixes. (FEW t.16, p.601b; NED). Fréq. abs. littér.: 5635. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9493, b) 5922; xxes.: a) 4523, b) 9972.
DÉR.
Nordir, verbe intrans.,mar. [Le suj. désigne le vent] .Tourner au nord. Le vent qui était sud-ouest semble nordir, il est nord-ouest (H.-Ph. d'Orléans, À travers banquise,1907, p.60).[nɔ ʀdi:ʀ]. 1reattest. 1868 (Littré); de nord, dés. -ir.
BBG.Goosse 1975, p.29. _ Gutmans (T.). Une Terminol. occ. unifiée dès le M. Âge. Linguistique. Paris. 1970, t.6, pp.147-151. −Hamelin (L.-E.). Un Ex. de terminol. sc.: le nord. In: Colloque Internat. de Terminol. 6. 1977. Pointe-au-Pic. Québec, 1979, pp.61-78; Pt gloss. nordique du Canada. Meta. 1954, t.19, no3, pp.154-158. _ Le Nord et son lang. Néol. Marche. 1979, no5, pp.13-157; no6, pp.177-313.

Wiktionnaire

Adjectif - français

nord \nɔʁ\ invariable

  1. Dans la direction du nord.
    • C’est ici que ça se passe, 30°50’ de latitude nord, 30°50’ de longitude ouest… à une journée de distance pour nous, et ils filent sud-sud-ouest à toute vapeur. À ce train-là nous ne verrons rien […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 174 de l’édition de 1921)
    • L’hémisphère nord.
    • La côte nord.

Nom commun - français

nord \nɔʁ\ masculin

  1. (Géographie) Celui des quatre points cardinaux opposé au sud et qui correspond à la direction de l’étoile polaire ; direction du pôle de l'hémisphère boréal et correspondant à l'azimut 360°.
    • La ville de Dunkerque se trouve au nord de Paris.
    • Pendant la première semaine, la brise fut très légère et excessivement variable, tournant constamment du Nord au Suroit, en passant par l’Est. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’aiguille aimantée se tourne vers le nord magnétique.
    • Une maison exposée au nord.
  2. (Géographie) Partie de la terre qui est opposée au midi.
    • Les plus belles fourrures viennent du nord.
    • Il a voyagé dans le nord.
  3. Région d’un pays ou partie du monde la plus rapprochée du nord.
    • La Compagnie du chemin de fer du Nord.
    • Milan est le centre économique de l'Italie du Nord.
  4. Pays du Nord. Pays développé.
    • Les inégalités et disparités entre les nords et les suds révèlent ces nouvelles discontinuités que certains auteurs dénoncent comme des héritages de la colonisation. — (Gérard Bacconnier, La Mondialisation en fiches : Genèse, acteurs et enjeux, 2008)
  5. Vent soufflant vers le midi.
    • Les suds sont aussi fort violens ; leur saison est dans le cours de juin, juillet et août, temps où les nords ne soufflent jamais. — (Jean-François de La Harpe, Abrégé de l’Histoire générale des voyages, 1820)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NORD. n. m.
Celui des quatre points cardinaux qui répond à l'étoile polaire et qui est opposé au sud. L'aiguille aimantée se tourne vers le nord. Le nord en un lieu est donné par la direction de la méridienne tournée vers l'étoile polaire. Le vent souffle du nord. Le vent du nord. Une maison exposée au nord. L'étoile du nord, L'étoile polaire. En termes de Marine, Faire le nord, Faire route au nord. Fig. et fam., Perdre le nord, Ne plus s'orienter, être désorienté.

NORD, désigne aussi la Partie de la terre qui est opposée au midi. Les pays, les contrées, les régions du Nord. Les plus belles fourrures viennent du Nord. Il a voyagé dans le Nord. Il se dit, par analogie, de la Région d'un pays la plus rapprochée du nord. Les Chemins de fer du Nord. Il s'emploie aussi adjectivement et dans ce cas est invariable. Le pôle nord. Le vent est nord. La côte nord. Degrés de latitude nord, Ceux qui vont de l'équateur au pôle nord.

Littré (1872-1877)

NORD (nor ; le d ne se prononce pas et ne se lie pas : le nor et le midi) s. m.
  • 1La partie du monde qui répond à l'étoile polaire. Du bout de l'horizon accourt avec furie Le plus terrible des enfants Que le nord eût portés jusque-là dans ses flancs, La Fontaine, Fabl. I, 22. Nous lûmes le traité de la sphère de M. de Maupertuis, son voyage au nord, tout ce qu'il a écrit sur le système du monde, Condillac, Gramm. Motif des étud. Œuv. t. V, p. CXL, dans POUGENS. La victoire en chantant nous ouvre la barrière ; La liberté guide nos pas ; Et du nord au midi la trompette guerrière A sonné l'heure des combats, Chénier M. J. Chant du départ. Vous représentez-vous cette ville bouleversée [Malo-Iaroslavetz]… d'un côté, les Français venant du nord qu'ils évitent ; de l'autre, à l'entrée des bois, les Russes gardant le sud et cherchant à nous repousser sur leur puissant hiver, Ségur, Hist. de Nap. IX, 4.
  • 2Particulièrement, celui des deux pôles qui est du côté de l'étoile polaire. L'aiguille aimantée se tourne vers le nord.

    Étoile du nord, dernière étoile de la queue de la Petite Ourse ; on l'appelle plus souvent étoile polaire.

    Fig. Quoi ! faut-il, ne s'armant que de timides voiles, N'avoir que ces grands noms [Homère, Virgile] pour nord et pour étoile ? Chénier, l'Invention.

    En géographie, degrés de latitude nord, ceux qui vont de l'équateur au pôle septentrional.

    Adj. Le pôle nord.

  • 3 Terme de marine. Faire le nord, faire route au nord. Perdre le nord, s'égarer en mer.

    Les courants portent nord, c'est-à-dire vers le nord.

    Quelquefois on désigne un coup de vent du nord en disant : un nord.

  • 4 Absolument. Le nord, le vent du nord. Le nord a soufflé avec violence. Le soleil en naissant la regarde d'abord, Et le mont la défend des outrages du nord, Boileau, Épît. VI.

    On dit plus ordinairement : le vent du nord.

    Adj. Le vent est nord.

  • 5La partie d'un pays qui est au nord. Le nord de la France. Tout le nord de leur empire [des Moscovites] consistait dans de vastes déserts et dans quelques habitations de sauvages ; ils ignoraient même que la vaste Sibérie existât, Voltaire, Mœurs, 119.
  • 6Les pays septentrionaux (on met une majuscule). L'Empire et la Hollande se remuent contre un conquérant [Charles Gustave de Suède] qui menaçait tout le Nord de la servitude, Bossuet, Anne de Gonz. Le Danemark a eu une reine qu'on a nommée la Sémiramis du Nord, Fontenelle, Czar Pierre. Le Nord décoloré languit dans un long deuil, Delille, Trois règnes, I. Bientôt après, Napoléon proposa une alliance entre la Suède, Copenhague et Varsovie : confédération du Nord, dont il se serait fait chef comme de celle du Rhin, Ségur, Hist. de Nap. I, 4.

    Les peuples septentrionaux. …Enfin la tyrannie Fait signe au Nord de déborder sur nous, Béranger, Malade.

HISTORIQUE

XIIe s. Pur l'eglise del nort e en l'ele del nort, Envers le nort, suffri li bons sainz Thomas mort, Th. le mart. 151. Tresque sur les degrés del nort l'unt fait aler, ib. 147. Li uns rochiers muntout [montait] al north, encuntre Magmas, e li altres al sud, encuntre Gabaa, Rois, 46. Oïr devez dont Normanz furent, E dont Normanz cest non rechurent : Kankesa vers setentrion, Ke nos char el ciel apelon, Cest air, cest ciel, u terre, u mer, Tuit solent gent north apeler, Por north un vent ki sort et vient, De là ù li ciel li char tient ; Engleiz dient en lor language, à la guise de lor usage, En north alom, de north venom, En north fum naiz, en north manom, Wace, Rou, v. 95.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nord »

(XIIe siècle) Du vieil anglais norþ, lui-même issu du proto-germanique *nurtha de *ner (gauche [au lever du soleil])[1].
Note : Employé d’abord en Normandie d’où il est progressivement passé dans l’usage des autres régions.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Allem. Nord ; angl. north.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « nord »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nord nɔr

Citations contenant le mot « nord »

  • Perdre le nord, ça n'a pas de sens ! De Anonyme
  • Le sage sait que le nord de la prudence consiste à se conformer au temps. De Baltasar Gracian y Morales / L'Homme de Cour
  • Aujourd'hui sur cette terre du nord, le soleil s'appelle le Louvre. De François Hollande / discours prononcé lors de l'inauguration du Musée du Louvre-Lens
  • Le genre humain est comme un fleuve qui coule du nord au midi ; rien ne peut le faire rebrousser contre sa source. De Antoine de Rivarol / De l'universalité de la langue française
  • Une planète est un corps androgyne, pourvu des deux sexes et fonctionnant en masculin par les copulations du pôle nord, et en féminin par celles du pôle sud. De Charles Fourier / Le Phalanstère
  • Le corps humain comprend le thorax au nord et l’abdomen au sud. C’est dans le thorax que les poumons font leur nid. De Jean-Charles / La foire aux cancres
  • L'actualisation des prévisions saisonnières est valable pour la fin de l'été et le début de l'automne (août, septembre et octobre), revêtant ainsi une importance particulière avec, notamment, les vacances et les vendanges. Ces prévisions mettent en évidence un été qui sera moins chaud que les 5 précédents, mais finalement encore assez sec notamment sur les régions de la moitié nord. Cette sécheresse risque de se prolonger pendant l'automne. La Chaîne Météo, Météo du samedi 25 juillet : entre pluies au nord et chaleur au sud - Actualités La Chaîne Météo
  • Canoë, minigolf, skatepark… Les activités proposées sur la base de loisirs Loisinord cet été L’été 2020, vous pouvez profiter de nombreuses activités, sur le stade nautique de la base de loisirs Loisinord, à Noeux-les-Mines (Pas-de-Calais). Précisions. , Que faire le samedi 25 juillet, à Lille et dans le Nord - Pas-de-Calais ? | Lille Actu

Images d'illustration du mot « nord »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nord »

Langue Traduction
Anglais north
Espagnol norte
Italien nord
Allemand norden
Chinois
Arabe شمال
Portugais norte
Russe к северу
Japonais
Basque ipar
Corse nordu
Source : Google Translate API

Synonymes de « nord »

Source : synonymes de nord sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « nord »

Nord

Retour au sommaire ➦

Partager