La langue française

Mutilation

Définitions du mot « mutilation »

Trésor de la Langue Française informatisé

MUTILATION, subst. fém.

A. − Ablation accidentelle ou volontaire, retranchement d'un membre ou d'un organe externe qui cause une atteinte grave et irréversible; résultat de cette action. Synon. amputation.Mutilation rituelle, sexuelle. Quand on l'eut sorti, il n'avait plus de jambes, il expira tout de suite, sans avoir su ni senti cette mutilation horrible (Zola,Bête hum., 1890, p.227):
. Au début, on s'était apitoyé sur sa mutilation; mais il paraissait si joyeux, il montrait un tel oubli des horreurs de la guerre, disant: «Un bras, ça m'aurait embêté, parce que les mains, c'est bath pour farfouiller partout, mais une jambe! C'est si bête un pied!» Benjamin,Gaspard, 1915, p.145.
Mutilation volontaire. Synon. de automutilation.La mutilation volontaire pour s'exempter du service militaire est punie d'emprisonnement (loi du 21 Mars 1832, art.41), et, après l'expiration de la peine, le mutilé est envoyé faire son temps dans une compagnie de pionniers (Bouillet1859).
En partic. Synon. de castration.Baudoin propose heureusement de ne plus parler de complexe de castration, mais de complexe de mutilation (Mounier,Traité caract., 1946, p.146).
P. anal. Grave dommage apporté à la forme, à la croissance (d'un arbre). Tous les arbres appartenant à la commune sont impitoyablement amputés (...). Un vieux chirurgien-major de l'armée d'Italie (...) osa bien un jour se plaindre (...) de la mutilation périodique de ces beaux arbres (Stendhal,Rouge et Noir, 1830, p.8).
B. − P. anal.
1. [Correspond à mutiler B 1] Dégradation, destruction partielle. Synon. détérioration, massacre (fam.).Mutilation d'un monument. La mutilation systématique et régulière des sculptures [du temple de Khons] ne peut être attribuée qu'aux premiers chrétiens (Du Camp,Nil, 1854, p.216).[Le musée] du Capitole, où les statues sont présentées dans la franchise de leur mutilation, de leur état incomplet (Thibaudet,Réflex. litt., 1936, p.204).
2. [Correspond à mutiler B 2] Synon. de altération, amputation.Quelque ennuyeuse et difficile que soit la tâche de corriger les mutilations et les déformations des textes cités (Lénine,Matérial. et empiriocritic., 1933, p.81).
C. − Au fig.
1. [Correspond à mutiler C 1]
a) Altération, déformation. Synon. fam. maquillage.Défaut des savants: ils croient qu'ils observent quand ils découpent des séries de faits en les isolant. Cet isolement est une mutilation (Bourget,Actes suivent, 1926, p.7).
b) Réduction, suppression. [Le pouvoir de mal choisir] ne marque-t-il pas une diminution et comme une mutilation de la liberté elle-même? (Gilson,Espr. philos. médiév., 1932, p.115).
2. [Correspond à mutiler C 2] Suppression de quelque qualité essentielle. Synon. dégradation, diminution.La grossesse est surtout un drame qui se joue chez la femme entre soi et soi; elle la ressent à la fois comme un enrichissement et comme une mutilation (Beauvoir,Deux. sexe, t.2, 1949, p.307).
Prononc. et Orth.: [mytilasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1340 «retranchement d'un membre ou autre partie du corps» (Lett. de Ph. de Val., A. N. JJ 73, fo250 vods Gdf Compl.); 2. 1559 «dégradation partielle d'une oeuvre d'art» (Amyot, Nic., 23 ds Littré); 3. 1773 «déformation d'un texte» (D'Alembert, Lettre au roi de Pr., 9 avr., ibid.); 4. 1865 fig. «altération sensible» (Proudhon, Pornocratie, p.46). Empr. au lat. mutilatio «mutilation». Fréq. abs. littér.: 143.

Wiktionnaire

Nom commun

mutilation \my.ti.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de mutiler.
    • D’un autre côté, Réaumur et ses émules interrogèrent les eaux douces, et les bryozoaires de nos étangs, les planaires et les nais de nos ruisseaux, les vers de terre eux-mêmes se montrèrent à divers degrés insensibles à des mutilations qui ne faisaient que les multiplier. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
  2. (Par extension) Dégradation des statues, des tableaux, des édifices, et même des productions littéraires.
    • Ce soubassement est intact, […], les parties inférieures du monument sont restées enterrées pendant des siècles et ont été ainsi préservées des mutilations. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Réparer les mutilations d’une statue, d’un tableau, d’un arc de triomphe, d’un manuscrit, d’un texte.
    • Celui qui a publié cet ouvrage lui a fait subir de graves mutilations.

Nom commun

mutilation

  1. Mutilation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUTILATION. n. f.
Retranchement d'un membre ou de quelque autre partie extérieure du corps. Il se dit aussi en parlant des Statues, des tableaux, des édifices, et même des productions littéraires. Réparer les mutilations d'une statue, d'un tableau, d'un arc de triomphe, d'un manuscrit, d'un texte. Celui qui a publié cet ouvrage lui a fait subir de graves mutilations.

Littré (1872-1877)

MUTILATION (mu-ti-la-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de mutiler. Toute mutilation énerve le corps et le défigure, Voltaire, Lett. d'Argental, 3 nov. 1766.

    Terme de chirurgie. Retranchement d'un membre.

  • 2 Par extension, destruction partielle de statues, de monuments, de tableaux. Réparer les mutilations d'une statue, d'un arc de triomphe, d'un tableau.
  • 3 Fig. Suppression de passages dans une œuvre littéraire. Votre Majesté n'a pas d'idée de la détestable inquisition qu'on exerce sur tous les ouvrages, et des mutilations intolérables qu'on fait essuyer à tous ceux qu'on croit capables de dire quelques vérités, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 9 avr. 1773.

HISTORIQUE

XIVe s. Agait et de fait appensé, desquelles coses plusieurs occisions, mutilations et plusieurs autres injures souventes fois avenoient…, Ordonn. des rois, t. I, p. 57.

XVIe s. La peine du vaincu estoit la mort, ou mutilation de membres, Loysel, 819. Le tronçonnement et la mutilation des hermes de Mercure, Amyot, Nic. 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MUTILATION, s. f. (Gramm.) il se dit du retranchement de quelque partie essentielle à un tout. On mutile un animal en le privant d’un de ses membres ; un ouvrage, en en supprimant différens endroits. On a mutilé tous les anciens auteurs à l’usage de la jeunesse qu’on éleve dans les colléges, de peur qu’en leur apprenant une langue ancienne dont la connoissance ne leur est pas essentielle, on ne flétrît l’innocence de leurs mœurs. On mutile un tableau, une machine, &c.

Mutilation, s. f. en Droit & en Medecine, est le retranchement d’un membre ou partie extérieure du corps, comme le nez, les oreilles, ou autre. En matiere criminelle on n’inflige guere de peine afflictive qu’il n’y ait au moins mutilation de membres. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mutilation »

(Siècle à préciser) Du latin mutilatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç mutilacio ; espagn. mutilacion ; ital. mutilazione ; du lat. mutilationem, de mutilare, mutiler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mutilation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mutilation mytilasjɔ̃

Citations contenant le mot « mutilation »

  • Il n'y a aucune tradition "indépassable" qui puisse justifier la terreur, la mutilation, la torture, l'esclavage de toute personne humaine. De Noël Mamère / Ma république
  • A force d'oublier, on se sépare de soi, c'est une mutilation ; il ne nous reste plus alors que notre pauvre petit présent... De Jean-Claude Clari / Catherine de I à V
  • Le parquet d’Amiens a ouvert plusieurs enquêtes préliminaires sur de mystérieuses mutilations de chevaux retrouvés morts dans la Somme. Point commun entre ces mutilations : les animaux présentent des coupures, notamment au niveau de l’oreille. L'Aisne nouvelle, Mutilation sur chevaux : plusieurs enquêtes ouvertes à Amiens
  • Au village de Sakabansi, dans la commune de Nikki, à 500 km environ de Cotonou, des filles entre 5 et 15 ans continuent de subir le diktat de la tradition de la région quant à la mutilation génitale féminine, l’excision. Les jeunes filles des villages de Donwari et Podo, dans la commune de Kandi en payent aussi les frais. Des poches de résistance de cette pratique ancestrale se remarquent aussi dans l’Atacora, la Donga et les localités environnantes, toujours au nord du Bénin. Dans la partie méridionale, quelques cas sont recensés dans le département du plateau. Bénin Web TV, Bénin : Quand la mutilation génitale féminine devient transfrontalière - A la Une - Bénin Web TV
  • Et de poursuivre : « Ça m’a interpelé…avec la mort de ces deux fillettes, J’ai écrit un pamphlet de façon très pathétique: “les larmes aux yeux”. C’est ce cri de cœur là, où j’ai dit que ces pratiques peuvent tuer, qui est tombé sur table de l’organisation mondiale de la santé (OMS) qui m’a invité Genève pour rejoindre la lutte contre la mutilation génitale qu’on appelait avant “excision féminine”. C’est un prix qui doit d’abord me permettre de fendre la Guinée, la montrer dans toutes ces valeurs positives. C’est un prix qui me permet aussi de regarder derrière, voire d’où je viens. Ce prix sert du carburant pour moi mais aussi c’est une clé. C’est du carburant pour continuer la lutte contre la mutilation génitale pour ne pas tomber en panne. C’est une lutte de longue à haleine. Ça fait 36 ans que je suis dans ça mais j’ai l’impression que j’ai commencé hier. Il permet également d’ouvrir toutes les portes. Ce prix ne dormira pas et ne sera pas posé dans un salon pour l’admirer. Il sera là pour faire du porte à porte. J’irai voir chacun partout dans le monde », promet Dr Morissana Kouyaté. Guinee114, Prix Nelson Mandela 2020: Dr Mory Sanda le dédie à deux jumelles mortes suite à une excision - Guinee114
  • Le motif ? Un mystère. Mais dans la mutilation, une ressemblance frappante avec une série de mise à mort d'équidés qui terrorise les éleveurs depuis plusieurs mois. Le 12 février, un cheval était retrouvé mort dans son enclos au lycée agricole de Château-Salins, en Moselle. Un mois plus tard, un cheval de course était découvert sans vie en Vendée, près des Sables-d'Olonne. Le 22 avril, une pouliche est découverte égorgée à Quierzy-sur-Oise, dans l'Aisne. En mai, ce sont les deux chevaux de Berny-en-Santerre qui viennent allonger la liste. Le 6 juin, une jument est retrouvée agonisante près de Dieppe, en Seine-Maritime. Deux semaines plus tard, un âne de 14 ans est retrouvé mort, un œil arraché, dans une pâture de Grumesnil, en Seine-Maritime. Tous ont eu une oreille découpée. Le Figaro.fr, Un groupe de tueurs de chevaux terrorise les éleveurs
  • Concrètement, si votre père a tué ou tenté de tuer votre mère (condamnation pour meurtre, assassinat ou violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner), votre obligation alimentaire envers lui n’existera plus, sauf si un juge en décide autrement. Idem s’il a été condamné pour avoir violé votre mère, pour des violences ayant entraîné chez elle une mutilation ou infirmité permanente, ou pour des actes de torture ou de barbarie à son égard. Le Monde.fr, Les auteurs de violences conjugales privés d’héritage et de solidarité familiale
  • Pourquoi cette explosion ? Le juge d’application des peines venait de lui refuser un aménagement dans une autre affaire. Désireux d’éviter la prison, le natif d’Altkirch avait volontairement écrasé l’engin explosif pour se « péter le pied ». Une mutilation, donc. À la barre, il reconnaît la fabrication et le transport de l’explosif. En revanche, il conteste la mise en danger d’autrui. « Il était 21 h 40 et je suis allé à un endroit peu fréquenté. Évidemment que c’est dangereux, quelqu’un aurait pu passer par là, mais j’ai pris le maximum de précautions. » , Faits-divers - Justice | Prison ferme pour s'être fait "péter le pied" avec un engin explosif pour éviter la cellule

Traductions du mot « mutilation »

Langue Traduction
Anglais mutilation
Espagnol mutilación
Italien mutilazione
Allemand verstümmelung
Chinois 残害
Arabe تشويه
Portugais mutilação
Russe увечье
Japonais 切断
Basque mozketa
Corse mutilazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « mutilation »

Source : synonymes de mutilation sur lebonsynonyme.fr

Mutilation

Retour au sommaire ➦

Partager