La langue française

Mutiner

Sommaire

  • Définitions du mot mutiner
  • Étymologie de « mutiner »
  • Phonétique de « mutiner »
  • Citations contenant le mot « mutiner »
  • Traductions du mot « mutiner »
  • Synonymes de « mutiner »

Définitions du mot mutiner

Trésor de la Langue Française informatisé

MUTINER, verbe trans.

A. − Emploi trans., vieilli. Mutiner qqn.Inciter quelqu'un à la désobéissance, à l'indiscipline, à la révolte contre une autorité, une contrainte. Faut-il que ce héros, en mutinant l'armée, Aille risquer sa vie avec sa renommée? (Moréas,Iphigénie,1900, v, 2, p.151).
B. − Emploi pronom. réfl. Qqn se mutine
1. Vx. S'emporter, s'exaspérer, s'irriter contre quelqu'un/quelque chose. Un homme est blessé personnellement: il s'irrite soit contre la règle, soit contre celui qui applique la règle; alors il injurie, se mutine, se sépare (Lamennaisds L'Avenir,19 avr. 1831, p.287).Voyons, marquis (...). Vous aurez beau vous mutiner, vous ne changerez rien aux faits accomplis (Sandeau,Mllede La Seiglière,1848, p.146).
2. [Dans un cont. milit. et mar., de guerre civile, d'univers carcéral] Se dresser avec violence contre une autorité établie. Synon. rebeller (se), révolter (se), soulever (se).Les Bretons commencèrent à se mutiner et voulaient piller la ville (Barante,Hist. ducs Bourg.,t.1, 1821-24, p.269).Les matelots espagnols qui accompagnaient Christophe Colomb se mutinèrent plusieurs fois, jusqu'à le menacer de mort s'il ne donnait pas l'ordre du retour (Bloy,Journal,1892, p.236):
. Les ports de guerre et les garnisons se mutinèrent successivement (...). En août 1790, il [Lafayette] voulut en finir; la garnison de Nancy s'étant révoltée, il soutint son cousin, le marquis de Bouillé, qui la soumit de haute lutte, fit exécuter quelques insurgés et envoyer aux galères 41 Suisses de Châteauvieux. Lefebvre,Révol. fr.,1963, p.162.
[Parfois avec ell. du pron. réfl.] Cet ordre rigoureux fit mutiner le peuple (Ac.; dict. xixes.).
REM.
Mutiné, -ée, adj.a) [En parlant d'une pers.] Qui se dresse avec violence contre une autorité établie. Synon. insoumis, révolté.Des partis mutinés je fis taire la voix, Moins par les châtiments que par de justes lois (Legouvé,Mort Henri IV,1806, 5, 3, p.423).Un haut-parleur criait: Les troupes mutinées marchent sur le centre de Barcelone (Malraux,Espoir,1937, p.444).[P. méton.] La rébellion de son coeur mutiné ne se manifestait par aucun acte, aucune parole, aucune infraction à la discipline (E. de Goncourt, Élisa,1877, p.185).b) Au fig., poét. [En parlant des éléments naturels] Agité, furieux, déchaîné, impétueux. Vieux sapin dont les vents mutinés Battent la tête chauve et les flancs décharnés (Baour-Lormian,Ossian,1827, p.80).Il n'est pas un flot, si mutiné qu'il soit (...), dont la puissante gerbe ne s'efface sous la masse des eaux (Balzac,Splend. et mis.,1847, p.505).
Prononc. et Orth.: [mytine], (il) mutine [mytin]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1396 «se révolter contre une autorité» soi meutiner (Récit d'un Bourgeois de Valenciennes, éd. Kervyn de Lettenhove, p.90); d'où 1577 «s'irriter, s'exaspérer» (R. Belleau, Œuvres, II, 392, Reconnue, II, 4 ds IGLF); 2. 1485 «rendre mutin» (Mist. Viel Testament, XXX, 25921, III, 375, ibid.: Faisons le peuple mutiner Encontre eulx). Dér. de mutin*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 17.

Wiktionnaire

Verbe

mutiner \my.ti.ne\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se mutiner)

  1. Se porter à la sédition, à la révolte.
    • Des troupes mutinées.
    • (Absolument) Le peuple se mutinait.
    • Cet ordre rigoureux fit mutiner le peuple.
  2. Enfant qui se dépite et manque à l’obéissance.
    • Cet enfant se mutine à chaque instant.
  3. (Poétique)
    • Les flots, les vents mutinés, Les flots agités, les vents impétueux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUTINER (SE). v. pron.
Se porter à la sédition, à la révolte. Des troupes mutinées. Le peuple se mutinait. Absolument, Cet ordre rigoureux fit mutiner le peuple. Il se dit aussi d'un Enfant qui se dépite et manque à l'obéissance. Cet enfant se mutine à chaque instant. Poétiquement, Les flots, les vents mutinés, Les flots agités, les vents impétueux.

Littré (1872-1877)

MUTINER (mu-ti-né) v. a.
  • 1Jeter dans la révolte, soulever, irriter. Je ne vous dirai point qu'il commande au tonnerre, Qu'il fait enfler les mers, qu'il fait trembler la terre, Que de l'air qu'il mutine en mille tourbillons, Contre ses ennemis il fait des bataillons, Corneille, Illus. comique, I, 1. Un peu de jalousie et de confusion Mutinait mes désirs et me soulevait l'âme, Corneille, Agés. II, 7. Bénissez-le, foudres, orages, Frimas, neiges, glaçons, grêles, vents indomptés, Qui ne mutinez l'air et n'ouvrez les nuages Que pour faire ses volontés, Corneille, Trad. du ps. CXLVIII. Vous ne feriez que mutiner son amour-propre, Rousseau, Ém. IV.
  • 2Se mutiner, v. réfl. Faire le mutin, se porter à la révolte. Mais d'ailleurs les deux camps se mutinent, Corneille, Hor. III, 2. Quel était donc ce gouvernement si sage et si vanté de Philippe II, lorsqu'on voit dans ce temps-là même ses troupes se mutiner en Flandre, faute de payement, et saccager la ville d'Anvers ? Voltaire, Mœurs, 164.

    Avec ellipse du pronom se. Acaste nouveau roi fait mutiner la ville, Corneille, Médée, I, 1.

  • 3Se dépiter, s'irriter. J'avais commencé à me mutiner de ce que vous ne m'aviez point fait de réponse, Voiture, Œuv. t. II, p. 51, dans POUGENS. Cinna seul dans sa rage s'obstine, Et contre vos bontés d'autant plus se mutine, Corneille, Cinna, IV, 1. Je l'ai fait votre égal ; et, quoiqu'on s'en mutine, Sachez qu'à plus encor ma faveur le destine, Corneille, D. Sanche, I, 3. On ne se mutine guère contre la nécessité, Rousseau, Ém. II. Je m'en affligeais et je ne m'en mutinais pas, Rousseau, Conf. I.

REMARQUE

Voltaire dit : " On ne se mutine point de ; mutiner est un verbe qui n'a point de régime, Comm. Corn. Rem. Rodogune, IV, 1. " Cette observation ne se fonde ni sur la grammaire qui ne repousse pas se mutiner de, ni sur l'usage ; car les exemples ci-dessus le montrent employé par plusieurs auteurs.

HISTORIQUE

XVIe s. Son cœur enflé de rage au dedans se mutine, Desportes, Angélique, 1. Craignant que les reitres ne se mutinassent par faute de payement, Lanoue, 687. Quant au menu populaire, il le mutinoit aussi, en lui donnant à entendre que ce n'estoit qu'un songe que la liberté qu'on leur avoit promise, Amyot, Thésée, 40. Les Gaulois en furent si mutinez et si courroucez qu'ils ne voulurent plus aucunement dilayer, ains marcherent en toute diligence devers Rome, Amyot, Cam. 29. On traitte des moyens pour mutiner les villes, Pour nourrir les flambeaux de nos guerres civiles, D'Aubigné, Tragiques, Princes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mutiner »

Dénominal de mutin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mutin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mutiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mutiner mytine

Citations contenant le mot « mutiner »

  • «C'est quelque chose de sérieux. Si nous sommes en état de guerre urbaine, alors nous devons envoyer des gens pour résoudre ce problème», a déclaré Jair Bolsonaro. Des effectifs de la police militaire ont décidé de se mutiner cette semaine après l'échec de négociations sur des hausses de salaires. , Plus de 50 meurtres en deux jours dans un État - Le Matin
  • « Des détenus policiers et militaires en colère car n'ayant pas reçu leurs salaires hier mardi comme c'était férié, ont tenté de se mutiner », explique le gouverneur Pieme. Actualite.cd, Kasaï : tentative de mutinerie à la prison de Tshikapa | Actualite.cd
  • La suspension des parloirs déclenche une mutinerie à la prison de Grasse , Coronavirus : « Nous allons distribuer 100.000 masques en prison », annonce Nicole Belloubet
  • Ce n’est pas la première fois que des détenus profitent du plein air pour se mutiner à Longuenesse. En novembre dernier, la récupération de « missiles », lancés au-dessus du grillage pendant la nuit, par les surveillants avait entraîné des événements similaires. Toutefois, les mesures drastiques liées à la gestion de la crise sanitaire décuplent les tensions. Les prisons de Sequedin et de Maubeuge ont également été le théâtre d’incidents ce week-end. LA VDN, Les détenus mutinés de la prison de Longuenesse ont finalement regagné leurs cellules
  • Les actes de désobéissance et de mutinerie ont touché les deux tiers des grandes unités militaires durant le printemps et l’été 1917. C’est la révolte la plus résolue enregistrée lors de la Première Guerre mondiale : elle est réprimée par Pétain. L'Humanité, Les mutineries de 1917, un refus de la guerre « massif et multiforme » | L'Humanité
  • «Pas de moulins à vent, pas de sabots, ce n'était pas la Hollande que je connais!» Des passagers d’une croisière, qui s’attendaient à un voyage vers des «joyaux non découverts», ont décidé de se mutiner et de rester dans leurs chambres, se disant déçus par leur voyage. , Les passagers d’un bateau de croisière s’insurgent contre l’équipage pour leur voyage décevant - Sputnik France
  • Les conditions de voyage étaient extrêmes pour les captifs africains car la Amistad manquait de place. Ainsi la moitié des 53 esclaves furent carrément placés à fond de cale. Et l'autre moitié sur le pont, détail qui allait être lourd de conséquences. Car c'est précisément cette liberté de mouvement qui leur permettra de se mutiner et de prendre les commandes du navire. S'ensuivra un procès retentissant qui jeta une lumière plus qu'utile sur le sort et le statut des Africains captifs, première pierre de l'édifice humaniste qui allait conduire à l'abolition de l'esclavage. Telestar.fr, Amistad : le film de Steven Spielberg est-il tiré d'une histoi... - Télé Star

Traductions du mot « mutiner »

Langue Traduction
Anglais mutinate
Espagnol mutilar
Italien mutinate
Allemand meutern
Chinois tin变
Arabe تموت
Portugais mutinar
Russe mutinate
Japonais 反抗する
Basque mutinate
Corse mutinate
Source : Google Translate API

Synonymes de « mutiner »

Source : synonymes de mutiner sur lebonsynonyme.fr
Partager