La langue française

Musulman

Définitions du mot « musulman »

Trésor de la Langue Française informatisé

MUSULMAN, -ANE, adj.

A. − Qui se réclame de la religion islamique, qui professe cette religion. Monde, pays, population, société musulman(e); arabe musulman. Parmi les manuscrits arabes de l'Escurial, se trouve, si je ne me trompe, un ouvrage d'Ibn-el-Khatib (...) homme politique et écrivain musulman d'Espagne du début du quatorzième siècle (Barrès, Cahiers, t. 6, 1908, p.271).Restent soumis aux règles du droit musulman (...) les Français musulmans qui n'ont pas expressément déclaré leur volonté d'être placés sous l'empire intégral de la loi française (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p.558).
Emploi subst. Adepte de l'Islam. Bon musulman; musulman orthodoxe; se faire musulman. Le musulman considère l'islamisme comme la seule religion vraiment et purement monothéiste; et non point le catholicisme avec ses saints, sa Vierge-mère, sa Trinité (Gide, Journal, 1937, p.1286).
B. − Qui est relatif ou conforme aux règles, aux coutumes, à la culture de l'Islam ou de la religion islamique. Dogme, foi, rite musulman(e). La croyance monothéique, soit chrétienne, soit musulmane, mérite de plus en plus la réprobation que son avènement inspira (Comte, Catéch. posit., 1852, p.8).D'une voix altérée, il [un Kurde] prononça la profession de foi musulmane, comme pour se prémunir contre une tentation (Du Camp, Nil, 1854, p.229).
En partic.
Qui appartient, qui est propre à la communauté islamique. Dignitaire, prince, religieux musulman; art, école musulman(e); calendrier, croissant musulman:
. Les Arabes (...) étaient conquérans et missionnaires (...). Plus tard ce caractère a déterminé le tour fâcheux de la civilisation musulmane; c'est (...) dans la confusion de l'autorité morale et de la force matérielle, que la tyrannie, qui paraît inhérente à cette civilisation, a pris naissance... Guizot, Hist. civilis., 1828, p.18.
Qui est le fait de cette communauté. Invasion, puissance musulmane. Il se montra plein d'égards pour le clergé syriaque (...) ces chrétiens de langue arabe s'accommodaient toujours assez facilement de la domination musulmane (Grousset, Croisades, 1939, p.164).
REM.
Musulmanie, subst. fém.,hapax. Ce besoin de nouveauté pour la différenciation (...) l'emmènera en Chine, dans on ne sait quelle Perse et Babylone (...) dans tout cet Orient du dix-huitième siècle français, dans cette pâteuse musulmanie (Péguy, V.-M., comte Hugo, 1910, p.801).
Prononc. et Orth.: [myzylmɑ ̃], fém. [-an]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1551 Montssolimans subst. «adeptes de l'Islam» ([E. Charrière], Négociations de la France dans le Levant, t. 2, p.159 ds Fonds Barbier); 1553 Mussulmans (Belon, Observations..., l. 3, chap.29, fo191 vo); 1562 musulmans ([E. Charrière], op. cit., p.694 ds Fonds Barbier et Nasser, p.418); av. 1680 adj. (Ablancourt ds Rich.: troupes Musulmanes); 2. 1780 subst. fém. «sorte de tissu d'ameublement» (Vente du comte de Marcouville... ds Havard: fauteuils et bergères de muzulmane blanche à fleurs). Empr. soit directement, soit par l'intermédiaire du turc müslüman, sing. «musulman», au persan musulmān ou muslimān, plur. «musulmans», lui-même empr. à l'ar. muslim «musulman» avec adjonction de la terminaison persane -ān, marque du plur. des noms d'êtres animés. L'ar. muslim est le part. actif du verbe aslama «se confier, se soumettre, se résigner (à la volonté de Dieu)», dont le nom d'action est islām (v. islam). (Pihan, Gloss. des mots fr. tirés de l'ar., du persan et du turc, Paris, 1847; Lammens, p.176; Lok. no1516a; FEW t. 19, p.136b). Fréq. abs. littér.: 950. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1315, b) 1055; xxes.: a) 982, b) 1761.
DÉR.
Musulmanisme, subst. masc.,rare. Religion musulmane. Synon. islamisme.Il me semble que tout craque sur la terre depuis la Chine jusqu'à Rome. Le musulmanisme, qui va mourir aussi, se convulsionne (Flaub., Corresp., 1860, p.339). [myzylmanism̭]. 1reattest. 1697 (Herbelot, Bibliothèque orientale, p.325); de musulman, suff. -isme*.

Wiktionnaire

Adjectif

musulman \my.zyl.mɑ̃\

  1. (Religion) Relatif à la religion instaurée par Mahomet.
    • La période de l’entre-deux-guerres fut pourtant dominée, en pays musulmans, par la suprématie politique d’élites dirigeantes laïques visant à promouvoir une idéologie politique séculière, le nationalisme. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • Depuis fort longtemps, « on » oppose le Christianisme à l’Islam ! Depuis fort longtemps, « on » arbore les valeurs chrétiennes comme supérieures aux valeurs musulmanes en omettant sciemment les legs de ces dernières aux premières. — (Nas E. Boutammina, Sociologie du Français musulman : Perspectives d’avenir ?, BoD/Books on Demand, 2017, p. 27)

Nom commun

musulman \my.zyl.mɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : musulmane)

  1. (Religion) Adepte de la religion instaurée par Mahomet.
    • Messire Franklin, répondit le templier, mes esclaves sarrasins sont de vrais musulmans, et il leur répugne autant qu’à tout chrétien d’avoir aucune communication avec un juif. — (Walter Scott, Ivanhoé, ch. V, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Beaucoup de personnes la croyaient une musulmane, une Turque, ce qui ajoutait à la poésie de son établissement, situé au bord de l'eau, derrière le rempart. — (Flaubert, L'Éducation sentimentale, 1869)
    • On peut avoir plusieurs épouses, comme les patriarches, les mormons, les musulmans et néanmoins être honnête homme ! — (Flaubert, Bouvard et Pécuchet, 1881)
    • Homme intelligent et sympathique, d'un commerce agréable, musulman convaincu mais tolérant, c'est un des rares Marocains qui ont tiré un profit réel de leur séjour en Europe. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 96)
    • Or j’eus comme voisin de lit un aumônier du genre fier et silencieux, qui s’équipait en musulman pour les tirailleurs marocains. Le croissant sur son calot était un beau sujet de plaisanterie. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 43, Hartmann, 1937)
    • Je compte parmi mes amis de très nombreux Musulmans et Musulmanes, appartenant aux niveaux et aux milieux les plus divers, et je puis vous assurer qu’un intellectuel musulman, et musulman convaincu - professeur, médecin, avocat, instituteur - a une attitude religieuse plus proche de celle d’un intellectuel chrétien que de celle d’un illettré de son pays. Et inversement. — (Germaine Tillon, L’Algérie en 1957, 1957)
    • On ne peut pas honnêtement ignorer un conflit […] entre hérétiques alaouites et musulmans strictement orthodoxes ou sunnites, en Syrie, sous le régime du président Hafiz al-Asad. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUSULMAN, ANE. n.
Nom que se donnent les disciples de Mahomet et qui désigne les Vrais croyants. Se faire musulman. La religion des musulmans. Une musulmane. Adjectivement, La religion musulmane. Les pays musulmans. La population, les mœurs musulmanes.

Littré (1872-1877)

MUSULMAN (mu-zul-man, ma-n') s. m.
  • Nom que les mahométans se donnent. Les musulmans ont fait autant de prosélytes par la parole que par l'épée ; ils ont converti à leur religion les Indiens et jusqu'aux nègres, Voltaire, Dict. phil. Alcoran.

    Adj. La religion musulmane. Les peuples musulmans. Aaron-al-Raschid, cet illustre contemporain de Charlemagne, dominateur de l'Afrique, de la Syrie, de la Perse et d'une partie de l'Inde, envoya des missionnaires musulmans des rives du Gange aux iles de l'océan Indien, et jusque chez des peuplades de nègres, Voltaire, Mœurs, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MUSULMAN, s. m. (Hist. mod.) titre par lequel les Mahométans se distinguent des autres hommes : il signifie en langage turc orthodoxe ou vrai croyant. Voyez Mahometisme.

En arabe ce mot s’ecrit moslem, ou mosleman, ou mosolman.

Les Sarrazins sont les premiers qu’on ait appellé Musulmans, selon l’observation de Leunclavius. Il y a deux sortes de Musulmans, fort opposés les uns aux autres : les uns sont appellés sonnites, & les autres shiites ; les sonnites suivent l’explication de l’alcoran donnée par Omar, les shiites suivent celle d’Haly. Les sujets du roi de Perse sont shiites, & ceux du grand-seigneur sonnites. Voyez Sonna & Alcoran.

Selon quelques auteurs le mot de musulman signifie sauvé, c’est à-dire prédestiné ; & c’est en effet le nom que les Mahométans se donnent eux-mêmes, se croyant tous prédestinés au salut. Martinius dit, sur l’origine de ce nom, des choses plus particulieres ; il le fait venir du mot arabe musalum, sauvé, échappé du danger. Les Mahométans, dit cet auteur, ayant établi leur religion par le fer & le feu, massacrant ceux qui ne vouloient pas l’embrasser, & accordant la vie à tous ceux qui l’embrassoient, les appelloient musulmans, c’est-à-dire empti è periculo : delà il est arrivé par la suite des tems que ce mot est devenu le titre & la marque distinctive de cette secte, & a été attaché par eux à ce qu’ils appellent vrais croyans. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « musulman »

Arabe, moslem, soumis [à Dieu et à Mahomet], augmenté de la finale persane an ( a long).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1551) Première attestation[1] sous la forme Montssolimans avec le sens de « adeptes de l'Islam » — (Négociations de la France dans le Levant, t. 2, p.159 ds Fonds Barbier) ; (1553) Mussulmans, id. ; (1562) Musulman. Du turc ottoman مسلمان, müslümān et, plus avant, via le persan, de l’arabe مُسْلِمٌ, múslim (« celui qui se soumet [à la volonté de Dieu] »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « musulman »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
musulman myzylmɑ̃

Citations contenant le mot « musulman »

  • L’islam est méconnu, par les musulmans eux-mêmes et par les autres. De Abd al Malik / Télérama, 18 février 2015
  • Lorsque les gens vous prennent en otage et parlent en votre nom, il doit y avoir un sursaut des musulmans pour dire : Cela, ce n’est pas ma foi. De Abderrahmane Sissako / Le Figaro et vous, 10 décembre 2014
  • Il faut continuer à se moquer de la religion musulmane jusqu'à ce que l'islam soit aussi banalisé que le catholicisme De Charb / le Monde du 21 septembre 2012
  • Pour les musulmans, Mahomet est une figure sacrée. Ils sont nombreux à se sentir offensés s’il est mal représenté. De Pedram Khosronejad / Le Figaro, 21 janvier 2015
  • Combien de temps encore, des musulmans vont-ils choisir l’extérieur au lieu de l’intérieur, la règle au lieu de la vertu, la loi au lieu du cœur ? De Abdennour Bidar
  • Critiquer ces forces, ce n’est pas critiquer l’islam. Garder le silence ne rend pas service aux musulmans. De Salman Rushdie / L'Express, 22 juillet 2015
  • J’aime beaucoup la culture musulmane. Je ne comprends pas pourquoi on s’en prend aux femmes voilées. De Prince / Le Parisien Aujourd'hui, 24 juin 2011
  • L’islamisme n’est pas l’islam mais cette maladie de l’islam qu’est la recherche effrénée d’un bouc émissaire au marasme dans lequel la relégation des femmes et l’échec de la sécularisation ont plongé le monde arabo-musulman. De Alain Finkielkraut / Figaro du 14 janvier 2015
  • Catholique par mère, musulman par mon père, un peu juif par mon fils... et athée grâce à Dieu. De Marcel Mouloudji / Autoportrait
  • S’il y avait un pape musulman, la question du djihadisme serait éradiquée en 20 ans. De Michel Houellebecq / un entretient à La Vie, 29 janvier 2015
  • Que l'on soit chrétien, musulman, nationaliste, agnostique, athée, il nous faut d'abord apprendre à oublier nos différences. De Malcolm X / Le vote ou la balle, 3 avril 1964
  • Que vous soyez musulman, chrétien ou juif n'a pas d'importance. Si vous croyez en Dieu, vous devriez penser que chaque être humain fait partie d'une seule et même famille. De Mohammed Ali / L'âme d'un papillon, 2004
  • Les lois de l’humour sont très sévères : on ne peut pas se moquer des victimes, des noirs, des homos, des musulmans, des juifs, des handicapés... moi je dis : de qui se moque t-on ? De Philippe Geluck / Et vous, chat va ?
  • Sophie et Yassine vont se marier cet été à Hem. Particularité : elle est catholique et lui musulman, et tous deux ont voulu se marier dans le respect des deux traditions. Cela leur semblait évident, mais cela n’a pas été si simple du côté de l’islam. La Voix du Nord, À Hem, le mariage entre une catholique et un musulman n’est pas un long fleuve tranquille
  • Deux semaines après la reconversion de l'ex-basilique Sainte Sophie en mosquée à Istanbul, a lieu ce vendredi 24 juillet la première prière musulmane. Entre 700 et un millier de fidèles sont attendus ainsi que le président turc Recep Tayyip Erdogan. Geo.fr, Erdogan présent à Sainte-Sophie pour la première prière musulmane - Geo.fr
  • Les sépultures s'alignent sous le soleil de juillet, sagement rangées en carrés séparés par des allées rectilignes, dans le calme du cimetière de Gennevilliers. Parmi les plus récentes, six d'entre elles ont été installées sur une parcelle fraîchement aménagée. Il s'agit de l'extension du carré musulman, décidé en urgence en avril dernier, alors que la crise du Covid-19 battait son plein dans la commune. leparisien.fr, Au cimetière de Gennevilliers, l’extension du carré musulman se remplit déjà - Le Parisien
  • La fête marque par ailleurs la fin du pèlerinage à la ville sainte de la Mecque, en Arabie saoudite, que tout musulman qui en est capable physiquement et financièrement doit effectuer au moins une fois au cours de sa vie. Le Soir, La Fête musulmane du sacrifice aura lieu le 31 juillet - Le Soir
  • L’ex-basilique de Sainte-Sophie, reconvertie en mosquée, restera ouverte aux visiteurs en dehors des heures de prières musulmanes, pendant lesquelles les icônes chrétiennes devraient être dissimulées, a annoncé mardi 14 juillet l’Autorité des Affaires religieuses en Turquie. La Croix, Sainte-Sophie : les icônes chrétiennes seront « dissimulées » pendant les prières musulmanes
  • Pour cette fête, les communautés musulmanes organisent avec les autorités vétérinaires des lieux d’abattage temporaires. Le CFCM note que « l’abattage en France de plus de 100 000 ovins, et près de 10 000 bovins, constitue un véritable défit logistique pour l’ensemble des parties prenantes ». « Le sacrifice rituel peut s’étaler sur les trois jours d’Aïd al-Adha » et « ces jours coïncident cette année avec la fin de la semaine » note le RMF. La Croix, Le CFCM recommande la prudence pour la fête de l’Aïd
  • Gérald Darmanin révèle que son grand-père était musulman et son deuxième prénom qui fait le buzz... Public.fr, Gérald Darmanin révèle que son grand-père était musulman et son deuxième prénom qui fait le buzz...
  • Face à l’épidémie de Covid-19, les responsables religieux musulmans de la fédération de Russie ont appelé au respect des mesures de confinement, notamment pendant le ramadan, même si quelques voix discordantes se sont fait prier. De nombreuses actions solidaires ont également été entreprises pour venir en aide aux soignants et aux plus démunis. Orient XXI, Covid-19. Les choix douloureux des musulmans de Russie
  • Le tribunal de district de Tel Aviv a rejeté mardi une requête du Conseil islamique de Jaffa contre la construction d’un refuge pour les sans-abri sur un terrain qui s’est avéré être un ancien cimetière musulman. The Times of Israël, La Cour rejette le recours contre la construction au cimetière musulman de Jaffa | The Times of Israël

Images d'illustration du mot « musulman »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « musulman »

Langue Traduction
Anglais muslim
Espagnol musulmán
Italien musulmano
Allemand muslim
Chinois 穆斯林
Arabe مسلم
Portugais muçulmano
Russe мусульманка
Japonais イスラム教徒
Basque musulmana
Corse musulmana
Source : Google Translate API

Synonymes de « musulman »

Source : synonymes de musulman sur lebonsynonyme.fr

Musulman

Retour au sommaire ➦

Partager