Maure : définition de maure


Maure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MAURE, subst. masc. et adj.

I. − Subst. masc., vieilli. Habitant arabo-berbère du nord de l'Afrique. Un Maure se lavait les pieds dans la fontaine qui est au milieu; un autre se lavait accroupi sur le bord (Delacroix,Journal,1832, p.123).
Mod. Habitant du Sahara occidental vivant principalement en Mauritanie. Les Maures habitent actuellement tout l'Ouest saharien, des rives du Draa (Sud marocain) à celles du Sénégal. Ce sont des Berbères islamisés depuis le Moyen Âge, de nos jours arabophones pour la plupart (...). Tous les Maures sont des pasteurs et vivent sous des tentes faites en poils de chèvre ou cotonnade (Ethnol. région.,t.1, 1972, pp.115-118 [Encyclop. de la Pléiade]).
P. ext.
Nom attribué aux Sarrasins qui soumirent l'Espagne. En Catalogne, sur la terre disputée entre les Maures et les Chrétiens, s'élaborent des chants de guerre (Arts et litt.,t.1, 1935, p.62-5).
Population d'Afrique du Nord anciennement soumise aux Turcs. Mores d'Alger. Expr. Traiter qqn de turc à maure. Traiter quelqu'un avec dureté. Qu'est-ce que vous avez donc eu ensemble? (...) Je remarque souvent qu'elle [ma fille] te traite de Turc à Maure, mon garçon (Feuillet,Scènes et com.,1854, p.97).
,,Nom donné aux Nègres mêmes`` (Littré). Proverbe. À laver la tête d'un Maure on perd son temps et sa lessive. Inutile d'essayer d'expliquer à quelqu'un quelque chose qui est hors de sa portée (d'apr. Littré). HÉRALD. Tête ou cap de maure. Figure héraldique représentant une tête de nègre:
1. Aussi les réfractaires se virent-ils attribuer d'office des armoiries. Les commis se donnèrent du bon temps: ils attribuèrent aux Chauvel une tête de vieillard chauve, aux Morin, Morel, Moreau des têtes de Maure... L'Hist. et ses méth.,1961, p.748.
Tête-de-maure. ,,Tête-de-maure. Bistre au manganèse`` (Duval 1959); couleur brun foncé.
II. − Adj. Qui est relatif aux Maures, aux pays qu'ils habitent, aux coutumes qui sont les leurs. Toujours le calme inerte, toujours l'accablante buée chaude où s'en allaient ses forces, comme dans un bain maure trop prolongé (Loti,Matelot,1893, p.174).Il ne peut me mentir; et partout, dans les ruelles assourdissantes de Constantine comme dans les cafés maures de Biskra, la déesse syrienne (...) Astarté l'a partout déçu (Lorrain,Phocas,1901, p.235):
2. Les deux groupes dérivent directement d'un stock commun en Palestine et en Mésopotamie; lors de la diaspora, ils ont suivi des voies différentes; mais tous deux possèdent l'expression juive typique; pourtant les sephardim ressemblent davantage aux peuples européens méridionaux; ils ont d'ailleurs absorbé du sang maure et ibérien... Haddon,Races hum.,1930, p.190.
Prononc. et Orth.: [mɔ:ʀ], [-o:-]. Ac. 1694-1718 more; dep. 1740 more, maure. La graphie more est auj. vieillie. Étymol. et Hist. 1. Subst. a) 1176-81 Mor «habitant de Mauritanie» (Chrétien de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 286); fin du xiiies. [ms.] More (Brunet Latin, Trésor, éd. P. Chabaille, p.171, var. du ms. Y); 1636 Maure (Monet); b) 1573 more «nègre» (Dupuys, s.v. teste); 2. a) 1remoitié du xiiies. [ms.] mor adj. «brun foncé» (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. W. Foerster, 2545, var. du ms. C); b) 1573 cheval teste de more «cheval d'un poil rouan, dont la tête et les extrémités sont noires» (Dupuys, loc. cit.); c) 1677 teste de Mores hérald. (Menestrier, Abr. méthodique des principes hérald., p.136). Du lat. Maurus «habitant de la Mauritanie [région du nord de l'Afrique]), qui a pris en lat. pop. le sens de «brun foncé». L'anc. graphie mor a été évincée, d'abord par more puis par maure, à la suite d'un rapprochement avec le lat. Maurus (v. FEW t.6, 1, p.554a). Fréq. abs. littér.: 293. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 473, b) 309; xxes.: a) 501, b) 374.

Maure : définition du Wiktionnaire

Adjectif

maure \mɔʁ\ ou \moʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Géographie) (Histoire) Qui concerne les Maures ou leur culture.
    • Sous la tente maure, une petite loge de tissus isole parfois la couche conjugale, tandis que sous la tente bédouine , une cloison de roseau circonscrit le horma (pluriel : harem), l'espace intime réservé à une épouse et à ses jeunes enfants. — (Olivier D'Hont, Techniques et savoirs des communautés rurales : approche ethnographique du développement, Karthala, 2005, chap.14, p.172)

Nom commun 1

maure \moʁ\ masculin

  1. (Zoologie) Nom vulgaire d'une couleuvre d'Algérie la Natrix maura L..(Donné comme féminin dans certains ouvrages -voir l'exemple ci dessous- Littré et Larousse le donne comme masculin).
    • La maure n'a point de crochets mobiles, on voit sur sa tête neuf grandes écailles,... — (Lacépède, Histoire naturelle, Éd. Furne & Cie, Paris 1844)
  2. (Agriculture) Variété de lin à longues fibres.
  3. Canal étroit reliant les marais salants à l'océan Atlantique. (On trouve aussi la graphie "mort").

Nom commun 2

maure \mɔʁ\ féminin

  1. (Entomologie) Grand insecte lépidoptère (papillon) de nuit de la famille des noctuidés (Noctuidae), dont le dos des ailes est de couleur variant du gris au noir.
    • La chenille de la maure se nourrit sur de nombreuses plantes telles que des saules, des aulnes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Maure : définition du Littré (1872-1877)

MAURE (mo-r')
  • Voy. MORE.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Maure : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAURE CAP, ou CAVESSE DE MAURE, (Maréchallerie.) voyez Cap.

Maure Sainte, (Géog.) petite ville de France en Touraine, au diocese de Tours, à sept lieues de cette ville, 59 S. O. de Paris. Long. 18d 16′ 45″. lat. 47d 6′ 39″.

Maure Sainte, (Géog.) île de la mer Ionienne, entre la basse Albanie & l’île de Céfalonie. Elle a environ 10 lieues de circuit & contient quelques ports. Les Vénitiens l’ont enlevée aux Turcs en 1684 : mais ceux-ci la reprirent en 1715, en détruisirent les fortifications, & l’abandonnerent.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « maure »

Étymologie de maure - Wiktionnaire

(1636) Du latin Maurus qui donne l’espagnol Moro. Le terme désigne durant l’Antiquité des populations berbères de la partie ouest de l’Afrique du Nord. À partir du VIIe siècle, il désigne les musulmans vivant en Andalousie. Durant le Moyen Âge, il est synonyme de « Maghrébins ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maure mɔr play_arrow

Citations contenant le mot « maure »

  • Lieu incontournable autant pour les visiteurs de passage à Rabat que pour ses habitants habitués à venir flâner dans la casbah des Oudayas, le Café maure, réputé pour son thé à la menthe, ses pâtisseries traditionnelles et le panorama imprenable qu’il offre sur la vallée du Bouregreg et les fortifications de Salé, a été rasé. Le Desk, Rasé, le mythique Café maure de Rabat sera reconstruit à l’identique - Le Desk
  • Le mythique Café maure de Rabat, situé dans la kasbah des Oudayas classée au patrimoine mondial de l’Unesco, a été démoli. Certains s’insurgent contre la destruction de ce lieu chargé d’histoire, quand les parties prenantes assurent qu’il s’agit d’un projet de restauration à l’identique. Telquel.ma, Café maure de Rabat : les dessous d’une restauration polémique

Images d'illustration du mot « maure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « maure »

Langue Traduction
Corse moorish
Basque mairu
Japonais ムーア人
Russe болотистый
Portugais mourisco
Arabe مغاربي
Chinois 摩尔人
Allemand maurisch
Italien moresco
Espagnol árabe
Anglais moorish
Source : Google Translate API

Synonymes de « maure »

Source : synonymes de maure sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires