La langue française

Narine

Définitions du mot « narine »

Trésor de la Langue Française informatisé

NARINE, subst. fém.

A. − [Chez l'homme et certains animaux] Chacun des deux orifices externes du nez. Elle avait un air toujours vaguement offensé, des narines courtes et veloutées qui faisaient penser à une biche (Colette, Mais. Cl., 1922, p.142):
1. On commença par amener un pauvre ours aux trois quarts paralytique et qui semblait considérablement ennuyé. Muselé, il avait de plus autour du cou un collier d'où pendait une chaîne de fer, un cordon passé dans les narines pour le faire docilement manoeuvrer... Flaub., Champs et grèves, 1848, p.346.
SYNT. Narine droite, gauche; les deux narines; aile des narines; narines grandes, larges, ouvertes, petites, roses; souffler des narines, dans les narines; se boucher, se curer, se fouiller les narines; sifflement des narines.
P. métaph. Le ferry-boat arrivait à quai. Les deux ancres tombèrent de ses narines (Morand, Ouv. la nuit, 1922, p.247).
B. − P. méton. Aile du nez; gén. au plur., nez.
[Les narines sont considérées comme partie des organes de l'odorat] Un de ces brouillards qui piquent les narines (Pourrat, Gaspard, 1925, p.70).Une grande nappe salée happe les narines, poivrée de poussière de charbon (Gracq, Beau tén., 1945, p.105):
2. Nature, berce-le chaudement: il a froid. Les parfums ne font pas frissonner sa narine; Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. Rimbaud, Poés., 1871, p.76.
SYNT. Agacer, chatouiller, emplir, ouvrir, pincer les narines; flairer des narines; humer avec les narines; monter aux narines; humer, respirer à pleines narines.
[Les narines sont considérées comme manifestant une émotion] Ses narines se dilataient, elle flairait la brouille, elle devait la sentir depuis longtemps (Proust, Fugit., 1922, p.442).L'orgueil, un vague effroi, me pinçaient les narines (Guéhenno, Journal homme 40 ans, 1934, p.152):
3. Selon Lavater, le secret de chaque homme est dans la bouche, indomptable à la volonté, qui fait des yeux des comédiens plus ou moins habiles; − mais il y a un retroussement dans la narine droite qui dit l'ennui dédaigneux de cette tête chenue pour toutes choses... Barb. d'Aurev., Memor. 3, 1856, p.41.
SYNT. Battre, frémir, palpiter des narines; dilater, gonfler les narines; narines palpitantes, pincées.
Arg. et pop.
S'en jeter un (coup) dans les narines. Boire. En jeter un coup dans les narines. ,,Payer à boire`` (Chautard Vie étrange Arg. 1931, p.187).
En prendre plein les narines. Être fortement atteint, touché. Prends ça dans les narines: ,,C'est bien fait pour toi`` (Car.Argot1977).
Prononc. et Orth.: [naʀin]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Début du xiies. en parlant d'un monstre marin (Benedeit, St Brendan, éd. E.G.R. Waters, 939: Des narines li fous lur salt); fin xiies. en parlant d'une personne (Floire et Blancheflor, éd. J.-L. Leclanche, 2887). Du lat. vulg. *narina, dér. du class. naris, plus fréq. nares, narium, plur. «narines, nez». Fréq. abs. littér.: 1044. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1355, b) 1889; xxes.: a) 1427, b) 1412.

Wiktionnaire

Nom commun

narine \na.ʁin\ féminin

  1. Chacune des deux ouvertures du nez par lesquelles l’homme respire et perçoit les odeurs.
    • Narine droite, gauche.
    • Le sang lui coulait par les narines.
    • Enfler, gonfler ses narines.
  2. Il se dit aussi en parlant d’un grand nombre d’animaux.
    • Les narines d’un cheval, d’un taureau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NARINE. n. f.
Chacune des deux ouvertures du nez par lesquelles l'homme respire et perçoit les odeurs. Narine droite gauche. Le sang lui coulait par les narines. Enfler, gonfler ses narines. Il se dit aussi en parlant d'un Grand nombre d'animaux. Les narines d'un cheval, d'un taureau.

Littré (1872-1877)

NARINE (na-ri-n') s. f.
  • 1L'une des deux fosses nasales. Cet enfant a mal à la narine droite. Les narines d'un cheval, d'un taureau. … L'ours boucha sa narine ; Il se fût bien passé de faire cette mine ; Sa grimace déplut ; le monarque irrité L'envoya chez Pluton faire le dégoûté, La Fontaine, Fabl. VII, 7. Les immenses baleines et tous les monstres marins faisant avec leurs narines un flux et un reflux de l'onde amère, Fénelon, Tél. IV. Les narines de cet ara [l'ara vert] ne sont point visibles comme celles de la plupart des perroquets, Buffon, Ois. t. XI, p. 279.

    Fig. C'est pourquoi je te mettrai un cercle aux narines et un mords à la bouche, Sacy, Bible, Isaïe, XXXVIII, 29.

    Terme de vétérinaire. Fausse narine, espèce de cul-de-sac formé par la peau amincie, existant chez les solipèdes, à l'entrée de la narine, entre l'épine nasale et le biseau du petit sus-maxillaire.

  • 2Narine dans le style élevé se dit des ailes du nez. Et là-dessus ses narines s'enflent, il cache avec peine sa joie et sa vanité par quelques dehors de modestie, La Bruyère, XIII.

    Les romantiques s'en sont moqués : V. Hugo a dit dans ses Contempl. Réponse à un acte d'accusation : J'ai dit à la narine : eh mais ! tu n'es qu'un nez ! Cela n'empêche point que narine en ce sens ne soit fort bon. V. Hugo lui-même a dit : Et lui, l'orgueil gonflait sa puissante narine, Chants du crépuscule, Napoléon II.

HISTORIQUE

XIIe s. Oreilles unt, et ne orrunt ; narilles unt, e ne odererunt, Liber psalm. p. 176. Devant le nes [il] me copa le nasel, Tres qu'es [jusqu'aux] na rilles me fist son brant coler, li Charrois de Nymes, V. 143. Cel anel metteit as narines celi ki par deables fud traveillied, e fist si les deables par les narines eissir, Rois, p. 241.

XIIIe s. Crupe ot grosse et quarée, piés copés et vautis, Narines grans et amples, les iex bruns esclarcis ; El regne d'Antioche n'ert chevaus si eslis, Ch. d'Antioche, IV, 185.

XIVe s. Et dit Homerus que Hector monstroit la forte et aspre vertu de lui par chascune de ses deux narines, par lesquelles l'en voit le sanc esboulir, Oresme, Eth. 86.

XVIe s. Les malades ont les narilles escarquillées, Paré, VI, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « narine »

(Siècle à préciser) Du latin naris, variante de nasus par rhotacisme qui nous donne nez, nase.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, narène ; bourg. naireigne. La forme régulière est narille, du diminutif naricula, dérivé du latin naris, narine, qui est pour nasis, par changement normal de s en r entre deux voyelles (voy. NEZ). Narine est venu d'une substitution de l'n à l'l, comme dans l'italien malinconia, de melancholia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « narine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
narine narin

Citations contenant le mot « narine »

  • La gastronomie fait trembler d'intelligence nos narines. De Charles Monselet
  • Pour le baiser nos narines et nos yeux sont aussi mal placés que nos lèvres mal faites. De Marcel Proust / Le Côté de Guermantes
  • Rhume : tempête sous narine. De Léo Campion
  • Celui dont les narines sont tournées vers le ciel tombera dans une fosse à purin. De Proverbe chinois
  • «Drôle d’histoire: Je me suis cassé le nez en août et depuis ce temps là, j’ai de la difficulté à respirer par ma narine droite. Je devais avoir une chirurgie en novembre pour corriger cela, mais j’ai commencé à avoir de la difficulté à respirer par ma narine gauche aussi et maintenant je peux à peine respirer par mon nez.» billie, Charli D’Amelio révèle la raison derrière sa chirurgie au nez | billie
  • Parmi les tests permettant de détecter une infection au Covid-19, on distingue le test virologique. Celui-ci consiste à faire un prélèvement à l'aide d'un écouvillon dans chacune des deux narines. L'écouvillon est une sorte de grand coton-tige qui s'insère jusqu'à 15 cm dans le nez. La technique peut paraître impressionnante et en effraie plus d'un. "On ressent un petit chatouillement au niveau de la narine. Personnellement, j'ai l'œil qui pleure. C'est tout ce que je ressens. C'est un peu désagréable mais ça ne fait pas mal", nous confie une patiente. RTL Info, Focus sur les tests PCR: pourquoi doit-on enfoncer cette sorte de coton-tige de 15 cm dans le nez? - RTL Info
  • Si les piqûres n’ont jamais été un problème, je suis sujette aux saignements de nez depuis toujours, alors la perspective de voir le long coton-tige que l’infirmière vient de brandir, introduit dans une de mes narines me rend quelque peu nerveuse. , J’ai testé le dépistage du Covid-19 à Dieppe, « ça pique mais ça sauve des vies » | Les Informations Dieppoises

Images d'illustration du mot « narine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • This 2009 image depicts a healthcare practitioner as he was administering the H1N1 live attenuated intranasal vaccine (LAIV) to an Asian man. Using a small syringe, he was delivering the vaccine mist into the man’s right nostril. Photo de CDC via Unsplash
  • This 2009 image depicts a healthcare practitioner as she was administering the H1N1 live attenuated intranasal vaccine (LAIV) to an Asian woman. Using a small syringe, she was delivering the vaccine mist into the woman’s left nostril. Photographer Jame Gathany Photo de CDC via Unsplash
  • This 2009 image depicts a healthcare practitioner as he was administering the H1N1 live attenuated intranasal vaccine (LAIV) to an Indian female recipient. Using a small syringe, he was delivering the vaccine mist into the woman’s left nostril. Photo de CDC via Unsplash
  • This 2009 image depicts a healthcare practitioner as he was administering the H1N1 live attenuated intranasal vaccine (LAIV) to an Indian female recipient. Using a small syringe, he was delivering the vaccine mist into the woman’s right nostril. Photographer Jame Gathany Photo de CDC via Unsplash
  • This 2009 image depicts a healthcare practitioner as she was administering the H1N1 live attenuated intranasal vaccine (LAIV) to an Asian man. Using a small syringe, she was delivering the vaccine mist into the man’s left nostril. Photo de CDC via Unsplash
  • Icelandic Horse Photo de Francesco Ungaro via Unsplash

Traductions du mot « narine »

Langue Traduction
Anglais nostril
Espagnol fosa nasal
Italien narice
Allemand nasenloch
Chinois 鼻孔
Arabe فتحة الأنف
Portugais narina
Russe ноздря
Japonais 鼻孔
Basque nostril
Corse narra
Source : Google Translate API

Synonymes de « narine »

Source : synonymes de narine sur lebonsynonyme.fr

Narine

Retour au sommaire ➦

Partager